Entreprise: La géothermie, solution renouvelable pour rafraîchir les villes - L'Islande installe le chauffage géothermique en Chine. - PressFrom - France
  •   
  •   

Entreprise La géothermie, solution renouvelable pour rafraîchir les villes

19:55  11 juillet  2018
19:55  11 juillet  2018 Source:   latribune.fr

Immobilier : Explosion des prix à Bordeaux sur les douze derniers mois

  Immobilier : Explosion des prix à Bordeaux sur les douze derniers mois SeLoger met en lumière les augmentations rapides du prix de l'immobilier dans certaines villes françaises. Des augmentations de plus de 6% ont été constatées dans dix villes hexagonales. C'est sans surprise la capitale girondine, qui est en tête du classement avec une augmentation de 15,6% et un m² à 4.662 euros. En deuxième position, Lyon, qui affiche une évolution de +10,3%, et un m² à 4.530€. Sur la troisième marche du podium, Angers (+7,7%) et un m² à 2.254 euros.VillesEvolutionPrix au M²Bordeaux+15,6%4.662 euros / M²Lyon+10,3%4.530 euros / M²Angers+7,7%2.254 euros / M²Paris+7,6%9.681 euros / M²Rennes+7,1%3.027 euros /M²Limoges+7,0%1.591 euros /M²Reims+7,0%2.

Le terme énergie renouvelable est employé pour désigner des énergies qui, à l’échelle humaine au moins, sont inépuisables et disponibles en grande La géothermie est une énergie renouvelable provenant de l'extraction de l'énergie contenue dans le sol. quels types ions sont ainsi en solution |.

Par rapport aux systèmes de climatisation traditionnels, la " géothermie de très basse énergie", qui exploite des profondeurs comprises entre 10 et 200 mètres, est bien économe en énergie. Elle contribue également à la maîtrise des îlots de chaleur urbains, souligne le Syndicat des énergies

Par rapport aux systèmes de climatisation traditionnels, la "géothermie de très basse énergie", qui exploite des profondeurs comprises entre 10 et 200 mètres, est bien économe en énergie. Elle contribue également à la maîtrise des îlots de chaleur urbains, souligne le Syndicat des énergies renouvelables, qui demande au gouvernement de la soutenir.

À première vue, c'est une galerie marchande comme les autres, juste plus vaste et plus belle que la moyenne. Mais le centre commercial d'Aéroville, ouvert en 2013 à proximité de l'aéroport Paris-Charles De Gaulle et accueillant aujourd'hui plus de 10 millions de visiteurs par an sur 84.000 mètres carrés de boutiques, cache dans ses entrailles une particularité : il est le plus grand de France à être rafraîchi l'été par une source encore peu connue de froid renouvelable, la géothermie.

Un hélicoptère électrique pour aller au bureau ?

  Un hélicoptère électrique pour aller au bureau ? Une start-up toulousaine, Eva, fait la promesse de faire voler dans les trois ans un mini-hélicoptère urbain, 100% autonome et électrique, pour décongestionner le trafic des grandes villes. Il est 15h09. Vous vous apprêtez à quitter votre logement en centre-ville. Vous êtes attendu dans 30 minutes à 20 kilomètres d'ici. Vous décidez alors de prendre votre hélicoptère deux places, de la taille d'un SUV, garé sur une place de parking, juste devant. Vous entrez l'adresse de destination. En quelques instants, on vous réserve un couloir aérien.

En géothermie , le terme de pompe à chaleur (PAC) est surtout utilisé pour désigner des systèmes de chauffage Votre système de production électrique à partir des énergies renouvelables (éolien ou La vocation première d’IRFTS est de trouver de nouvelles solutions permettant de démocratiser les

autres renouvelables électriques (éolien, solaire, géothermie , biomasse, biogaz) et 0,9 % pour les biocarburants ; leur part dans la production Cette solution nécessite donc une plus grande surface pour la même puissance installée. En France, l'énergie photovoltaïque est produite par de nombreux

Deux forages y permettent de prélever tout au long de l'année et 24 heures sur 24 d'une nappe phréatique de l'eau, dont la température reste stable autour des 13-14°C. Grâce à un échangeur, des canalisations transportant un fluide caloporteur et des pompes à chaleur, l'écart température entre l'eau de la nappe et l'air ambiant - éventuellement boosté par des dispositifs de ventilation électriques ou de chauffage - est utilisé pour refroidir mais aussi chauffer l'hiver l'air du bâtiment. L'eau de la nappe y est rejetée via deux autres forages, à une température inférieure supérieure à celle originale l'été et inférieure l'hiver. La solution permet de satisfaire 100% des besoins de chauffage et 75% de ceux de rafraîchissement des boutiques de moins de 1.000 mètres carrés du centre commercial, et d'ainsi éviter l'émission de 310 tonnes annuelles de CO2.

Qui est RCI Bank and Services, le bras armé de Renault dans les mobilités ?

  Qui est RCI Bank and Services, le bras armé de Renault dans les mobilités ? Renault Mobility n'aurait sans doute jamais conquis le marché parisien de l'autopartage sans les innovations développées par sa filiale de financement, RCI Bank and Services. La "captive" est en réalité au coeur d'une stratégie très ambitieuse qui vise à propulser le groupe automobile français dans l'univers très disputé des nouvelles mobilités. Le virage a été spectaculaire...

La géothermie , du grec géo (la terre) et thermie (la chaleur), désigne les phénomènes thermiques Dans les faits, on se sert également du procédé inverse pour récupérer la chaleur d’un bâtiment et ainsi le rafraîchir par temps chaud. Le chauffage par géothermie , une solution gagnante.

La géothermie , du grec geo (la terre) et thermie (la chaleur), est la science qui étudie les phénomènes thermiques Acteur dédié aux économies d’énergies, ÉCO SOLUTION ÉNERGIE est aujourd’hui un des leaders dans la vente et l’installation de produits dans le domaine des énergies renouvelables .

Cinq kilowatt-heure de froid pour un d'électricité

L'enjeu est important, en raison des besoins croissants de rafraîchissement des bâtiments, dus au réchauffement climatique, à l'urbanisation, ainsi qu'à un effet paradoxal de la meilleure isolation de bâtiment et à l'utilisation croissante de matériel électrique. © Fournis par La Tribune L'enjeu est important, en raison des besoins croissants de rafraîchissement des bâtiments, dus au réchauffement climatique, à l'urbanisation, ainsi qu'à un effet paradoxal de la meilleure isolation de bâtiment et à l'utilisation croissante de matériel électrique.

Appelée "géothermie de très basse énergie", cette technique, qui exploite des profondeurs comprises entre 10 et 200 mètres, représente, selon le Syndicat des énergies renouvelables (SER), l'avenir du froid durable. Par rapport aux systèmes de climatisation traditionnels - qui peuvent néanmoins être alimentés par de l'électricité renouvelable -, elle se révèle en effet bien plus économe en énergie : un kilowatt-heure d'électricité permettra d'en produire non plus trois, mais cinq de froid, explique Nicolas Frechin, expert en géothermie à l'Antea, cabinet qui assure le monitoring du système d'Aéroville. Et plus la température externe est élevée, plus cet écart d'efficacité s'accroît.

Pourquoi les soldes d'été ne séduisent plus

  Pourquoi les soldes d'été ne séduisent plus Les clients boudent de plus en plus les soldes d'été qui se termineront au début du mois d'août prochain. Cette traditionnelle opération commerciale pâtit des promotions qui se multiplient tout au long de l'année et de la concurrence en ligne. Près de deux semaines après le début des soldes, les enseignes sont à la peine.

En résumé: Le puits climatique est une solution géothermique de surface ayant pour objectif de réchauffer l’air neuf en hiver et de le rafraichir en été. Le puits canadien hydraulique est un système géothermique : il utilise l’inertie thermique du sol pour préchauffer ou bien rafraîchir l ’air neuf de votre

Energies renouvelables .org, l'information sur les energies renouvelables : l'energie renouvelable d'origine solaire, hydraulique, eolienne, geothermie tout sur l'energie renouvelable . La géothermie est l’exploitation de la chaleur stockée dans le sous-sol.

La consommation électrique de la géothermie par rapport à celle d'un climatiseur est même 30 fois plus faible lorsque l'on se limite au "geocooling" : "rafraîchissement passif" des bâtiments assurant une simple différence de 5°C entre la température extérieure et intérieure, et possible sans utiliser la pompe à chaleur. L'hiver, la géothermie assure un utilisation de l'électricité 4 à 5 fois inférieure à celle d'un radiateur.

De lourds investissements

Le SER, qui regroupe 380 industriels des renouvelables, insiste d'ailleurs aussi sur d'autres atouts du froid d'origine géothermique. Local, indépendant de la météo, discret et circulaire, il permet désormais d'atteindre les exigences réglementaires des bâtiments à énergie positive et des labels "haute qualité environnementale", et a récemment bénéficié d'une simplification des autorisations, ainsi que d'une structuration de la profession. La production est en permanence adaptée aux besoins réels et permet des équilibrages internes entre demande de froid et de chaleur. Et puisque la chaleur récupérée n'est plus rejetée dans l'air comme par les climatiseurs, mais dans le sol via l'eau, il participe en outre à la maîtrise des îlots de chaleur urbains.

Energie : Pécresse veut « sortir progressivement du nucléaire »… en Île-de-France

  Energie : Pécresse veut « sortir progressivement du nucléaire »… en Île-de-France La présidente du conseil régional d'Ile-de-France et quinze acteurs publics et privés se sont engagé ce 13 juillet 2018 à réussir ensemble la transition énergétique de l’Île-de-France. © Fournis par La Tribune Sobriété énergétique, développement des énergies renouvelables (EnR), déploiement de la mobilité propre, développement de l'efficacité énergétique, encouragement de l'innovation sur les technologies d'avenir et structuration des filières relatives aux métiers de la transition énergétique sont les six directeurs de la stratégie énergétique et climatique de la région.

La géothermie est un moyen malin écolo pour se chauffer et produire de l’électricité. Le principe : utiliser la chaleur interne de la Terre pour chauffer de l’eau, à l’aide de tuyaux. Plus l’on creuse dans la croûte terrestre, plus la chaleur augmente.

La géothermie marine permet de produire de la chaleur ou du froid en utilisant la différence de température existant entre l’eau de mer pompée en profondeur et celle extraite en surface, plus chaude. ENGIE a créé la première centrale de géothermie marine française et européenne à Marseille.

Malgré ces atouts, son développement reste toutefois limité. Surtout adaptée à l'usage individuel ou aux petits réseaux alimentant des bâtiments neufs (moins énergivores), la géothermie "de très basse énergie" ne peut en effet pas être déployée à l'échelle d'une ville - contrairement à celle "basse énergie", qui utilise la chaleur à plus de 50°C extraite d'aquifères profonds, mais qui aujourd'hui ne peut pas produire de froid. Elle peine aussi à décoller chez les particuliers, "découragés par la lourdeur de l'investissement, bien que compensée par la faiblesse et la stabilité des coûts de fonctionnement", explique Michèle Cyna, présidente de la Commission géothermie du SER.

Des besoins de froid croissants

Le SER propose alors diverses mesures visant spécifiquement à permettre au froid renouvelable de décoller : notamment la mise en place de primes à l'investissement incitant les particuliers à installer des pompes à chaleur géothermique, ainsi que l'intégration du développement des réseaux de froid aux objectifs du Fonds chaleur de l'Ademe. Bien qu'aujourd'hui l'utilisation des climatiseurs ne représente que 6% de la consommation électrique française, l'enjeu est important, en raison des besoins croissants de rafraîchissement des bâtiments, dus au réchauffement climatique - le printemps 2018 a battu tout record historique à Paris -, à l'urbanisation, ainsi qu'à un effet paradoxal de la meilleure isolation de bâtiment et à l'utilisation croissante de matériel électrique, rappelle le syndicat. Plus globalement, soutenir cette géothermie permettrait également d'avancer dans la trajectoire des objectifs fixés par la Loi de transition énergétique pour la croissance verte : notamment celui de multiplier par cinq la quantité de chaleur et de froid renouvelables et de récupération livrée par les réseaux de chaleur et de froid en 2030.

Le tramway sans câble est-il l’avenir ? .
Rien n’est moins sûr mais il n’empêche qu’Alstom a mis au point un tramway sans caténaire, qui se recharge par le sol en station. Installé tout récemment à Nice, il économiserait le quart de l’énergie dépensée par un tramway classique. La réponse à la question n'est pas si évidente qu'elle pourrait paraître. Lorsque nous avons demandé à François Giraud, directeur marketing et portefeuille produit tramway chez Alstom, il nous a appris que, en effet, un certain nombre de villes tenaient aux caténaires de leur tramway.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!