•   
  •   

Entreprise Transition énergétique : quel rôle pour l'intelligence artificielle ?

12:05  17 juillet  2018
12:05  17 juillet  2018 Source:   latribune.fr

Le BTP se convertit à son tour à la révolution numérique et énergétique

  Le BTP se convertit à son tour à la révolution numérique et énergétique Les 3 et 4 juillet 2018, les promoteurs immobiliers, réunis par le réseau RICS, et les cimentiers, rassemblés par le laboratoire Cement Lab, ont « pitché » sur les révolutions énergétiques et numériques désormais indispensables dans la conduite de leurs métiers. 0,002 %. C'est le pourcentage de l'investissement dans la recherche et le développement dans le domaine de l'immobilier. Pendant longtemps, les professionnels ont considéré que leur métier consistait à trouver un terrain et à obtenir le permis de construire avant de s'associer avec des constructeurs et de livrer le produit fini. Désormais, cette époque est terminée.

Pour les articles homonymes, voir A.I. Intelligence artificielle (film), IA . L ' intelligence artificielle (IA) est « l'ensemble des théories et des techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l ' intelligence ».

« L ’ intelligence artificielle , c’est un ensemble de techniques et de procédés sophistiqués qui permettent à des algorithmes et des logiciels de répondre à des Pour Cédric Villani, l ’ intelligence artificielle peut devenir un puissant accélérateur de la transition écologique et énergétique .

  Transition énergétique : quel rôle pour l'intelligence artificielle ? © Fournis par La Tribune

Le 29 mars dernier, le mathématicien de renommée mondiale et député Cédric Villani a présenté un rapport intitulé Donner un sens à l'intelligence artificielle. Ce recueil de propositions et de pistes à explorer vise à faire de la France un pays de référence en matière d'intelligence artificielle. Un domaine qui participera activement à la transition énergétique.

L'intelligence artificielle. C'est le premier grand dossier auquel s'est attelé le député Cédric Villani, élu à l'Assemblée nationale en juin 2017 sous l'étiquette La République en marche. Ce mathématicien de renom, lauréat de la médaille Fields en 2010, a mené une mission d'information de six mois pour le Premier ministre Édouard Philippe. Entre septembre 2017 et mars 2018, entouré d'une équipe de sept spécialistes, il s'est interrogé sur la stratégie française et européenne en intelligence artificielle. Avant d'aboutir à une série de propositions rassemblées dans un rapport parlementaire, sobrement intitulé Donner un sens à l'intelligence artificielle, et présenté le 29 mars dernier. « Comme bien des mathématiciens débutant leur carrière dans les années 1990, j'ai profondément sous-estimé l'impact de l'intelligence artificielle, qui ne donnait finalement, à cette époque, que peu de résultats », explique Cédric Villani dans son avant-propos. « Quelle surprise ce fut d'assister, dans les années 2010, à l'incroyable amélioration de ses performances. [...] Du reste, depuis quelques années, plus personne ne peut échapper à ce sujet polymorphe, tant il est devenu omniprésent dans les discussions économiques et sociales. »

Laurent Mignon (BPCE) nouveau patron du lobby bancaire

  Laurent Mignon (BPCE) nouveau patron du lobby bancaire L'ex-patron de Natixis, qui pris les rênes des Banques Pop Caisses d'Epargne en juin, succédera à Jean-Laurent Bonnafé (BNP Paribas) à la tête de la Fédération bancaire française (FBF) en septembre pour un an. Il cumule les nouvelles casquettes. Tout juste propulsé à la présidence du directoire du groupe BPCE, l'organe central des Banques Populaires et Caisses d'Epargne, depuis le 1er juin, en remplacement de François Pérol, reparti chez Rothschild, Laurent Mignon endossera à partir du 1er septembre le costume de président de la Fédération bancaire française (FBF).

La France a été désignée par le Canada pour animer, conjointement avec l’Italie, les réflexions et discussions sur les enjeux de l ’ intelligence artificielle pour le marché du travail et les compétences. Les systèmes électriques dans la transition énergétique , en France et en Europe.

L ’ intelligence artificielle – entendue comme l’ensemble des technologies visant à réaliser par l’informatique des tâches cognitives traditionnellement effectuées par l’humain – est aujourd’hui au cœur des débats sur les transformations sociales. En première ligne, les mutations annoncées dans

Impacts environnementaux

Parmi les nombreux sujets abordés dans ce rapport (la donnée, la recherche, l'impact social et économique...), le groupe constitué par Cédric Villani s'est notamment penché sur la relation entre intelligence artificielle et écologie. En faisant tout d'abord un constat froid mais scientifique : « Plus que jamais, la révolution provoquée par le développement des usages et services numériques tend à occulter leur réalité industrielle et leurs impacts environnementaux. Et pourtant, il est urgent de les prendre en compte ». Et pour cause : d'ici 2040, les besoins mondiaux en espaces de stockage devraient dépasser la production de silicium, essentiel à leur fabrication. Au même moment, on estime que l'énergie requise pour les besoins en calculs dépassera la production énergétique mondiale. « Il est donc capital de sensibiliser le plus grand nombre à ces enjeux et d'agir pour prévenir les pénuries », conclut le rapport.

Energie : Pécresse veut « sortir progressivement du nucléaire »… en Île-de-France

  Energie : Pécresse veut « sortir progressivement du nucléaire »… en Île-de-France La présidente du conseil régional d'Ile-de-France et quinze acteurs publics et privés se sont engagé ce 13 juillet 2018 à réussir ensemble la transition énergétique de l’Île-de-France. © Fournis par La Tribune Sobriété énergétique, développement des énergies renouvelables (EnR), déploiement de la mobilité propre, développement de l'efficacité énergétique, encouragement de l'innovation sur les technologies d'avenir et structuration des filières relatives aux métiers de la transition énergétique sont les six directeurs de la stratégie énergétique et climatique de la région.

L ’ intelligence artificielle a le potentiel de révolutionner la prestation de services et l’administration dans les offices de propriété intellectuelle. À travers trois canaux principaux, l’OMPI joue un rôle de premier plan et facilite la coopération entre les offices de propriété intellectuelle en vue d’atteindre cet

« Intelligences artificielles : quelles promesses ? quels défis ? » en téléchargement gratuit sur Slideshare. Quelques-unes des équipes et thèmes relatifs à l ’ Intelligence Artificielle dans les écoles de l’Institut-Mines-Télécom. Télécom Paris : Machine Learning au sein de la filière Big Data

Solutions en germe

Le bon côté des choses est que l'intelligence artificielle porte aussi en elle une panoplie de solutions en matière de transition écologique et énergétique. « L'IA ouvre des perspectives radicalement nouvelles pour la compréhension et la préservation de l'environnement », assure le rapport. « Que ce soit en termes d'identification et préservation de la biodiversité, de réparation des dommages causés, de modélisation de l'impact de nos actions, d'optimisation de l'utilisation des ressources, de mise en valeur des énergies renouvelables [...], l'IA peut contribuer à diminuer toutes nos consommations et à amplifier toutes nos actions ». Comment ? Dans le cas de l'objectif prioritaire de réduction globale du bilan carbone, le rapport propose de concentrer les efforts en IA sur deux secteurs : l'optimisation des modes de transport et la transition vers une agriculture plus rationnelle et moins polluante. Une politique sectorielle, qui aurait un effet de masse non-négligeable, et constituerait une avancée majeure dans la transition énergétique. Tout cela sans oublier, en parallèle, de systématiser le recyclage de la chaleur produite par ces mêmes datacenters ! Car avec l'intelligence artificielle de demain, rien ne doit plus se perdre.

EDF : une scission en vue, mais laquelle ? .
Evoquée par le PDG de l’opérateur historique lors d’une conférence téléphonique ce 31 juillet, l’hypothèse d’une scission entre les activités du groupe semble faire son chemin. Mais de nombreuses questions demeurent en suspens. Suite à une conférence téléphonique avec des analystes financiers, le cours de Bourse de EDF s'appréciait ce 31 juillet à 15h de 3,34%, à 12,82 euros.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!