•   
  •   

Entreprise Orange : le PDG du groupe va démissionner

21:25  24 novembre  2021
21:25  24 novembre  2021 Source:   capital.fr

Affaire Tapie-Crédit Lyonnais. Condamné, Stéphane Richard peut-il rester PDG d’Orange ?

  Affaire Tapie-Crédit Lyonnais. Condamné, Stéphane Richard peut-il rester PDG d’Orange ? À la tête du groupe de téléphonie français depuis 2010, l’ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde condamné dans l’affaire Tapie – Crédit Lyonnais , a-t-on appris mardi. Au cœur des discussions des administrateurs du groupe de télécoms français, l’avenir de l’ancien directeur de cabinet de la ministre de l’Économie Christine Lagarde au sein du groupe et surtout sa succession puisqu’il devrait être destitué de ses fonctions après la décision de la justice.

Orange : le PDG du groupe va démissionner © Orange Orange : le PDG du groupe va démissionner

Condamné en appel à un an de prison avec sursis dans le cadre de l'affaire de l'arbitrage Tapie, Stéphane Richard devrait annoncer sa décision dans la soirée.

Stéphane Richard est sur le point de partir. Le PDG d'Orange, condamné mercredi 24 novembre à un an de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende dans l'affaire de l'arbitrage Tapie, devrait annoncer, selon les informations d'Europe 1, sa démission lors du conseil d'administration. Reste à savoir quand sera annoncée la fin de ses fonctions, alors que son mandat devait prendre fin au mois de mai prochain. Selon les informations de nos confrères, il pourrait conserver l'intérim jusqu'à ce que son successeur soit connu.

Gorillas, Meta, Uber, Amazon: Casino et Carrefour fourbissent leurs armes pour mener la bataille du digital

  Gorillas, Meta, Uber, Amazon: Casino et Carrefour fourbissent leurs armes pour mener la bataille du digital DECRYPTAGE Mardi 9 novembre, Alexandre Bompard, PDG de Carrefour, a dévoilé la feuille de route du groupe dans le digital d'ici 2026. Cinq jours plus tôt, Jean-Charles Naouri, PDG et propriétaire de Casino, annonçait un partenariat avec la start-up du quick commerce Gorillas. Le premier a plus de moyens, mais le second a un temps d'avance.Deux ans après l'apparition du Covid-19, la vague du numérique s'est transformée en raz-de-marée, les Français sont définitivement tombés dans les bras du e-commerce et les dernières digues qui freinaient les achats alimentaires en ligne sont tombées.

Si dans l'entreprise, une "passation sereine" est plébiscitée, la tâche n'est pas simple, car le groupe avait déjà entériné le fait que la fonction de PDG disparaisse au profit de nouveaux postes : président et directeur général. Cela fait donc deux personnes à nommer. Le gouvernement, lui, souhaiterait un départ "d'ici la fin de l'année", selon Europe 1. Si le nom de Fabienne Dulac a été évoqué, note Le Point, elle qui est directrice générale d'Orange France, le directeur financier, Ramon Fernandez, pourrait aussi avoir son mot à dire. D'autres noms sont encore cités comme Jean-François Fallacher (directeur général d'Orange Espagne) ou Michaël Trabbia (responsable de l'innovation).

>> A lire aussi - Arbitrage Tapie/Crédit Lyonnais : 1 an de prison avec sursis pour Stéphane Richard

Redressement fiscal géant pour Antoine Zacharias, l’ancien patron de Vinci

  Redressement fiscal géant pour Antoine Zacharias, l’ancien patron de Vinci Exilé fiscal en Suisse, Antoine Zacharias refusait de payer au fisc français 43,7 millions d’euros d’impôts sur une plus-value de 93 millions d’euros réalisée grâce à ses stock options. La cupidité d’Antoine Zacharias semble apparemment sans limite. L’ancien patron de Vinci s’était non seulement attribué des dizaines de millions d’euros de salaire, stock options, retraite chapeau, indemnités de départ... Mais il a aussi tenté de ne pas payer d’impôts sur une partie de ce tas d’or.

Pourvoi en cassation

Condamné donc à un an de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende pour "complicité de détournement de fonds publics", Stéphane Richard voudrait se pourvoir en cassation. Rappelant qu'il avait été "totalement relaxé en première instance", il déplore la présence "d'aucun élément nouveau dans ce procès en appel". Et l'affirme : "Les accusations de complicité de détournement de fonds publics sont sans aucun fondement et ne sont basées sur aucune preuve."

Jugeant la sanction "profondément injuste", le PDG d'Orange estime que "c'est à n'y rien comprendre" et n'aurait qu'"exécuté la décision ministérielle d'aller à l'arbitrage", une décision "assumée par Christine Lagarde", selon lui. Il rappelle que, de son côté, elle n'a été condamnée que "pour une simple négligence". Il fustige enfin "les griefs [qui] sont passés d'escroquerie à complicité puis à la relaxe totale et aujourd'hui de nouveau à une relaxe sur la complicité d’escroquerie… mais une condamnation pour complicité de détournement public…"

>> A lire aussi - Orange pourrait réaliser une grosse acquisition en Belgique !

Le groupe immobilier Legendre salué par ses paires pour le projet Beaumont à Rennes .
Son programme Beaumont, à Rennes (Ille-et-Vilaine), a été récompensé d’un prix régional lors à la cérémonie des Pyramides d’argent de Bretagne, organisée le 9 novembre, au Couvent des Jacobins. Lors de la Cérémonie des Pyramides d’Argent de Bretagne qui s’est déroulée mardi 9 novembre 2021, au Couvent des Jacobins à Rennes (Ille-et-Vilaine), le groupe Legendre Immobilier s’est vu remettre le Grand Prix Régional, par la Caisse d’épargne pour son projet Beaumont, situé au pied de la gare SNCF de Rennes, imaginé avec les cabinets d’architectes Atelier Kempe Thill et Atelier 56S.

usr: 4
C'est intéressant!