•   
  •   

Entreprise 80 avions Rafale et des hélicoptères lourds pour les Émirats arabes unis

23:55  03 décembre  2021
23:55  03 décembre  2021 Source:   ouest-france.fr

Emirates vend des morceaux de son premier Airbus A380 - y compris sa barre emblématique

 Emirates vend des morceaux de son premier Airbus A380 - y compris sa barre emblématique © fournie par Voyage + Leisure Courtesy du groupe Emirates Si vous êtes un geek de l'aviation shopping pour un vraiment unique. Cadeau , cette vente est pour vous. © Grouilleté du groupe Emirates Vous pouvez même avoir ces pièces d'histoire de l'aviation transformées en accessoires à domicile sur mesure.

Le Rafale aux Emirats Arabes Unis , c’est une longue histoire… Depuis plus de 10 ans maintenant, l’hypothèse d’une commande imminente de l’ avion français par Abu Dabi ne cesse d’émerger, puis de ressombrer aussi vite dans l’oubli. Ce serait également, à date, la plus importante commande de Rafale passée par un client export, devant l’Égypte et ses 54 Rafale commandés en deux tranches. Cela permettrait enfin à la team Rafale de sécuriser la ligne de production de l’appareil pour l ’ensemble de la décennies en cours, une situation que de nombreux industriels aimerait partager dans le monde.

Les Emirats Arabes Unis (EAU) renforcent leurs forces aériennes. A quelques jours de l'ouverture du salon aéronautique de Dubaï, les EAU ont obtenu l'approbation du département de la défense pour la vente de dix hélicoptères de manœuvre CH-47F Chinook (Boeing) et de ses équipements (dont des équipements de survie de Thales), pour un montant estimé à 830,3 millions de dollars. La vente proposée augmentera la flotte d' hélicoptères Chinook, déjà en service notamment dans les forces spéciales émiraties.

La vente de quatre-vingts Rafale aux Émirats arabes unis est un « succès français », selon Dassault. © Thierry Creux / Ouest-France La vente de quatre-vingts Rafale aux Émirats arabes unis est un « succès français », selon Dassault.

Dans le sillage du président de la République, le constructeur aéronautique français a signé avec les Émirats arabes unis sa plus grosse commande à l’export. Airbus a également vendu douze hélicoptères militaires lourds.

Tout le monde ne s’en félicite pas, mais, pour le constructeur aéronautique Dassault, la commande par les Émirats arabes unis, ce vendredi 3 décembre 2021, de quatre-vingts avions de combat Rafale est un succès français ».

Un contrat d’une valeur de 16 milliards d’euros, armements compris, qui prolonge une année faste pour le fleuron de la technologie aéronautique nationale produit avec l’électronicien Thales et le motoriste Safran. Et qui porte à plus de 400 le nombre total de Rafale livrés ou à construire, depuis le début des années 2000.

Mobilité douce, télétravail... ces opportunités à saisir pour les entrepreneurs

  Mobilité douce, télétravail... ces opportunités à saisir pour les entrepreneurs Faire aussi bien ou mieux à distance : c’est le nouveau mot d’ordre, qu’il s’agisse de (télé)travail, de repas ou d’éducation. La pandémie a agi comme un accélérateur de tendances dans le business. Nous avons sélectionné six secteurs en forte croissance qui peuvent ainsi inspirer les candidats à la création d’entreprise.Les mobilités douces offrent encore des opportunitésLes pistes cyclables qui ont surgi au début de la pandémie ont été pérennisées partout en France. Et avec elles, le boom des déplacements à vélo ou en trottinette : le secteur croît de 40% l’an. Un vivier de nouveaux business.

Si la rumeur se confirme, les Émirats arabes unis pourraient commander 60 Rafale à la France. Le point avec France 2. Israël : un accord historique avec Bahreïn et les Émirats arabes unis .

La seconde raison tenait à la crainte de donner un accès aux technologies du F-35 et du MQ-9B à la Chine et à la Russie, pays avec lesquels les Émirats arabes unis cultivent une certaine proximité. Enfin, la dernière était de voir de tels équipements être utilisés par les forces émiraties dans le conflit au Alors qu’il était encore le conseiller diplomatique du candidat Joe Biden, avant d’être nommé par ce dernier à la tête du département d’État, Antony Blinken avait déclaré, fin octobre, que cette vente de F-35 A aux Émirats arabes unis seraient « examinée très attentivement » en cas de victoire de son

Pour les Émirats arabes unis, les avions au standard F4 - une version encore en développement prévue en France à partir de 2024 – doivent être livrés entre 2027 et 2031. Ils remplaceront soixante Mirage 2000-9 acquis en 1998. Ils seront armés par le fabricant de missiles MBDA pour le combat aérien comme pour l’attaque au sol avec notamment des missiles de croisière.

Des voix dissonantes

Ce contrat historique », ​qui contribue directement à la stabilité régionale​, ainsi que l’a salué la ministre des Armées Florence Parly, ne fait pourtant pas l’unanimité. Plusieurs ONG, comme Amnesty International et Human Rights Watch, dénoncent l’utilisation d’armes vendues par la France dans le conflit au Yémen. L’Arabie saoudite et ses alliés y sont soupçonnés de crimes de guerre.

Créateur de robots, expert du quantique... ils ont déjà anticipé les mutations du monde du travail, ils témoignent

  Créateur de robots, expert du quantique... ils ont déjà anticipé les mutations du monde du travail, ils témoignent Spécialiste de l'IA, créateur de robots, experts du quantique ou pointure de la recherche sur les interfaces homme-machine… leur boulot semble sorti d'un film d'anticipation, pourtant ce n'est déjà plus de la science-fiction. Portraits. Cyril Kabbara : il imagine des robots pour éloigner l'homme du risqueAvant de fonder Shark Robotics en 2016, avec l'ingénieur en robotique Jean-Jacques Topalian, Cyril Kabbara a bossé dans l'intelligence économique et passé neuf ans dans les renseignements de l'armée de terre.

Hormis pour les hélicoptères qu’elle fabrique sous licence depuis les années 1980 l’Indonésie n’ a jamais acheté d’ avions français, leur préférant des machines américaines, britanniques, ou russes. Justement les trente-six Rafale permettront de remplacer des chasseurs russes relativement récents Lors de cette même allocution aux médias nationaux et internationaux le général Fadjar Prasetyo a également annoncé un renforcement des liens avec les États- Unis . Nous y reviendrons d’ici quelques jours dans un autre article. Les avionneurs américains eux-aussi seront gagnant auprès de ce pays.

Les Emirats Arabes Unis auraient redonné des signes d’intérêts pour le Rafale , l’ avion de combat multirôle de Dassault Aviation. D’après Les Echos, le royaume aurait rouvert des négociations mises en suspens pour la commande de 60 Rafales , un avion encore jamais exporté par la France. Début décembre, le Rafale avait subi un lourd revers, lorsque le président Lula a décidé de surseoir à sa décision d’acheter cet avion de combat, alors que les négociations avaient bien avancé. Il a souhaité laisser à son successeur le soin de statuer sur une décision de quelques 6 à 8 milliards d’euros.

Dans une enquête rendue publique vendredi 3 décembre 2021, le site d’investigation Disclose affirme notamment que Paris a livré, en 2016, près de 150 000 obus et des missiles antichars à l’Arabie Saoudite et aux Émirats arabes unis. En sachant qu’ils seraient utilisés au Yémen.

La France nous fait honte quand elle arme des régimes autoritaires​, a réagi le candidat écologiste à la présidentielle, Yannick Jadot. Tandis que son concurrent d’extrême gauche Philippe Poutou, dénonçait un capitalisme militariste affairiste et cynique​.

Vendredi également, les Émirats arabes unis ont passé commande, pour un milliard d’euros supplémentaires, de douze hélicoptères militaires lourds auprès d’Airbus Helicopters.

Emmanuel Macron rencontre Mohammed ben Salmane

À Jeddah, en Arabie saoudite, Emmanuel Macron a rendez-vous, ce samedi 4 décembre au matin, avec le prince héritier saoudien. Le président de la République sera l’un des premiers dirigeants occidentaux à rencontrer Mohammed ben Salmane, dit MBS, depuis l’affaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi en 2018 qui a fortement terni son image.

Cette rencontre ne vise pas à remettre en selle ​MBS, affirme l’Élysée, mais on ne peut pas imaginer avoir une politique ambitieuse ​au Moyen-Orient sans un dialogue exigeant ​avec ce pays, membre du G20 et principale économie de la région.

Comme il le fait partout dans ses voyages, le président aborde avec ses interlocuteurs la question des droits de l’Homme lorsque c’est nécessaire​, ajoute la présidence en réponse aux critiques d’ONG sur la pertinence de ce rendez-vous.

Gafam : comment l’Union européenne veut mettre fin au « far west » de l’économie numérique .
L’Union européenne souhaite mettre fin à la toute puissance des géants du numérique sur son territoire. Mercredi 15 décembre 2021, le Parlement européen a adopté le règlement « Digital Market Act » dans ce but. On vous l’explique en six points. Le Parlement européen adopte ce mercredi 15 décembre à Strasbourg l’un des principaux textes de la législature : le Digital Market Act (règlement sur les marchés numériques en français, souvent présentée sous son acronyme anglais DMA). Sa promesse : réguler l’espace numérique en réprimant les pratiques anticoncurrentielles des géants de la tech.

usr: 1
C'est intéressant!