•   
  •   

Entreprise Lingettes, sprays désinfectants... Ces dizaines de produits ménagers potentiellement nocifs pour la santé

09:37  09 décembre  2021
09:37  09 décembre  2021 Source:   capital.fr

Mobilité douce, télétravail... ces opportunités à saisir pour les entrepreneurs

  Mobilité douce, télétravail... ces opportunités à saisir pour les entrepreneurs Faire aussi bien ou mieux à distance : c’est le nouveau mot d’ordre, qu’il s’agisse de (télé)travail, de repas ou d’éducation. La pandémie a agi comme un accélérateur de tendances dans le business. Nous avons sélectionné six secteurs en forte croissance qui peuvent ainsi inspirer les candidats à la création d’entreprise.Les mobilités douces offrent encore des opportunitésLes pistes cyclables qui ont surgi au début de la pandémie ont été pérennisées partout en France. Et avec elles, le boom des déplacements à vélo ou en trottinette : le secteur croît de 40% l’an. Un vivier de nouveaux business.

Lingettes, sprays désinfectants... Ces dizaines de produits ménagers potentiellement nocifs pour la santé © Pixabay Lingettes, sprays désinfectants... Ces dizaines de produits ménagers potentiellement nocifs pour la santé

Parmi les produits ménagers que vous utilisez quotidiennement, certains s'avèrent être potentiellement nocifs pour votre santé selon le magazine 60 Millions de consommateurs.

Attention à bien choisir vos produits ménagers. Derrière les listes de produits aux noms souvent imprononçables, un tiers des produits ménagers contient une quantité importante de substances "potentiellement nocives", assure le magazine 60 Millions de consommateurs dans un hors-série publié jeudi 9 novembre. Le magazine édité par l'Institut national de la consommation (INC) a étudié la composition de 119 produits nettoyants de 52 marques achetés en avril et en juillet 2021, en se basant sur les étiquettes, les listes d'ingrédients publiés par les industriels sur leur site et des fiches de données de sécurité, qui indiquent la concentration des substances.

Redressement fiscal géant pour Antoine Zacharias, l’ancien patron de Vinci

  Redressement fiscal géant pour Antoine Zacharias, l’ancien patron de Vinci Exilé fiscal en Suisse, Antoine Zacharias refusait de payer au fisc français 43,7 millions d’euros d’impôts sur une plus-value de 93 millions d’euros réalisée grâce à ses stock options. La cupidité d’Antoine Zacharias semble apparemment sans limite. L’ancien patron de Vinci s’était non seulement attribué des dizaines de millions d’euros de salaire, stock options, retraite chapeau, indemnités de départ... Mais il a aussi tenté de ne pas payer d’impôts sur une partie de ce tas d’or.

Il a ensuite attribué à chacun un "Ménag'Score" pour les évaluer sur une échelle de A à E, de "produits à utiliser sans réserve" à "produits fortement déconseillés, trop de substances problématiques". Au total, 39 références sont déconseillées car notées D ou E. Elles contiennent une quantité importante de substances irritantes ou allergisantes, comme certains parfums, ainsi que des substances "très nocives pour la santé ou pour l'environnement", dont certaines sont soupçonnées d’être cancérogènes, mutagènes, toxiques pour la reproduction ou d’être des perturbateurs endocriniens.

Un étiquetage pour avertir le consommateur ?

"Ces produits ne vont pas forcément poser de problème à tous, les personnes allergiques par exemple vont y être plus sensibles", indique Sophie Coisne, rédactrice en chef de ce magazine hors-série. "Mais les fabricants ont encore des efforts à fournir", précise-t-elle. 60 millions de consommateurs invite surtout à se méfier des lingettes désinfectantes pour WC et multisurfaces car 75% sont notées D ou E. Même chose pour les sprays désinfectants et les désodorisants, dont la moitié environ sont déconseillés par le magazine.

Déréférencement de Wish. Bruno Le Maire promet des sanctions en cas de non-application

  Déréférencement de Wish. Bruno Le Maire promet des sanctions en cas de non-application Sur « France 2 », Bruno Le Maire est revenu ce lundi 29 novembre 2021 sur le déréférencement de la plateforme de vente en ligne Wish et évoqué les sanctions qui seraient infligées aux moteurs de recherche n’appliquant pas cette mesure. Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie et des Finances, a menacé ce lundi 29 novembre 2021 de poursuites les moteurs de recherche qui n’appliqueraient pas la consigne de déréférencement de la plateforme de vente en ligne Wish, mesure rare annoncée la semaine dernière.

>> A lire aussi - Des produits ménagers zéro déchet, des paillettes biodégradables pour champagne... les start-up à suivre

"Il faut vraiment regarder la composition et ne pas se fier aux indications sur les paquets du type "élimine 99% des bactéries" ou "produit naturel", estime Sophie Coisne. Le "Ménag'Score" a été mis au point par des experts de l'INC en 2019 sur le modèle du "Nutri-Score" dans l'alimentation afin d'évaluer le risque chimique des produits d'entretien pour l'environnement et pour la santé. Il donne plus de poids dans son calcul "aux composants les plus préoccupants pour la santé humaine et aux ingrédients les plus concentrés", précise 60 millions de consommateurs sur son site.

L'institut avait lancé en août 2019 une pétition pour demander l'apposition de cet étiquetage sur les produits ménagers, qui a récolté plus de 38.000 signatures. De son côté, le gouvernement a annoncé en mai dernier qu'il comptait lancer courant 2022 un "Toxi-score" sur les produits ménagers afin d'évaluer leur nocivité.

Gafam : comment l’Union européenne veut mettre fin au « far west » de l’économie numérique .
L’Union européenne souhaite mettre fin à la toute puissance des géants du numérique sur son territoire. Mercredi 15 décembre 2021, le Parlement européen a adopté le règlement « Digital Market Act » dans ce but. On vous l’explique en six points. Le Parlement européen adopte ce mercredi 15 décembre à Strasbourg l’un des principaux textes de la législature : le Digital Market Act (règlement sur les marchés numériques en français, souvent présentée sous son acronyme anglais DMA). Sa promesse : réguler l’espace numérique en réprimant les pratiques anticoncurrentielles des géants de la tech.

usr: 1
C'est intéressant!