•   
  •   

Entreprise Airbus va ouvrir en Chine un centre de de recyclage d'avions

17:40  18 janvier  2022
17:40  18 janvier  2022 Source:   capital.fr

“Ocean Flower Island”, symbole de la folie des grandeurs du promoteur immobilier Evergrande

  “Ocean Flower Island”, symbole de la folie des grandeurs du promoteur immobilier Evergrande Les autorités chinoises de la région de Hainan ont ordonné, lundi soir, au géant surendetté de l’immobilier Evergrande de détruire une partie de son complexe d’îles artificielles “Ocean Flower Island”. Un nouveau revers pour le promoteur, qui touche l’un de ses projets les plus symboliques. Dix jours pour détruire 39 bâtiments couvrant près de 435 000 m² sur la plus grande île artificielle du monde. Le géant surendetté de l’immobilier chinois Evergrande a affirmé, mardi 4 janvier, qu’il comptait agir en “conformité avec l’ordre de démolition des autorités locales d’Hainan [région du sud de la Chine]”.

Airbus va ouvrir en Chine un centre de de recyclage d'avions © Pixabay Airbus va ouvrir en Chine un centre de de recyclage d'avions

Airbus s'attend à "une augmentation exponentielle du nombre d'avions retirés du marché en Chine dans les 20 prochaines années". Un accord formel doit être signé mi-2022, avant une ouverture du centre, à Chengdu, prévue pour la fin 2023.

Airbus pousse ses pions dans le recyclage d'avions. L'avionneur et sa filiale Tarmac Aerosave vont ouvrir le premier centre dédié en Chine, à Chengdu (Sichuan), qui a signé un protocole d'accord avec la ville. "On prévoit une augmentation exponentielle du nombre d'avions retirés du marché en Chine dans les 20 prochaines années", a indiqué Klaus Roewe, directeur du service client d'Airbus, cité dans le communiqué. L'avionneur "s'engage à investir dans la région et ce site unique - le premier en Chine et en dehors d'Europe - permet à Airbus de prendre position sur le marché du recyclage des avions en Chine", a-t-il ajouté.

Thales choisi pour entretenir les systèmes de surveillance du ciel français

  Thales choisi pour entretenir les systèmes de surveillance du ciel français L'armée de l'Air française a confié au groupe d'électronique français la maîtrise d'oeuvre de l'entretien de tous les systèmes permettant de surveiller le ciel au-dessus de la France. Le contrat serait de 1,5 milliard d'euros sur dix ans.Le SCCOA est un "méta-système qui assure la surveillance et le contrôle de l'espace aérien, la coordination de la défense sol-air, la planification, la programmation et la conduite des opérations sur le territoire national ainsi qu'en opérations extérieures", selon le ministère des Armées. Il permet ainsi aux avions de chasse ou hélicoptères d'aller intercepter un aéronef suspect pour la "police du ciel" dévolue à l'armée de l'Air.

Un accord formel doit être signé mi-2022, avant une ouverture du centre prévue pour la fin 2023. Le site s'étendra sur une surface de 690.000 m² et aura une capacité de stockage de 125 avions. Chengdu, la capitale du Sichuan, accueille le site de l'avionneur chinois Comac et est au cœur de l’industrie aéronautique en Chine. D'après le communiqué d'Airbus, Tarmac Aerosave offrira des services de parking, mais aussi de maintenance, de modernisation, de transformation, de démantèlement et de recyclage pour différents types d'avion. Une autre filiale d'Airbus, Satair, sera installée dans le même centre avec pour mission d'acheter de vieux avions pour ensuite les revendre en pièces détachées. "C'est une nouvelle contribution concrète au développement durable de l'industrie aéronautique", a salué Klaus Roewe.

États-Unis d'acheter 600 000 doses supplémentaires de la thérapie anticorps Covid-19 de GSK-VIR de GSK-VIR

 États-Unis d'acheter 600 000 doses supplémentaires de la thérapie anticorps Covid-19 de GSK-VIR de GSK-VIR (Reuters) - Les États-Unis ont accepté d'acheter 600 000 autres doses de la thérapie anticorps Covid-19 de GSK et de la biotechnologie VIR pour une somme non divulguée, a déclaré les médicaments Mardi, comme le pays renforce son arsenal de traitements contre la variante d'Omicron Coronavirus.

À lire aussi
Airbus et Boeing font front contre la Chine et son avionneur Comac

Il existe déjà des sites de Tarmac Aerosave à Tarbes (Hautes-Pyrénées), mais aussi à Teruel (Espagne), Toulouse (Haute-Garonne) et Vatry (Marne).

À lire aussi
Airbus : la Chine commande 300 avions

La société, filiale d'Airbus, Safran et Suez fondée en 2007, s'est donné pour mission de recycler de façon écoresponsable les avions arrivant en fin de vie, mais assure aussi un service de stockage et de maintenance.

>> Achetez et vendez vos placements (actions, cryptomonnaies, or…) au bon moment grâce à Momentum, la newsletter de Capital sur l’analyse technique. Et en ce moment, avec le code promo CAPITAL30J, profitez d’un mois d'essai gratuit.

Comment le lin tisse sa toile partout dans le monde .
Cultivé en France, filé en Asie, le lin offre des qualités qui se prêtent à une multitude d’usages. Son développement à grande échelle ne se heurte qu’à une barrière, son prix. En 2006, cinq passionnés de surf imaginent des planches en fibres de lin et en liège. A Anglet, au Pays basque, ils fondent leur propre société, Notox, et se financent à l’aide d’une campagne sur une plateforme de participation. Quinze ans plus tard, ces planches, qui marient si bien engagement écoresponsable et passion de l’océan, sont connues des surfeurs de la première heure mais ne sont toujours pas vendues chez Decathlon.

usr: 1
C'est intéressant!