•   
  •   

Entreprise Amende de 2 milliards de dollars pour Wells Fargo, dix ans après la crise des subprimes

18:00  02 août  2018
18:00  02 août  2018 Source:   latribune.fr

Grand show d'Airbus et de Boeing à Farnborough

  Grand show d'Airbus et de Boeing à Farnborough Les commandes et engagements d'achats passés lors du salon aéronautique de Farnborough, près de Londres, ont atteint au total 192 milliards de dollars (163,7 milliards d'euros).Le salon aéronautique de Farnborough, près de Londres, qui s'achève ce dimanche 22 juillet, a mis en lumière si besoin était l'extraordinaire dynamisme du marché aéronautique civil. L'édition 2018 de ce salon, qui ouvert ses portes le 16 juillet, a été un millésime exceptionnel en termes de prises de commandes d'avions commerciaux. La valeur des commandes fermes et engagements d'achats a en effet atteint192 milliards de dollars (163,7 milliards d'euros) au prix catalogue des industriels.

Wells Fargo devra s'acquitter d'une amende de 2 ,1 milliards de dollars suite à son rôle dans la crise des subprimes . » LIRE AUSSI - Yves de Kerdrel: « Dix ans après la crise des subprimes ».

En avril 2018, Wells Fargo est condamnée par deux régulateurs américains à une amende record d'un milliard de dollars pour pratiques commerciales illicites, ayant notamment appliqué des primes d'assurance automobile superflues à ses clients et surfacturé certains emprunts immobiliers.

La troisième banque des Etats-Unis va devoir s’acquitter d’une amende de 2,09 milliards de dollars pour avoir communiqué des informations trompeuses sur la qualité de prêts immobiliers risqués, dans les années précédant la crise financière de 2008 des , les “subprimes”.

Wells Fargo voulait définitivement tourner la page. Dix ans après la crise des subprimes, la banque californienne a accepté de régler une amende de 2,09 milliards de dollars (1,8 milliard d'euros) mettant fin à l'enquête sur ses pratiques commerciales condamnables. Dans un communiqué publié mercredi 1er août 2018, les autorités américaines reprochent à Wells Fargo le montage et la vente de crédits immobiliers dont les dossiers contenaient des informations erronées et  qui ne présentaient pas les critères de qualité avancés par la banque.

L'argent coule à flot dans la Fintech : 26 milliards de dollars et 29 licornes !

  L'argent coule à flot dans la Fintech : 26 milliards de dollars et 29 licornes ! Les startups de la finance ont levé un montant record de 20 milliards de dollars dans le monde au deuxième trimestre et un total 26 milliards depuis janvier, c'est 60% de plus que sur l'ensemble de 2017. Au-delà de l'introduction en Bourse fracassante de la néerlandaise Adyen et de la plus importante levée de fonds de l'histoire du chinois Ant Financial, près de 30 jeunes entreprises du secteur sont valorisées plus d'un milliard, dont quatre en Europe, selon l'étude de CB Insights.On en oublierait presque les Uber et autres Airbnb, les géants de l'économie collaborative qui ont longtemps trusté le podium des jeunes entreprises technologiques les mieux valorisées, les fameuses « licornes » (entreprises non cotées en Bour

« Cette amende est un coup dur pour Wells Fargo considérée il y a encore peu comme la grande banque américaine la mieux gérée non seulement parce À la suite de ces malversations, quelque 5 300 employés ont été licenciés et Wells Fargo a déjà écopé d’une amende de 185 millions de dollars .

La banque américaine Wells Fargo a écopé vendredi d'une amende d 'un milliard de dollars pour des pratiques commerciales illicites , dont des primes d'assurance automobile superflues et des conditions d'octroi de prêts hypothécaires discutables, ont annoncé séparément deux régulateurs.

Les prêts en question remontent à 2005 et jusqu'à 2007, soit juste avant l'éclatement de la crise des subprimes. Il s'agit de crédits immobiliers à risques titrisés (RMBS pour residential mortgage-backed securities en anglais), car consentis à des ménages dont la capacité de remboursement n'était pas garantie, et dont les taux d'intérêt sont, en contrepartie, très élevés.

"Les abus dans l'industrie des produits financiers adossés à des prêts immobiliers ont conduit à la plus grande crise financière ayant ruiné des millions d'Américains", fustige Alex G. Tse, procureur fédéral en Californie. "Le règlement intervenu aujourd'hui tient Wells Fargo pour responsable du montage et de la vente de dizaines de milliers de prêts qui furent titrisés et qui firent ultérieurement défaut".

Pourquoi le Bitcoin s'emballe au-delà des 8.000 dollars

  Pourquoi le Bitcoin s'emballe au-delà des 8.000 dollars La principale crypto-monnaie a rebondi de 30% depuis le début du mois, dépassant même les 8.400 dollars dans la journée de mercredi. Sa capitalisation dépasse les 140 milliards de dollars. Il ne faudrait pas l'enterrer trop vite ! Après sa dégringolade vertigineuse depuis janvier, qui avait suivi une envolée spectaculaire l'an dernier, le Bitcoin est de retour sous les projecteurs. La première et plus importante des cryptomonnaies, qui était tombée sous les 6.000 dollars fin juin, a rebondi de plus de 30% depuis le début du mois. Elle a même tutoyé les 8.

La banque californienne Wells Fargo va payer une amende de 2 ,1 milliards de dollars pour avoir accordé dans les années précédant la crise financière de 2008 des prêts immobiliers douteux "subprime" / AFP/Archives.

Le logo de Wells Fargo à la bourse de New-York, en février. Richard Drew/AP. La firme, punie pour pratiques commerciales illicites, se voit infliger la plus grosse amende sous l'ère Trump. Un milliard de dollars pour solde de tout compte.

Les autorités américaines ont également soulevé qu'en 2005, Wells Fargo aurait assoupli ses critères d'exigence que les clients doivent remplir pour contracter les prêts afin d'accélérer ses ventes. Selon le département de la Justice, ces pratiques douteuses ont généré "des milliards de dollars de pertes" pour les investisseurs. Pour évaluer l'intégrité de son volume croissant de prêts, Wells Fargo a soumis un échantillon de ces prêts à des tests.

"Ces tests ont révélé que plus de 70% des prêts analysés de Wells Fargo présentaient un écart "inacceptable" entre le revenu déclaré et les informations que révèlent les impôts payés par l'emprunteur" a précisé le ministère de la Justice dans son communiqué.

Des sanctions en chaîne

Même si la banque a déclaré que cette amende avait déjà été provisionnée dans ses comptes, elle n'a pas pour autant admis sa culpabilité.

Total : un bond de 83% du bénéfice net au deuxième trimestre

  Total : un bond de 83% du bénéfice net au deuxième trimestre Le pétrolier français Total a engrangé des bénéfices en forte hausse au deuxième trimestre, grâce à un redressement du cours du brut mais aussi à la hausse de sa production, qui devrait être plus forte que prévu cette année. Le bénéfice net du groupe a bondi de 83% à 3,72 milliards de dollars. Il n'a jamais été aussi élevé depuis l'été 2014, veille de l'effondrement des cours du brut. Le groupe a, dans le même temps, relevé ses objectifs annuels en matière d'économies.Est-ce la sortie de crise pour Total ? La deuxième compagnie pétrolière européenne par capitalisation boursière semble en tout cas renouer avec ses résultats d'avant l'été 2014, veille de l'effondrement des cours du brut.

Il y a dix ans , la crise des subprimes se déclenchait outre-Atlantique. Crise des subprimes : Barclays écope d'une amende de 2 milliards de dollars . Deutsche Bank et Credit Suisse tournent la page des subprimes .

La banque américaine Wells Fargo a écopé vendredi d'une amende d 'un milliard de dollars , la plus grosse jamais infligée à une firme sous l'ère Trump, pour des pratiques commerciales illicites dont des primes d'assurance automobile superflues.

"Nous sommes heureux de mettre derrière nous les problèmes juridiques liés aux RMBS survenus il y a plus de dix ans", a déclaré Tim Sloan, le PDG de Wells Fargo.

Le marché a d'ailleurs semblé rassuré : l'action Wells Fargo progresse légèrement en début de séance à Wall Street ce jeudi.

Cette sanction n'est pas la première qu'a écopé Wells Fargo, puisque trois mois plus tôt, en avril 2018, la banque avait dû payer un milliard de dollars pour des pratiques commerciales illicites, dont des primes d'assurance automobile superflues. L'ouverture de près de 3,5 millions de comptes fictifs a aussi coûté 185 millions de dollars en 2017 à ce qui était considéré auparavant comme la banque américaine la mieux gérée, à la suite de quoi 5.300 salariés ont été licenciés.

Les autres banques n'y ont pas échappé

La banque américaine, qui octroie près d'un crédit immobilier sur cinq aux Etats-Unis, a négocié une amende de 2,09 milliards de dollars pour avoir accordé des prêts douteux. © Fournis par La Tribune La banque américaine, qui octroie près d'un crédit immobilier sur cinq aux Etats-Unis, a négocié une amende de 2,09 milliards de dollars pour avoir accordé des prêts douteux.

Dix ans après la plus grosse crise financière depuis la Grande Dépression de 1929, les autorités financières cherchent toujours à sanctionner les responsables. En effet, Wells Fargo n'est pas la première banque à se faire épingler. La britannique Barclays a écopé d'une amende de 2 milliards d'euros en mars dernier, fin 2016 Deutsche Bank a accepté de payer 7,2 milliards de dollars pour éviter plus de poursuites. L'amende est même montée jusqu'à 40 milliards de dollars au total pour quatre banques américaines (JP Morgan Chase, Citigroup, Morgan Stanley, Bank of America) pour solder les poursuites liées à ces subprimes.

En rendant cette décision, le ministère de la Justice souligne le rôle que la banque, qui octroie près d'un crédit immobilier sur cinq aux Etats-Unis, a joué dans la catastrophe financière de 2008.

"Cette décision rend Wells Fargo responsable pour des faits qui ont contribué à la crise financière", a déclaré le procureur général adjoint par intérim Jesse Panuccio. "Elle envoie un signal fort montrant que le ministère s'engage à protéger l'économie américaine et les marchés financiers contre la fraude."

Résultats moins bons que prévu pour Disney .
Le groupe Disney, qui est en train de racheter le groupe 21st Century Fox, a publié mardi des résultats trimestriels moins bons que prévu malgré les performances de "Avengers: Infinity Wars" et "Les Indestructibles 2".En Bourse, vers 22h45 GMT, le titre perdait 1% à 115,40 dollars dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!