•   
  •   

Entreprise Comment Dunkerque se distingue par sa gestion de l'énergie

12:05  14 septembre  2018
12:05  14 septembre  2018 Source:   latribune.fr

La micro-hydroélectricité, comment ça fonctionne ?

  La micro-hydroélectricité, comment ça fonctionne ? La micro-hydroélectricité fait de plus en plus parler d’elle. Installation destinée à un petit nombre de particuliers, elle s’adapte à un point d’eau, rivière ou cours d’eau privatif. Une solution rentable et qui pourrait faire baisser de manière significative les factures énergétiques. Une petite centrale hydroélectrique, ou PHC, est une installation de production énergétique offrant une puissance inférieure à 10 000 kW. Il existe différents types de centrales, allant des petites centrales (2 000 à 10 000 kW) aux micro-centrales (20 à 500 kW) en passant par les mini-centrales dont la puissance peut aller jusqu'à 2 000 kW.

Depuis dix ans, le label Cit’Ergie récompense les agglomérations européennes qui se distinguent par leur politique énergétique ambitieuse. Dans ce domaine, la Communauté Urbaine de Dunkerque (CUD) est une des rares françaises à avoir atteint le niveau le plus élevé.

La CUD n'est pas la première communauté urbaine française à avoir obtenu le label Cit'Ergie Gold (Besançon l'a imité en 2016), mais elle est, jusqu'à présent, la seule à avoir renouvelé l'exploit, ce qui la place parmi les 50 agglomérations européennes les plus volontaires en matière énergétique. Créé en 2008 et géré, en France, par l'Ademe, ce label est l'appellation française du « European Energy Award » qui récompense chaque année des collectivités territoriales qui mettent en œuvre des actions concrètes et durables dans le cadre de leur politique énergie/climat.

L'assureur Generali en négociations pour acheter le gérant français Sycomore

  L'assureur Generali en négociations pour acheter le gérant français Sycomore Le groupe italien a annoncé être en négociations exclusives avec les actionnaires de Sycomore Asset Management, spécialiste de l'approche ESG (environnement, social, gouvernance) et de l'investissement responsable.L'assureur italien Generali est entré en négociations exclusives pour acheter la majorité de la société parisienne de gestion d'actifs Sycomore Asset Management, dans le cadre d'un partenariat stratégique, ont annoncé les deux groupes dans un communiqué.

L'industrie comme source de chaleur

Pour obtenir le label Cit'Ergie, les candidats doivent justifier d'au moins 50% de potentiel d'actions réalisées. Ce pourcentage monte à 75% dans le cadre du label Cit'Ergie Gold que la CUD a obtenu en 2013 (76%) et en 2017 (81%). Pour l'évaluer, la commission observe six critères : le développement territorial, le patrimoine de la collectivité, la mobilité, l'organisation interne, la coopération et l'approvisionnement en énergie, eau et assainissement.

  Comment Dunkerque se distingue par sa gestion de l'énergie © Fournis par La Tribune

Dans certains domaines, les résultats obtenus par les 17 communes de la CUD sont flatteurs. Marqué par une forte présence industrielle, le territoire de Dunkerque a en effet su tirer parti de cette proximité et bénéficie du plus grand réseau de récupération de chaleur industrielle fatale en France. En 2015, 51% du réseau de chaleur était alimenté par les rejets thermiques de l'industrie, soit 180 bâtiments et 15 000 logements.

Nucléaire : compétitivité en berne à l’échelle mondiale

  Nucléaire : compétitivité en berne à l’échelle mondiale Dans son rapport annuel publié ce 10 septembre, l'Agence internationale de l'énergie atomique se montre pessimiste quant aux perspectives de développement de cette énergie, dont la part dans le mix énergétique mondial pourrait être divisée par deux d’ici à 2050 pour tomber sous les 3%. Alors que le nouveau ministre français à la Transition écologique et solidaire François de Rugy incite à « sortir des guerres de religion » sur le nucléaire, voilà une étude qui devrait alimenter le débat en cours à l'occasion de l'élaboration de la prochaine Programmation pluri-anuelle de l'énergie (PPE).

Lire aussi : Langouët, village écologique et durable

4% de CO² en moins

Le patrimoine de la collectivité a lui aussi subi des transformations majeures. Dans le cadre de la programmation pluriannuelle pour la rénovation du bâti, la CUD a vu la consommation des bâtiments à usage de bureaux baisser de 23% en quatre ans. Elle adhère également au programme européen DISPLAY qui incite les communes et les intercommunalités à afficher les performances énergétiques et environnementales de leurs bâtiments publics.

En termes de mobilité, le projet DK'Plus vise à renouveler entièrement le réseau de bus afin de doubler (de 5 à 10 %) la part des transports en commun dans les déplacements à l'horizon 2020. Et le bénéfice environnemental de ces démarches se mesure très concrètement : lors de son bilan carbone réalisé en 2016, la CUD a constaté une baisse de 4% des émissions de CO², depuis 2012. Prochaine étape, une candidature à l'appel à projets Territoires Innovants de Grande Ambition (TIGA) lancé par la Commissariat Général à l'Investissement. À la clé, une subvention de 50 millions d'euros qui leur permettrait de poursuivre l'extension du réseau de chaleur et le développement de l'incubateur Euraénergie, dédié aux start-up spécialisées dans l'efficacité énergétique.

Territoires à énergie positive : où en est-on ? .
Les 8es Rencontres nationales Tepos se tiendront du 26 au 29 septembre en Savoie. L’occasion pour de nombreux élus, professionnels du secteur de l’énergie, chefs d’entreprise et acteurs du monde agricole d’échanger autour de la transition énergétique. Les territoires à énergie positive feront partie des thématiques essentielles abordées lors de ces rencontres. Partout en France, les territoires à énergie positive (Tepos) ont pour but de favoriser l'usage des énergies renouvelables et de faire une plus grande place à la nature.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!