•   
  •   

EntrepriseAvions de combat au Canada : Dassault Aviation renonce

19:05  08 novembre  2018
19:05  08 novembre  2018 Source:   latribune.fr

Europe de la défense : la trahison de la Belgique qui choisit le F-35 plutôt qu'un avion européen

Europe de la défense : la trahison de la Belgique qui choisit le F-35 plutôt qu'un avion européen Sans surprise, la Belgique a annoncé avoir choisi l'avion de combat américain F-35. La capitale de l'Europe plante un poignard à l'Europe de la défense. Les Etats-Unis, Donald Trump et Lockheed Martin doivent bien se marrer. Car c'est bien plus qu'une victoire qu'ils ont remporté avec le choix de la Belgique en faveur du F-35 plutôt qu'un avion européen (Eurofighter, Gripen et Rafale). Ils ont démontré au monde entier que l'Europe de la défense n'existait pas, à l'exception peut-être de la France et son idéal romantique européen.

L' avion de combat Rafale est capable d'assumer tous les types de missions pour les armées de l'air comme pour les forces aéronavales. Le Rafale est entré en service dans la Marine nationale en 2004 et dans l’armée de l’Air française en 2006. Il a fait ses preuves au combat en Afghanistan, en Libye

Un avion opérationnel à coût d’emploi maîtrisé. Combat proven : la preuve opérationnelle. Dassault Aviation est un groupe aéronautique français dual qui propose des avions militaires et des avions Dassault Aviation - @ Dassault _OnAir. # DassaultAviation participe au salon Euronaval du 23 au

Dassault Aviation, qui proposait le Rafale, s'est retiré de l'appel d'offres visant à fournir 88 nouveaux avions de combat au Canada.

Dassault Aviation, qui proposait le Rafale, s'est retiré de l'appel d'offres visant à fournir 88 nouveaux avions de combat au Canada, a annoncé jeudi la direction générale de l'armement (DGA). "Je suis en mesure de le confirmer", a déclaré le directeur du développement international de la DGA, Thierry Carlier, lors d'une conférence de presse. "On a considéré qu'au bout de cette phase d'échanges un certain nombre de conditions n'étaient pas remplies pour que ça présente un intérêt", a-t-il précisé.

F-35 en Belgique : Macron regrette "très profondément" le choix belge

F-35 en Belgique : Macron regrette Emmanuel Macron "regrette très profondément" la décision du gouvernement belge d'acheter des avions de chasse F-35 américains. Cette décision "va stratégiquement a contrario des intérêts européens", estime-t-il. Emmanuel Macron "regrett  très profondément" la décision du gouvernement belge d'acheter des avions de chasse F-35 américains "plutôt qu'une offre européenne", une décision qui "stratégiquement va a contrario des intérêts européens", a-t-il estimé vendredi devant la presse à Bratislava.

Avion de combat , guide internet de l' aviation de guerre et d' avion militaires. Compte tenu des caractéristiques du réseau Internet que sont la libre captation des informations diffusées et la difficulté, voire l'impossibilité de contrôler l'utilisation qui peut en être faite par des tiers, nous vous informons

L’ aviation de combat est l’arme la plus stratégique, tant par ses effets que par les technologies critiques qu’elle met en oeuvre. En temps de paix ou en temps de crise du type 11 septembre 2001, il faut pouvoir sécuriser l’espace aérien national avec des avions mobilisables rapidement pour

Avions de combat au Canada : Dassault Aviation renonce © Fournis par La Tribune Le Rafale nez concourra pas au Canada

Pourquoi? Selon lui, la France n'appartient pas à l'alliance des "Five eyes" (les "Cinq yeux"), formée entre les services de renseignement des Etats-Unis, de l'Australie, du Canada, de la Nouvelle-Zélande et du Royaume-Uni, ce qui aurait compliqué les opérations avec les forces américaines.

Quatre concurrents pour un contrat estimé entre 10 et 13 milliards d'euros

La décision de Dassault Aviation laisse quatre groupes industriels en lice pour ce contrat évalué, selon des responsables canadiens, entre 15 milliards et 19 milliards de dollars canadiens (10 milliards et 13 milliards d'euros). Le groupe suédois Saab AB, l'un des quatre candidats restants, est confronté au même défi que Dassault Aviation avec son avion de combat Gripen. La Grande-Bretagne, membre du groupe des "Five eyes", appuie le consortium Eurofighter auquel participe Airbus.

Le dossier de renouvellement de la flotte d'avions de combat canadiens arrive bientôt dans sa phase cruciale. Le Canada doit lancer au printemps 2019 un appel d'offres (RFP) pour l'acquisition de 88 avions de combat. Après le forfait de Dassault Aviation, il sera adressé à quatre constructeurs de trois pays sélectionnés par Ottawa en février dernier : Boeing ainsi que Lockheed Martin associé à Pratt and Whitney (Etats-Unis), Airbus Defense and Space (Grande-Bretagne) et Saab AB (Suède). Le vainqueur de la compétition, qui devra livrer le premier appareil en 2025 et les derniers en 2031, sera désigné fin 2021, début 2022.

Hisse et ho, le porte-avions Charles-de-Gaulle.
Le Charles-de-Gaulle pourra repartir en mission dès le premier trimestre 2019. La modernisation à mi-vie du porte-avions de la Marine nationale, qui a duré 18 mois, a coûté 1,3 milliard d'euros. Et le Charles-de-Gaulle va pouvoir reprendre du service après 18 mois de travaux de modernisation, dont le coût s'est élevé à 1,3 milliard d'euros. A la suite de l'achèvement officiel du programme de refonte à mi-vie du bâtiment, qui a nécessité plus de 4 millions d'heures de travail, le porte-avions a été remis à la disposition de la Marine nationale.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!