•   
  •   

EntrepriseNatixis écarte une OPA sur Ingenico, BPCE va vendre Fidor

21:05  08 novembre  2018
21:05  08 novembre  2018 Source:   latribune.fr

Face aux néobanques, Crédit Agricole repositionne BforBank, sa banque en ligne

Face aux néobanques, Crédit Agricole repositionne BforBank, sa banque en ligne Lancée il y a près de dix ans sur un créneau haut de gamme, la filiale 100% numérique de la Banque verte, qui ne compte que 215.000 clients, espère élargir sa base avec une offre de cartes bancaires plus accessible. Dans un contexte plus concurrentiel, il lui faut se réinventer sans cannibaliser l'activité des caisses régionales, son actionnaire principal. A l'heure où les néobanques effectuent une vraie percée sur le marché français, avec 4,4 millions de clients à fin 2017, le Crédit Agricole repositionne sa banque en ligne BforBank.

à vendre - Toutes les régions. M1410 Maison CHF 150'000.- Portes-ouvertes Vidéo disponible A1736 Bassecourt Appartement CHF 425'000.

Leader de l' épargne salariale avec près de 3 millions d ’épargnants et acteur de référence sur le marché de la retraite, Natixis Interépargne vous propose un accompagnement complet pour faciliter la gestion de votre épargne salariale, vous aider à réaliser vos projets de vie et à préparer votre avenir.

Le directeur général de Natixis a écarté toute offre publique sur le capital de l'entreprise de terminaux de paiement, sans élaborer sur les discussions en cours. Le patron de la maison-mère BPCE a indiqué que la banque mobile Fidor ne serait pas lancée en France et que la partie B2B ne correspond pas à la stratégie du groupe.

Si Natixis avait indiqué le 11 octobre être intéressé « à explorer la logique d'un rapprochement industriel de ses activités de paiement avec celles du groupe Ingenico », la filiale cotée du groupe BPCE (Banques Populaires caisses d'Epargne) a tenu à clarifier ce qu'elle considère comme un malentendu, ce jeudi 8 novembre, à l'occasion de la publication de ses résultats du troisième trimestre.

Pour la première fois, des blockchains vont s'interconnecter

Pour la première fois, des blockchains vont s'interconnecter Deux plateformes de financement du commerce international, l'européenne we.trade et la hong-kongaise eTradeConnect, collaborent pour permettre à leurs membres respectifs de réaliser des transactions ensemble. Un premier pas vers l'interopérabilité à l'heure où se multiplient les projets dans un secteur aux processus encore peu numérisés. Après l'heure des expérimentations tous azimuts, voici le temps de la collaboration. Les entreprises, qui s'emparent massivement de la Blockchain, en particulier dans la finance, passent à cette nouvelle étape.

Le Groupe BPCE , 2e groupe bancaire en France, exerce tous les métiers de la banque et de l’assurance en s’appuyant sur ses deux réseaux coopératifs, Banque Aller au pied de page. Afin de mieux vous servir et d ’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience

Rechercher un bien immobilier. Type d 'annonce. à vendre . vous vendez / vous achetez ?

Natixis écarte une OPA sur Ingenico, BPCE va vendre Fidor © Fournis par La Tribune « Pour clarifier les choses, nous n'envisageons pas de lancer une OPA sur Ingenico » a martelé le directeur général de Natixis, François Riahi.

« Pour clarifier les choses, nous n'envisageons pas de lancer une OPA sur Ingenico » a martelé le directeur général de Natixis, François Riahi, lors d'une conférence téléphonique. « Nous n'annonçons rien de nouveau » a-t-il ajouté sans vouloir préciser si les discussions se poursuivaient ou étaient rompues.

Le patron de Natixis a rappelé que le groupe pourrait investir jusqu'à 2,5 milliards d'euros dans des acquisitions (dont il faut déduire 400 millions déjà dépensés), ce qui est inférieur à la valeur boursière d'Ingenico (plus de 4,2 milliards d'euros). Les analystes ont cependant mis en avant la possibilité de schémas de rapprochement partiel avec une mise en Bourse postérieure des actifs.

Stress tests : les banques européennes encaissent le choc

Stress tests : les banques européennes encaissent le choc L'Autorité bancaire européenne et la BCE se sont dites satisfaites vendredi des résultats des banques de l'UE aux tests de résistance qui mesurent leur capacité à encaisser une sévère récession. Les banques britanniques, notamment Barclays ont obtenu les moins bons résultats. Les banques françaises s'en sortent mieux. L'Autorité bancaire européenne (ABE) a rendu public ce vendredi 2 novembre le résultat des tests de résistance menés sur 48 banques de l'Union européenne, dont six françaises : BNP Paribas, Crédit Mutuel, BPCE, Crédit Agricole, La Banque Postale et Société Générale.

En juillet 2016, Fidor avait passé un nouveau cap, en acceptant de s’adosser à un grand groupe bancaire, BPCE en l’occurrence. Un rachat commenté à l’époque comme une occasion pour la maison-mère de la Caisse d ’ Epargne , de la Banque Populaire et de Natixis de récupérer dans son giron

Natixis Interépargne, filiale de Natixis , Natixis Interépargne est le numéro un de l' épargne salariale en France.

Décidément plus tiède sur les paiements, François Riahi a insisté sur la gestion d'actifs comme domaine prioritaire de renforcement par acquisition, puis dans un second temps les systèmes et services de paiements et la banque de financement et d'investissement (notamment les fusions et acquisitions). Natixis a d'ailleurs annoncé ce jeudi le rachat de la société Massena Partners, spécialisée dans la gestion et le conseil en investissements, pour se renforcer sur le segment des très grosses fortunes.

Un dividende exceptionnel de 1,5 milliard d'euros est toujours envisagé si aucune acquisition importante n'a lieu d'ici à la fin du premier trimestre 2019.

Lire aussi : Ingenico change de patron en pleine réflexion stratégique

Fidor à vendre

Du côté de BPCE aussi, il a été question d'actifs. Laurent Mignon, le directeur général de BPCE depuis le mois de juin, et ex-patron de Natixis, a répondu aux nombreuses questions sur les intentions du groupe concernant Fidor, la néobanque allemande achetée à l'été 2016 pour plus de 140 millions d'euros, sous l'impulsion de son prédécesseur, François Pérol.

Ingenico change de patron en pleine réflexion stratégique

Ingenico change de patron en pleine réflexion stratégique Le leader des terminaux de paiement a annoncé ce lundi matin le départ de Philippe Lazare, son Pdg, et la séparation des fonctions de président et de DG. Nicolas Huss, arrivé il y a dix-huit mois, prend la direction générale d'Ingenico, récemment approché par Natixis. « Evolution de la gouvernance » : c'est par un discret communiqué ainsi intitulé qu'Ingenico a annoncé ce lundi 5 novembre le départ de son PDG, Philippe Lazare, aux commandes depuis 8 ans.

Consulter ou Passer une annonce immobilière pour acheter ou vendre un bien immobilier ENTRE PARTICULIERS : maison, villa, appart, studio, garage, local commercial.

Banque Populaire . Additionner les forces.

« Nous avons mené une réflexion sur la façon dont Fidor s'inscrit dans la stratégie du groupe » a répondu Laurent Mignon. « Il ne nous a pas paru pertinent de développer une énième banque en ligne en France. Nous avons décidé de consacrer l'essentiel de nos investissements informatiques à la digitalisation de nos services bancaires. Nous avons arrêté l'initiative de lancer Fidor en France. Quant à l'activité B2B, "bank as a service", elle n'entre pas dans la stratégie du groupe, nous ne voulons pas être un fournisseur de services informatiques. La réflexion que nous poursuivons peut aller jusqu'à la cession » a-t-il ajouté.

BPCE aurait confié à Clipperton et Messier Maris le soin de trouver un acheteur, selon l'Agefi, en espérant conclure la vente début 2019. Le groupe avait dû recapitaliser la Fintech bavaroise à hauteur de 89 millions du fait d'un portefeuille de crédits trop risqués. Fidor est surtout présente en Allemagne et un peu au Royaume-Uni.

Effondrements d'immeubles à Marseille : Gaudin reconnaît des manquements.
Le maire Les Républicains (LR) de Marseille a reconnu, ce dimanche, que sa ville "n'en a pas assez fait" pour éradiquer l'habitat insalubre, près d'une semaine après l'effondrement de deux immeubles qui ont fait huit morts dans la cité phocéenne. Au lendemain de la marche blanche en mémoire des huit morts dans les effondrements d'immeubles à Marseille, Jean-Claude Gaudin (LR) fait son mea culpa. Le maire de la cité phocéenne a reconnu des manquements de la municipalité au sujet de l'habitat insalubre.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!