Entreprise: Charbon : BNP Paribas AM va désinvestir près d'un milliard d'euros - PressFrom - France
  •   
  •   

EntrepriseCharbon : BNP Paribas AM va désinvestir près d'un milliard d'euros

16:30  14 mars  2019
16:30  14 mars  2019 Source:   latribune.fr

Engie promet le rebond grâce à un nouveau plan stratégique

Engie promet le rebond grâce à un nouveau plan stratégique L’ex GDF Suez, qui présente ses résultats aux analystes ce 28 février à Londres, promet un rebond pour les prochaines années, après un exercice 2018 entaché par les difficultés de sa filiale belge Electrabel dans le nucléaire. Engie, qui annonce 800 millions d’économies supplémentaires, mise sur les renouvelables et les services aux collectivités et aux entreprises. C'est un groupe bien différent de ce qu'il était il y a trois ans, que présente sa directrice générale Isabelle Kocher aux analystes ce 28 février à Londres.

La filiale de gestion d'actifs de la banque française a annoncé l'exclusion des entreprises générant plus de 10% de leur revenu dans l’extraction du charbon thermique ou représentant 1% ou plus de la production mondiale. Cette politique, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2020 et affectera environ moins de 0,25% de son portefeuille d'actifs, est un pas symbolique salué par l'ONG des Amis de la Terre.

Après la Caisse des Dépôts en décembre dernier et l'européen Candriam en septembre, c'est au tour de BNP Paribas Asset Management d'annoncer de nouvelles mesures pour réduire son exposition au charbon. La filiale de gestion d'actifs de la banque française a indiqué ce jeudi 14 mars qu'elle allait renforcer sa politique d'exclusion du secteur, en désinvestissant des entreprises dites "carbo-intensives". Concrètement, cette politique, qui entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2020, consiste à bannir les placements dans les producteurs de charbon ainsi que les producteurs d'électricité gros émetteurs de CO2.

Carrefour salue des résultats "encourageants" et relève son objectif d'économies

Carrefour salue des résultats Le groupe commence "à voir les effets de la puissance dynamique de transformation engagée", selon son Pdg Alexandre Bompard. Carrefour a redressé la barre en 2018 grâce à ses performances au Brésil et il a affiché jeudi sa confiance dans la pertinence de son plan stratégique lancé il y a un an en relevant certains de ses objectifs, notamment en matière de réductions de coûts.

"BNPP AM exclura les entreprises qui génèrent plus de 10% de leur revenu dans l'extraction du charbon thermique et/ou qui représentent 1% ou plus de la production mondiale. Cette limite de production mondiale permettra d'identifier les entreprises dont le chiffre d'affaires lié au charbon est inférieur à 10%, mais qui sont néanmoins responsables d'une part significative de la production totale de charbon thermique" explique le gestionnaire d'actifs dans un communiqué.

Le désinvestissement impliqué par cette décision représentera moins de 0,25% de ses actifs totaux, précise le gestionnaire d'actifs, qui annonce des encours de 399 milliards d'euros à fin décembre 2018, ce qui pourrait ainsi atteindre un milliard d'euros.

BNP Paribas Fortis va supprimer 800 à 1.000 postes sur une base volontaire

BNP Paribas Fortis va supprimer 800 à 1.000 postes sur une base volontaire La première banque belge, filiale du groupe français, a signé un accord sur un plan de départ volontaire portant sur 800 à 1.000 postes sur trois ans, selon le journal Le Soir. Les départs naturels ne seront pas non plus remplacés, ce qui pourraient porter à 2.500 suppressions d'emplois en trois ans "Aucun licenciement sec". C'est ce qu'a promis BNP Paribas Fortis, la première banque belge, rachetée en 2008 par le groupe français. Un accord de principe a été trouvé ce jeudi entre la direction de Fortis et les organisations syndicales, indique le journal belge Le Soir.

"Les producteurs d'électricité ayant une intensité carbone supérieure à la moyenne mondiale de 2017, soit 491 g Co2/kWh, seront également exclus" précise également BNPP AM.

Perspectives incertaines du secteur du charbon

La nouvelle politique "accordera une exception aux producteurs de charbon thermique et aux producteurs d'électricité carbo-intensifs qui prennent des engagements crédibles" de réduction de leurs exposition au charbon afin de respecter l'Accord de Paris sur le climat adopté à l'issue de la COP21. Une démarche à la fois de développement durable et d'investisseur avisé :

"Du point de vue de l'investisseur, les perspectives de l'industrie du charbon semblent incertaines à mesure que les énergies renouvelables prennent de l'ampleur" a fait valoir le responsable monde de la recherche durable de BNPP AM, Mark Lewis.  "Les renouvelables gagnent du terrain dans la production d'électricité par rapport aux énergies fossiles. Dans certaines régions où les conditions sont favorables à l'éolien et au solaire, le coût de construction de nouvelles capacités est en réalité inférieur à celui des centrales fossiles existantes. Cette tendance va se poursuivre dans le futur" estime-t-il.

BNP Paribas essuie, de nouveau, une panne informatique généralisée

BNP Paribas essuie, de nouveau, une panne informatique généralisée Le bug informatique, causé par un incident sur les réseaux télécoms, a débuté dans la nuit de mercredi à jeudi. Ce vendredi 8 mars, certains services en ligne restent encore indisponibles. En janvier, l’établissement bancaire avait aussi fait face à une panne informatique de grande envergure. Rebelote. Seulement deux mois après avoir connu une panne informatique de grande ampleur, BNP Paribas rencontre de nouveau des problèmes techniques sur son réseau, rendant indisponibles les services en ligne, les paiements internationaux et certaines opérations en agences.

Charbon : BNP Paribas AM va désinvestir près d'un milliard d'euros © Fournis par La Tribune

La décision du gestionnaire d'actifs "s'inscrit pleinement dans [la] démarche initiée par le groupe" BNP Paribas, qui a pris une série de mesures à partir de 2015 afin que "ses activités de financement et d'investissement dans le secteur de l'énergie évoluent en ligne avec les objectifs de l'Accord de Paris pour maintenir le réchauffement climatique nettement en dessous du seuil de 2°C". La maison-mère avait pris de nouveaux engagements à l'automne 2017, notamment sur les gaz de schiste. L'ONG les Amis de la Terre, qui avait applaudi les mesures annoncées à l'époque, a salué cette nouvelle décision, en appelant cependant à encore plus d'efforts.

"BNP Paribas Asset Management montre clairement la voie à ses concurrents mais aussi au groupe BNP Paribas qui continue de financer le dérèglement du climat via ses prêts et services financiers au secteur du charbon. BNP Paribas doit s'aligner sur les meilleures pratiques de ces filiales et acter l'arrêt de tous soutiens aux développeurs de nouvelles centrales à charbon" a déclaré Lucie Pinson, des Amis de la Terre France.

Comment Nexter se défend face à ses rivaux.
Le groupe d'armements terrestres est sur une belle trajectoire de croissance. Nexter dispose de fondamentaux économiques et financiers solides, ainsi que les résultats 2018 le démontrent. Alors que de très nombreuses incertitudes pèsent sur l'avenir de KNDS avec le forcing de Rheinmetall, qui rêve de rafler la mise, la partie française du groupe franco-allemand - Nexter - va bien. Très bien même. Selon une communication faite aux salariés de Nexter, que La Tribune s'est procurée, son chiffre d'affaires s'est élevé à 962 millions d'euros, en hausse de 7% par rapport à 2017.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!