Entreprise: Privatisation d'ADP : l'Union des aéroports français dénonce les idées fausses - PressFrom - France
  •   
  •   

EntreprisePrivatisation d'ADP : l'Union des aéroports français dénonce les idées fausses

19:30  14 mars  2019
19:30  14 mars  2019 Source:   latribune.fr

Logement social : le monde HLM se positionne dans le Grand débat national

Logement social : le monde HLM se positionne dans le Grand débat national Une semaine après avoir demandé un "pacte productif" avec les associations d'élus et la fédération française du bâtiment (FFB), l'Union sociale pour l'habitat a dévoilé ce 1er mars 2019 une série de mesures visant à faire des HLM "une chance pour la France". © Fournis par La Tribune Appliquer un taux de TVA à 5,5%, augmenter les aides budgétaires à la pierre, revoir le taux de commissionnement bancaire sur le livret A, alléger les normes générant des surcoûts, rendre l'accès au foncier plus économique, soutenir et simplifier le prêt social location-accession, mettre un terme à la surtransposition des textes européens...

Rejetée par le Sénat, la privatisation du groupe ADP est ciblée par une tribune de parlementaires ainsi que par plusieurs pétitions. Près d'une semaine plus tard, la pétition s'approche des 100 000 signataires. La démarche a en outre séduit plusieurs personnalités politiques, dont le premier

Privatisation d ' ADP : les auteurs d'une pétition dénoncent une opération contraire à la Constitution. Privatisations : fait-on les poches des Français ? Opinions. Contre le discours électoral d'Emmanuel Macron sur l'Europe. Emmanuel Macron s’inquiète du délitement de l ’ Union européenne.

Lors de la présentation des résultats des aéroports français, Thomas Juin, le président de l'Union des aéroports français (UAF) a expliqué que l'État conservera un rôle prépondérant qu'ADP soit privatisé ou pas.

En examen à l'Assemblée nationale, le projet de privatisation d'ADP suscite la polémique de la part des opposants. Ils sont nombreux, certains par idéologie, d'autres par pure tactique politicienne. Interrogé à l'occasion de la présentation des résultats 2018 des aéroports français, Thomas Juin, président de l'UAF (l'Union des aéroports français, qui regroupe des opérateurs privés, publics et semi-publics), a déploré les « idées fausses » qui circulent sur le sujet, lesquelles révèlent à ses yeux « une méconnaissance de ce secteur très complexe et très réglementé».

PSA : la réduction des émissions de C02 se fera dans la douleur selon Carlos Tavares

PSA : la réduction des émissions de C02 se fera dans la douleur selon Carlos Tavares Le président du directoire de PSA Carlos Tavares estime dans un entretien au Figaro que la volonté des Européens de réduire sensiblement les émissions de CO2 risque de fragiliser une filière automobile qui emploie 13 millions de personnes. L'effort sera difficile et l'industrie automobile européenne pourrait y laisser des plumes. C'est en substance le message délivré par le président du directoire de PSA Carlos Tavares qui estime, dans un entretien au Figaro ce lundi 4 mars, que la volonté des Européens de réduire sensiblement les émissions de CO2 pourrait être à même de déstabiliser les entreprises automobile européennes.

Refusée par le Sénat, la privatisation d ' ADP continue de faire des remous. Au nom de la souveraineté nationale, des parlementaires Les Républicains appellent dans une tribune à y renoncer, mais moins d'un tiers ont signé ce texte. « Les aéroports du Bourget, de Roissy et d'Orly forment une frontière

Pour sa chronique du 28 février sur RT France, l'économiste Jacques Sapir détaille le contenu de la loi PACTE, qui permet notamment la privatisation d ' Aéroports de Paris ( ADP ), mais impacte aussi deux autres entreprises bien connues des Français .

L'État aura toujours un rôle prépondérant

Pour lui, les aéroports sont d'une manière générale des actifs stratégiques dans la « mesure où ils tiennent un rôle essentiel dans la vie des territoires ». Pour autant, qu'ADP soit demain privatisé ou pas, ne changera pas grand-chose à ses yeux. « L'État sera toujours omniprésent sur les aspects stratégiques. Dire que l'on cède les frontières au privé est inexact. Elles sont sous le contrôle exclusif de l'État, que l'aéroport soit géré par un opérateur public ou par un opérateur privé. C'est la même chose pour la sécurité de l'aéroport, le contrôle aérien, la certification (qui autorise l'aéroport à fonctionner), la partie environnementale; bref, pour tout ce qui est stratégique et régalien, l'État restera omniprésent comme il l'est sur tous les aéroports », a-t-il dit, en marge de la publication d'une hausse du trafic aérien français de 4,8% en 2018, permettant de franchir la barre symbolique des 200 millions de passagers. Ceci avec un nombre de mouvements d'avions quasi-identiques (+0,6%).

Pourquoi Amazon veut lancer une nouvelle chaîne de supermarchés alimentaires

Pourquoi Amazon veut lancer une nouvelle chaîne de supermarchés alimentaires L'ogre du e-commerce souhaiterait ouvrir une dizaine de supermarchés alimentaires aux États-Unis, avec une première échoppe d'ici fin 2019. Disposer de magasins permet à Amazon de fidéliser ses clients, tout en réduisant ses coûts énormes de livraison. C'est pourquoi le groupe avait craqué pour l'enseigne bio Whole Foods pour 13,7 milliards de dollars. Amazon veut renforcer sa présence physique. L'ogre du e-commerce prévoit de lancer une nouvelle chaîne de supermarchés alimentaires aux États-Unis avec l'ouverture, dans un premier temps, d'une dizaine de magasins, selon un article du Wall Street Journal publié vendredi 2 mars.

Des manifestants avaient organisé cette action pour protester contre le projet de privatisation d ' Aéroports de Paris ( ADP ). Philippe de Veulle, avocat de plusieurs Gilets jaunes, dont Jérôme Rodrigues, était sur place pour apporter son soutien.

La future privatisation d ' ADP doit prendre la forme d'une concession pour 70 ans. Les analystes boursiers pensent d'abord au groupe Vinci parmi Malgré les explications du ministre de l'Economie Bruno le Maire qui a voulu distinguer la privatisation d ' ADP de celle des autoroutes qui date de 15

Pour Thomas Juin, la question qui se pose pour l'État est de savoir s'il veut empocher un gros chèque immédiatement ou recevoir chaque année des dividendes de la part d'ADP. Il note qu'en Europe, la tendance est à l'introduction des capitaux privés dans les aéroports. « Ils ont doublé depuis 2010 », assure-t-il, « pour permettre d'investir dans l'extension des capacités aéroportuaires.»

"Pas d'inflation des redevances"

Privatisation d'ADP : l'Union des aéroports français dénonce les idées fausses © Fournis par La Tribune

Autre idée fausse, selon le président de l'UAF, la forte hausse des redevances aéroportuaires qui pourraient être facturées aux compagnies aériennes en cas de privatisation d'ADP. Pour lui, le contrat de régulation économique qui est homologué par l'État permettra de contrôler les tarifs. Pour certains partisans de la privatisation, la régulation sera plus forte demain qu'aujourd'hui.

Surtout, pour Thomas Juin, une privatisation d'ADP aura le mérite de clarifier les choses au niveau de l'État-régulateur. Ce dernier est, depuis des années, accusé par les compagnies aériennes de prendre des mesures favorables à ADP (en termes de redevances) pour doper sa performance et les dividendes à la clé. Une fois ADP privatisé, l'État n'aura plus d'intérêt financier à agir ainsi, estiment les partisans de la privatisation.

« L'État sera d'autant mieux placé pour être un bon régulateur s'il reste neutre », fait valoir Thomas Juin. « Son rôle est d'être un bon régulateur, de garantir la connectivité et d'encourager les investissements. Qui se plaint aujourd'hui de la connectivité des aéroports de Nice et de Lyon [privatisés il y a deux ans, Ndlr]? », a-t-il ajouté.

Exportation d'armements vers Ryad : le dicktat de Berlin roule dans la farine Londres et Paris.
L'Allemagne prolonge son embargo des ventes d'armes à destination de l'Arabie Saoudite et des Emirats Arabes Unis. Elle impose à ses alliés sa politique. Verboten ! L'Allemagne impose à l'ensemble de ses alliés européens, notamment la France et la Grande-Bretagne, un veto sur les exportations en direction de l'Arabie Saoudite et des Emirats Arabes Unis, un pays qui est ni plus ni moins le partenaire stratégique de Paris dans le Golfe.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!