Entreprise: Renationalisation partielle d'EDF : la piste se précise, l'action bondit - - PressFrom - France
  •   
  •   

EntrepriseRenationalisation partielle d'EDF : la piste se précise, l'action bondit

16:40  15 avril  2019
16:40  15 avril  2019 Source:   latribune.fr

Fermeture des centrales à charbon en 2022 : RTE remet sa copie au gouvernement

Fermeture des centrales à charbon en 2022 : RTE remet sa copie au gouvernement Le gouvernement avait demandé en janvier à l’opérateur du réseau de transport d’électricité, garant de la sécurité d’approvisionnement sur le territoire français, de compléter son analyse de novembre par l’étude de « configurations particulièrement dégradées. » Convenant que Cordemais (Loire-Atlantique) devra rester en veille jusqu’au démarrage de l’EPR de Flamanville, RTE insiste sur des mesures d’efficacité énergétique et un calendrier mieux étudié des arrêts de tranches nucléaires. Devant la fronde sociale provoquée par la perspective d'une fermeture en 2022 des quatre centrales à charbon encore en activité en France, le ministère de la Transition écologique et s

Consultez l’ensemble des articles, reportages, directs, photos et vidéos de la rubrique Élection présidentielle 2017 publiés le jeudi 11 avril 2019. Pour sortir EDF du piège de la dette, le gouvernement français préparerait une renationalisation partielle des activités nucléaires d ' EDF .

L'Élysée prépare la renationalisation partielle d ' EDF . Par Florent Guignard. EDF va se réformer. Selon Le Parisien, l’Élysée pilote un plan de refonte du fonctionnement du groupe. Une société à capitaux presque entièrement publics pourrait regrouper les activités nucléaires, en difficulté , afin de

Pour sortir EDF du piège de la dette, le gouvernement français préparerait une renationalisation partielle des activités nucléaires d'EDF. La mise en oeuvre de ce plan pourrait intervenir en 2021.

L'électricien EDF va lancer sa réorganisation le 28 mai avec une réunion du comité de la stratégie de son conseil d'administration qui se penchera sur une renationalisation des activités nucléaires du groupe, a dit ce lundi 15 avril une source proche du dossier à Reuters, confirmant des informations du journal Le Parisien. Cette source a également confirmé que le projet serait ensuite présenté le 7 juin aux 200 hauts dirigeants de l'entreprise, puis le 20 juin aux organisations syndicales, comme rapporté par le quotidien.

Le "salon-salle à manger" peut compter pour deux pièces

Le Un "salon-salle à manger" peut être compté comme deux pièces, bien qu'il soit constitué de deux surfaces non cloisonnées. La Cour de cassation l'admet dès lors que chacun des espaces présente une surface minimale et des équipements distincts. Dans le procès opposant un locataire au propriétaire, alors que le nombre de pièces était discuté, la Cour a déclaré que même s'il s'agissait d'un espace unique, le salon-salle à manger devait être considéré comme deux pièces habitables distinctes.

Renationalisation partielle d ’ EDF : l ’Elysée reprend la main sur le nucléaire: L'Atlético se reprend contre le Celta Vigo L'Atlético se reprend contre le Le projet porte même un nom de code : « Hercule ». Renationalisation partielle d ' EDF : la piste se précise , l ' action bondit . Pour sortir EDF du piège

Des billets de train SNCF en vente chez le buraliste dès cet été: Renationalisation partielle d ' EDF : la piste se précise , l ' action 17:10 28 avril 2019 Source: latribune.fr. Renationalisation partielle d ' EDF : la piste se précise , l ' action bondit . Pour sortir EDF du piège de la dette, le gouvernement

Renationalisation partielle d'EDF : la piste se précise, l'action bondit © Fournis par La Tribune

En Bourse, le titre EDF prend 3,01% à 12,480 euros vers 13h05 alors que l'indice SBF 120 avance de 0,27% au même moment.

La nationalisation d'une partie des activités... et la privatisation progressive d'une autre

En novembre 2018, le président Emmanuel Macron a demandé à EDF de revoir son modèle pour garantir le financement de ses activités et annoncé que l'Etat allait réfléchir au renforcement de sa participation au capital du groupe - dont il détient aujourd'hui 83,7% -, face aux enjeux et aux risques spécifiques du nucléaire.

Selon Le Parisien, la réflexion pourrait aboutir à la création d'une "holding mère" qui « ne serait pas forcément à 100% publique ; en tout cas pas tout de suite », en raison du coût élevé de rachat des actionnaires minoritaires d'EDF, estimé entre six et huit milliards d'euros. Toujours selon le quotidien, cette structure de tête « accueillerait le nucléaire et sa commercialisation sur le marché de gros », et peut-être aussi les grands barrages hydrauliques.

Sopra Steria va acquérir l'éditeur de logiciels bancaires SAB

Sopra Steria va acquérir l'éditeur de logiciels bancaires SAB La société de services informatiques Sopra Steria a annoncé ce mercredi son projet d'acquisition de l'éditeur français de logiciels de "core banking" SAB, pour un montant non précisé. La concentration prend une autre dimension dans les technologies financières. Après le rachat de plusieurs startups de la finance (Fintech) par des banques, des acteurs traditionnels du secteur se rapprochent à leur tour.

Selon la même source, cette renationalisation partielle d ' EDF est une composante du projet "Hercule" : renforcer la participation publique dans le capital de l'entreprise, "en lien avec les enjeux et risques particuliers de l'activité nucléaire", selon une formule employée par l'Elysée fin novembre.

Le chef de l'Etat « s'apprête à donner le feu vert à une renationalisation , au moins partielle , des activités nucléaires d ' EDF », écrit « Le Parisien » dans son édition de lundi. Pour mémoire : l ' action avait terminé la séance à 32 euros lors de sa première journée de cotation le lundi 21 novembre 2005.

Elle détiendrait également « majoritairement mais pas forcément à 100% » une participation dans une "société fille" qui porterait la vente auprès des clients, particuliers et professionnels, ainsi que les participations dans les réseaux, RTE et Enedis. Ce dernier pourrait en outre, à terme, ouvrir son capital aux investisseurs privés.

Le projet serait examiné par la Commission européenne en 2020 pour une mise en oeuvre prévue en 2021.

Préserver l'intégrité du groupe

Dans une note, Jefferies a calculé que le coût de rachat des minoritaires évoqué impliquait un prix de 12,5 à 16,6 euros par action, soit 20% de plus que le cours actuel en milieu de fourchette. Sam Arie, analyste chez UBS, juge pour sa part que la restructuration d'EDF aboutira à la création de deux bilans distincts et potentiellement à l'introduction en Bourse d'un "nouvel EDF", sur le modèle de la création de l'allemand Innogy à partir de RWE.

Pétrole : Chevron rachète sa compatriote Anadarko pour 33 milliards de dollars

Pétrole : Chevron rachète sa compatriote Anadarko pour 33 milliards de dollars Chevron a annoncé vendredi l'acquisition d'Anadarko Petroleum pour 33 milliards de dollars (29 milliards d'euros), ce qui devrait la propulser au deuxième rang des plus grandes compagnies pétrolières au monde et renforcer nettement ses activités dans le schiste aux Etats-Unis. La major pétrolière américaine Chevron a annoncé vendredi être parvenue à un accord pour racheter sa compatriote Anadarko pour un montant total de 33 milliards de dollars, une opération lui permettant de se renforcer dans le gaz naturel liquéfié (GNL) notamment.

Jérôme Schmitt, secrétaire national du syndicat Sud Energie, réagit pour RT France à une information de Le Parisien sur une possible renationalisation partielle d ' EDF par l'Etat français. Selon une source proche du dossier, il s'agirait là d'un souhait d'Emmanuel Macron.

L'Élysée prépare la renationalisation partielle d ' EDF . Le Point Abonnés. Après avoir adopté la loi Pacte qui autorise la privatisation du groupe Aéroports de Paris, l'Élysée préparerait un mouvement de renationalisation partielle d ' EDF .

« S'il y a une renationalisation du groupe EDF incluant le parc nucléaire, nous nous attendons à une prime pour les minoritaires », a-t-il ajouté. EDF n'a pas commenté ces informations.

L'option d'une holding de tête aurait le mérite de préserver formellement l'intégrité de l'électricien public, condition posée par l'Élysée. L'État prendrait ainsi en charge les activités nucléaires et garderait le contrôle du "nouvel EDF", qui pourrait toutefois rester coté et aurait vocation à s'ouvrir à d'autres investisseurs.

Une renationalisation du parc nucléaire d'EDF impliquerait cependant une nouvelle régulation des prix de vente du groupe, aujourd'hui plafonnés par le mécanisme de l'Arenh (Accès régulé au nucléaire historique), dont l'électricien public souligne régulièrement l'impact négatif sur ses résultats.

Selon Le Parisien, EDF a diligenté plusieurs organismes financiers avec lesquels il travaille, dont la Société Générale, JP Morgan, UBS, Oddo ou encore Natixis.

Lire plus

Bayer bondit au 1er trimestre grâce à Monsanto (et malgré les poursuites liées au glyphosate).
Malgré la charge judiciaire qui ne cesse d'augmenter pour Monsanto, spécialiste des OGM et des produits chimiques, le laboratoire Bayer, qui l'a racheté en 2016 pour 66 milliards de dollars, affiche une hausse de 45% de son bénéfice d'exploitation (Ebitda). Reste à voir quelle sera l'attitude des actionnaires lors de l'assemblée générale de vendredi prochain face à l'envolée des risques ...Bayer a publié jeudi un bénéfice d'exploitation (Ebitda) trimestriel en hausse de 45% grâce à l'acquisition du fabricant américain de semences Monsanto, mais la charge juridique liée à cette transaction s'est accrue.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!