Entreprise: La néobanque Fidor plombe les comptes de BPCE - - PressFrom - France
  •   
  •   

EntrepriseLa néobanque Fidor plombe les comptes de BPCE

07:20  10 mai  2019
07:20  10 mai  2019 Source:   latribune.fr

Le Brexit fait flamber les coûts de supervision bancaire

Le Brexit fait flamber les coûts de supervision bancaire Les redevances dues par les banques européennes à la BCE vont augmenter de 21% cette année, du fait de la hausse des effectifs nécessaire pour superviser les activités transférées depuis le Royaume-Uni essentiellement. Les banques européennes vont avoir une nouvelle raison de se plaindre du poids de la mise en conformité et de la réglementation. Leur autorité de supervision, la Banque centrale européenne (BCE), a dévoilé ce mardi 30 avril le montant des redevances dont elles devront s'acquitter cette année : 576 millions d'euros, en augmentation de 21,3% par rapport à l'an dernier.

Fidor Bank est la banque en ligne communautaire du groupe BPCE ( Banque Populaire Monese - Compte bancaire et carte gratuite chez la néobanque . Avant un lancement de la néobanque dans l’Hexagone un peu plus tard». Rachetée en juillet 2016 par BPCE , rappelle cBanque, «la banque d

Prévue initialement en 2017 puis courant 2018, l’offre bancaire de Fidor ne sortira finalement pas en France. BPCE préférant miser sur son compte à distance Enjoy. Mise à jour (30 octobre 2018, 15h50) - Dans un courriel

Le groupe mutualiste a décidé de déprécier de 148 millions d'euros la valeur de la startup allemande acquise en 2016 et dont il espère se défaire.

La néobanque Fidor plombe les comptes de BPCE © Fournis par La Tribune

L'aventure Fidor se termine décidément mal pour BPCE. L'organe de contrôle des Banques Populaires et Caisses d'Epargne a annoncé ce jeudi 9 mai en fin de journée des résultats grevés par des charges exceptionnelles, notamment une dépréciation de 148 millions d'euros de la valeur, néobanque allemande acquise en 2016 sous l'ère François Pérol, "cette participation devenue non stratégique." Si le produit net bancaire a reculé de 1% à 5,95 milliards d'euros, le bénéfice net pat du groupe de BPCE a chuté de 43,8% à 340 millions d'euros au premier trimestre. La charge sur Fidor représente 52% des "coûts de transformation et de restructuration" souligne le groupe français.

« Ralentir la conquête de Boursorama serait une erreur stratégique » selon Société Générale

« Ralentir la conquête de Boursorama serait une erreur stratégique » selon Société Générale ENTRETIEN. Société Générale dévoile ce mardi ses nouveaux objectifs dans la banque de détail en France lors d’une réunion avec les analystes à Londres. Le directeur général délégué en charge de cette activité, qui regroupe le réseau SG, Crédit du Nord et Boursorama, Philippe Aymerich, nous détaille les ambitions de la banque en ligne leader en France, en perte « mesurée » de 35 millions d’euros, qui vise les 3 millions de clients en 2021. Pénalisée par les taux bas, la banque de détail en France ne retrouvera la croissance que l'an prochain et va poursuivre la transformation de son réseau. Après avoir rassuré les investisseurs sur sa solvabilité la semaine dernière, le groupe Société Générale dévoile ce

Fidor Bank est une banque en ligne lancée en 2009 en Allemagne. Fidor Bank a été fondé en 2009 à Munich, en Allemagne. Elle se veut éloignée du modèle bancaire traditionnel et se revendique comme communautaire en ayant recours à ses clients qui participent au développement de ses produits et

Absent du marché de la banque en ligne et de la banque digitale, le groupe BPCE , qui gère notamment les réseaux Banque Populaire et Caisse d ’ Epargne acquiert en juin 2016 la néobanque allemande Fidor pour 140 millions d’euros.

"Nous avons déprécié une partie significative de la valeur de Fidor" a indiqué Laurent Mignon, le président du directoire de BCE, lors d'une conférence téléphonique. "Le prix d'acquisition était à peu près égal à cela, mais nous avions fait des augmentations de capital depuis [pour plus de 80 millions d'euros, ndlr]. La valeur reste positive : elle reflète ce que nous pouvons escompter. Nous avons reçu plusieurs expressions d'intérêt. Nous avons des discussions avec des acheteurs potentiels" a-t-il ajouté.

Présentée à l'époque comme stratégique pour rattraper son retard dans le numérique et son absence de banque en ligne, l'acquisition de Fidor a tourné au fiasco pour BPCE, entre mauvaises surprises dans les comptes et choc de culture, ainsi que des craintes de cannibalisation en interne du côté des banques à réseau mutualistes. Confidentielle en Allemagne et au Royaume-uni, Fidor n'a finalement jamais été lancée en France après de mois de report et teasing.

Orange s'invite au capital de la Fintech à succès Raisin

Orange s'invite au capital de la Fintech à succès Raisin L'opérateur investit via son fonds Orange Digital Ventures dans la startup allemande Raisin, rejoignant de prestigieux investisseurs tels que PayPal et Index Ventures au tour de table de 100 millions d'euros annoncés en février. Se présentant comme une place de marché d'épargne paneuropéenne, la Fintech berlinoise a déjà collecté 12 milliards d'euros de dépôts. Nouvel investissement dans la Fintech pour Orange Digital Ventures, le fonds de capital-risque de l'opérateur télécoms, après notamment la néobanque britannique Monzo.

Fidor Bank est la banque en ligne communautaire du groupe BPCE ( Banque Populaire - Caisse d ' épargne ) qui devrait être lancée Toutefois, Fidor Bank se différencie des autres banques en ligne par le fait qu’elle est communautaire. Autrement dit, les clients sont leur propre conseiller bancaire.

Et les banques traditionnelles ont-elles aussi conquis de nouveaux prospects, profitant de leur réseau d 'agences et d 'une offre numérique enrichie. Face au risque de saturation, le groupe BPCE a même annulé le lancement en France de sa néobanque Fidor .

Stratégie "Digital Inside"

Peu après sa prise de fonction en juin, Laurent Mignon avait expliqué qu'il ne voyait pas l'intérêt de lancer une énième banque en ligne ni d'avoir une activité de fournisseur de solutions bancaires B2B de type "bank-as-a-service".

"Il y a une forte accélération du digital au sein du groupe. Notre stratégie est désormais "Digital Inside", c'est une transformation de l'intérieur" a fait valoir ce jeudi le président du directoire.

D'autres "transformations" ont été menées au cours des derniers, notamment l'arrêt des activités du Crédit Foncier, désormais intégrées au sein du groupe, et l'acquisition de 50,1% de la banque du groupe Auchan, Oney, signée le 4 avril. Le groupe a aussi signé un accord avec Covéa qui lui permet de récupérer l'activité d'assurance pour les clients des Banques Populaires, après celle des Caisses d'Epargne : les nouveaux contrats seront réalisés par Natixis Assurances, le groupe voulant devenir "un bancassureur de plein exercice."

Du côté de Natixis, filiale cotée en Bourse et détenue à 71% par BPCE, les activités de marchés en baisse de 28%, ont plombé les résultats du premier trimestre, gonflés d'une plus-value de 586 millions d'euros suite à la cession d'activités de banque de détail à BPCE.

Lire plus

La néobanque N26 dans le collimateur du régulateur allemand.
La BaFin exige de la banque mobile allemande qu'elle prenne des dispositions, tant sur le recrutement de personnel que sur l'équipement technique, pour s'assurer que les comptes qu'elle héberge soient en règle sur les questions de blanchiment d'argent et de financement du terrorisme. Les néobanques dépassées par leur hyper croissance ? La BaFin, le régulateur bancaire allemand, a exigé ce mercredi 22 mai de la néobanque N26 des engagements en matière de lutte contre la criminalité financière, avec dans son viseur la question de l'ouverture de compte sous de fausses identités.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!