•   
  •   

EntrepriseCybersécurité : la coordination des banques devient urgente

19:45  10 mai  2019
19:45  10 mai  2019 Source:   latribune.fr

Banques : l'accord sur les "CDI Kleenex" bloqué par la CFDT, la CFTC, la CGT et FO

Banques : l'accord sur les Les quatre syndicats n'ont pas ratifié l'accord de branche dans la banque sur les CDI d'opération, signé par le SNB/CFE-CGC. Une décision inédite des organisations syndicales qui dénoncent un risque de régression sociale. © Fournis par La Tribune Un front commun sans précédent. Les quatre syndicats CFDT, CFTC, CGT et FO se sont associés pour s'opposer à un accord de branche dans la banque sur les CDI d'opération et l'assouplissement des modalités d'usage des CDD, ont-ils annoncé vendredi 26 avril.

Effectivement, les banques françaises sont très au fait de leurs obligations et se protègent plutôt bien contre les cyberattaques. « Les banques sont habituées à faire face à des réglementations qui s’accumulent, résume Michaël Bittan, associé en charge de la cybersécurité chez Deloitte.

Les banques , qui comptent parmi les acteurs les mieux armés en matière de cybersécurité , doivent poursuivre leurs efforts pour rester à la pointe. Au sein du Crédit Agricole d’Ile-de-France, la protection des données des clients et la cybersécurité concernent tous les départements, de…

Dans le cadre de la présidence française du G7, le ministère de l’Économie et des Finances, et la Banque de France ont organisé une conférence consacrée à la cybersécurité du secteur financier. Tous les intervenants ont martelé le même message : le partage d'informations et les actions coordonnées sont désormais indispensables pour faire face aux attaques informatiques de plus en plus virulentes.

Sans coopération vous ne pourrez pas faire face aux cyberattaques, qui prennent de plus en plus d'importance en termes de volume, de périmètre et de sophistication. Voici en somme le message qu'a adressé le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, à un parterre d'acteurs de la finance réunis ce vendredi 10 mai à la Banque de France à l'occasion d'une conférence sur la cybersécurité, organisée dans le cadre du G7.

La discrète licorne Fintech Checkout lève 230 millions de dollars

La discrète licorne Fintech Checkout lève 230 millions de dollars La startup britannique, dont la passerelle de paiement en ligne est concurrente de Stripe, serait valorisée 2 milliards de dollars pour ce premier tour de table. Checkout, qui compte Adidas, Deliveroo et TransferWise parmi ses clients, est rentable et emploie plus de 300 personnes. Le secteur du paiement continue de faire vibrer les investisseurs.

Dans la même salle que ces étudiants, des représentants de plusieurs banques belges mais aussi de l'armée sont présents. Les enseignes veulent montrer aux jeunes que la cybersécurité est devenue une prioriré et que les possibilités d'engagements sont, maintenant, nombreuses.

la sécurité des systèmes d’information (ANSSI), c’est mettre ses compétences au service de l’intérêt général en participant à une mission capitale, d’actualité et porteuse de grandes responsabilités dans un monde où la cybersécurité est devenue l’affaire de tous ! Coordination et gestion de projets9.

Cybersécurité : la coordination des banques devient urgente © Fournis par La Tribune Au mois de juin, la Banque de France va piloter une simulation d'une cyberattaque transfrontalière ciblant le secteur financier. Une première mondiale.

« La cybersécurité semble être une problématique technique. En réalité, elle est politique », a estimé le patron de Bercy. « Dans un monde où la part des services digitaux devient de plus en plus importante, la cybersécurité est une préoccupation croissante et urgente », a-t-il poursuivi.

Particulièrement exposé aux attaques informatiques (comme l'a par exemple démontré la cyberattaque de la banque centrale du Bangladesh estimée à 81 millions de dollars ou plus récemment le piratage des données bancaires de 400.000 clients de la banque italienne Unicredit), le secteur financier présente une particularité qui est également sa plus grande faiblesse : son interconnexion. « Nous devons traiter les cyberattaques comme un risque systémique » car le secteur financier, « est connecté à tous les secteurs de l'économie », a ainsi expliqué Bruno Le Maire.

Paroles d'Experts NTT Securit : Conseil en cybersécurité

Paroles d'Experts NTT Securit : Conseil en cybersécurité Ce numéro de Paroles d’Experts est consacré à la cybersécurité. L’éclairage de notre expert Pierre-Yves Popihn, Directeur Consulting, NTT Security France. Pour la 7ème année consécutive, NTT Security publie le Global Threat Intelligence Report (GTIR), qui présente le paysage des menaces existantes en termes de cybersécurité. Traditionnellement, ce rapport est la combinaison des différentes informations collectées au sein du centre de recherche (GTIC) sur les menaces et la vulnérabilité de NTT Security, qui voit passer 40% du trafic Internet mondial.

Les entreprises face au défi de la cybersécurité . Dans un tel contexte, les entreprises sont particulièrement exposées à ce type de menaces. Avec 27,4% de croissance annuelle des coûts financiers engendrés par les cyber-attaques en entreprise, la sécurité des données devient un enjeu

La Cybersécurité C'est quoi déjà ? Une définition simple pour bien comprendre c'est la quoi la cybersécurité avec ces différents aspects humain

Une approche systémique

« Se protéger soi-même, ce n'est pas suffisant, il faut avoir une approche globale au niveau du système », a abondé Guillaume Poupard, le directeur de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi), invité à cette même conférence.

« La coopération est difficile mais absolument nécessaire. Elle est difficile car elle exige d'échanger des informations extrêmement sensibles. Notre challenge consiste à instaurer de la confiance entre les différentes parties prenantes », a expliqué le chef de la cybersécurité française.

Ce dernier a également mis en garde les institutions financières. D'après lui, les motivations des attaquants ne se limitent plus au seul appât du gain. Certains souhaitent tout bonnement « détruire le système pour le rendre complètement indisponible », a-t-il prévenu.

Sabine Lautenschläger, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE) a, de son côté, fait part de plusieurs préoccupations. « Ils [les attaquants, ndlr] connaissent de mieux en mieux le secteur financier et ses process » a-t-elle assuré. L'experte a également pointé du doigt le manque de ressources humaines qualifiées nécessaires pour faire face à la menace et s'est inquiétée de la vive compétition qui anime le secteur bancaire. Selon elle, ce contexte incite certains acteurs, challengeurs ou traditionnels, à lancer de nouveaux services, sans prendre suffisamment en compte les cyberrisques.

Crédits immobiliers: la baisse des taux continue en avril, le record proche

Crédits immobiliers: la baisse des taux continue en avril, le record proche Les banques françaises ont nettement baissé en avril les taux d'intérêt des crédits immobiliers aux particuliers, leur niveau étant désormais tout proche du plancher historique, montre une étude mensuelle publiée lundi. "Jamais par le passé l'accès aux crédits immobiliers n'aura été rendu aussi facile par les établissements bancaires", résume dans un communiqué l'observatoire Crédit Logement/CSA. Le premier organisme regroupe les principales banques françaises, le second est un institut d'études de marché.

Quels sont les enjeux urgents de la cybersécurité en entreprise ? La banque et la finance sont leur péché mignon. Une enquête Accenture de 2016 estime que les établissements bancaires Recruter et former les cerveaux de demain est devenu une priorité stratégique nationale et européenne.

Si elles souhaitent devenir pérennes en créant de Toute l’actualité des technologies pour la Banque et la Finance : services bancaires digitaux et mobiles, moyens de paiement, API, progiciels bancaires, cybersécurité , cloud, intelligence artificielle, blockchain, cryptoactifs…

66 incidents majeurs

66 incidents de sécurité informatique majeurs ont été signalés à la BCE sur une période de 15 mois à compter de juillet 2017. « J'ai peur que le rapport d'incidents dont nous disposons ne donne pas une vue d'ensemble de la situation », a toutefois ajouté Sabine Lautenschläger.

Pour rappel, la première cyberattaque d'ampleur ciblant un établissement bancaire européen remonte à 2016. Les comptes de 40.000 clients de Tesco Bank, filiale de la chaîne de supermarchés britanniques, avaient été piratés. 20.000 d'entre eux auraient alors subi des retraits frauduleux. En janvier 2017, une attaque par déni de service (qui consiste à inonder le réseau de requêtes pour le rendre indisponible) avait visé plusieurs grandes banques britanniques au point de rendre indisponibles pendant deux jours les services en ligne de Lloyds Bank.

Première simulation d'une attaque transfrontalière

« Si nous souhaitons répondre de manière efficace à ces attaques, il faut une approche globale », a insisté Bruno Le Maire. Selon lui, l'accent doit être porté sur quatre points : une meilleure résilience des acteurs financiers, une convergence des règles (la fragmentation de la réglementation selon les pays pouvant inciter les attaquants à cibler les régimes les moins robustes et mettre en péril l'ensemble du système financier mondial), la recherche du bon équilibre entre innovation et régulation, et davantage de coordination et de coopération à l'échelle mondiale. « C'est la clef du succès pour lutter contre les cyberattaques », a-t-il martelé.

« Aujourd'hui, l'enjeu ne consiste pas à sensibiliser le secteur financier sur les risques en matière de cybersécurité. Ce qui est nécessaire, c'est une action et des décisions coordonnées », a conclu le ministre.

Dans cette optique, les pays membres du G7 procéderont, au mois de juin, à une simulation de cyberattaque transfrontalière. L'exercice, une première mondiale pilotée par la Banque de France, aura pour scénario l'infection d'un composant technique largement utilisé dans le secteur financier.

(avec AFP et Reuters)

Lire plus

Les banques, secteur stratégique pour 8 Français sur 10.
Selon une enquête Ifop pour la Fédération bancaire française (FBF), 81% des sondés jugent important d'avoir une industrie bancaire nationale puissante. Près des deux tiers des Français estiment même que les banques se rapprochent d'un "service public". © Fournis par La Tribune Du baume au cœur des banquiers. La Fédération bancaire française (FBF) a commandé à l'Ifop une enquête d'opinion, qui, bien que réalisée fin novembre au début du mouvement des "Gilets Jaunes", marqué par des saccages d'agences, renvoie dans l'ensemble une image positive du secteur auprès des Français.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!