Entreprise: LCL organise un casting géant de startups pour dessiner la banque "urbaine" de demain - PressFrom - France
  •   
  •   

EntrepriseLCL organise un casting géant de startups pour dessiner la banque "urbaine" de demain

19:00  15 mai  2019
19:00  15 mai  2019 Source:   latribune.fr

Avec ses startups internes, Soc Gen industrialise la culture de l'innovation... et de l'échec

Avec ses startups internes, Soc Gen industrialise la culture de l'innovation... et de l'échec La banque de La Défense a lancé en 2017 un vaste programme d'intrapreneuriat en 2017 qui a abouti à la création de 60 startups, soutenues par les membres du comité de direction. Aujourd'hui, 36 sont encore en vie. « C'est le plus grand programme d'intrapreneuriat mis en place par les grands groupes, dans son ampleur et dans les moyens d'accompagnement mobilisés », se targue Frédéric Oudéa, le directeur général de Société Générale, en faisant référence à l'Internal startup call (ISC), le programme de startup interne qu'a lancé la banque de La Défense en octobre 2017, dont il présentait le premier bilan ce mardi 14 mai.

Cette journée de casting non-stop de 12 heures démarrera à 9 heures 30 par une introduction de Michel Mathieu, Directeur général de LCL , et de Filiale de Crédit Agricole SA, LCL est l’une des plus grandes banques de détail en France. Elle ambitionne d’être la banque urbaine de référence d’1

le monde de demain qu’il nous paraît essentiel de mieux connaître ces startuppers et ceux qui ont choisi de les suivre dans cette aventure entrepreneuriale. Découvrez ci-dessous qui sont ces startups les plus attractives de France en 2018 et rejoignez le débat en utilisant #LinkedInTopStartups.

La filiale du Crédit Agricole a convié 140 jeunes pousses à pitcher leur offre sur le thème des « solutions qui faciliteront la vie dans la ville de demain » devant un parterre de 1.500 clients, collaborateurs et investisseurs. A la clef : la possibilité de déployer son service auprès des 6 millions de clients particuliers de la banque de détail.

LCL organise un casting géant de startups pour dessiner la banque "urbaine" de demain © Fournis par La Tribune Mercredi 15 mai, 140 startups ont pitché leur solution au siège du LCL, qui souhaite dessiner la banque "urbaine de demain".

Un système de connectivité temporaire, une balise connectée pour localiser un vélo volé ou anticiper ses réparations, une carte prépayée pour acheter son plein de carburant à prix fixe, une plateforme d'accompagnement des étudiants étrangers dans leur installation, un service de rénovation d'appartement, un module de formation intégré dans l'écran d'accueil du smartphone... Vous pensez être à Vivatech, le grand salon dédié aux startups et à l'innovation ? Erreur, vous vous trouvez au siège social du LCL, situé au 19 boulevard des Italiens à Paris.

Logement social : la Banque des territoires met 5 milliards d'euros sur la table

Logement social : la Banque des territoires met 5 milliards d'euros sur la table La Banque des territoires (Caisse des Dépôts) a annoncé ce jeudi 9 mai qu'elle allait déployer cinq nouveaux milliards d'euros en prêts et investir 800 millions d'euros sur les titres participatifs des bailleurs sociaux dans le cadre de son plan logement II. "La métropolisation est une tendance lourde mondiale et tend à augmenter les prix", a souligné le directeur de la Banque des territoires Olivier Sichel, au cours d'une conférence de presse ce jeudi 9 mai 2019, pour rappeler l'importance de ce plan : les métropoles urbaines "les moins chères", comme Vienne en Autriche, sont "celles qui se sont le plus engagées dans le logement social"

Ecole Urbaine de Lyon - ÉTUDES URBAINES ANTHROPOCÈNES. L’École Urbaine de Lyon (EUL) est un programme « Institut Convergences » créé en juin 2017 dans le cadre du Plan d’Investissement d’Avenir (PIA2) par le Commissariat Général à l’Investissement (CGI).

La startup MyDonger tente de créer du lien entre les personnes âgées et la nouvelle génération en proposant des missions d’accompagnement. De son côté Easiup a lancé un site de crowdfunding pour la communauté musulmane. Il existe aussi des startups pour faciliter la pratique et la

Le temps d'une journée, l'immeuble du XIXe siècle s'est transformé en temple de l'innovation à l'occasion de la première édition du LCL Startup Day, organisé ce mercredi 15 mai. De part et d'autre du grand atrium, 140 startups s'agitent et se relaient sur deux scènes pour pitcher leur solution en trois minutes et la confronter au regard critique des 1.500 clients, collaborateurs du groupe et investisseurs attendus pour l'occasion.

« L'objectif de cette journée est de créer un bouillonnement. Nous souhaitons que les startups nous amènent des idées, de la contradiction, nous titillent, nous amènent de l'innovation. Je suis convaincu qu'en la matière, il faut mixer les compétences, les talents, les âges, les hommes, les femmes. Il faut s'ouvrir sur le monde », expose Michel Mathieu, directeur général du LCL, galvanisé par l'énergie ambiante.

« Si on régule les Fintech comme des banques, elles mourront »

« Si on régule les Fintech comme des banques, elles mourront » Le directeur général de l’Autorité monétaire de Singapour (MAS), de passage à Paris, a livré sa vision de la régulation financière, pro-innovation mais sans naïveté. Ravi Menon a plaidé en faveur d’une régulation centrée sur l’activité et non le type d’entité. Grande place financière mondiale, Singapour a fait de la Fintech, les startups de la finance, un de ses axes de développement, dans le cadre du programme gouvernemental « Smart Nation ».

De fait, pas moins du quart des interactions entre les banques et leurs clients se font désormais via le mobile, et principalement le smartphone Une concurrence croissante des fintech et des géants du Web. La banque du futur est structurée autour des clients et des données relatives à ces derniers.

Les villes de demain doivent être des villes durables, intelligentes et capables de faire face aux risques technologiques et naturels. Pour cela, elles doivent répondre aux besoins de leurs habitants en organisant l'approvisionnement en eau, en nourriture et en énergie, en développant des transports

140 startups sélectionnées sur 280

La banque, filiale du Crédit Agricole, qui cherche à réaffirmer « son ADN urbain et son ancrage au cœur des villes, au coin de la rue », a choisi pour fil conducteur de la journée : « Les solutions qui faciliteront la vie dans la ville de demain », qu'elles soient bancaires... ou non. L'appel à projet auquel 280 startups ont répondu s'est articulé autour de quatre moments de vie : je suis étudiant, j'entre dans la vie active, j'acquiers un bien immobilier, et je prépare ma retraite.

« Après un premier filtre, nous avons gardé 140 startups en se focalisant sur l'offre dédiée aux particuliers et en éliminant les projets qui n'avaient pas la déclinaison opérationnelle que nous recherchions. Parce que l'intérêt, aussi, de cette journée c'est d'aller très vite dans la mise en œuvre. À la clef, il y a une relation de partenariat avec LCL qui se traduit de manière concrète par la mise en place de leurs services à l'échelle industrielle, c'est-à-dire auprès de nos 6 millions de clients particuliers », détaille Orli Hazan, directrice stratégie, transformation et innovation du groupe.

La Poste lance Ma French Bank, sa banque mobile, dans 2.000 bureaux le 22 juillet

La Poste lance Ma French Bank, sa banque mobile, dans 2.000 bureaux le 22 juillet La Banque Postale espère séduire un million de clients à l'horizon 2025 avec son offre mobile, dont la souscription peut s'effectuer directement depuis un smartphone ou dans un bureau de poste. Elle cible en priorité les 18-25 ans, pour rajeunir sa clientèle. La filiale bancaire de la Poste a investi 100 millions d'euros dans le développement de cette nouvelle offre. Y a-t-il encore une place pour une nouvelle banque mobile sur le marché des néobanques déjà très florissant ? Malgré son arrivée tardive (et repoussée à plusieurs reprises), La Banque Postale en est convaincue et pense pouvoir faire la différence avec son offre 100% mobile Ma French Bank, prése

Une délégation française d'universitaires, d'élus, de journalistes s'est rendue à l'Université d'Uppsala dans le cadre d'une visite d'étude. France urbaine a exprimé ses principales revendications concernant la composition du Label "Terre de Jeux".

Bedaine Urbaine est une agence certifiée en baby planning qui offre des services et des conseils personnalisés destinés aux futurs et jeunes parents. Pourquoi faire appel à bedaine urbaine ? Permettre à votre famille de retrouver le sommeil.

Un débouché évidemment attractif pour les jeunes pousses en quête de nouveaux gisements de clients. Fabrice Gaumont, cofondateur de la startup B-Wifi, qui propose des accès Internet temporaires aux touristes séjournant en France, mise sur cette journée de pitchs pour développer sa solution sur un nouveau marché : « Lors d'un déménagement, vous faites souvent face à une interruption de connexion Internet pendant une dizaine de jours. L'idée serait que LCL offre notre solution à ses clients qui contractent un prêt immobilier », projette l'entrepreneur.

La vingtaine de jeunes pousses sélectionnée à l'issue de la journée sera de nouveau conviée le 3 juin prochain pour un échange avec les différentes fonctions de l'entreprise, de la conformité à l'IT, en passant par le juridique, le marketing et la sécurité des systèmes d'information en vue de signer le contrat de partenariat. Le LCL fera, par ailleurs, appel à la jeune entreprise Early Metrics, spécialisée dans la notation de startups, pour évaluer la solidité des finalistes et leur capacité à monter en charge. La banque anticipe déjà une deuxième édition du LCL Startup Day. « Celle-ci sera sans doute orientée vers les services pour les clients professionnels », précise Orli Hazan.

Axa Banque à vendre en Belgique pour 500 millions d'euros.
Sixième banque belge, la filiale de l'assureur français emploie 850 personnes et a dégagé un bénéfice net de 66 millions d'euros l'an dernier. Selon la presse belge, Axa aurait mandaté BNP Paribas Fortis pour trouver un repreneur à un prix de 500 à 600 millions d'euros. Thomas Buberl, le patron d'Axa, continue de passer en revue tous les actifs du groupe.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 2
C'est intéressant!