Entreprise: La néobanque N26 dans le collimateur du régulateur allemand - - PressFrom - France
  •   
  •   

EntrepriseLa néobanque N26 dans le collimateur du régulateur allemand

07:15  23 mai  2019
07:15  23 mai  2019 Source:   latribune.fr

La néobanque Fidor plombe les comptes de BPCE

La néobanque Fidor plombe les comptes de BPCE Le groupe mutualiste a décidé de déprécier de 148 millions d'euros la valeur de la startup allemande acquise en 2016 et dont il espère se défaire. © Fournis par La Tribune L'aventure Fidor se termine décidément mal pour BPCE. L'organe de contrôle des Banques Populaires et Caisses d'Epargne a annoncé ce jeudi 9 mai en fin de journée des résultats grevés par des charges exceptionnelles, notamment une dépréciation de 148 millions d'euros de la valeur, néobanque allemande acquise en 2016 sous l'ère François Pérol, "cette participation devenue non stratégique.

Les néobanques dépassées par leur hyper croissance ? La BaFin, le régulateur bancaire allemand , a exigé ce mercredi 22 mai de la néobanque N 26 des engagements en matière de lutte contre la criminalité financière

Le régulateur bancaire allemand a exigé mercredi de la néobanque N 26 des engagements en matière de lutte contre la criminalité financière, avec dans son viseur la question de l'ouverture de compte sous de fausses identités. La BaFin demande à la banque mobile de «prendre des garanties.

La BaFin exige de la banque mobile allemande qu'elle prenne des dispositions, tant sur le recrutement de personnel que sur l'équipement technique, pour s'assurer que les comptes qu'elle héberge soient en règle sur les questions de blanchiment d'argent et de financement du terrorisme.

Anytime, l’autre néobanque pour les pro et PME

Anytime, l’autre néobanque pour les pro et PME Créée en 2012, la startup belge, qui n'est présente que sur le marché français, a plusieurs fois changé de modèle avant de cibler le segment des professionnels et PME. Elle compte aujourd'hui environ 50.000 utilisateurs et espère enregistrer 1.000 à 1.500 nouvelles ouvertures de comptes chaque mois. Elle prévoit de se développer en Europe de l'est, notamment en marque blanche. Sur le marché tricolore, de plus en plus encombré, des néobanques pour les professionnels indépendants et PME il y a : Qonto, Shine, Manager.

En plein essor, et détentrice d’une licence bancaire européenne, la néobanque N 26 vient d’être rappelée à l’ordre par le régulateur bancaire Allemand C’est ce procédé qui est mis en cause par la BaFin, le régulateur Allemand . En octobre, un média Allemand était en effet parvenu à ouvrir un

Les néobanques 100% mobiles bouleversent le monde de la finance. Leader de la fintech européenne, la licorne allemande N 26 part à la conquête de la planète. Reste aussi à rassurer, car la fintech est désormais dans le collimateur du régulateur bancaire allemand . Sommée de contrôler l’origine des

Les néobanques dépassées par leur hyper croissance ? La BaFin, le régulateur bancaire allemand, a exigé ce mercredi 22 mai de la néobanque N26 des engagements en matière de lutte contre la criminalité financière, avec dans son viseur la question de l'ouverture de compte sous de fausses identités.

La BaFin demande à la banque mobile de "prendre des garanties internes appropriées", dont le recrutement d'un personnel et l'installation d'équipements techniques appropriés pour s'assurer que les comptes qu'elle héberge soient en règle sur les questions de blanchiment d'argent et de financement du terrorisme.

Glyphosate : 2 milliards de dollars d'amende pour Monsanto au troisième procès du Roundup

Glyphosate : 2 milliards de dollars d'amende pour Monsanto au troisième procès du Roundup Le Roundup et son fabricant Monsanto, absorbé l'an dernier par l'allemand Bayer, essuient un troisième revers judiciaire majeur en écopant d'une amende de 2 milliards de dollars à verser à un couple de septuagénaires américain atteints d'un cancer. C'est le troisième jugement consécutif que perd Bayer aux Etats-Unis dans le dossier du Roundup.

N 26 , néobanque internationale n°1 en France est sous le feu des projecteurs des régulateurs . – Communiqué de presse du 13 juin de N 26 : C’est officiel, nous avons franchi le cap des 3,5 millions de clients, – La Tribune : N 26 dans le collimateur du régulateur allemand , – Les Echos : Revolut

La BaFin, le régulateur bancaire allemand , a exigé ce mercredi 22 mai de la néobanque N 26 des engagements en matière de lutte contre la criminalité financière, avec dans son viseur la question de l'ouverture de compte sous de fausses identités. Le dollar US est la devise pour Samoa américaines

"Nous allons mettre en œuvre toutes les spécifications avant la date limite fixée par la BaFin", qui n'est pas spécifiée par les deux parties, répond la banque dans un communiqué.

N26, souvent accusée d'être dépassée par la rapidité de sa croissance et un modèle économique peu assuré, indique que ses "effectifs augmentent de manière régulière" et devraient atteindre 1.500 salariés d'ici la fin de l'année. Elle en employait plus de 700 fin janvier 2019, au moment où elle a officialisé une levée de fonds de 300 millions de dollars la valorisant 2,7 milliards de dollars.

Premier épisode en octobre

La BaFin s'était déjà alarmée en octobre dernier, suite à une enquête menée par plusieurs médias allemands, de la possibilité d'ouvrir un compte avec de faux papiers d'identité auprès de la banque mobile N26, qui a passé le cap des deux millions d'utilisateurs en Europe (dont 600.000 en France).

Allianz bientôt numéro deux de l'assurance en Grande-Bretagne

Allianz bientôt numéro deux de l'assurance en Grande-Bretagne Allianz se renforce sur le marché britannique avec deux accords qui pourraient représenter 800 millions de livres (905 millions d'euros), portant sur les activités d'assurance générale de LV et de Legal & General. Cette opération fera de l'assureur, le numéro deux du secteur en Grande-Bretagne. © Fournis par La Tribune Allianz consolide son activité. Le géant allemand a annoncé, ce vendredi 31 mai, des acquisitions pour un total de 820 millions de livres afin de se renforcer sur le marché de l'assurance dommages au Royaume-Uni où il comptera désormais 12 millions de clients.

Une néobanque (également appelée banque mobile ou banque digitale) est un compte bancaire nouvelle génération, entièrement pilotable depuis un smartphone. Ce qui n’est pas étonnant, dans la mesure où elles ont été conçues pour cela ! Les banques en ligne quant à elles, ont été pensé pour

Qui est la meilleure néobanque ? N 26 , Revolut, C-zam, Anytime… les néobanques, aussi appelées banques mobiles, sont de plus en plus Lancée en France en 2015, N 26 a bien grandi depuis : la néobanque Allemande comptabilise désormais plus de 500 000 utilisateurs en France, soit plus que

Le contrôle de l'identité des propriétaires de comptes est au centre du dispositif anti-blanchiment d'argent. Or, le gendarme financier allemand estime que la procédure d'authentification par simple photo d'une pièce d'identité, que propose N26, n'est pas conforme aux exigences anti-blanchiment.

La néobanque N26 dans le collimateur du régulateur allemand © Fournis par La Tribune Le régulateur allemand demande à la banque mobile N26 de "prendre des garanties internes appropriées" pour s'assurer que les comptes qu'elle héberge soient en règle sur les questions de blanchiment d'argent et de financement du terrorisme.

La banque mobile, qui dispose d'une licence bancaire auprès de la Bundesbank, mise sur la facilité d'ouverture de compte (en moins de 8 minutes depuis un smartphone ou un ordinateur), pour séduire ses clients, friands d'expériences simplifiées. Elle propose ainsi d'ouvrir un compte en envoyant simplement une photo de sa pièce d'identité depuis un smartphone ou un ordinateur. Or, des tests effectués par le magazine économique "Wirtschaftswoche" ont montré qu'il est possible d'ouvrir un compte sur N26 avec des faux papiers d'identité.

La Poste lance Ma French Bank, sa banque mobile, dans 2.000 bureaux le 22 juillet

La Poste lance Ma French Bank, sa banque mobile, dans 2.000 bureaux le 22 juillet La Banque Postale espère séduire un million de clients à l'horizon 2025 avec son offre mobile, dont la souscription peut s'effectuer directement depuis un smartphone ou dans un bureau de poste. Elle cible en priorité les 18-25 ans, pour rajeunir sa clientèle. La filiale bancaire de la Poste a investi 100 millions d'euros dans le développement de cette nouvelle offre. Y a-t-il encore une place pour une nouvelle banque mobile sur le marché des néobanques déjà très florissant ? Malgré son arrivée tardive (et repoussée à plusieurs reprises), La Banque Postale en est convaincue et pense pouvoir faire la différence avec son offre 100% mobile Ma French Bank, prése

N 26 ne souhaite pas commenter les intentions d’Orange Bank, mais rappelle aux Echos que « le fait que des acteurs aussi importants s’intéressent à notre marché prouve la pertinence de notre business model et de notre approche ». SFR aussi intéressé par la banque mobile. Si la banque allemande n’a

N 26 , la néobanque Allemande qui conquiert le cœur des Français. En septembre 2017, N 26 dépasse le cap des 100 000 clients en France. Selon la néobanque , son succès se doit essentiellement au bouche-à-oreille. Ce qui signifie que les clients sont particulièrement satisfaits de leur expérience.

Des turbulences chez son concurrent Revolut

Revolut, sa rivale britannique, est elle aussi dans le viseur de son régulateur local. En mars dernier, la Financial Conduct Authority (FCA) s'est inquiétée de la mise à l'arrêt pendant plusieurs mois, d'un mécanisme de conformité destiné à détecter les transferts d'argent qui pourraient enfreindre des obligations réglementaires. Quelques semaines auparavant, la Fintech londonienne avait confirmé le départ de son directeur financier. Comme N26, Revolut connaît une croissance fulgurante et aurait enregistré de nombreuses démissions. Elle revendique 3,5 millions de clients en Europe, dont 550.000 dans l'Hexagone.

Lire plus

Orange s'invite au capital de la Fintech à succès Raisin.
L'opérateur investit via son fonds Orange Digital Ventures dans la startup allemande Raisin, rejoignant de prestigieux investisseurs tels que PayPal et Index Ventures au tour de table de 100 millions d'euros annoncés en février. Se présentant comme une place de marché d'épargne paneuropéenne, la Fintech berlinoise a déjà collecté 12 milliards d'euros de dépôts. Nouvel investissement dans la Fintech pour Orange Digital Ventures, le fonds de capital-risque de l'opérateur télécoms, après notamment la néobanque britannique Monzo.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!