•   
  •   

EntrepriseAprès Milan, Cityscoot se déploie à Rome et accélère à Paris

06:25  13 juin  2019
06:25  13 juin  2019 Source:   latribune.fr

Supprimer certaines lignes aériennes au profit du train : pas si simple

Supprimer certaines lignes aériennes au profit du train : pas si simple Pour réduire les émissions de CO2, le député de la Somme, François Ruffin (La France Insoumise) va présenter une proposition de loi visant à interdire de nombreuses lignes aériennes entre des villes régionales et Paris. Voici une proposition de loi qui illustre bien la nécessité de prendre en compte tous les paramètres quand on appréhende la question environnementale du transport aérien. François Ruffin, député de la Somme (La France Insoumise), a déposé une proposition i visant à interdire l'avion sur toutes les routes sur lesquelles le train "permet un temps de trajet équivalent au temps de trajet de l'avion + 2h30".

L'Italie, le nouveau terrain de jeu de Cityscoot ? Après Milan en janvier dernier, c'est à Rome que l'opérateur de scooters électriques en libre service a décidé de s'implanter. C'est la quatrième implantation de Cityscoot après Paris , Nice et Milan .

Après Milan , Cityscoot se déploie à Rome et accélère à Paris . L'opérateur de scooters électriques en libre-service s'implante à Rome après avoir lancé son service à Milan en début d'année où il revendique un bon démarrage.

L'opérateur de scooters électriques en libre-service s'implante à Rome après avoir lancé son service à Milan en début d'année où il revendique un bon démarrage. Cityscoot veut désormais se concentrer sur le déploiement de son service, avant d'attaquer -pas avant 2020, toutefoiss- de nouvelles implantations notamment à l'international.

Après Milan, Cityscoot se déploie à Rome et accélère à Paris © Fournis par La Tribune Un scooter électrique en libre-service de Cityscoot devant la cathédrale de Milan.

L'Italie, le nouveau terrain de jeu de Cityscoot ? Après Milan en janvier dernier, c'est à Rome que l'opérateur de scooters électriques en libre service a décidé de s'implanter. C'est la quatrième implantation de Cityscoot après Paris, Nice et Milan.

Le CDG Express, reporté à "fin 2025", ratera les JO de Paris 2024

Le CDG Express, reporté à La ministre des Transports Elisabeth Borne a annoncé ce mercredi 29 mai "un report" de la mise en service de la future liaison ferroviaire CDG Express. La présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse et la maire de Paris Anne Hidalgo se félicitent de cette décision, mais resteront attentives aux options proposées dans les prochaines années. Prévu pour être opérationnel pour les Jeux olympiques de Paris 2024, le CDG Express devait ouvrir le 31 décembre 2023 entre Paris et l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle.

Des milliers de scooters électriques en libre-service à Paris , Nice, Milan et Barcelone ! Depuis l’application, réservez un scooter en 3 clics et profitez de Pendant la location, vous pouvez faire une pause ou sortir de la zone Cityscoot . Veillez à revenir au sein de cette zone pour terminer la location.

(Crédits : Cityscoot ). La startup française de scooters électriques en libre-service bouscule Milan avec une imposante flotte, comparée aux Mais d'autres implantations sont à venir, puisqu'il a d'ores et déjà annoncé son lancement à Rome au début de l'été, conformément à sa stratégie d'internationalisation

L'opérateur de mobilité fondé par Bertrand Fleurose a annoncé un premier déploiement de 500 scooters dans la capitale italienne tout en envisageant un ajustement de la flotte en fonction du succès rencontré. Mais le très bon démarrage à Milan donne de bons espoirs à la direction de l'opérateur.

"Les résultats à Milan sont à la hauteur de nos espérances. Nous avons fait en six mois ce que nous avons accompli à Paris en un an. À Rome, notre phase expérimentale est également très impressionnante puisque, dès les premiers jours, nous étions déjà sur un rythme de 250 locations quotidiennes, contre 130 locations à Paris après plusieurs mois d'expérimentation en 2016", explique à "La Tribune", Vincent Bustarret, directeur marketing de Cityscoot.

Paris 2024: pourquoi Total renonce à sponsoriser les Jeux olympiques

Paris 2024: pourquoi Total renonce à sponsoriser les Jeux olympiques La compagnie pétrolière ne sera pas partenaire du comité d'organisation de Paris 2024. Elle n'a toutefois pas encore rendu publique cette décision. © Fournis par La Tribune Total a fait le choix de se retirer de la liste des partenaires du comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques (Cojo) de Paris 2024.

Cityscoot espère également enregistrer une exploitation positive à Paris dès la fin 2018. A l'automne, les scooters électriques de la startup seront également déployés à Milan et à Genève. Dans la capitale économique italienne, le fondateur a évoqué un projet de flotte de « plusieurs milliers de

© Cityscoot . Bertrand Fleurose. Nous avons déployé 3 800 scooters à Paris , 800 à Milan , 500 à Nice et 300 à Rome . " Cityscoot se lancera dans trois à cinq villes en 2020". Nous consultons en ce moment plusieurs villes. Notre politique d'implantation est de choisir en priorité des villes européennes

Beau démarrage à Milan

À Milan, l'entreprise parisienne a lancé son service avec une flotte de 500 scooters et doit atteindre les 1.000 engins fin juillet. L'objectif est d'arriver à 1.200 scooters et de monter à 700 unités à Rome en octobre. Ces chiffres ne doivent rien au hasard, ils répondent à une équation économique très précise qui fonde le modèle économique de Cityscoot. Pour l'opérateur, l'objectif est de maximiser le ratio d'utilisation de chaque scooter, autrement les investissements et la maintenance deviennent trop chers. C'est à cette condition que le réseau peut se permettre d'augmenter la flotte. L'autre fondement du modèle est le positionnement de Cityscoot qui se veut un opérateur plutôt de haut-de-gamme. À Milan, cela lui a permis de se distinguer des quatre autres concurrents déjà installés, dont l'espagnol eCooltra.

"Nous avons des concurrents, mais notre avantage est sur la disponibilité et la qualité: c'est là-dessus que se joue le match, et pas sur quelques centimes de différences tarifaires", d'après Vincent Bustarret.

"L’Homme aura besoin de l'IA pour réagir de manière éclairée" (Florence Parly)

En ouverture du Paris Air Forum ce vendredi 14 juin, la ministre des Armées Florence Parly a adressé les futurs enjeux de l’aéronautique militaire auquel le gouvernement répondra par un plan dévoilé lundi prochain au salon du Bourget. La Défense est plus que jamais touchée par les transitions numériques, et la course à l'armement se fait désormais également du côté de l'intelligence artificielle. La ministre des Armées Florence Parly en a fait un de ses principaux cheval de bataille, avec la création l'an dernier d'une Agence de l'innovation dotée d'un budget de 100 millions d'euros par an.

Cityscoot est une entreprise française proposant des scooters électriques en libre-service à Paris (et plusieurs communes limitrophes), Nice, Milan et Rome ,. Cityscoot est à la fois le nom de l'opérateur et de la marque commerciale. La société est lancée à Paris en juin 2016.

Qui peut conduire un Cityscoot ? Toute personne majeure et autorisée à conduire un scooter équivalent 50cc. En France : si vous êtes né(e) CityRider est le tarif de base auquel vous avez accès dès votre inscription. Il est de 0.34€ par minute à Paris et de 0,29€ par minute à Nice, Milan et Rome .

La flotte a été doublée à Paris

À Paris, par exemple, la flotte de Cityscoot culmine désormais à 3.800 scooters, soit un doublement du "cheptel" depuis octobre dernier. Chez Cityscoot, on reconnaît être resté un peu en-dessous de la demande du marché, toujours pour cette contrainte d'un ratio optimal.

"À Paris, nous avons atteint une flotte qui correspond à la demande, nous étions un peu en-dessous jusqu'ici. Nous ferons un bilan fin octobre après la haute saison de notre activité", explique Vincent Bustarret.

Pour Cityscoot, l'internationalisation est une priorité, mais le groupe n'a pas prévu de nouvelle implantation d'ici la fin de l'année. "Notre feuille de route d'ici la fin de l'année c'est de consolider Rome et Milan et prouver que notre service est le meilleur", insiste Vincent Bustarret. Cela n'empêche pas l'opérateur de préparer le terrain vers de nouvelles destinations. L'Espagne est une cible potentielle, tout comme Londres. En France, les discussions sont à l'arrêt dans l'attente des dispositions de la Loi d'Orientation des Mobilités (LOM), dont la promulgation est désormais imminente. En tout état de cause, Cityscoot estime qu'il devra passer par une nouvelle levée de fond pour financer tout projet de nouvelle implantation.

Lire plus

La vente flash d'Emirates propose des vols vers l'Italie et la Grèce à partir de 469 $ aller-retour .
© Getty Images Les voyageurs qui souhaitent se rendre en Europe avec style peuvent désormais réserver des vols à partir de 469 $ avec la dernière vente d'Emirates . La compagnie aérienne organise une vente de tarifs européens, offrant des réductions sur les vols d'automne et d'hiver aux arrêts européens populaires comme Milan et Athènes de Newark et New York City . La vente , qui se déroule du 3 au 6 juin, propose des tarifs en classe économique et en classe affaires.

usr: 3
C'est intéressant!