•   
  •   

EntrepriseBritish Airways prend cher pour s'être fait voler les données de ses clients

18:30  08 juillet  2019
18:30  08 juillet  2019 Source:   latribune.fr

Gagnez jusqu'à 100 000 Avios avec le visa British Airways

 Gagnez jusqu'à 100 000 Avios avec le visa British Airways © fourni par Bankrate, LLC MSN s'est associé à The Points Guy pour notre couverture des produits de cartes de crédit. MSN et The Points Guy peuvent recevoir une commission des émetteurs de cartes. Liens d'application officiels : Gagnez jusqu'à 100 000 Avios avec la carte de signature Visa British Airways . Bien que souvent négligé en faveur des devises basées aux États-Unis, il y a une tonne de valeur à avoir dans British Airways Avios.

« British Airways a répondu rapidement à l’acte criminel du vol des données de ses clients . Nous n’avons trouvé aucune preuve d’activité frauduleuse sur les Ce montant représente 1,5 % du chiffre d’affaires annuel de la compagnie en 2017. « Cette amende fait suite à un incident notifié à l’ICO par

La compagnie aérienne British Airways a annoncé lundi qu'elle écopait d'une amende de 183 millions de livres de l'organisme britannique de protection des « British Airways a répondu rapidement à l'acte criminel du vol des données de ses clients . Nous n'avons trouvé aucune preuve d'activité

British Airways prend cher pour s'être fait voler les données de ses clients © Fournis par La Tribune Nouvelle

204 millions d'euros (183 millions de livres). C'est le montant de l'amende que devra payer British Airways après un vol de données financières de centaines de milliers de clients l'an passé. Le montant a été fixé par l'organisme britannique chargé de la protection des données personnelles ICO. Willie Walsh, le directeur général d'IAG Willie Walsh, la maison mère de British Airways, a annoncé son intention de négocier avec l'ICO sur ce sujet et de faire appel.

"Nous sommes surpris et déçus des conclusions initiales de l'ICO", a déploré le directeur général de la compagnie britannique, Alex Cruz dans un communiqué.

British Airways prend cher pour s'être fait voler les données de ses clients

British Airways prend cher pour s'être fait voler les données de ses clients La compagnie britannique a annoncé qu'elle écopait d'une amende de 183 millions de livres après un vol de données financières de centaines de milliers de clients l'an passé. La montant a été fixé par l'organisme britannique chargé de la protection des données personnelles ICO. Willie Walsh, le directeur général d'IAG Willie Walsh, la maison mère de British Airways, a annoncé son intention de négocier avec l'ICO sur ce sujet et de faire appel. "Nous sommes surpris et déçus des conclusions initiales de l'ICO", a déploré le directeur général de la compagnie britannique, Alex Cruz dans un communiqué.

La facture est salée pour British Airways . La compagnie aérienne a fait savoir, lundi, qu'elle avait écopé d'une très lourde amende de 183 millions de livres « British Airways a répondu rapidement à l'acte criminel du vol des données de ses clients . Nous n'avons trouvé aucune preuve d'activité

British Airways écope d'une amende de 300 M$ CA, après le vol de données financières de Ceux qui ne le feront pas seront poursuivis par l'ICO pour vérifier qu'ils ont pris les mesures adéquates. De nouvelles victimes. À la fin octobre, British Airways avait ajouté que d'autres clients s ' étaient fait

"British Airways a répondu rapidement à l'acte criminel du vol des données de ses clients. Nous n'avons trouvé aucune preuve d'activité frauduleuse sur les comptes touchés par ce vol", a-t-il poursuivi.

Données bancaires

Début septembre 2018, British Airways avait révélé avoir été touchée par une cyberattaque, suite à une faille informatique, avec vol de données financières fin août et début septembre qui pouvait alors concerné selon elle 380.000 cartes de paiement.

Quasiment deux mois plus tard, fin octobre, la compagnie avait précisé que sur ce nombre, 244.000 avaient été effectivement affectés. Les informations dérobées portaient sur le nom, l'adresse, l'adresse email des clients et surtout les données de cartes bancaires, à savoir le numéro, la date d'expiration et le code sécurisé à trois chiffres.

British Airways fait face à une amende de 230 millions de dollars pour vol de données

 British Airways fait face à une amende de 230 millions de dollars pour vol de données © Reuters / HANNAH MCKAY Des avions British Airways sont vus à l'aéroport d'Heathrow dans l'ouest de Londres (Reuters) - Le propriétaire de British Airways, IAG, a déclaré lundi que le UK Information Commissioner's Office (ICO) avait l'intention de imposer une pénalité de 183,4 millions de livres (229,8 millions de dollars) pour le vol de données clients sur le site Web de la compagnie aérienne l'année dernière.

Profitant d'une faille informatique, des pirates ont volé des données des clients de la compagnie durant 15 jours. Quelque 380.000 cartes de paiements pourraient être concernées.

« British Airways a répondu rapidement à l’acte criminel du vol des données de ses clients . Nous n’avons trouvé aucune preuve d’activité frauduleuse « Cette amende fait suite à un incident notifié à l’ICO par British Airways en septembre 2018. Au cours de l’incident, des utilisateurs du site Internet

Toujours fin octobre, British Airways avait ajouté que 185.000 autres clients s'étaient fait dérober leurs données financières entre le 21 avril et le 28 juillet, soit bien plus tôt que la date connue de la cyberattaque jusqu'alors.

Compensations

British Airways avait promis en septembre des compensations pour les voyageurs financièrement lésés. Elle a répété toutefois lundi qu'elle n'avait été informée d'aucun vol d'argent chez les clients touchés par ce piratage informatique.

Ce vol de données, néfaste pour la crédibilité du transporteur, avait d'autant plus inquiété que la compagnie n'en était pas à son premier problème informatique: une panne géante avait touché ses systèmes en mai 2017 en raison d'un problème d'alimentation électrique.

Lire plus

Malgré les coups durs, les compagnies low-cost long-courrier restent optimistes.
Réapparu au début des années 2010, le low cost long-courrier pèse encore peu face aux compagnies traditionnelles. Et son potentiel semble avoir été remis en cause par les faillites de Primera Air et de Wow Air, et les difficultés financières de Norwegian. Les acteurs du marché demeurent pourtant confiants.

usr: 1
C'est intéressant!