Entreprise: Rheinmetall bloque le projet de char du futur (MGCS) - PressFrom - France
  •   
  •   

EntrepriseRheinmetall bloque le projet de char du futur (MGCS)

07:15  15 juillet  2019
07:15  15 juillet  2019 Source:   latribune.fr

L'Autriche, premier pays de l'UE à interdire toute utilisation du glyphosate?

L'Autriche, premier pays de l'UE à interdire toute utilisation du glyphosate? Le pays, qui s'est tourné vers l'agriculture biologique plus que tout autre dans l'UE, va très certainement adopter cette mesure radicale à l'encontre de cet herbicide soupçonné d'être cancérigène. D'autres pays de l'Union européenne ont adopté des interdictions partielles du glyphosate, même si la France a réduit ses ambitions en la matière. L'Autriche, elle, s'est tournée vers l'agriculture biologique plus que tout autre pays de l'UE. "Les preuves scientifiques d'effets cancérigènes de l'herbicide sont de plus en plus fortes.

La mention de Rheinmetall , un poids-lourds de l’industrie allemande de l’armement, avait alors de quoi surprendre dans la mesure où, jusqu’alors, il n’avait jamais été cité quand il s’agissait d’évoquer le projet de char franco-allemand. En effet, il semblait acquis que ce dernier allait être conduit par

L’inconnue Rheinmetall . La question d’une intégration d’Arquus dans KNDS est donc récurrente. KNDS était déjà candidat au rachat de l’ex-RTD en 2017, avant que le projet de cession ne soit L’occasion de frapper à la porte du programme de char de combat du futur MGCS (Main Ground

Rheinmetall bloque le projet de char du futur (MGCS) © Fournis par La Tribune Nouvelle Stratégiquement, Rheinmetall veut progresser dans la chaîne de valeur dans les programmes d'armement terrestre

Décidément la coopération européenne n'est pas un long fleuve tranquille. Selon nos informations, le groupe allemand Rheinmetall bloque le programme Main Ground Combat Systems (MGCS), le futur char européen dont la maîtrise d'oeuvre a été confiée à l'Allemagne, via le groupe franco-allemand KNDS. Pourquoi ? Tout simplement parce que le groupe présidé par Armin Papperger est très mécontent du niveau de sa participation dans le programme MGCS. Les autorités franco-allemandes ont récemment transmis aux trois industriels concernés (Nexter, Krauss-Maffei Wegmann et Rheinmetall) un document proposant un partage des tâches : 50% pour Nexter, 25% pour Krauss-Maffei et 25% Rheinmetall. Trop peu pour Armin Papperger, qui veut également le leadership de KNDS en agitant en Allemagne le patriotisme rhénan.

Amazon annonce la création de 1.800 emplois, des écologistes bloquent trois de ses sites

Amazon annonce la création de 1.800 emplois, des écologistes bloquent trois de ses sites Des militants écologistes, dont "Les Amis de la Terre", et des "Gilets jaunes" réclament que le gouvernement décrète un moratoire sur l'implantation de tous les nouveaux entrepôts destinés à la vente en ligne. Selon eux, "quand Amazon crée un entrepôt avec un millier d'emplois, il en détruit le double, en local."

A priori, une consolidation européenne de l'industrie de l'armement terrestre avec Rheinmetall est une idée logique, voire même séduisante, au moment où la France et l'Allemagne souhaitent lancer le char du futur , ou, plus exactement, le MGCS (Main Ground Combat Systems).

le char du futur , qui sera un système de systèmes (programme MGCS ou Main Ground Combat System, ndlr), ils ont besoin de travailler ensemble. Justement, l'arrivée probable de Rheinmetall dans ce projet ne va-t-elle pas déséquilibrer le projet du côté allemand ? C'est effectivement un

Surtout plus prosaïquement, Rheinmetall veut progresser dans la chaîne de valeur. Considéré beaucoup plus comme un équipementier, le groupe de Düsseldorf s'élèverait  dans la chaîne de valeur, en devenant un maître d'oeuvre à part entière. Notamment dans le MGCS, son Graal. Aujourd'hui, il n'est qu'un maître d'oeuvre par intermittence. Il l'est seulement à part entière dans quatre programmes, dont le Lynx... un véhicule blindé qui ne se vend pas, les autres étant les Fuchs 1 et 2, Survivor-R et Kodak. De son côté, KNDS est le maître d'oeuvre de 19 systèmes, dont les célèbres chars Leopard et Leclerc.

Dans les coulisses logistiques du tour de France, l'autre « course contre-la-montre ».
REPORTAGE. Pour une somme qui demeure confidentielle, l'Américain XPO Logistics, l'un des leaders mondiaux du transport de marchandises, coordonne, depuis trente-neuf ans, tous les chargements et déchargements de stands, barrières et podiums de la Grande Boucle. Au menu : 400 tonnes de matériel, 45 camions, 55 conducteurs et des pauses de 24 à 45 heures.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 10
C'est intéressant!