Entreprise: Renault parie sur un rebond après un premier semestre médiocre - PressFrom - France
  •   
  •   

EntrepriseRenault parie sur un rebond après un premier semestre médiocre

09:50  29 juillet  2019
09:50  29 juillet  2019 Source:   latribune.fr

DS prépare un plan d'ampleur pour se relancer en Chine

DS prépare un plan d'ampleur pour se relancer en Chine La marque automobile premium française travaille sur un plan stratégique pour se relancer en Chine où ses ventes sont devenues totalement non-significatives. En attendant, DS continue le déploiement de sa gamme produit, non sans succès

Au premier semestre , le chiffre d'affaires a baissé de 6,4% à 28,05 milliards d'euros. A périmètre et taux de change constants, la baisse est à peine moins forte à -5%. Renault Alors qu'il prévoyait un marché mondial en baisse de 1,6% sur l'année, il table désormais sur un recul deux fois supérieur.

Une rentabilité « record » au premier trimestre pour PSA. Dans un marché en déclin, le directeur général du groupe a revu son objectif de chiffre « Dans un contexte plus difficile qu’attendu, le groupe a maintenu son cap et atteint des performances conformes à ses attentes pour la première partie de

Renault parie sur un rebond après un premier semestre médiocre © Fournis par La Tribune Nouvelle

Moins spectaculaire que PSA, les résultats semestriels de Renault restent néanmoins encourageants si on en croit Thierry Bolloré, le directeur général du constructeur automobile français.

"Dans un contexte plus difficile qu'attendu, le groupe Renault a maintenu son cap et atteint des performances conformes à ses attentes pour la première partie de cette année", écrit Thierry Bolloré cité dans un communiqué.

Performances conformes? À première vue, les résultats semestriels s'inscrivent en forte baisse. Le chiffre d'affaires recule de 6%. Les ventes ont notamment été marquées par la baisse des marchés argentins et turcs, sans parler du retrait iranien... Côté rentabilité, la marge opérationnelle décroît de 0,5% pour se fixer à 5,9%. Elle est même de 4% si on exclut Avtovaz, la filiale russe, soit quasi moitié moins que la performance enregistrée par son compatriote PSA.

En six mois, Naval Group a déjà largement dépassé son objectif de commandes pour 2019

En six mois, Naval Group a déjà largement dépassé son objectif de commandes pour 2019 Naval Group a déjà dépassé au premier semestre 2019 (3,85 milliards d'euros) son objectif de prises de commandes fixé à 3,4 milliards d'euros pour 2019. Le constructeur du SNA Le Suffren a également amélioré sa rentabilité.

Sur les six premiers mois de l'année, le groupe lyonnais a dégagé un chiffre d'affaires consolidé de 84,9 millions d'euros, contre 64,1 millions d'euros au premier semestre 2018, selon un communiqué publié jeudi. A périmètre constant toutefois, la croissance de l'activité est ramenée à 2% de janvier à

Au premier semestre , le chiffre d'affaires a baissé de 6,4% à 28,05 milliards d'euros, a indiqué le groupe dans un communiqué. Renault a justifié cette situation par «la hausse des investissements». Néanmoins, le groupe confirme son objectif d'une marge opérationnelle de l'ordre de 6% sur 2019 et

Le poids de la contribution de Nissan explique en grande partie la détérioration des finances de Renault. Au premier semestre, l'allié japonais a coûté 21 millions au français, là où il lui avait rapporté 814 millions d'euros un an auparavant.

Enfin, Renault a brûlé beaucoup de cash au premier semestre... Plus de 700 millions d'euros!

Un meilleur deuxième semestre attendu

Pour autant, Thierry Bolloré semble optimiste. Il estime que si les principaux indicateurs se sont effectivement détériorés, ils ont néanmoins plutôt bien résisté compte tenu d'un contexte macroéconomique compliqué. En outre, le numéro deux de Renault rappelle qu'il n'y a pas eu d'actualité produit sur cette période, et que l'imminence des lancements de Clio et Captur, deux modèles à fort volume, a reporté de nombreux achats. C'est pourquoi Thierry Bolloré s'attend un meilleur deuxième semestre. Cette offensive produit sera complétée par d'autres nouveautés sur des marchés stratégiques comme la Triber en Inde ou l'Arkana en Russie. En Chine, la K-ZE doit permettre à Renault de reprendre l'initiative en profitant de son expertise dans l'électrification.

Plastic Omnium flambe en Bourse après ses résultats semestriels

Plastic Omnium flambe en Bourse après ses résultats semestriels L'équipementier automobile français voit son cours grimper de plus de 11% après la publication de résultats semestriels pourtant mitigés. Les marchés applaudissent la dynamique de Plastic Omnium dont le chiffre d'affaires a augmenté de 21%, et ce, malgré un contexte sectoriel morose. En revanche, son bénéfice net n'a pas résisté et s'inscrit en très forte baisse

EDF publie pour le premier semestre 2019 un résultat net part du groupe en hausse de 44,7% à 2.498 millions d'euros. Le résultat net ajusté, part du Groupe s'améliore de 44 ME, à 179 ME contre 135 ME au 1er semestre 2018. Oddo confirme également son conseil à l'achat sur la valeur avec un objectif

EDF publie pour le premier semestre 2019 un résultat net part du groupe en hausse de 44,7% à 2.498 millions d'euros. Le résultat net ajusté, part du Groupe s'améliore de 44 ME, à 179 ME contre 135 ME au 1er semestre 2018. Oddo confirme également son conseil à l'achat sur la valeur avec un objectif

Dans une interview au journal Les Échos, Thierry Bolloré estime que l'offensive produit menée en Europe sera placée sous le signe de la montée en gamme. Les nouveaux Clio et Captur ont effectivement soigné leur intérieur et la qualité perçue. Cette stratégie doit permettre au groupe français de travailler son "pricing", c'est-à-dire sa capacité à défendre ses prix, et ainsi dégager plus de profits.

Au-delà de ses performances commerciales, le deuxième semestre vivra aussi au rythme des turpitudes sur l'avenir du groupe Renault avec son allié Nissan dont les tensions sont au maximum. Il n'est pas à exclure non plus que l'hypothèse d'une fusion avec Fiat revienne au-devant de la scène puisque si la première version est tombée à l'eau, nous apprenons dans cette même interview de Thierry Bolloré dans Les Echos, que le management de Renault reste convaincu que la fusion avec Fiat reste une solution d'avenir:

"Les fondamentaux de cet excellent projet sont toujours vivaces, le contexte n'a pas changé en deux mois", déclare le numéro deux de Renault.

La nouvelle gouvernance créée par l'arrivée de Jean-Dominique Senard, parachuté en janvier numéro un de Renault en remplacement du tout puissant Carlos Ghosn, arrêté au Japon, a au moins permis de lever les craintes sur la continuité opérationnelle du constructeur automobile français notamment assurée par Thierry Bolloré. La réussite de cette ambitieuse et nécessaire offensive produit sera un test pour lui, et la résilience du Renault après-Ghosn.

Fintech : les investissements mondiaux marquent le pas.
Selon le décompte du cabinet KPMG, les investissements mondiaux dans le secteur des entreprises technologiques de la finance ont atteint 37,9 milliards de dollars au premier semestre 2019, contre 62,8 milliards un an auparavant. Cette contraction de marché s'explique par l'absence de méga-opérations. Toutefois une forte croissance est attendue au second semestre en raison de la finalisation d’importantes opérations en cours.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!