Entreprise: Oui l'explosion en Russie était bien nucléaire et les victimes travaillaient sur de "nouveaux armements" - PressFrom - France
  •   
  •   

EntrepriseOui l'explosion en Russie était bien nucléaire et les victimes travaillaient sur de "nouveaux armements"

16:46  12 août  2019
16:46  12 août  2019 Source:   latribune.fr

A Tchernobyl, on distille de la vodka... non radioactive

A Tchernobyl, on distille de la vodka... non radioactive Une équipe de chercheurs britanniques a contribué à la production d'une vodka sans radioactivité baptisée "ATOMIK" à partir de récoltes effectuées près du site de Tchernobyl (Ukraine), contaminé par l'accident de la centrale nucléaire de 1986, a indiqué jeudi l'université de Portsmouth.

"Nous avons de nouveaux systèmes capables de garantir la sécurité de la Russie sur une période assez longue", a affirmé Vladimir Poutine, assurant que son La Russie et les Etats-Unis avaient déjà suspendu cette année leur participation au traité de désarmement nucléaire INF (sur les armes à

Après deux jours de silence, la Russie a reconnu samedi que l ' explosion survenue jeudi sur une base de lancement de missiles dans le Grand Rosatom a précisé que ses personnels fournissaient de l'ingénierie et du support technique pour "la source d'énergie isotopique" du moteur du missile, alors

Oui l'explosion en Russie était bien nucléaire et les victimes travaillaient sur de © Fournis par La Tribune Nouvelle

L'agence nucléaire russe a indiqué lundi que les cinq spécialistes tués dans l'explosion survenue jeudi sur une base de tir de missiles nucléaires dans le Grand Nord travaillaient sur de "nouveaux armements", promettant de poursuivre les tests "jusqu'au bout".

Des experts américains ont estimé que l'accident, dont les autorités n'ont reconnu que samedi le caractère nucléaire, pourrait être lié aux tests du missile de croisière "Bourevestnik", l'une des nouvelles armes "invincibles" vantées par le président Vladimir Poutine en début d'année.

L'agence nucléaire russe Rosatom a célébré lundi la mémoire des cinq membres de son personnel tués dans l'explosion, assurant vouloir "continuer le travail sur les nouveaux types d'armes, qui sera dans tous les cas poursuivi jusqu'au bout".

Explosion nucléaire en Russie: les médecins intervenus sur le site examinés à Moscou

Explosion nucléaire en Russie: les médecins intervenus sur le site examinés à Moscou L'explosion sur le site militaire, qui a été fatale à cinq scientifiques nucléaires russes, s'est produite jeudi dernier près de la ville de Severodvinsk. Le ministère de la Défense avait déclaré qu'aucune substance toxique n'avait été libérée dans l'atmosphère mais les services météorologiques ont observé des radiations 4 à 16 fois supérieures à la normale. L'ONG Greenpeace affirme qu'elles ont été 20 fois supérieures à la normale. Des experts américains pensent que l'accident s'est produit lors d'un tir d'essai du missile expérimental à propulsion nucléaire Bourevestnik (Skyfall dans la classification de l'Otan).

De nouveaux armements stratégiques et l ’expérience de combat accumulée en Syrie ont permis à la Russie d’être à parité avec l’Otan dans plusieurs secteurs, a déclaré le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, prenant la parole à la chambre haute du parlement.

La productivité du travail, la modernisation des moyens de production, les exportations de biens manufacturés doivent s'accélérer ; les investissements augmenter. La seconde partie du discours a différé de la première comme le jour et la nuit. Démarrant sur «les efforts considérables entrepris pour

"Nous remplirons les devoirs que nous a confié notre Patrie. Sa sécurité sera entièrement assurée", a ajouté le patron de Rosatom Alexeï Likhatchev, cité par les agences russes.

Selon Rosatom, ses spécialistes fournissaient de l'ingénierie et du support technique pour "la source d'énergie isotopique" du moteur du missile à l'origine de l'explosion, qui s'est produite sur une "plate-forme maritime" et qui a jeté plusieurs employés à la mer.

Immédiatement après l'accident, le ministère de la Défense avait seulement déclaré que les faits s'étaient produits au cours de l'essai d'un "moteur-fusée à ergols liquides", mais n'avait pas décrit l'accident comme impliquant du combustible nucléaire.

Il avait alors assuré qu'il "n'y a pas eu de contamination radioactive", mais la mairie d'une ville située près de la base avait dit avoir "enregistré une brève hausse de la radioactivité" avant de retirer sa publication.

La Russie et son missile à propulsion nucléaire : questions et réponses

La Russie et son missile à propulsion nucléaire : questions et réponses Les Russes ont-ils inventé le "moteur éternel" ? Après l'explosion qui s'est produite jeudi sur une base militaire russe dans la région d'Arkhangelsk, des experts estiment qu'elle est liée aux tests sur le missile de croisière "Bourevestnik" qui serait à propulsion nucléaire, l'une des nouvelles armes "invincibles" vantées par le président Vladimir Poutine en début d'année. Quels sont les atouts de cette nouvelle technologie de propulsion, quels

La Russie a profité de l'opération militaire en Syrie pour tester de nouveaux armements . Les moyens russes de guerre électronique se sont montrés efficaces, écrit vendredi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

Les forces armées russes seront prochainement dotées de matériels meilleurs que leurs «homologues» étrangers, mais il faut réfléchir d'ores et déjà à la conception de types plus sophistiqués afin d'armer les troupes « de modèles dernier cri d' armements »

Des experts ont lié l'accident aux tests du "Bourevestnik", missile à propulsion nucléaire dévoilé en grande pompe par Vladimir Poutine en février mais pas encore au point selon les spécialistes. D'une "portée illimitée" selon le président, il serait capable de surmonter quasiment tous les systèmes d'interception.

La base, ouverte en 1954 et spécialisée dans les essais de missiles de la flotte russe, notamment des missiles balistiques, est située près du village de Nionoksak, dans le Grand Nord.

La ville fermée de Sarov, qui accueille le principal centre de recherches nucléaires russe, a décrété dimanche une journée de deuil et les cinq spécialistes tués seront décorés à titre posthume après leurs funérailles lundi.

Connu sous le nom de code "Arzamas-16" durant la Guerre froide, le centre de Sarov est à l'origine des premières armes nucléaires de l'Union soviétique.

Pourquoi les Etats-Unis sont sortis du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire.
Les Etats-Unis souhaitaient semble-t-il retrouver des marges de manœuvre face à la montée en puissance de la Chine. Une décision qui va obliger Pékin à revoir sa stratégie dans le Pacifique.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 56
C'est intéressant!