Entreprise: Rachat d'Altran: l'offre de Capgemini reçoit le soutien unanime du conseil d'administration - PressFrom - France
  •   
  •   

EntrepriseRachat d'Altran: l'offre de Capgemini reçoit le soutien unanime du conseil d'administration

18:36  12 août  2019
18:36  12 août  2019 Source:   latribune.fr

Après Aigle Azur, XL Airways également en difficulté

Après Aigle Azur, XL Airways également en difficulté Après Aigle Azur, la compagnie aérienne française, c'est au tour de XL Airways est en difficulté. Sa pérennité passe par une recapitalisation. Une assemblée générale des actionnaires se réunira ce mercredi pour examiner la situation, sachant que des négociations sont en cours avec deux repreneurs.

Approuvée à l’unanimité des deux conseils d ’ administration , l’opération se fait sur la base de 14 De son côté, l’expertise d ’ Altran bénéficiera de la taille et des bases offshore à bas coût de Capgemini (Inde, Europe Le Monde utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité

Pour les articles homonymes, voir CA et BOD. Le conseil d ’ administration ou CA (en anglais, board of directors ou BOD) est un groupe de personnes morales ou physiques (les administrateurs) chargé d'administrer une institution, comme une association, une entreprise ou un établissement public.

Rachat d'Altran: l'offre de Capgemini reçoit le soutien unanime du conseil d'administration © Fournis par La Tribune Nouvelle

Altran Technologies a annoncé lundi la signature d'un accord de rapprochement entre le groupe et Capgemini, dans le cadre d'une offre publique d'achat amicale du second sur le premier, au prix de 14 euros par action. Le communiqué indique que le conseil d'administration, qui s'est réuni le vendredi 9 août, avait considéré, à l'unanimité des membres présents ou représentés, que l'offre était "dans l'intérêt de la société, de ses actionnaires, de ses salariés ainsi que des autres parties prenantes".

Altran précise que cette offre serait soumise à la condition de l'obtention par Capgemini d'un nombre d'actions représentant au moins 50,10 % du capital social et des droits de vote d'Altran.

La banque PNB ne veut pas mourrir... et refuse le diktat de la BCE

La banque PNB ne veut pas mourrir... et refuse le diktat de la BCE La banque lettone PNB s'opposera à la Banque centrale européenne (BCE) qui s'est prononcée la semaine dernière pour la liquidation de cet établissement au bord de la faillite, a annoncé le groupe lundi dans un communiqué.

Capgemini lance une offre publique d'achat amicale sur Altran , le spécialiste des services d'ingénierie et de R&D. L'opération vise la création d'un groupe de 17 milliards d'euros de chiffre d'affaires. L'accord a été approuvé à l'unanimité par les conseils d ' administration de Capgemini et d ' Altran .

Le conseil d ' administration est composé de 3 à 18 membres appelés administrateurs. Le nombre de membres varie en fonction de ce qui a été prévu à cet effet par les statuts de l'entreprise. Les membres formant le conseil d ' administration sont choisis par l'assemblée des actionnaires.

"Cette étape fait suite à la signature de l'accord de négociations exclusives le 24 juin 2019, et à la finalisation des procédures d'information-consultation des instances représentatives du personnel requises au sein de Capgemini et d'Altran", indique le communiqué.

Altran était devenu numéro un mondial du conseil en ingénierie et R&D avec l'acquisition de l'américain Aricent pour 1,7 milliards d'euros fin 2017. Avec cette puissance de frappe, le groupe de conseil offre à ses clients la possibilité d'externaliser certains projets de R&D. La finalisation de ce rapprochement est envisagée pour la fin de l'exercice 2019.

Force de frappe

Pour mémoire, le géant du conseil informatique Capgemini avait annoncé fin juin son intention d'acheter Altran dans le cadre d'une offre amicale représentant 5,4 milliards d'euros, dette comprise. Son objectif : proposer une offre sur l'ensemble de la chaîne de valeur, et prendre position dans la course à la numérisation des industries.

Les énergies fossiles ont coûté 90 milliards à BlackRock

Les énergies fossiles ont coûté 90 milliards à BlackRock Pour avoir trop misé sur le pétrole et le gaz, le premier gestionnaire d’actifs au monde a perdu 90 milliards de dollars en 10 ans.

* ALTRAN , CAPGEMINI a annoncé lundi le soutien unanime de son conseil d ' administration à l'accord de rapprochement avec Capgemini annoncé fin juin au prix de 14 euros par action. L ' offre , d 'un montant total de cinq milliards d'euros dette comprise, sera soumise à la condition de l'obtention

Parmi les leaders du secteur du conseil en technologies, Altran axe son activité autour de deux grands métiers Partenaire de grandes entreprises comme General Electric, Altran accompagne les entreprises pour réussir leurs grands ESN concurrentes d ' Altran : IBM, Capgemini , Atos, Logica

En additionnant les forces des deux entités, le nouvel ensemble pourra se targuer de chiffres impressionnants : 250.000 salariés et 16 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2018 (13,1 milliards d'euros de CA en 2018 pour le géant du conseil informatique Capgemini; et 2,9 milliards d'euros pour le conseiller en ingénierie Altran).

Lire aussi : En rachetant Altran, Capgemini prend position dans la course à la numérisation des industries

Le fonds activiste Elliott fait de la résistance

En juillet, Capgemini s'était montré confiant dans sa capacité à réussir son offre d'environ 5 milliards d'euros sur Altran Technologies au prix de 14 euros par action malgré l'irruption du fonds activiste Elliott dans son capital.

Elliott, qui a acquis des "equity swaps" ces dernières semaines, a fait savoir le 12 juillet qu'il n'avait pas l'intention à ce stade d'apporter à l'offre ses actions Altran qu'il pourrait détenir à l'avenir, marquant le premier accroc à cette opération destinée à renforcer Capgemini à la fois dans le conseil en technologies et aux États-Unis.

Elliott, qui gère quelque 35 milliards de dollars d'actifs est considéré comme l'un des fonds les plus performants en matière d'activisme. Parmi ses "cibles" récentes figurent des groupes américains comme eBay mais aussi des français comme Pernod Ricard , Vivendi ou Altran.

Le communiqué précise encore que "le dépôt de l'offre par Capgemini demeure soumis à la réalisation de diverses conditions préalables usuelles liées notamment à l'obtention d'autorisations réglementaires (comme le CFIUS aux États-Unis, et au titre du contrôle des concentrations). Cependant, Capgemini se réserve la possibilité d'y renoncer et de déposer l'offre publique d'achat avant la finalisation de ces dernières démarches".

Fintech : Sharepay disparaît au profit des ambitions de Linxo dans les paiements.
La Fintech Sharepay, dont la carte de paiement partagé se posait en alternative du compte joint, va fermer son service au mois de septembre. Ses équipes vont se concentrer sur le développement de la carte de paiement de l’agrégateur de comptes bancaires Linxo, qui avait mis la main sur Sharepay il y a un peu plus d’un an.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!