•   
  •   

EntrepriseLa Russie et son missile à propulsion nucléaire : questions et réponses

10:45  14 août  2019
10:45  14 août  2019 Source:   latribune.fr

A Tchernobyl, on distille de la vodka... non radioactive

A Tchernobyl, on distille de la vodka... non radioactive Une équipe de chercheurs britanniques a contribué à la production d'une vodka sans radioactivité baptisée "ATOMIK" à partir de récoltes effectuées près du site de Tchernobyl (Ukraine), contaminé par l'accident de la centrale nucléaire de 1986, a indiqué jeudi l'université de Portsmouth.

Les missiles à propulsion nucléaire font partie de cet arsenal, estiment les experts, tout en "Il y a une dimension politique importante pour Vladimir Poutine : il veut montrer que la Russie reste une Que des questions sans réponse . Rappelons que la fission nucléaire ne produit que de la chaleur

Russie : la bombe la plus puissante du monde, exposée à Moscou - Продолжительность: 1:14 AFP 192 998 просмотров. LES DOSSIERS DE L'ESPACE - ÉNERGIE ET PROPULSION NUCLÉAIRE - Продолжительность: 11:55 Hugo Lisoir 104 505 просмотров.

La Russie et son missile à propulsion nucléaire : questions et réponses © Fournis par La Tribune Nouvelle

Le "nouvel armement" qui explosé jeudi sur une base d'essais de missiles dans le Grand Nord de la Russie est certainement un nouveau type de missile à propulsion nucléaire, dont la faisabilité et l'utilité sont mis en cause par de nombreux experts.

1. Quel est l'intérêt de propulser un missile avec de l'énergie nucléaire ?

Il est de pouvoir disposer d'un missile à portée en principe illimitée, explique à l'AFP Corentin Brustlein, directeur du centre des études de sécurité à l'Institut français des relations internationales (IFRI). "Cela permet en théorie de se libérer de la contrainte de la quantité de carburant que vous pouvez emporter", dit-il.

Oui l'explosion en Russie était bien nucléaire et les victimes travaillaient sur de "nouveaux armements"

Oui l'explosion en Russie était bien nucléaire et les victimes travaillaient sur de Des experts américains ont estimé que l'accident, dont les autorités n'ont reconnu que samedi le caractère nucléaire, pourrait être lié aux tests du missile de croisière "Bourevestnik", l'une des nouvelles armes "invincibles" vantées par le président Vladimir Poutine en début d'année. L'agence nucléaire russe Rosatom a célébré lundi la mémoire des cinq membres de son personnel tués dans l'explosion, assurant vouloir "continuer le travail sur les nouveaux types d'armes, qui sera dans tous les cas poursuivi jusqu'au bout". "Nous remplirons les devoirs que nous a confié notre Patrie.

Selon plusieurs experts américains, les tests en question pourraient être ceux du missile de croisière à propulsion nucléaire « Bourevestnik », qui fait partie Que s’est-il réellement passé jeudi dernier dans le grand nord russe ? Faut-il avoir peur d’une nouvelle prolifération nucléaire au niveau mondial ?

Mardi, selon ses sources, la chaîne CNBC a déclaré que les tests de cet engin, survenus à la fin de l'année 2017, s'étaient prétendument La Russie a-t-elle perdu en mer un missile à propulsion nucléaire ? Il a notamment été question d'un missile quasi invulnérable à propulsion nucléaire .

"Et avec une porté illimitée, vous pouvez faire de larges détours pour frapper l'adversaire sur des zones exposées, utiliser des trajectoires non surveillées, afin de contourner et surprendre les radars américains et leur défense anti-missile", ajoute-t-il.

"Les Russes ont une obsession concernant la défense anti-missile américaine et la menace qu'elle pourrait poser pour leur force de dissuasion, c'est-à-dire ils craignent que les Américains aient un jour la capacité de neutraliser leur arsenal par des moyens offensifs et défensifs", ajoute-t-il. "Cela remonte à la Guerre froide et à la guerre des étoiles de Ronald Reagan. Les Russes multiplient leurs options pour être certains de pouvoir pénétrer les défenses anti-missiles américaines".

Explosion nucléaire en Russie: les médecins intervenus sur le site examinés à Moscou

Explosion nucléaire en Russie: les médecins intervenus sur le site examinés à Moscou L'explosion sur le site militaire, qui a été fatale à cinq scientifiques nucléaires russes, s'est produite jeudi dernier près de la ville de Severodvinsk. Le ministère de la Défense avait déclaré qu'aucune substance toxique n'avait été libérée dans l'atmosphère mais les services météorologiques ont observé des radiations 4 à 16 fois supérieures à la normale. L'ONG Greenpeace affirme qu'elles ont été 20 fois supérieures à la normale. Des experts américains pensent que l'accident s'est produit lors d'un tir d'essai du missile expérimental à propulsion nucléaire Bourevestnik (Skyfall dans la classification de l'Otan).

La Russie a développé avec succès un réacteur compact qui devra assurer une portée quasiment illimitée au nouveau missile de croisière C'est le Président Poutine qui a pour la première fois évoqué le nouveau réacteur nucléaire compact, dans son message annuel à la chambre haute du

La Russie teste avec succès un missile de croisière à propulsion nucléaire . Il s'agit d’un missile de croisière furtif volant à basse altitude doté d'une ogive nucléaire et ayant une portée pratiquement illimitée, une trajectoire imprévisible et capable de contourner les systèmes d'interception, devenant

2. Quels sont les défis techniques ?

Ils sont énormes : il faut d'abord parvenir à miniaturiser un réacteur nucléaire au point de pouvoir l'embarquer à bord d'un missile, puis gérer la sécurité des chercheurs pendant les phases de tests, puis celle des opérateurs.

L'accident de jeudi s'est produit, selon l'agence nucléaire russe Rosatom, à bord d'une plateforme maritime alors que ses spécialistes fournissaient de l'ingénierie pour "la source d'énergie isotopique" du moteur du missile à l'origine de l'explosion.

"Pour le fonctionnement de tout ce qui est nucléaire, il y a un environnement sécuritaire indispensable qui est très lourd. Le maniement, la sûreté nucléaire, ce sont des contraintes énormes", assure l'ancien chef d'un service français de renseignement, qui, toujours tenu au devoir de réserve, demande à rester anonyme.

"Les Russes, héritiers des Soviétiques, ont tendance à mettre du nucléaire partout. Ils ne respectent pas les mêmes consignes de sécurité, parce qu'ils les jugent trop lourdes", ajoute-t-il. "La France y a renoncé il y a longtemps et a décidé de la réserver aux sous-marins et à son porte-avion. Pour le reste, est-ce que ça vaut le coup ? Nous avons pensé que non, et nous ne sommes pas les seuls."

Exploration de Mars: la Nasa choisit l'Islande comme terrain d'entraînement

Exploration de Mars: la Nasa choisit l'Islande comme terrain d'entraînement Avant que la planète rouge ne devienne un désert congelé inhospitalier où la température moyenne oscille autour de -63°C, les scientifiques pensent qu'elle ressemblait beaucoup à l'île subarctique. C'est pourquoi la Nasa a choisi les champs de lave islandais pour préparer la suite du travail avec le robot Curiosity toujours à la recherche de signes de vie 7 ans après ses premiers tours de roues sur la planète rouge.

Les missiles à propulsion nucléaire font partie de cet arsenal, estiment les experts, tout en assurant qu’ils n’étaient pas au point et pourraient ne jamais l’être. « Il y a une dimension politique importante pour Vladimir Poutine : il veut montrer que la Russie reste une grande puissance militaire », assure le

Forces navales / Russie . La Russie a-t-elle perdu un missile « Burevestnik » à propulsion En outre, les essais du Burevestnik, dont le mode de propulsion est censé émettre des particules Ce dernier fit récemment parler de lui, lors de son retour à la base navale de Kitsap [État de Washington]

"La quantité de défis techniques qui se pose pour miniaturiser un réacteur nucléaire jusqu'à cette dimension-là, plus les contraintes sur les essais, sont énormes", confirme Corentin Brustlein. "C'est extrêmement complexe, pour un intérêt opérationnel douteux. Si on croise la difficulté technique, les conséquences politiques et environnementales et l'intérêt opérationnel, vous avez une équation extrêmement défavorable."

De plus, pour l'expert militaire russe Alexandre Golts, le système de missile de croisière "Bourevestnik" (qui, selon des experts américains, est celui qui a explosé jeudi) "est complètement inutile, superflu".

"Si les scientifiques russes avaient inventé un nouveau type de missile avec un moteur éternel, cela serait assez pour donner à la Russie une supériorité sur les États-Unis", a-t-il confié à l'AFP.

3. Y a-t-il une dimension politique dans cette volonté de se doter de missiles à propulsion nucléaire ?

Au début de l'année, Vladimir Poutine avait annoncé en grande pompe que son pays s'était doté de nouvelles armes "invincibles", à portée illimitée, impossibles à intercepter. Les missiles à propulsion nucléaire font partie de cet arsenal, estiment les experts, tout en assurant qu'ils n'étaient pas au point et pourraient ne jamais l'être.

"Il y a une dimension politique importante pour Vladimir Poutine : il veut montrer que la Russie reste une grande puissance militaire", assure le même chef d'un service de renseignement. "Les Russes ont toujours associé la puissance politique à la puissance militaire".

"C'est une dimension d'affichage, nationaliste, extrêmement importante", ajoute Corentin Brustlein. "Poutine veut montrer que la Russie développe des systèmes que les États-Unis n'ont pas, qu'elle soutient la compétition technologique."

Lire plus

Pourquoi Pierre & Vacances-Center Parcs mise sur la tech pour gagner en croissance.
Après avoir créé une direction de l'innovation en janvier dernier, le leader européen de l'immobilier touristique a éprouvé six solutions technologiques par téléphone, sur Internet et sur le terrain, qu'elle devrait généraliser en 2020. Son objectif : dépoussiérer une institution quinquagénaire, cibler les Millennials et offrir une meilleure expérience client.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 7
C'est intéressant!