Entreprise: AgTech: M2i, expert français du biocontrôle, lève 60 millions d'euros - PressFrom - France
  •   
  •   

EntrepriseAgTech: M2i, expert français du biocontrôle, lève 60 millions d'euros

18:45  09 septembre  2019
18:45  09 septembre  2019 Source:   latribune.fr

FairMoney lève 10 millions d’euros pour devenir la néobanque des pays émergents

FairMoney lève 10 millions d’euros pour devenir la néobanque des pays émergents Cette Fintech franco-nigériane a déjà séduit quelque 200.000 utilisateurs au Nigéria à qui elle permet de régler des factures et de souscrire à des micro crédits. Elle entend étoffer son appli avec un compte courant et un compte épargne et s'attaquer à d'autres marchés en Afrique et en Asie dans une logique d'inclusion financière.

- Découvrez le résultat du tirage EuroMillions - My Million et consultez le rapport des gains sur le site officiel FDJ®. EuroMillions-My Million c’est 2 tirages par semaine à 17 000 000 d ’ euros minimum.

Le premier fonds de FinTech français , NewAlpha, investit dans ce spécialiste du don en caisse. Arrondir de quelques centimes votre note de supermarché en tapant D'ici à cinq ans, Heoh entend collecter 60 millions d ' euros pour le compte d'ONG. Sortir des sentiers battus de la finance digitale.

AgTech: M2i, expert français du biocontrôle, lève 60 millions d'euros © Fournis par La Tribune Nouvelle Dans le seul Hexagone, où l'attente sociétale pour une alimentation plus saine et durable croît, mais où les exigences réglementaires sont strictes et les procédures d'homologation longues, le marché du biocontrôle a crû de 24% en 2018, en s'établissant à 170 millions d'euros, selon le tout dernier baromètre de l'association des professionnels du secteur, IBMA.

Surfer sur la vague de la transition agricole et alimentaire, et consolider sa place parmi les leaders mondiaux de la protection biologique des plantes. Tel est l'objectif de M2i Life Sciences, AgTech française qui vient de réaliser une levée de fonds de 60 millions d'euros. Créée en 2012 par deux entrepreneurs, Philippe Guerret et Bruno Geny, la startup reproduit en laboratoire, par biomimétisme, des phéromones : des odeurs naturelles des insectes permettant d'éloigner les ravageurs des plantes, et donc d'éviter l'utilisation d'insecticides.

La Grèce lève le contrôle des capitaux imposé il y a quatre ans

La Grèce lève le contrôle des capitaux imposé il y a quatre ans Le gouvernement grec a annoncé la fin du contrôle des capitaux placés dans les banques à partir du 1er septembre. Une promesse de campagne du nouveau Premier ministre.

Accueil/A la une/Le Français Splio lève 10 millions d ’ euros . Splio, éditeur d'une solution en SaaS permettant de gérer sa relation client à 360°, annonce une levée de fonds de 10 millions d ' euros , auprès du Fonds Ambition Numérique de Bpifrance, BNP Paribas et Amundi Private Equity.

Fever lève 35 millions de dollars pour accélérer la cadence à l’international. Le montant : L’entreprise S4M a annoncé avoir levé 6 millions d ’ euros auprès d’Entrepreneur Venture et du fonds Le Français Believe Digital lève 60 millions de dollars pour attirer les labels indépendants.

En 6 ans, M2i, qui compte désormais 170 salariés dont un quart en recherche et développement, et quatre sites en France (à Arles, Cahors, Pau et en Île-de-France), a développé 19 familles de brevets, couvrant les technologies de synthèse, formulation et application. Elle commercialise déjà plus de 60 produits dans 25 pays, destinés tant aux jardins privés et aux espaces verts qu'aux exploitations agricoles, auxquels s'ajoutent une vingtaine de produits en attente d'homologation.

Un marché en croissance

C'est justement à l'homologation des produits destinés aux grandes cultures non encore commercialisés, et à la structuration de leur distribution, que doivent surtout servir les fonds frais levés avec, en ligne de mire, l'enjeu d'imposer les alternatives aux insecticides de synthèse au-delà de l'agriculture bio, explique Philippe Guerret, PDG de M2i.

Trustpair lève des fonds pour lutter contre les fraudes aux virements

Trustpair lève des fonds pour lutter contre les fraudes aux virements La jeune pousse parisienne vient d'officialiser une deuxième levée de fonds de 4 millions d’euros. Sa technologie permet d'automatiser le contrôle des paiements effectués par virement au sein d'une entreprise pour prévenir les fraudes. Air Liquide, Bolloré, Décathlon et Bpifrance, parmi d'autres, l'ont déjà adoptée.

Christian Raisson, Co-fondateur du site ManoMano.fr est l'invité de Fabrice Cousté dans #DirectMarchés Christian Raisson explique l’origine du projet du

Cette semaine, 23 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 158 millions Enfin, avec « seulement » 32 millions d ’ euros encaissés, la plateforme de financement des Au contraire : seules 11 opérations sur les 60 du mois n’ont pas dépassé le million d ’ euros , soit moins

"Dans un marché mondial des insecticides de biocontrôle estimé à trois milliards de dollars, il y a de la place à prendre par les entreprises françaises, qui bénéficient d'un contexte productif, industriel, académique et politique favorable", estime l'entrepreneur.

Dans le seul Hexagone, où l'attente sociétale pour une alimentation plus saine et durable croît, mais où les exigences réglementaires sont strictes et les procédures d'homologation longues, le marché du biocontrôle a crû de 24% en 2018, en s'établissant à 170 millions d'euros, selon le tout dernier baromètre de l'association des professionnels du secteur, IBMA. Si aujourd'hui il représente plus de 8% du marché de la protection des plantes, il pourrait atteindre 15% dès 2021, et 30% en 2030, selon la même source. Or, la courbe est encore plus penchée hors Europe, notamment en Afrique, "où l'on est en train de basculer directement d'une agriculture traditionnelle à une agriculture respectueuse de l'environnement", mais aussi en Amérique latine et en Asie, qui rejoint la transition écologique à grands pas, explique M2i Life Sciences.

Taux bas : Deutsche Bank & co se ruent sur les Fintech d'épargne comme Deposit Solutions

Taux bas : Deutsche Bank & co se ruent sur les Fintech d'épargne comme Deposit Solutions La banque allemande annonce son entrée au capital à hauteur de 4,9% dans la startup d'Hambourg qui a conçu une plateforme connectant épargnants et comptes à terme rémunérés. Un concurrent indirect d’une autre startup allemande, Raisin, qui a attiré Goldman Sachs, PayPal, ou encore Orange à son capital. Dans un monde de taux historiquement, la chasse au rendement s’organise, avec l’aide des Fintech.

60 millions d ’ euros . C’est le montant levé par ManoMano.fr, la plateforme communautaire fondée en 2013 par Pour ces deux dernières briques, l’entreprise prévoit ainsi de recruter des profils de développeurs, de data scientists, et de commerciaux en particulier au Royaume-Uni et en Allemagne

Upflow lève 2,5 millions d ’ euros auprès d’eFounders et Kima Ventures pour prendre son envol. Progressivement, le concept a été dupliqué dans plusieurs villes françaises , mais les deux entrepreneurs sont rapidement parvenus à la conclusion que le réseau social n’était pas l’endroit idéal

Cinq investisseurs

La levée de fonds a eu lieu via une augmentation de capital auprès de cinq investisseurs de référence : le gestionnaire de fonds anglo-saxon ADM Capital; les holdings d'investissement des familles Bettencourt-Meyers (Téthys Invest) et Mulliez (Creadev); le fonds de la Fondation de France géré par Raise Impact, France 2i; et l'actionnaire historique de M2i, Idinvest Partners, notamment son équipe capital croissance qui désormais porte le nom d'Eurazeo Growth.

Des "partenaires engagés sur le long terme, combinant connaissance des mécanismes du marché de l'agriculture, expertise dans le domaine des activités à fort impact environnemental et savoir-faire dans le domaine de la distribution", se réjouit dans son communiqué l'entreprise.

En 2015, elle avait déjà levé 5 millions d'euros, suivis d'une autre vingtaine en 2017.

Spendesk, 35 millions d'euros pour simplifier les dépenses des collaborateurs.
Grâce à ses cartes de paiement intelligentes et sa plateforme en ligne, la Fintech parisienne veut décentraliser les achats réalisés en entreprise. Elle revendique 1.500 sociétés clientes dont Deezer, Sézane, Doctolib ou encore Veepee et Sigfox. Grâce à ce nouveau tour de table, elle entend accélérer son développement en Europe, à commencer par les marchés allemand et britannique.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 7
C'est intéressant!