•   
  •   

EntrepriseLe London Stock Exchange convoité par la Bourse de Hong Kong

16:05  11 septembre  2019
16:05  11 septembre  2019 Source:   latribune.fr

Aramco: le conseil d'administration juge une introduction en Bourse à New York trop risquée

Aramco: le conseil d'administration juge une introduction en Bourse à New York trop risquée Le prince héritier saoudien espèrait jusqu'ici obtenir une valorisation de la compagnie pétrolière à 2.000 milliards de dollars, c'est pourquoi la perspective de la mise sur le marché de 5% du capital est estimée à 100 milliards de dollars Donald Trump lui-même pousse pour que l'introduction se déroule à New York, qui était le premier choix de l'Arabie saoudite. Mais les responsables saoudiens estiment que la procédure d'IPO à New York et ses règles complexes pourraient légalement altérer la souveraineté du royaume, qui entend rester un actionnaire majeur avec probablement une participation de 95%.

L'opérateur de la Bourse de Hong Kong , Hong Kong Exchanges and Clearing, propose de racheter London Stock Exchange pour 31,6 milliards de livres (35,4 milliards d'euros), à condition que l'opérateur de la Bourse de Londres ne mène pas à bien son projet d'acquisition de Refinitiv.

La Hong Kong Stock Exchange , abrégé par SEHK ou HKSE, en chinois : 香港聯合交易所 ou 聯交所', est la bourse de Hong Kong . M. Ronald Arculli est le PDG actuel. Avec une capitalisation boursière d'environ 23 000 milliards de $ HK (2 990 milliards USD), elle était alors 7e au monde.

Le London Stock Exchange convoité par la Bourse de Hong Kong © Fournis par La Tribune Nouvelle

L'opérateur de la Bourse de Hong Kong, Hong Kong Exchanges and Clearing, propose de racheter London Stock Exchange pour 31,6 milliards de livres (35,4 milliards d'euros), à condition que l'opérateur de la Bourse de Londres ne mène pas à bien son projet d'acquisition de Refinitiv. Un tel mariage renforcerait la position des deux opérateurs aux yeux des investisseurs internationaux face aux géants américains ICE et CME.

LSE cherche depuis longtemps à renforcer sa présence en Asie et il a récemment noué des liens avec la Bourse de Shanghai, rivale de celle de Hong Kong.

"Le conseil d'administration de HKEX pense que ce projet d'association avec LSEG représente une opportunité stratégique fortement attractive afin de créer un leader mondial des infrastructures de marché", déclare l'opérateur asiatique dans un communiqué publié mercredi.

HSBC pourrait stopper la banque de détail en France

HSBC pourrait stopper la banque de détail en France Selon le Wall Street Journal, le groupe britannique souhaiterait se séparer de son activité banque de détail dans l'Hexagone presque 20 ans après avoir racheté le Crédit Commercial de France. Environ 300 agences sont concernées.

La Bourse de Hongkong a annoncé vendredi 15 juin l'acquisition du London Metal Exchange (LME), une opération à 2,15 milliards de dollars (1,7 milliard d'euros), qui permettra à l'acteur londonien de se rapprocher encore davantage des acheteurs asiatiques et en particulier de la Chine, premier pays

En s'attaquant au London Stock Exchange , il affiche des ambitions d'un tout autre ordre : devenir la troisième place financière mondiale, derrière les géants Même en cas de Brexit, Londres restera une place financière essentielle pour l'Europe. Le LSE détient en outre quelques actifs convoités , comme

Le London Stock Exchange en quête de diversification

LSE a confirmé avoir reçu une offre de rachat préliminaire et non sollicitée de la part de HKEX tout en soulignant qu'elle était soumise à d'importantes conditions. L'opérateur de la Bourse de Londres se dit ainsi attaché à son projet d'acquisition de Refinitiv, fournisseur d'informations, de données et d'analyses au secteur financier, pour 27 milliards de dollars (24,5 milliards d'euros), annoncé début août.

Cette acquisition doit permettre à LSE de concurrencer le groupe américain Bloomberg sur le marché très compétitif des données et de l'expertise financière, en complément de ses activités historiques de plate-forme d'échanges de titres et de compensation. HKEX a cependant souligné que la proposition faite à LSE était conditionnée au fait que ce rachat de Refinitiv n'aboutisse pas.

BNP Paribas grossit dans les services aux hedge funds en prenant la suite de Deutsche Bank

  BNP Paribas grossit dans les services aux hedge funds en prenant la suite de Deutsche Bank La banque française a signé un accord avec sa rivale allemande pour assurer la continuité de service de l’activité de « prime brokerage » de Deutsche Bank, qui brassait quelque 150 milliards d’euros d’actifs. Elle devrait reprendre entre 800 et 1.000 salariés, basés à Londres, New York ou en Asie.« Les deux banques continueront de travailler étroitement ensemble afin d'assurer aux clients une transition fluide grâce à la migration de la technologie et des équipes clés de Deutsche Bank vers BNP Paribas » précisent-elles dans un communiqué conjoint.

L'action du London Stock Exchange flambe après l'offre de rachat de la Bourse de Hong - Kong ., Tout un symbole. >> En vidéo - Hong Kong : des mini-appartements dans des tuyaux pour contrer les prix fous de l’immobilier. Ecoutez 21 millions, le podcast de Capital sur les cryptomonnaies.

En s'attaquant au London Stock Exchange , HKEX affichait de grandes ambitions : devenir la troisième place financière mondiale et la première non Mis à jour le 8 oct. 2019 à 9h29. La Bourse de Hong Kong jette l'éponge. L'un des principaux opérateurs boursiers asiatiques, qui avait déposé

Refinitiv a refusé de commenter le projet de HKEX, de même que son actionnaire minoritaire Thomson Reuters, propriétaire de l'agence Reuters. Blackstone, son actionnaire majoritaire, n'avait pas de commentaire à formuler dans l'immédiat.

L'un des dix principaux actionnaires de LSE, qui a refusé d'être identifié, s'est montré prudent sur les chances de succès de l'offre de HKEX.

Une acquisition incertaine

"Les actionnaires ne vont pas se précipiter pour prendre une décision, car nous apprécions l'opération avec Refinitiv", a-t-il dit. "La réaction du titre en Bourse une heure après l'annonce de l'approche montre que le marché ne pense pas qu'elle sera couronnée de succès."

L'action LSE a certes bondi immédiatement après l'annonce de HKEX, prenant jusqu'à plus de 17% pour inscrire un record à 7.922 pence mais elle ne prenait plus que 4,55% à 7.106 pence vers 10h50 GMT. Et elle reste inférieure au prix évoqué par HKEX puisque ce dernier propose aux actionnaires de LSE de leur racheter leurs titres en numéraire et en nouvelles actions HKEX pour une valeur unitaire de 8.361 pence.

Telegram planifie secrètement la crypto-monnaie 'Gram'

 Telegram planifie secrètement la crypto-monnaie 'Gram' © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP Telegram, lancé en 2013 par les frères russes Nikolai et Pavel Durov, permet aux utilisateurs d'échanger des messages texte cryptés, des photos et des vidéos, et également de créer des "canaux" pour jusqu'à 200 000 personnes. Fonctionnant en secret depuis un an, le service de messagerie Telegram a un plan: battre Facebook dans la course au lancement d'une crypto-monnaie avec son nouveau projet "Gram".

Le baiser de la mort pour l’offre de rachat du London Stock Exchange de l’opérateur de la Bourse de Hong - Kong , Hong Kong Exchanges and Clearing (HKEX) ? Le conseil d’administration de la cible a en effet rejeté à l’unanimité cette proposition.

La Bourse de Londres (en anglais : London Stock Exchange , abrégé en LSE ) est un marché boursier situé à Londres, dans la City. Il est l'un des plus grands marchés boursiers de la planète, offrant les titres de plusieurs entreprises américaines et britanniques.

L'opérateur de la Bourse de Hong Kong est déjà implanté à Londres en tant que propriétaire de London Metal Exchange et son initiative pourrait rassurer les responsables politiques britanniques qui s'inquiètent d'une perte d'influence de la City londonienne sur le marché mondial de la finance après le Brexit.

Son projet est en outre annoncé alors que Hong Kong est plongé dans une crise politique avec des manifestations régulières d'habitants réclamant le respect de principes démocratiques.

"HKEX est pleinement déterminé à soutenir et à développer les rôles à long terme à la fois de Londres et de Hong Kong en tant que centres financiers de dimension mondiale", dit-il.

De nombreuses tentatives échouées

LSE a déjà fait l'objet de nombreuses tentatives de rachat ou de fusion, notamment trois de la part de Deutsche Börse ces dernières années, qui ont toutes échoué en raison de résistances politiques et réglementaires. David Schwimmer, le directeur général de LSE, juge ainsi que les fusions entre grands opérateurs sont difficiles à faire accepter, ce qui a amené l'opérateur à se diversifier dans les données et l'analyse.

HKEX paraît cependant confiant dans sa capacité à convaincre les diverses autorités de la concurrence en raison du faible chevauchement de ses activités avec celles de LSE. L'opérateur dit avoir déjà pris contact avec certaines autorités réglementaires en Grande-Bretagne et à Hong Kong.

"Le conseil d'administration de HKEX pense que les deux activités sont grandement complémentaires et, de ce fait, est impatient de travailler avec les autorités compétentes afin de tracer une voie claire permettant d'arriver au but" de l'opération, dit HKEX.

Lire plus

Telegram planifie secrètement la crypto-monnaie «Gram» .
Travaillant en secret pendant un an, le service de messagerie Telegram a un plan: battre Facebook dans la course pour lancer une crypto-monnaie avec son nouveau projet «Gram». © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP Le télégramme , lancé en 2013 par les frères russes Nikolaï et Pavel Durov, permet aux utilisateurs d'échanger des messages texte, des photos et des vidéos cryptés, et de créer également des "canaux" pour jusqu'à 200 000 personnes.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 5
C'est intéressant!