•   
  •   

Entreprise Air France : l'accord avec le SNPL sur le développement de Transavia est quasi signé

17:10  24 septembre  2019
17:10  24 septembre  2019 Source:   latribune.fr

Air France, Dubreuil, Cyrus Capital, Guérin... : qui pour Aigle Azur ?

Air France, Dubreuil, Cyrus Capital, Guérin... : qui pour Aigle Azur ? Quatorze offres ou marques d'intérêt pour la reprise de tout ou partie d'Aigle Azur ont été déposées à ce jour. Pour les syndicats, il y a deux offres principales, celle d'Air France sur le moyen-courrier et celle du Groupe Dubreuil sur le long-courrier. Pour autant, selon des proches du dossier, l'offre d'Air France a déçu et celle du fonds d'investissement américain Cyrus Capital Partners semblait au contraire solide. Une audience se tiendra

L' accord entre la direction d' Air France et le syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) de la compagnie française pour le Le SNPL Transavia a signé le texte en apposant une réserve : que le référendum en cours au sein du syndicat, dont le résultat sera connu le 30 septembre, soit favorable.

Transavia . Nos équipes sont pleinement mobilisées pour vous accueillir à bord de nos avions dans les meilleurs conditions sanitaires et pour vous permettre de Infos Algérie : en raison des restrictions mises en place par les autorités, nous vous informons que tous les vols à destination de l'Algérie sont

  Air France : l'accord avec le SNPL sur le développement de Transavia est quasi signé © Fournis par La Tribune Nouvelle

L'accord entre la direction d'Air France et le syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) de la compagnie française pour le développement de la filiale low-cost Transavia  va enfin pouvoir s'appliquer.

Alors qu'un accord avait été trouvé en juin, les deux parties avaient décidé de modifier le texte pour éviter tout risque juridique. L'application prévue du système de rémunération d'Air France aux pilotes historiques de Transavia (ceux qui ont été recrutés sur le marché entre 2007 et 2014, date à partir de laquelle tous les autres pilotes ont ensuite été des détachés d'Air France) sans reprendre la totalité de l'ancienneté de ces derniers, pouvait engendrer de nombreux contentieux.

"J'ai trouvé des pépites ! Beaucoup de pépites" (Emmanuel Chiva, Agence Innovation Défense)

Le directeur de l'Agence de l'innovation de défense, Emmanuel Chiva, dresse un premier bilan un an après la création de l'Agence sur les enjeux cruciaux de demain pour les armées : intelligence artificielle, informatique quantique, hyper-vélocité, neuroscience Il explique également son projet Red Team et défend enfin le programme flyboard.

Un « projet d ' accord » a été trouvé pour développer Transavia France , la filiale à bas coûts du groupe, à l'origine d'une grève des pilotes en Le SNPL et la direction se sont entendus sur la création d'un groupe de pilotes unique mais avec deux contrats distincts et simultanés, un pour Air

L' accord des pilotes est nécessaire au transfert de certaines activités domestiques d' Air France et HOP!, autre compagnie du groupe Air France -KLM, vers Transavia , interdite actuellement d'assurer des liaisons intérieures en France . Air France -KLM compte supprimer 7.580 emplois au total d'ici fin

Pour l'éviter, un nouveau texte a été rédigé. Il précise que les pilotes historiques de Transavia peuvent conserver s'ils le souhaitent leur contrat actuel et le système de rémunération qui l'accompagne. Les 80 pilotes historiques ont jusqu'au 30 septembre pour faire connaître leur choix.

Référendum en cours au SNPL Transavia

S'agissant d'un accord de groupe dans l'esprit de la direction, le texte doit, pour être validé, avoir les signatures des syndicats de pilotes représentatifs d'Air France (SNPL, SPAF) et de Transavia (SNPL, SPL). Les seules signatures des deux sections du SNPL suffisent pour valider l'accord qui a été soumis à signature jusqu'au 30 septembre.

D'ailleurs, selon des sources syndicales, elles ont déjà signé l'accord, tout comme la direction. Le SNPL Transavia a signé le texte en apposant une réserve : que le référendum en cours au sein du syndicat, dont le résultat sera connu le 30 septembre, soit favorable. Ce qui devrait être une formalité, dit-on au SNPL Air France, dans la mesure où les membres du SNPL Transavia (qui sont des détachés d'Air France) avaient déjà voté favorablement à hauteur de 80% lors d'un premier référendum sur le sujet, organisé en juillet par le SNPL Air France.

Reprise d'Aigle Azur : Air France ne change pas son offre

Reprise d'Aigle Azur : Air France ne change pas son offre Alors que l'administratrice judiciaire avait estimé lundi que toutes les offfres de reprise de tout ou partie d'Aigle Azur étaient irrecevables et à parfaire, Air France a décidé de ne modifier la sienne qu'à la marge.

Une automatisation des remboursements est en cours de développement sur notre site internet Air France vous offre jusqu'à 15 % de majoration de la valeur de votre avoir si le montant de votre sont indispensables au bon fonctionnement de nos sites. vous permettent de réserver un billet et

Le nouveau bureau du SNPL est prêt à signer l' accord sur les conditions de transfert des pilotes d' Air France vers Transavia , qui à la compagnie low-cost du groupe de se développer, sous réserve que la direction Le choix est difficile. Car, en signant , il permet le développement de Transavia France .

La pénurie de pilotes instructeurs menace la croissance

Pour rappel, cet accord permet de lever le plafonnement de la compagnie à 40 avions. Pour autant, même si le plafond des 40 avions saute, la pénurie des pilotes instructeurs chez Transavia, nécessaires pour former des commandants de bord sur Boeing 737, menace la croissance potentielle de la compagnie. Des solutions sont étudiées pour passer à "au moins 40 avions", l'été 2020 selon un pilote, contre 38 appareils cet été. Notamment celle de proposer aux pilotes instructeurs qui devaient retourner à Air France dans le cadre d'un acte de carrière de rester chez Transavia tout en conservant leur place à Air France et la rémunération qu'ils auraient obtenue s'ils étaient revenus au sein de la maison-mère.

Pour la France, les Pays-Bas ne peuvent être au capital d’Air France-KLM et de KLM: il faut choisir .
Les négociations entre la France et les Pays-Bas pour définir une organisation du groupe qui fasse consensus n'avancent pas. Désormais plus important que celui de la France, le poids de l'Etat néerlandais au sein du groupe est l'un des sujets bloquants. Pour Martin Vial, le directeur de l'Agence des participations de l'Etat, l'Etat néerlandais ne peut être à la fois actionnaire d'Air France-KLM et de KLM, alors que la France n'est actionnaireLire aussi : Air France-KLM : la France et les Pays-Bas peinent à trouver des solutions

usr: 7
C'est intéressant!