Entreprise: Les assureurs : aimés des Français, mais (trop) absents de leur quotidien - PressFrom - France
  •   
  •   

Entreprise Les assureurs : aimés des Français, mais (trop) absents de leur quotidien

13:45  09 octobre  2019
13:45  09 octobre  2019 Source:   latribune.fr

Assurance vie : comprendre la différence entre les fonds euros et les unités de compte

  Assurance vie : comprendre la différence entre les fonds euros et les unités de compte Les épargnants français détenant une assurance vie plébiscitent largement les placements en fonds euros, au détriment des placements en unités de compte plus risqués. Mais les garanties sur le capital et sur les intérêts proposées par les fonds euros deviennent un vrai casse-tête pour les assureurs. Explications.Les contrats "en euros" désignent des placements dont le capital initial et les intérêts sont garantis, indépendamment de l'évolution de la conjoncture économique et financière. Autrement dit, un épargnant plaçant 100 euros sur ce type de contrat à un taux de rémunération de 1,5% sera assuré d'avoir au bout d'un an 101,5 euros.

L ’ assureur Français propose plus de 100 formules seniors adaptées à chacun et certaines offres exclusives. Des milliers d’assurés nous font confiance et continuent de passer par l ’ Assureur Français pour leur mutuelle. Besoin d’assistance pour choisir votre mutuelle santé ?

L’assurance vie est un produit d’épargne performant, c’est pourquoi des millions de Français l’ont souscrit. Mais le contrat peut receler des pièges qu’il convient d’éviter pour tirer le meilleur parti de son placement. Les frais. Exprimés en pourcentage, ils semblent parfois modestes mais leur accumulation

  Les assureurs : aimés des Français, mais (trop) absents de leur quotidien © Fournis par La Tribune Nouvelle

Lorsqu'un client souscrit une police d'assurance, il achète une promesse. La promesse qu'en cas de sinistre, il sera correctement couvert, accompagné et indemnisé par son assureur. La notion de confiance dans le secteur de l'assurance est donc centrale et c'est ce qu'a mesuré le cabinet Deloitte dans le cadre de son baromètre "Les Français et leur assureur", dont la première édition a été publiée mardi 8 octobre.

D'après cette enquête* réalisée auprès de 3.000 assurés de 25 ans et plus, 78% des Français ont confiance dans leur assureur principal, c'est-à-dire l'assureur chez qui ils détiennent le plus grand nombre de contrats, que ce soit une compagnie d'assurance, un mutualiste ou un bancassureur.

Total veut se vendre son terminal gazier de Fos-sur-Mer

  Total veut se vendre son terminal gazier de Fos-sur-Mer Le pétrolier français chercherait à vendre (autour de 250 millions d'euros) Fosmax, un terminal d'importation de gaz naturel liquéfié (GNL), et de DPF, un dépôt de produits pétroliers, selon le site des Echos.Le pétrolier français veut se désengager de Fosmax, un terminal d'importation de gaz naturel liquéfié (GNL), et de DPF, un dépôt de produits pétroliers. Les deux infrastructures sont situées sur la même commune des Bouches-du-Rhône, à 50 km à l'ouest de Marseille, mais elles sont indépendantes l'une de l'autre.

La France reste un pays de lecteurs et les Français lisent de plus en plus de livres. On aime toujours autant lire à domicile, mais aussi de plus en plus à l'extérieur, notamment dans les lieux publics, les transports en commun et dans les cafés.

Pourquoi la mutuelle de l ’ assureur français est elle recommandée par la presse ? Tous nos collaborateurs sont de nationalité françaises et ont reçu une éducation et formation française ce qui n’est pas le cas de nombreux concurrents qui disposent de plateformes à l’étranger où travaillent des

"En comparaison, seuls 65% des clients déclarent faire confiance à leur banque. C'est 13 points de moins que les assureurs", souligne Anaïs Breger, directrice conseil assurance chez Deloitte.

Très peu de contacts

Ce n'est pas tout. D'après l'étude, 79% des sondés sont satisfaits de leur assureur principal et 77% sont prêts à le recommander. Les assurés sont de surcroît fidèles. Plus de 50% d'entre eux détiennent un contrat auto et habitation chez le même assureur depuis plus de 10 ans et seuls 11% des interrogés envisagent de résilier un contrat d'assurance dans les six prochains mois.

Si les professionnels de l'assurance paraissent si bons élèves, c'est sans doute parce que les assurés ont peu d'occasions d'en être déçus. En effet, 68% des Français n'ont pas été contactés par leur assureur principal au cours des deux dernières années. Et près de deux tiers des assurés ne se rendent jamais ou très ponctuellement dans leur agence. "Notre enquête montre que l'attachement au conseiller n'est pas important", ajoute Hugues Magron, associé conseil assurances chez Deloitte.

Baisse du Livret A à 0,50% en février 2020 : Bruno Le Maire défend le choix du gouvernement

  Baisse du Livret A à 0,50% en février 2020 : Bruno Le Maire défend le choix du gouvernement Le ministre de l'Economie et des Finances a justifié l'adaptation nécessaire du taux de rémunération du placement préféré des Français, qui diminuera de 0,75% à 0,50% en février prochain, lors d'un colloque sur l'épargne utile organisé par la Caisse des dépôts ce mercredi."L'épargne réglementée est un modèle vertueux à beaucoup d'égards, mais il est mis sous pression par l'environnement de taux bas, probablement durable. Rémunérer le Livret A à 0,75% quand le placement sans risque, l'OAT à 10 ans [l'emprunt d'Etat] est à -0,3%, coûte donc 30 centimes, est un défi. L'application de la nouvelle formule de calcul du taux dès février 2020, avec un taux plancher de 0,50%, est bienvenue.

L ’ assureur Français propose plus de 100 formules seniors adaptées à chacun et certaines offres exclusives. Des milliers d’assurés nous font confiance et continuent de passer par l ’ Assureur Français pour leur mutuelle.

Français 2 Chapitre 1: Les Loisirs Culturels - Продолжительность: 4:25 Ed Cieslak 15 481 просмотр. Radio Conversation Sevilla podcast nº3 Les loisirs préférés des Français - Продолжительность: 2:24 Instituto de Lengua Francesa Sevilla 6 754 просмотра.

Vive concurrence des banques

Cette absence de relation est directement liée au métier d'assureur. En moyenne, un sinistre habitation intervient tous les cinq ans. La moyenne atteint 8 ans dans l'automobile. A contrario, un particulier a beaucoup plus de raisons d'échanger régulièrement avec sa banque : pour obtenir un renseignement sur des opérations courantes, relever son plafond de dépenses, souscrire un prêt personnel ou un prêt immobilier, etc.

Les banques constituent ainsi une vraie menace pour les compagnie d'assurance. Et elles mettent le turbo dans l'assurance dommage pour que leur activité de détail ne bascule pas dans le rouge dans un environnement durable de taux bas.

"L'assurance est un terrain de prédilection pour les banques. Leurs prospects sont leurs clients. Elles disposent donc d'un réservoir très significatif pour aller encore plus loin", estime Hugues Magron.

Titres-restaurant: quatre opérateurs dont Edenred et Sodexo soupçonnés de cartel par l'antitrust

  Titres-restaurant: quatre opérateurs dont Edenred et Sodexo soupçonnés de cartel par l'antitrust Les quatre principaux opérateurs de titres-restaurant français sont soupçonnés par le gendarme de la concurrence d'avoir échangés régulièrement - et pendant 13 années - des informations sur leurs stratégies commerciales.L'Autorité de la concurrence "leur reproche d'avoir mis en place un système leur permettant d'échanger régulièrement des informations sur leur stratégie commerciale", écrit le quotidien selon lequel ces spécialistes des titres-restaurants se sont entendus de 2002 à fin 2015.

Les compagnies d'assurances ont de plus en plus de mal à fidéliser les nouveaux embaucher. C'est pareil pour tout le monde mais comme en plus les assureurs souffrent d'une mauvaise image et c'est encore plus dur de convaincre un employé de ne pas aller voir ailleurs. La valeur du travail n'est plus

Chaque jour, La Bourse au quotidien propose à ses 38 000 lecteurs une analyse sans langue de bois de l’actualité économique et financière ainsi que des recommandations d’investissement.

Capter plus de données

Pour contrecarrer cette concurrence, les compagnies d'assurance et les mutualistes doivent "renforcer leur capacité à détecter les moments de vie des assurés en captant plus de données", avance Hugues Morgon. Une des pistes pour y parvenir consiste à nouer des partenariats avec les Assurtech, ces startups du monde de l'assurance, pour capter des prospects via de nouveaux services périphériques de l'assurance et se différencier. L'enjeu pour ces acteurs traditionnels consistent à bâtir des plateformes proposant un catalogue de services pour devenir incontournables, expliquent les auteurs de l'étude.

"Cela peut être un service de télésurveillance de la maison ou l'accès à des artisans labellisés", imagine Hugues Morgon.

Selon le spécialiste, les Assurtech se présentent donc comme des alliés pour les acteurs établis et ne constituent pas une nouvelle menace. Par ailleurs, l'étude indique que 61% des Français ne sont pas encore prêts à accorder leur confiance aux nouveaux acteurs. Mais ce terme englobe aussi bien les startups que les Gafa. Ainsi 66% des sondés craignent une mauvaise gestion des contrats et des sinistres de leur part et 71% s'inquiètent que leurs données soient utilisées à d'autres fins que celle de leur assurance sans que cela ne leur soit communiqué.

*L'enquête se limite aux contrats habitation, auto, prévoyance et emprunteur. Elle ne prend pas en compte les produits d'assurance santé et d'assurance vie.

Fonds d’investissement : records et signes de surchauffe sur fond de taux bas .
Les multiples de valorisation des opérations de rachat et les réserves de cash des fonds de private equity sont à des niveaux jamais atteints, reflétant la ruées investisseurs sur les actifs non-cotés dans le contexte de faible rendement des autres placements. Toutefois, le niveau de défaut est tombé à un point historiquement bas, relativisent les experts de Goldman Sachs. « L'an dernier, le multiple moyen de valorisation de tous les LBO en Europe s'est élevé à 11 fois la valeur d'entreprise (dette comprise) sur l'Ebitda (l'excédent brut d'exploitation), un niveau jamais atteint dans l'histoire des LBO en Europe » a relevé Céline Méchain, associée, respon

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 2
C'est intéressant!