•   
  •   

Entreprise Bpifrance investit pour la première fois dans une startup de la blockchain

17:05  16 octobre  2019
17:05  16 octobre  2019 Source:   latribune.fr

BNP Paribas mise sur le coliving pour se démarquer de la concurrence

  BNP Paribas mise sur le coliving pour se démarquer de la concurrence La filiale de BNP Paribas vient de lancer Colivme, une place de marché entre étudiants, jeunes actifs, futurs retraités et les opérateurs du coliving. En réalité, elle mise sur cette jeune pousse développée en interne pour devenir l'interlocuteur unique de ces nouveaux acteurs en matière de promotion, d'investissement et de gestion.Lire aussi : Le coliving et le coworking s'imposent dans l'immobilier

" Bpifrance n'a pas encore pris de participation en capital dans une entreprise dont la blockchain représente son cœur d'activité", avait reconnu Philippe Mutricy, cofondateur du Lab de Bpifrance , lors de la conférence La Tribune Blockchain Summit en avril dernier. C'est maintenant chose faite.

Une startup : une entreprise comme une autre ? Pas vraiment. On désigne sous ce terme une entreprise nouvelle innovante à fort potentiel de croissance et de spéculation sur Mais la startup doit tout d'abord passer par une phase d'expérimentation de son marché et de son modèle économique.

  Bpifrance investit pour la première fois dans une startup de la blockchain © Fournis par La Tribune Nouvelle

"Bpifrance n'a pas encore pris de participation en capital dans une entreprise dont la blockchain représente son cœur d'activité", avait reconnu Philippe Mutricy, cofondateur du Lab de Bpifrance, lors de la conférence La Tribune Blockchain Summit en avril dernier. C'est maintenant chose faite. La startup française Acinq, qui propose un système permettant de faire des paiements en bitcoin pour des petits montants, a officialisé mardi 8 octobre une levée de fonds de 7 millions d'euros. Le tour de table a été mené par le fonds Idinvest, aux côté de Serena et de Bpifrance.

Née chez Orange, la Fintech Bizao s’attaque aux paiements mobiles en Afrique

  Née chez Orange, la Fintech Bizao s’attaque aux paiements mobiles en Afrique Désormais indépendante, la startup Bizao est née au sein d'un programme d'intrapreneuriat du groupe Orange. Elle a développé une plateforme facilitant l'acceptation des paiements mobiles en Afrique et traite déjà 100 millions de transactions par mois."Bien que le développement du paiement mobile soit un succès indéniable avec 400 millions de comptes ouverts en Afrique sub-saharienne et une progression de plus de 40% ces trois dernières années, cette solution se limite pour 90% des utilisateurs à transférer de l'argent entre particuliers.

Le Hub de bpifrance a brossé le panorama des startups françaises du secteur de la blockchain , depuis celles qui oeuvrent en coulisses à Des projets au long cours, fondamentaux pour l ’avenir de la technologie mais pourtant peu connus du grand public, même au sein de l ’écosystème startup qui

Selon Blockchain France, il s’agit d'une technologie de stockage et de transmission d’informations à coût minime, sécurisée, transparente, et fonctionnant sans "Demain, la blockchain sera le nouvel internet !" C’est en tout cas ce qu’affirme Thomas Prudhomme, chargé de mission chez Bpifrance .

Une première donc pour la banque publique d'investissement qui, jusqu'à présent, avait uniquement investi indirectement (17 financements) dans les startups de la blockchain. Via ses dispositifs d'aide à l'innovation, elle avait aussi participé à plus de 150 financements dédiés à ces jeunes pousses. Selon les informations des Echos, Bpifrance aurait cette fois-ci investi près d'un million d'euros dans cette jeune entreprise.

Faciliter les paiements de petits montants

"Le potentiel des cryptomonnaies est de plus en plus évident. Dans ce domaine où il reste encore beaucoup à explorer et à construire, Bitcoin fournit une plateforme d'expérimentation et de mise en œuvre sans pareille. Lightning est sa solution d'extensibilité la plus prometteuse. Nous sommes heureux et fiers d'aider et de collaborer avec Acinq, une compagnie française qui figure parmi les leaders mondiaux de cette nouvelle technologie", a commenté Véronique Jacq, directrice du pôle investissement numérique de Bpifrance, dans un communiqué.

Aigle Azur : l'histoire trépidante d'un fiasco

  Aigle Azur : l'histoire trépidante d'un fiasco Après la disparition de la compagnie aérienne française, fin septembre, La Tribune revient sur son histoire méconnue et les raisons profondes qui l'ont conduite dans le mur. Enquête.Aigle Azur était, après Air France, la plus ancienne compagnie aérienne française encore en activité. Elle avait été créée en 1946, treize ans après Air France, par l'homme d'affaires Sylvain Floirat, connu pour avoir repris une décennie plus tard la radio Europe1.

Cette fois , ce sont 7 millions qui ont été levés, dont plus d’un million qui serait sorti de la poche de BPIFrance . Cette somme importante montre le ACINQ est une startup crypto qui travaille sur le Lightning Network. Ce réseau permet d’appliquer une seconde couche à la blockchain du Bitcoin

Le pilote blockchain au sein de Bpifrance , Ivan de Lastours, souligne Les cas d’usage blockchain autour de la confidentialité sont amenés à connaître une tendance similaire d’ici trois à quatre ans. La Chine entend bien être la première nation au monde à émettre sa monnaie numérique.

Acinq entend accélérer les transactions sur le protocole Bitcoin. En effet, le bitcoin n'est pas utilisable pour des paiements de petit montant, les transactions pouvant être très longues et les frais à payer trop élevés car dépendants de la demande sur le réseau au moment de la transaction. Ils ont ainsi pu atteindre plusieurs dizaines d'euros fin 2017, au plus fort de la flambée de la cryptomonnaie.

Pour surmonter ces problèmes, des chercheurs ont inventé un protocole, dit Lightning, qui permet de faire des paiements en bitcoin sans que la blockchain ne soit mobilisée à chaque transaction, en installant une sorte de vaste chambre de compensation virtuelle entre tous les utilisateurs. Les paiements faits avec ce protocole sont instantanés, et les frais de transactions sont faibles et en proportion du montant échangé.

Développer une appli grand public

Acinq est l'une des rares sociétés dans le monde à avoir mis en oeuvre un réseau Lightning, proposant des applis permettant de faire et recevoir les paiements.

La nouvelle levée de fonds - après 1,4 million d'euros fin 2018 - doit permettre à la Fintech de "relever les défis qui demeurent" pour populariser son système auprès du grand public, "notamment en termes d'expérience utilisateur, de services et de fonctionnalités".

"Dans l'environnement actuel de guerre des monnaies et de taux négatifs, la proposition de valeur de bitcoin — une monnaie libre, indépendante, et dont la politique de création est figée dans le protocole — devient incontournable", a estimé Kamel Zeroual, l'un des investisseurs dans le projet pour le fonds Serena. "Il ne manque plus qu'une solution" comme celle d'Acinq pour que "bitcoin ait les moyens de ses ambitions.", a-t-il ajouté.

(avec AFP)

Facebook Libra Payments Partners hésite sur la crypto-monnaie .
(Bloomberg) - Quatre sociétés de paiement qui ont rejoint Facebook Inc. en tant que membres fondateurs de la Libra Association hésitent quant à l'opportunité de se connecter officiellement au projet de crypto-monnaie, selon des personnes familières avec le sujet . Visa Inc., Mastercard Inc., PayPal Holdings Inc. et Stripe Inc.

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!