•   
  •   

Entreprise Titres-restaurant: quatre opérateurs dont Edenred et Sodexo soupçonnés de cartel par l'antitrust

18:05  16 octobre  2019
18:05  16 octobre  2019 Source:   latribune.fr

BNP Paribas mise sur le coliving pour se démarquer de la concurrence

  BNP Paribas mise sur le coliving pour se démarquer de la concurrence La filiale de BNP Paribas vient de lancer Colivme, une place de marché entre étudiants, jeunes actifs, futurs retraités et les opérateurs du coliving. En réalité, elle mise sur cette jeune pousse développée en interne pour devenir l'interlocuteur unique de ces nouveaux acteurs en matière de promotion, d'investissement et de gestion.Lire aussi : Le coliving et le coworking s'imposent dans l'immobilier

Les quatre principaux opérateurs de titres - restaurant français ( Edenred , Sode On espère de prochains éclaircissement de la part du gendarme antitrust . Toujours est-il que En 2016, Le Figaro rapporte que les leaders du marché des titres restaurants sont à nouveau accusés de cartel , et que

Les 4 millions de salariés bénéficiant de titres - restaurant et les 200.000 commerces qui les Le gendarme de l ’ antitrust reproche aux entreprises de s’être entendues en s’échangeant des Repoussant en bloc les accusations, les quatre émetteurs font tous appel. Ni Edenred , ni Sodexo

  Titres-restaurant: quatre opérateurs dont Edenred et Sodexo soupçonnés de cartel par l'antitrust © Fournis par La Tribune Nouvelle

Edenred, Sodexo, Up et Natixis Intertitres risquent d'être sanctionnés par l'Autorité de la concurrence qui les soupçonne d'entente sur un marché estimé à 6 milliards d'euros, rapporte mercredi le Figaro, qui précise que l'antitrust pourrait leur infliger une amende,.

Échanges d'informations sur la stratégie commerciale

L'Autorité de la concurrence "leur reproche d'avoir mis en place un système leur permettant d'échanger régulièrement des informations sur leur stratégie commerciale", écrit le quotidien selon lequel ces spécialistes des titres-restaurants se sont entendus de 2002 à fin 2015.

Elle "leur reproche par ailleurs à ces quatre acteurs de s'être concertés pour contrôler l'entrée de nouveaux acteurs et pour ralentir la dématérialisation des titres-restaurant".

Contacté par Reuters, Edenred a dit n'avoir aucun commentaire à formuler. "C'est une affaire en cours depuis 2015", a dit un porte-parole.

(avec Reuters)

SEC met un terme aux plans de crypto-monnaie de Telegram aux États-Unis Les plans de .
Telegram pour son réseau de crypto-monnaie et de blockchain pourraient être menacés. La Securities and Exchange Commission des États-Unis a déposé une action d'urgence et a obtenu de une ordonnance restrictive temporaire contre la société, ce qui l'empêche de distribuer et de vendre ses jetons Gram dans le pays. Selon les régulateurs, la société a vendu 2,9 milliards de grammes à des prix réduits à 171 acheteurs initiaux dans le monde, ce qui a permis de récolter 1,7 milliard de dollars.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!