Entreprise: Armement : l'Allemagne et la France près de se rabibocher - France et Allemagne: compromis sur le gazoduc russe Nord Stream II - PressFrom - France
  •   
  •   

Entreprise Armement : l'Allemagne et la France près de se rabibocher

18:55  16 octobre  2019
18:55  16 octobre  2019 Source:   latribune.fr

Et si finalement la PME Photonis était vendue à une entreprise française

  Et si finalement la PME Photonis était vendue à une entreprise française Le ministère des Armées a demandé à Thales et Safran de regarder le dossier Photonis mis en vente par le fonds Ardian.Les cabinets du ministère des Armées puis de Bercy, notamment la Direction générale des entreprises (DGE), qui s'est émue de la situation de Photonis, se sont également penchés sur le dossier ces derniers jours. Tout comme Bpifrance prêt semble-t-il à jouer les chevaliers blancs. Enfin, la toute nouvelle agence d'innovation de défense (AID) souhaite regarder ce dossier. Mais la direction générale de l'armement (DGA) n'a pas l'intention de lâcher ce dossier qu'elle veut garder sous son contrôle.

La frontière franco-allemande est une frontière séparant l ' Allemagne et la France . La frontière franco-allemande s'étend sur 451 km, à l'est de la France et à l'ouest de l ' Allemagne . Elle débute au nord-ouest au tripoint Allemagne- France -Luxembourg (49° 28′ 10″ N, 6° 22′ 02″ E)

Les confrontations Allemagne – France en football regroupent toutes les rencontres de football où se sont affrontées l'équipe d'Allemagne de football et l 'équipe de France de football. Article détaillé : Relations entre l ' Allemagne et la France .

La commission du budget du Parlement allemand (Bundestag) qui défend à la fois les intérêts du motoristes MTU dans le cadre du programme NGF (Next Generation Fighter) et ceux de Rheinmetall sur le programme du char du futur (MGCS), bloquait les programmes SCAF et MGCS. © Fournis par La Tribune Nouvelle La commission du budget du Parlement allemand (Bundestag) qui défend à la fois les intérêts du motoristes MTU dans le cadre du programme NGF (Next Generation Fighter) et ceux de Rheinmetall sur le programme du char du futur (MGCS), bloquait les programmes SCAF et MGCS.

La tendance est plutôt bonne. Mais souvent le diable se cache dans les détails des déclarations entre la France et l'Allemagne, surtout s'il s'agit de coopération dans le domaine de la défense. Comme l'a écrit La Tribune sur les exportations d'armes et sur le futur char franco-allemand (Main Ground Combat System, MGCS), les dossiers sensibles dans le domaine de la défense entre Français et Allemands pourraient se dénouer ce mercredi 16 octobre. Y compris sur celui du SCAF bloqué par la commission du budget du Parlement allemand qui défend à la fois les intérêts du motoristes MTU dans le cadre du programme NGF (Next Generation Fighter) et ceux de Rheinmetall sur le programme MGCS.

Grâce à Rafaut, l'autonomie de la France prend un peu plus d'épaisseur

  Grâce à Rafaut, l'autonomie de la France prend un peu plus d'épaisseur Le ministère des Armées s'appuie sur la PME francilienne Rafaut pour retrouver son autonomie stratégique dans la fabrication de corps de bombe.Grâce aux contrats du ministère des Armées et avec le soutien de la région des Hauts-de-France notamment, Rafaut a investi plus de 20 millions d'euros consacrés à la construction et au développement de ce nouveau site de production. C'est dans cette usine que Rafaut va fabriquer entre autres des "bombes d'aviation de qualité au profit du ministère des Armées", a indiqué Florence Parly dans un discours courageux allant à contre-courant de l'opinion publique.

Au lieu de titres et de couronnes, ils n'ont rapporté de leurs expédition que la syphilis, surnommée à Paris le mal napolitain, et à Naples, le Il poursuit: "Les habitants de Frantalia comptent des enfants nés d’amours transfrontaliers, des lycéens qui passent leur bac en Italie et la maturità en France , des

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut. « Nous allons à tout moment examiner si de nouvelles mesures sont nécessaires ». La déclaration ce vendredi matin du patron de la chancellerie Peter Altmaier n’était pas une formule creuse.

Selon nos informations, le dîner dimanche à l'Elysée entre Emmanuel Macron et Angela Merkel a permis de dégeler les positions de principe sur le dossier des motoristes même s'il y a encore beaucoup de résistances en Allemagne. Un accord franco-allemand au niveau des gouvernements semble être trouvé mais que va en faire le Parlement allemand ? C'est la principale interrogation.

Le SCAF va-t-il poursuivre son décollage ?

Sur le SCAF, la direction générale de l'armement (DGA) a logiquement désigné en juin Safran comme chef de file, et MTU comme partenaire principal sur la partie moteur. C'est ce sur ce point précis que le Bundestag a tout bloqué. Influencé par une poignée de parlementaires, qui protège l'industrie allemande - Henning Otte (CDU) et Fritz Felgentreu (SPD) avec Eckhardt Rehberg (UC) et Johannes Kahrs (SPD) - le parlement allemand est monté au créneau pour rejeter cette organisation mise en place par la France et acceptée par le gouvernement fédéral. Ce qui n'est pas pour déplaire au président du conseil de surveillance de MTU, Klaus Eberhardt, ancien patron de Rheinmettal, qui joue un jeu trouble.

Armement : accord entre Paris et Berlin sur le SCAF, le MGCS et les exportations d'armes

  Armement : accord entre Paris et Berlin sur le SCAF, le MGCS et les exportations d'armes La France et l'Allemagne avancent sur les trois dossiers sensibles dans le domaine de la défense, qui grippaient les relations entre les deux pays partenaires : programmes de l'avion du futur (SCAF) et du char du futur (MGCS) ainsi qu'un compromis sur les exportations d'armesSur le système de combat aérien du futur (SCAF), les deux pays ont trouvé un accord pour poursuivre le programme. Il est prévu de lancer la notification des contrats de R&T (Recherche & Technologie) sur les cinq piliers du programme dès janvier 2020, affirme-t-on à l'Hôtel de Brienne : plateforme, système de système, propulsion, remote carrier (drones, missiles...) et simulation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.  Synonymes de rabibocher . Réparer sommairement quelque chose..

C. D. : Cela fait partie du mythe de Gaulle d’alléguer que tout a découlé du traité de l’Élysée. En réalité, diverses initiatives ont été prises dès l’immédiat après-guerre. Le gouvernement militaire français en Allemagne s’est notamment engagé dans des programmes de rencontres destinées à accélérer le

Les parlementaires allemands, qui estiment que les intérêts allemands ont été lésés par le gouvernement fédéral, souhaitent une parité dans le leadership entre MTU et Safran. D'où la réelle difficulté de négocier des coopérations avec l'Allemagne. Pourtant, selon l'accord signé en début d'année entre les deux groupes, le moteur sera développé à parité par Safran et MTU Aero Engines. La répartition des rôles s'est faite sur le principe du "meilleur athlète" : l'objectif est que chacun travaille dans son domaine d'expertise.

Faut-il également rappeler que sur les cinq piliers du programme SCAF - avion de combat, système de systèmes, propulsion, remote carrier (drones, missiles...) et simulation -, Airbus Allemagne rafle trois lots tandis que Dassault Aviation s'occupera avec Airbus en tant que partenaire principal, du NGF. Le constructeur européen sera chef de file sur le système de système et la simulation avec Thales comme "partenaire principal" et, enfin, sur les remote carrier avec MBDA. L'Allemagne n'est pas lésée du tout. Bien au contraire.

La France a suspendu 500 licences d'exportations d'armes vers la Turquie

  La France a suspendu 500 licences d'exportations d'armes vers la Turquie Selon la ministre des Armées, Florence Parly, "le flux annuel d'exportations et de livraisons vers la Turquie est de l'ordre de 50 millions d'euros par an".Concernant la suspension des exportations de matériels de guerre vers la Turquie, "il s'agit d'une décision collective des membres de l'Union européenne. Le Conseil européen abordera naturellement ce sujet", avait souligné quelques heures avant la ministre des Armées, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian lors de son audition au Sénat.

Après les Pays-Bas et l ’ Allemagne , la France . Paris a décidé de « suspendre tout projet d’exportation vers la Turquie de matériels de guerre susceptibles « La France demande la tenue rapide d’une réunion de la Coalition contre Daech pour évoquer la poursuite des efforts de la coalition dans ce

Le Mas De France . Découvrir. Profitez du calme. En arrivant au Mas de France , vous découvrirez les joies simples d’une chambre d’hôtes où bonne humeur, convivialité et simplicité sont les maîtres mots.

Paris et Berlin en passe de débloquer le programme MGCS

Le Bundestag bloquait également le programme MGCS. Il est en passe d'être levé avec l'accord trouvé entre les trois industriels concernés (Krauss-Maffei Wegmann, Nexter et Rheinmetall). L'accord en passe d'être conclu est un subtil compromis entre les exigences de tous les acteurs concernés. Si la France devrait garder 50% de la charge de travail sur le MGCS - Paris est semble-t-il resté ferme sur cette condition -, les trois industriels vont se partager à parts égales les responsabilités du char du futur. En revanche, la France a cédé sur le coleadership du programme.

Ainsi, le contrat sur l'étude d'architecture va être découpé en neuf lots, qui seront attribués à parts égales entre les trois industriels, selon des sources concordantes. A ces derniers de parvenir à organiser la charge de travail à hauteur de 50-50 entre la France et l'Allemagne et de proposer rapidement aux ministères des Armées français et de Défense allemand. L'étude d'architecture système du programme MGCS pourrait être lancé dès mercredi à l'occasion du conseil des ministres franco-allemands... Cette signature interviendrait un an après que la France et l'Allemagne aient signé en 2018 une lettre d'intention, ainsi que le document de besoin opérationnel conjoint, pour avoir une base initiale de coopération.

Vers un accord sur les exportations d'armes

A l'occasion de ce conseil des ministres, Paris et Berlin devraient également s'entendre sur deux volets en matière d'exportations d'armes, l'un concernant les programmes français, qui font appel à la sous-traitance de l'industrie d'armement allemande, l'autre sur l'exportation des futurs programmes réalisés en coopération, notamment le SCAF (Système de combat aérien du futur) et le MGCS (char du futur).

Sur le premier volet, deux paramètres ont été clés pour trouver un accord : le champ d'application et le niveau de sous-traitance allemande dans les programmes français. Berlin ne devrait pas s'opposer aux exportations des industriels français à condition que le niveau des équipements ou des composants allemands n'excède pas 20% de la totalité du matériel militaire proposé (règle dite de minimis).

Le ministère des Armées a demandé à Safran et Thales de se pencher sur Photonis en vente .
La Direction générale de l'armement a demandé à Thales et à Safran de s'intéresser à cette société spécialisée dans l'intensification de la lumière. C'est ce qu'a révélé le Délégué général pour l’armement début octobre au Sénat.Soit Thales et Safran "s'entendent et rachètent cette entreprise, soit Ardian la revend à un fonds et, si celui-ci est étranger, nous appliquerons la réglementation en vigueur", a souligné le Délégué général pour l'armement.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 8
C'est intéressant!