Entreprise: Pour sauver les récifs de corail, faut-il interdire les crèmes solaires ? - Les scientifiques utilisent des mini-satellites pour préserver les récifs coralliens - PressFrom - France
  •   
  •   

Entreprise Pour sauver les récifs de corail, faut-il interdire les crèmes solaires ?

11:05  21 octobre  2019
11:05  21 octobre  2019 Source:   latribune.fr

O’Sol déploie l’énergie du soleil sur terre et dans l’espace

  O’Sol déploie l’énergie du soleil sur terre et dans l’espace Un pied dans l’espace et l’autre sur la terre, la start-up cannoise s’est inspirée des mouvements d’orientation naturels du tournesol pour donner vie à Kino, son générateur solaire mobile, déployable et intelligent.Conçu en 2016 comme une solution « tout en un », proposant un batterie intelligente mobile sur laquelle venaient automatiquement se greffer des panneaux photovoltaïques, Kito, c'est son nom, a été repensé en cours de parcours par ses fondateurs. « Nous nous sommes rendu compte que les besoins énergétiques sur le terrain sont variables.

PRÉSERVATION – Dès 2020, l ’utilisation de crèmes solaire sera prohibée dans les Palaos, îles édéniques du Pacifique. En cause, la toxicité de ces produits pour les récifs coralliens. 2018-11-02T03:15:42.880Z - La rédaction de LCI. Nombre de plongeurs y ont piqué une tête, admirant la

Les Palaos, îles paradisiaques de Micronésie, interdiront en 2020 l 'usage des crèmes solaires "toxiques pour les récifs " afin de protéger des coraux prisés par les plongeurs du monde entier, expliquant qu' il s'agit d'une première mondiale.

  Pour sauver les récifs de corail, faut-il interdire les crèmes solaires ? © Fournis par La Tribune Nouvelle

Déjà interdites à Hawaï, les crèmes solaires à filtre chimique, qui représentent la grande majorité du marché, pourraient bientôt l'être en Floride. La semaine dernière, une sénatrice de l'État a en effet déposé un projet de loi, visant à réserver l'utilisation de ces produits aux personnes munies d'une ordonnance. Objectif: protéger les écosystèmes marins, et plus particulièrement les récifs de corail. Une perspective qui inquiète cependant les dermatologistes, qui redoutent une recrudescence des cancers de la peau.

Lire aussi : Etats-Unis : une intelligence artificielle pour mieux détecter les cancers de la peau

Renault: Thierry Bolloré sur la sellette, la crise de trop !

  Renault: Thierry Bolloré sur la sellette, la crise de trop ! Le numéro deux de Renault, vestige de l'ère Ghosn, serait sur un siège éjectable. Il reste pourtant le porteur d'une continuité opérationnelle et stratégique que Renault ne peut pas se permettre de rompre aussi brutalement surtout dans un contexte sectoriel extrêmement critique. En outre, la pérennité de Jean-Dominique Senard à la présidence de Renault pose également une question.D'après Le Figaro, Jean-Dominique Senard, président de Renault, devrait proposer au conseil d'administration d'engager le processus de recrutement d'un nouveau directeur général.

Avant de se badigeonner de crème solaire à Hawaii, il faudra bientôt en vérifier la composition. Le gouverneur David Ige a signé le 3 juillet une loi interdisant la vente de crèmes solaires contenant deux “À Hawaii, plus de la moitié des récifs de coraux de l ’État ont blanchi entre 2014 et 2015. “

Des pays interdisent les crèmes solaires pour protéger leurs récifs de corail . Eh bien c’est en grande fanfare qu’en novembre, Palau, beau pays de l ’océan pacifique occidental entouré de barrières de corail , a décrété l ’interdiction de certains types de lotions solaires d’ici 2020.

Si ces crèmes solaires se retrouvent dans le viseur, c'est à cause deux molécules qu'elles contiennent: l'oxybenzone et l'octinoxate. Ces deux éléments permettent de neutraliser les rayons ultra-violet, et donc de protéger la peau. Mais ils sont aussi très néfastes pour les coraux.

"En s'accumulant dans les tissus, ils peuvent provoquer un blanchissement, endommager l'ADN, déformer les jeunes coraux et même les détruire", liste la NOAA, l'agence américaine d'observation océanique et atmosphérique.

6.000 tonnes déversées par an

Or, les récifs de corail sont primordiaux. D'abord parce qu'ils abritent 25% de la vie maritime, alors même que leur surface totale représente moins de 0,25% de tout l'environnement marin. "Cette biodiversité est fondamentale, à la fois source de revenus et de nourriture", souligne l'association de défense de l'environnement WWF. Ensuite, parce qu'ils jouent un rôle important pour réduire l'érosion des cotes, en absorbant l'énergie des vagues. Ils permettent également de limiter les inondations lors de cyclones.

Dyson renonce à son projet de voiture électrique

  Dyson renonce à son projet de voiture électrique Le célèbre inventeur a officiellement abandonné le programme de voiture électrique qu'il avait promis pour 2020. Pour James Dyson, le projet n'était économiquement pas rentable.C'est pourquoi le célèbre inventeur britannique a décidé de renoncer à la voiture électrique qu'il avait pourtant promis il y a deux ans, pour une commercialisation dès 2020. Selon lui, le programme n'était financièrement pas viable.

Les Palaos, îles paradisiaques de Micronésie, interdiront en 2020 l 'usage des crèmes solaires «toxiques pour les récifs » afin de protéger des coraux prisés par les plongeurs du monde entier, expliquant qu' il s'agit d'une première mondiale.

“ L ’archipel des Palaos, dans l ’océan Pacifique, va interdire les ‘écrans solaires toxiques pour les récifs ’ en vertu de la loi de 2018 sur l ’éducation responsable en matière de tourisme, promulguée par le président Tommy E. Remengesau Jr. le 25 octobre”, annonce Chemical Watch.

Et ce n'est pas tout. Selon la NOAA, les deux molécules incriminées peuvent également réduire la fertilité des poissons et des oursins, empêcher la croissance et la photosynthèse des algues, ou encore entraîner des malformations des moules. "Ces deux produits chimiques ont des impacts dévastateurs pour l'environnement marin et la vie de ses écosystèmes", résume ainsi la sénatrice Linda Stewart, à l'origine du projet de loi déposé en Floride. Chaque année, 6.000 tonnes de crème solaire seraient déversées dans les océans.

Lire aussi : S.O.F.I.A. Cosmétiques parie sur le solaire "low tox"

Inquiétude des dermatologues

Depuis un an et demi, les crèmes solaires contenant de l'oxybenzone et de l'octinoxate n'ont pas été interdites qu'à Hawaï. Elles l'ont également été à Key West, l'archipel situé à l'extrémité sud de la Floride, ou encore à Palaos, une petite archipel de l'océan Pacifique. Deux destinations prisées par les plongeurs pour la richesse de leurs fonds marins. En France, aucune interdiction n'est encore discutée. L'an passé, un audit a été commandé à l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) pour mesurer l'impact de la pollution chimique sur les coraux.

Cette offensive n'inquiète pas seulement les industriels du secteur, qui doivent revoir la composition de leurs produits. Elles alarment aussi les dermatologistes. "Les crèmes solaires sont un outil important pour lutter contre le cancer de la peau", rappelle l'Académie américaine de la dermatologie. L'association redoute que ces interdictions ne réduisent "l'accès aux crèmes solaires contenant les ingrédients nécessaires à une protection globale" - l'efficacité des crèmes à filtre organique est en effet contestée par certains dermatologues - et qu'elles ne "stigmatisent l'usage des crèmes solaires".

Assurance vie : "le modèle binaire fonds euros ou unités de compte a vécu" selon le régulateur .
Pour l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), adossée à la Banque de France, les assureurs doivent faire preuve d'inventivité pour élargir leurs gammes de produits d'assurance vie, tout en prenant en compte la situation personnelle de chaque épargnant.Pour rappel, une personne détentrice d'un contrat d'assurance vie peut choisir de placer son épargne de deux manières : en fonds euros ou en unités de compte (UC dans le jargon du secteur). La première option est peu risquée. Il s'agit de placements majoritairement investis en dette souveraine, autrement dit dans des emprunts d'État.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!