Entreprise: Radicalisation : une vingtaine de cas en cours de traitement dans la gendarmerie - assassinats à Québec provoquent des plaintes pour radicalisation - PressFrom - France
  •   
  •   

Entreprise Radicalisation : une vingtaine de cas en cours de traitement dans la gendarmerie

12:30  23 octobre  2019
12:30  23 octobre  2019 Source:   latribune.fr

L'Inde monte à bord de son premier Rafale

  L'Inde monte à bord de son premier Rafale Dassault Aviation a livré le premier Rafale à l'armée de l'air indienne lors d'une cérémonie à Mérignac en présence des ministres de la Défense indien, Rajnat Singh, et des Armées, Florence Parly. Les 36 Rafale fabriqués en France seront livrés à l'Inde jusqu'en 2022 dans le cadre de l'accord intergouvernemental signé le 23 septembre 2016 entre la France et l'Inde. Cette première livraison d'une série de 36 appareils à venir symbolise "l'excellente relation entre la France et l'Inde", a fait observer Florence Parly.

Le précédent de Saint-Maximin. Si certains de ces individus radicalisés appartenaient au corps des réservistes, dont 3.000 travaillent chaque jour au sein de la gendarmerie nationale, d’autres faisaient partie du personnel d’active. Les personnels repérés sont alors bien entendu éloignés de leurs

" Une vingtaine de personnes ont été écartées" depuis 2013 des rangs de la gendarmerie pour signes de radicalisation et une "quinzaine" sont surveillées", a L'attentat à la préfecture de police de Paris survenu début octobre, au cours duquel l'informaticien de la direction du renseignement (DRPP)

Attaque au couteau au sein même de la préfecture de police de Paris par un fonctionnaire employé comme adjoint administratif à la Direction du Renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP) depuis 15 ans. © Fournis par La Tribune Nouvelle Attaque au couteau au sein même de la préfecture de police de Paris par un fonctionnaire employé comme adjoint administratif à la Direction du Renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP) depuis 15 ans.

Après l'attaque au couteau survenue le 3 octobre dans l'enceinte de la préfecture de police de Paris, le général Richard Lizurey, alors encore en fonction en tant que directeur général de la gendarmerie nationale, avait fait état lors d'une audition au Sénat début octobre d'une "vingtaine de cas en cours de traitement". Et de préciser que ces cas "ne sont pas tous en rapport avec l'islamisme. Certains sont liés à l'extrême droite". Il avait également averti que "pour ce qui est du dispositif anti-radicalisation de la gendarmerie, tout peut arriver, dans n'importe quelle institution".

Convertir du fumier en gaz: le potentiel de la gazéification hydrothermale

  Convertir du fumier en gaz: le potentiel de la gazéification hydrothermale Cette nouvelle technologie de production de gaz renouvelable pourrait satisfaire jusqu'à un tiers de la consommation française d'ici à 2050."Nous ambitionnions de repenser la filière de traitement des boues de stations d'épuration", indique Gaël Peng, co-fondateur et directeur de la technologie de TreaTech, qui va lancer un programme pilote avant la fin de l'année. Aujourd'hui, ces boues sont brûlées dans des incinérateurs - en France, certaines sont encore épandues, ce qui est interdit en Suisse. "Cela coûte cher et génère des émissions de CO2", poursuit ce diplômé de l'école polytechnique de Lausanne.

" Une vingtaine de personnes ont été écartées" depuis 2013 des rangs de la gendarmerie pour signes de radicalisation . C'est le chiffre annoncé lundi Le cas de Mickaël Harpon, qui avait justifié en 2015 auprès de certains de ses collègues l'attentat de Charlie Hebdo sans faire l'objet d'un signalement

Le Directeur général de la Gendarmerie nationale (DGGN), Richard Lizurey, a dévoilé qu’ une vingtaine de gendarmes étaient actuellement surveillés pour leur radicalisation islamique ou d’extrême-droite. L’information a été rendue publique ce mercredi, alors que le DGGN s’exprimait

" Aucun système n'a de garantie absolue. Nous avons mis en place depuis 2013 un système d'identification des signaux faibles, qui s'est amélioré et qui a évolué en 2015, à la suite d'un incident important", a expliqué le général Lizurey.

Selon l'ancien directeur général de la gendarmerie nationale, "il existe toute une chaîne qui remonte par les compagnies et les groupements vers le Bureau de la lutte anti-terroriste". Un travail est mené toutes les semaines sous la responsabilité de son chef de cabinet. Il permet de lister les sujets et les cas individuels.

Une vingtaine de gendarme écartée depuis 2000

"Depuis 2000, nous avons traité et accompagné vers d'autres horizons professionnels une vingtaine de personnels dont on estimait qu'ils n'avaient pas leur place chez nous", avait indiqué le général Richard Lizurey. Et de conclure que "personne n'est à l'abri, et il nous faut avoir des garanties dans ce domaine".

Gendarmerie : panne d'essence à partir de la fin novembre ? .
Le général Richard Lizurey, ancien directeur général de la gendarmerie nationale, a estimé début octobre que le budget carburant de la gendarmerie permettait de tenir "jusqu'à fin novembre".Le programme 152 (gendarmerie nationale) a prévu des dépenses en carburant de 52,4 millions d'euros en 2019, mais n'a semble-t-il, pas tenu compte suffisamment des évolutions des prix du gazole et du prix du baril. Dès 2018, des députés avaient alerté sur le fait qu'il manquait 7,5 millions d'euros supplémentaires pour faire le plein. Pour 2018, l'ensemble des besoins en carburant des unités opérationnelles ont été couvert en gestion.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 4
C'est intéressant!