Entreprise: Pourquoi Renault se lance (prudemment) dans l'hydrogène - Renault lance le challenger F1 2019 - PressFrom - France
  •   
  •   

Entreprise Pourquoi Renault se lance (prudemment) dans l'hydrogène

19:25  23 octobre  2019
19:25  23 octobre  2019 Source:   latribune.fr

Renault relance sa stratégie mobilité à travers une nouvelle filiale

  Renault relance sa stratégie mobilité à travers une nouvelle filiale Le groupe automobile français va réorganiser ses activités mobilités en les regroupant dans une nouvelle filiale intitulée Renault Mobility as an Industry (Renault M.A.I.). Antoine Molinié sera à la manoeuvre de cette nouvelle structure qui se veut plus offensive.L'intitulé M.A.I s'oppose à la dénomination MaaS (mobility as a service), un concept très à la mode et qui définit les agrégateurs surtout spécialisés dans une intermédiation de services de mobilités. Ici, Renault a une autre approche. Le groupe estime avoir déjà un certain nombre d'expertise en matières de mobilités mais veut désormais passer à une phase industrielle. Renault M.A.I.

Renault dévoile une version à pile à combustible des Kangoo et Master, qui annoncent ainsi de bien meilleures autonomies. Le Kangoo Z.E Hydrogen est déjà disponible à la commande. Leader du véhicule utilitaire électrique en Europe

L ' hydrogène , avenir de la voiture électrique ? Renault en tout cas a décidé de se lancer , en équipant dès aujourd'hui ses véhicules utilitaires « Renault est pionnier dans l 'électrification des véhicules, nous proposons depuis longtemps une version électrique du Kangoo, et depuis l'an dernier du Master

  Pourquoi Renault se lance (prudemment) dans l'hydrogène © Fournis par La Tribune Nouvelle

Virage stratégique ? Pour la première fois, Renault va intégrer la technologie hydrogène dans son catalogue de véhicules utilitaires. Dès la fin de l'année, des Kangoo seront disponibles, puis le Master, le petit fourgon, sera proposé avec cette technologie en milieu d'année 2020.

Pour Renault, l'hydrogène permet d'élargir les champs d'usage de sa gamme d'utilitaires grâce à une autonomie plus importante. Ainsi, le Kangoo passe d'une autonomie de 230 à 370 km de sa version électrique à batteries, à sa version hydrogène. Le Master, lui, atteint une autonomie de 350 km contre 120 km auparavant.

Renault: Thierry Bolloré sur la sellette, la crise de trop !

  Renault: Thierry Bolloré sur la sellette, la crise de trop ! Le numéro deux de Renault, vestige de l'ère Ghosn, serait sur un siège éjectable. Il reste pourtant le porteur d'une continuité opérationnelle et stratégique que Renault ne peut pas se permettre de rompre aussi brutalement surtout dans un contexte sectoriel extrêmement critique. En outre, la pérennité de Jean-Dominique Senard à la présidence de Renault pose également une question.D'après Le Figaro, Jean-Dominique Senard, président de Renault, devrait proposer au conseil d'administration d'engager le processus de recrutement d'un nouveau directeur général.

Renault se lance dans l ’ hydrogène . Toujours en pointe dans le marché des véhicules utilitaires électriques en Europe, le constructeur garde un Développé depuis 2014 dans les usines de la filiale du groupe Michelin, Symbio, les nouveaux modèles Kangoo pourront parcourir jusqu’à 370 kilomètres

Des versions hydrogène de la fourgonnette Kangoo arriveront sur le marché fin 2019 tandis que des fourgons Master seront équipés au premier semestre Le premier marché visé par Renault sera celui des flottes, seules capables de rentabiliser un tel investissement. Par ailleurs, l ' hydrogène provient

Le seuil psychologique des 300 km

Pour Denis Le Vot, directeur Alliance Renault-Nissan de la division véhicules Utilitaires, franchir la barre des 300 km d'autonomie permet de "lever des seuils psychologiques". Le constructeur français a toutefois décidé de se contenter d'une pile à combustible d'une puissance limitée de 5 Kw. "Au-delà, les coûts sont exponentiels", juge Denis Le Vot. Autrement dit, l'équation économique n'est plus justifiée notamment au regard du TCO, le ratio qui intègre le coût d'achat et d'usage d'un véhicule.

Pourtant, les prix catalogues promettent d'être très hauts. Si on ignore encore le tarif du Master à hydrogène, le Kangoo, lui, coûtera pas moins de 48.000 euros, soit presque le double de sa version électrique (autour de 27.000 euros). Le groupe estime toutefois que les subventions publiques peuvent changer la donne. Dans certains pays, la subvention sur la voiture hydrogène peut atteindre 16.000 euros.

Renault démet Thierry Bolloré de ses fonctions de directeur général avec effet immédiat

  Renault démet Thierry Bolloré de ses fonctions de directeur général avec effet immédiat Renault a annoncé vendredi que son directeur général Thierry Bolloré était démis de ses fonctions et remplacé immédiatement.Lire aussi : Renault: Thierry Bolloré sur la sellette, la crise de trop !

Renault annonce le lancement de ses premiers utilitaires à hydrogène fin 2019. Cette technologie innovante est considérée comme Les motorisations, dites à pile à combustible, offrent une autonomie supérieure aux véhicules électriques classiques tout en ne rejetant que de l’eau dans l ’environnement.

De nombreux constructeurs automobiles, dont Toyota, investissent dans la recherche sur la filière hydrogène .

En réalité, le modèle industriel adopté par Renault ne permettra pas, à court terme en tout cas, d'afficher des prix bas. Chacun de ces véhicules sera équipé de la technologie à hydrogène seulement une fois sortie des chaînes de production, par des filiales de Renault (Renault Tech pour le Kangoo et PDI pour le Master). En d'autres termes, l'intégration de la technologie hydrogène se fera de façon quasi-artisanale au cas par cas... Dès lors, impossible de dégager des effets d'échelle.

Pour cause, Renault continue de considérer le déficit d'infrastructures comme un frein à une dynamique de marché. "Il y a 125 stations pour toute l'Europe", rappelle Denis Le Vot.

"Renault joue son rôle de pionnier, la beauté du jeu, c'est que Renault sera présent dans tous les compartiments, nous ne voulons pas faire un choix à la place du consommateur", explique le patron des VUL de l'Alliance.

Bientôt le Trafic ?

Mais pour limiter le risque, Renault a trouvé la bonne formule en passant un partenariat avec Symbio, filiale de Michelin en passe de devenir une joint-venture avec Faurecia. La société va ainsi fournir la pile à combustible qui va équiper les Kangoo et Master. Autrement dit, le risque industriel et l'investissement en R&D est extrêmement mineur pour Renault.

Il s'agit surtout pour le constructeur français d'avancer sur une technologie qui fait des émules et s'inscrit également dans sa stratégie d'électrification. Le Trafic, camionnette, pourrait être le prochain modèle à recevoir cette technologie. En attendant, peut-être un jour, des véhicules particuliers...

Dans la mer du Nord, polémique sur l'avenir des plates-formes pétrolières abandonnées .
Le groupe pétrolier Shell souhaite abandonner, sans les nettoyer, les structures porteuses de trois plates-formes de forage. Elles contiennent encore 11.000 tonnes de résidus de pétrole. Lire aussi : Et si l'hydrogène remplaçait le pétrole ? "Ces structures n'ont pas été conçues pour être démantelées", assure Shell, qui souhaite donc les abandonner sur place. L'entreprise assure qu'il s'agit de la meilleure solution, s'appuyant sur "dix années de recherches" et de "plus de 300 études scientifiques et techniques".

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 6
C'est intéressant!