Entreprise: Assurance vie : "le modèle binaire fonds euros ou unités de compte a vécu" selon le régulateur - Si nous recherchons des extraterrestres, nous voudrons peut-être examiner de plus près les étoiles jumelles - PressFrom - France
  •   
  •   

Entreprise Assurance vie : "le modèle binaire fonds euros ou unités de compte a vécu" selon le régulateur

17:55  24 octobre  2019
17:55  24 octobre  2019 Source:   latribune.fr

Axa envisage de se retirer d'Europe centrale

  Axa envisage de se retirer d'Europe centrale Le deuxième assureur européen, derrière Allianz, songerait à vendre ses activités en Pologne, en République tchèque et en Slovaquie, selon l'agence Reuters. Le groupe s'est déjà retiré d'Ukraine et d'Azerbaïdjan.Lire aussi : Axa Banque à vendre en Belgique pour 500 millions d'euros

En France, l' assurance vie représente de très loin le premier placement d'épargne en volume. Quelque 1.765 milliards d' euros y étaient investis fin août, dont plus des deux tiers sur des supports dits "en euros ", le reste étant placé en " unités de compte ".

Assurance vie . Rendement 2013 du fond en euros . Pour les deux compartiments, fonds en euros et unités de compte , nous disposons d’un historique, calculé par la Fédération française de l’ assurance (FFA), des performances moyennes sur 20 ans, c’est-à-dire entre le 1er janvier 1999 et

  Assurance vie : © Fournis par La Tribune Nouvelle

A l'occasion de sa conférence de presse annuelle, ce jeudi 24 octobre, le gendarme des banques et des assureurs s'est exprimé sur la question de l'avenir des fonds euros, qui prend de plus en plus d'ampleur chez les assureurs proposant des contrats d'assurance vie. "L'offre binaire fonds euros ou unités de compte a vécu", a déclaré, sans détour, Patrick Montagner, premier secrétaire général adjoint de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), adossée à la Banque de France.

Pour rappel, une personne détentrice d'un contrat d'assurance vie peut choisir de placer son épargne de deux manières : en fonds euros ou en unités de compte (UC dans le jargon du secteur). La première option est peu risquée. Il s'agit de placements majoritairement investis en dette souveraine, autrement dit dans des emprunts d'État. Le capital initial et les intérêts y sont garantis, indépendamment de l'évolution de la conjoncture économique et financière. Mais dans un contexte de taux durablement bas, voire négatifs, les garanties sur le capital et sur les intérêts proposées par les fonds euros deviennent un vrai casse-tête pour les assureurs.

Crédit Mutuel Arkéa recapitalise sa filiale assurance-vie à hauteur de 500 millions d'euros

  Crédit Mutuel Arkéa recapitalise sa filiale assurance-vie à hauteur de 500 millions d'euros Le groupe mutualiste breton a renforcé les fonds propres de sa filiale d'assurance-vie et de prévoyance dans un contexte de taux bas. Une injection de capital supérieure à son bénéfice net de 2018."Le contexte économique de taux historiquement bas couplé à la réglementation applicable aux compagnies d'assurance-vie depuis janvier 2016 génèrent une forte volatilité du calcul de leurs ratios réglementaires. Dans ce contexte, Suravenir renforce ses fonds propres en faisant appel à sa maison mère", a indiqué le groupe à l'AFP.

Assurance vie : les unités de compte à seulement 21% de la collecte en août. La compagnie va durcir ses conditions d'accès et de rémunération sur les fonds en euros de ses contrats d' assurance vie . L 'onde de choc des taux négatifs continue de provoquer des remous dans l' assurance vie , et les

Les fonds euros et les unités de compte sont différents et offrent des avantages distincts qu'il faut connaître, l'un offrant la sécurité, l'autre de meilleures performances. Nos experts vous aident à choisir ce qui correspond le mieux à vos besoins.

Lire aussi : Assurance vie : comprendre la différence entre les fonds euros et les unités de compte

La rentabilité des assureurs mise sous pression

La seconde option des UC, elle, est plus risquée. En effet, ces placements ne donnent aucune garantie au bénéficiaire sur le capital et sur les intérêts. En contrepartie de cette prise de risque, les rendements, sur une longue durée, peuvent être plus élevés et donc intéresser les épargnants impactés par une baisse durable du rendement moyen des fonds euros, qui s'établissait en 2018 à 1,8% selon les chiffres de la Fédération française de l'assurance (FFA).

Ces dernières semaines, plusieurs assureurs, dont Generali France, Allianz France, Aviva France et AG2R La Mondiale, ont déclaré qu'ils prévoyaient ou songeaient à durcir les conditions d'entrée dans les fonds obligataires à capital garanti qui pèsent sur leur rentabilité pour inciter les épargnants à privilégier les placements en unités de compte.

Plafonnement des frais bancaires: le régulateur enjoint les banques de mieux faire

  Plafonnement des frais bancaires: le régulateur enjoint les banques de mieux faire Le gouverneur de la Banque de France demande aux établissements de mieux identifier les clients fragiles pouvant bénéficier de frais d'incidents restreints.La Banque de France, dont le gouverneur, François Villeroy de Galhau, préside l'OIB, a décidé d'accentuer la pression sur les établissements qui n'appliqueraient pas de façon claire les engagements de plafonnement des frais pour les clients en difficulté pris en septembre dernier à Bercy devant Bruno Le Maire (20 euros par mois et 200 euros par an) puis en décembre à l'Elysée (25 euros par mois pour les clients fragiles, même ceux n'ayant pas souscrit une "offre spécifique" de services bancaires de base à 3 euros par

Par définition, les unités de compte (ou UC) en assurance vie sont des supports d’investissement. Vous pourrez placer tout ou partie de votre capital Une même société de gestion propose plusieurs fonds différents. Chaque investisseur peut donc y trouver son compte , selon le niveau de risque

On s'intéresse à l' assurance - vie dans cette vidéo et à la façon de construire son épargne. Pour cela, on peut s'aider de deux choses : le fonds en euros ou l' unité de compte Les unités de compte ne sont pas à capital garanti mais présentent des gains moyens bien plus élevés que les fonds en euros .

Des assureurs plus inventifs

"Le tout UC n'est pas une solution. Le tout fonds euros non plus. Nous nous attendons à ce que les assureurs offrent une gamme de produits plus large et non binaire avec des prises de risques encadrées. Nous appelons les assureurs à faire preuve d'un peu plus d'inventivité", a déclaré Patrick Montagner.

"Le fonds euros n'est pas forcément le meilleur conseil à donner à l'épargnant quel qu'il soit. Les situations de placements de l'épargne doivent tenir compte de la situation personnelle de chaque épargnant, c'est-à-dire : quel est son niveau global de patrimoine ? Quelles sont ses attentes ? Et quelle est sa place sur la courbe de vie ?", a-t-il poursuivi.

Les assureurs peuvent-ils imposer des placements en UC aux épargnants ? "Les déclarations [des assureurs, Ndlr] sont très largement à modérer en fonction de la situation contractuelle. Il faut savoir si nous avons affaire à un nouveau contrat ou à des versements libres sur des anciens contrats", a-t-il souligné. Et de mettre en garde : "Tout ce qui est prévu au contrat est prévu au contrat".

Gestion d’actifs : BNP Paribas entre au capital de l’espagnol Allfunds

  Gestion d’actifs : BNP Paribas entre au capital de l’espagnol Allfunds BNP Paribas Securities Services et BNP Paribas Asset Management vont prendre conjointement une participation de 22,5% dans Allfunds, société technologique de premier plan dans la distribution de fonds.La transaction, dont le montant reste confidentiel, doit être finalisée avant la fin 2020 sous réserve de l'accord des différentes autorités réglementaires, indique le groupe bancaire dans un communiqué. Dans les détails, l'opération sera portée par deux filiales de BNP Paribas : BNP Paribas Securities Services, spécialisée dans la conservation et la protections des actifs pour les investisseurs, et BNP Paribas Asset Management, spécialisée dans la gestion d'actifs.

Un contrat d’ assurance vie en unités de compte est un contrat dans lequel les capitaux versés par l’épargnant sont investis par l’assureur sur un ou plusieurs Ils se distinguent des contrats en euros et multisupports. Une grande diversité de supports du placement. L’investissement en unités de

Un contrat d'épargne ou de retraite en assurance vie peut être investi sur différents supports d'investissement. Entre fonds en euros et unités de compte

Un arbitrage complexe

Le régulateur n'est pas non plus contre l'idée de limiter la souscription de nouveaux contrats en fonds euros au-delà d'un certain montant. "Ce n'est pas une idée absurde", a estimé Patrick Montagner. Selon lui, ce serait une façon de protéger les assurés actuels.

"Si vous amenez des contrats de 10, 20, 50 ou 100 millions d'euros sur le fonds euros, cela veut dire que cet afflux net de liquidités de nouveaux contrats est investi aux conditions du moment et donc dilue les rendements des assurés passés qui, eux, ont contribué à accumuler la richesse qui sera distribuée. Il y a un arbitrage qui n'est pas simple", reconnaît-t-il.

Quel est le bon modèle à la fois soutenable pour les assurés et les assureurs ? Est-ce que cela nécessitera des changements de régulation ? Ce sont des questions qui restent pour le moment encore en suspens. Pour l'ACPR, l'enjeu consiste aussi à fournir une information complète sur les "sous-jacents" qui se cachent derrière les unités de compte, qui sont un concept juridique et non un placement. La composition de sous-jacent peut ainsi changer selon le profil de risque de l'assuré. "Il faut trouver la meilleure façon d'avoir une information qui soit compréhensible par un assuré lambda qui n'est pas spécialiste des marchés financiers", conclut Patrick Montagner.

Taux bas : le soutien appuyé de Bruno Le Maire aux assureurs .
Selon le ministre de l'Economie et des Finances, la transformation de l'assurance vie est "inéluctable et irréversible" dans un contexte durable de taux bas. Elle doit toutefois se faire de manière progressive et collective. Il estime aussi que les règles actuelles de Solvabilité 2, auxquelles sont soumis les assureurs, sont "absurdes et contradictoires" avec l'objectif de réorienter l'épargne des Français sur le long terme. Bruno Le Maire"C'est la première fois dans l'histoire de notre profession, mais surtout dans l'histoire économique, que l'argent ne coûte rien - on s'enrichit en s'endettant", a rappelé Florence Lustman, la nouvelle présidente de la FFA, en ouverture de cette conférence.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 4
C'est intéressant!