•   
  •   

Entreprise L'Europe veut mobiliser 1.000 milliards d'euros pour la transition écologique

16:55  14 janvier  2020
16:55  14 janvier  2020 Source:   latribune.fr

Municipales 2020 : l'environnement s’impose aux maires de demain

  Municipales 2020 : l'environnement s’impose aux maires de demain Dès le 22 mars, les conseillers municipaux et intercommunaux sortis des urnes seront attendus au tournant en matière d’aménagement responsable, par les citoyens comme par l’État.Certains estiment pourtant que le savoir-faire n'est pas toujours au rendez-vous. « Je suis effaré », confie l'un d'eux, membre du bureau de l'Association des maires de France (AMF) et candidat à sa réélection en mars. « Même lorsqu'il y a des moyens dédiés, les entreprises n'ont pas les techniques et sous-traitent. Le vrai problème, c'est la perte de compétences », insiste-t-il.

Au total, avec son "Plan d'investissement pour une Europe durable", ce sont jusqu'à 1 . 000 milliards d ' euros qui seraient mobilisés dans les 10 prochaines années en faveur de la transition d'un continent où La Commission veut qu'un quart des dépenses du budget pluriannuel y soit consacré.

Au total, avec son "Plan d'investissement pour une Europe durable", ce sont jusqu'à 1 . 000 milliards d ' euros qui seraient mobilisés dans les 10 prochaines années en faveur de la transition d'un continent où La Commission veut qu'un quart des dépenses du budget pluriannuel y soit consacré.

Inférieure au besoin global, de 260 milliards d'euros par an d'investissements complémentaires, cette somme devra être complétée par des contributions nationales, locales et privées. © Fournis par La Tribune Inférieure au besoin global, de 260 milliards d'euros par an d'investissements complémentaires, cette somme devra être complétée par des contributions nationales, locales et privées.

Laissée en suspens, début décembre, la question du financement du "Pacte vert européen" a finalement une réponse. Mardi 14 décembre, la Commission européenne présente au Parlement un plan de 1.000 milliards de dollars sur dix ans. Cette enveloppe, équivalente à celle du plan Juncker (qui entre 2015 et 2020 a mobilisé 500 milliards d'euros au profit plus globalement de l'investissement et de l'industrie), est cependant inférieure au besoin global, estimée par Bruxelles à 260 milliards. Elle devra donc être complétée par des contributions nationales, locales et privées.

Les professionnels de la route rêvent de toujours plus d'investissements

  Les professionnels de la route rêvent de toujours plus d'investissements La loi d'orientation des mobilités vient de débloquer des investissements pour les infrastructures, mais au regard des demandes croissantes de services à court et moyen-terme, l'organisation Routes de France estime que ces montants seront insuffisants."Conçue pour les voitures, la route s'est très vite adaptée aux poids lourds, à des modes de transport variés de même qu'elle a dû accueillir de plus de plus de réseaux: d'assainissement, d'électricité, de fibre...", a listé l'ex-président de Routes de France. "Quand l'un est malade, l'autre le devient à son tour. Un nid-de-poule, c'est une perte d'efficacité pour en-dessous.

Samedi dernier, Edouard Philippe a envoyé une lettre aux partenaires sociaux au sujet de la réforme des retraites. On peut en tirer deux postures selon notre Mais si celui-ci ne va venir ni d'une hausse des cotisations ni d'une baisse des pensions, quelles sont les différentes options pour l 'obtenir ?

Mais si celui-ci ne va venir ni d'une hausse des cotisations ni d'une baisse des pensions, quelles sont les différentes options pour l 'obtenir ? BFMTV, 1ère chaine d’information en continu de France, vous propose toute l’info en temps réel avec 18h d’antenne live par jour et des directs partout à travers le

Le "Pacte vert" regroupe un arsenal de 50 actions englobant "tous les domaines de l'économie". Elle doivent "faire de l'Europe le premier continent climatiquement neutre d'ici à 2050, tout en stimulant l'économie, en améliorant la santé et la qualité de vie des citoyens, en préservant la nature et en ne laissant personne de côté."

25% du budget européen dévolu à la transition

Ces 1.000 milliards pourront, selon la Commission, être apportés par quatre leviers. Quelque 500 milliards viendront du budget de l'Union européenne (UE) pour 2021-2027. Les Etats membres se sont déjà engagés à ce que 25% soit dévolu à la transition, via le fléchage de programmes de financement comme LIFE ou de politiques telles que celle agricole commune. Une centaine de milliards viendront du cofinancement des Etats via le fonds de cohésion.

Transition juste: la Pologne sera le principal bénéficiaire du soutien européen

  Transition juste: la Pologne sera le principal bénéficiaire du soutien européen Varsovie devrait recevoir 2 milliards d'euros grâce au "Fonds pour la transition juste" créé par Bruxelles, révèle un document publié mercredi par la Commission européenne.La Commission propose de doter ce fonds de 7,5 milliards d'euros, une somme qui devra être confirmée lors de la négociation du prochain budget pluriannuel de l'UE (2021-2027), actuellement en cours. Cet argent frais sera réparti selon plusieurs critères: les émissions de gaz à effet de serre des installations industrielles (elles compteront pour 49%), l'emploi dans le secteur de l'extraction de charbon et de lignite (25%), et l'emploi dans l'industrie (25%).

Pour financer une transition énergétique "juste" qui va coûter des milliards , la Commission von der Au total, avec son "Plan d'investissement pour une Europe durable", ce sont jusqu'à 1 . 000 milliards d ' euros qui La Commission veut qu'un quart des dépenses du budget pluriannuel y soit consacré.

Pour financer une transition énergétique «juste» qui va coûter des milliards , la Commission von Au total, avec son «Plan d'investissement pour une Europe durable», ce sont jusqu'à 1 . 000 milliards d ' euros qui La Commission veut qu'un quart des dépenses du budget pluriannuel y soit consacré.

300 milliards supplémentaires seront mobilisés via le programme InvestEU, dont 30% sera désormais consacré à la lutte contre le réchauffement climatique. Cet outil permettra notamment de vaincre les hésitations du secteur privé face à l'investissement climatique, encore souvent perçu par le secteur privé comme trop risqué, souligne Bruxelles. 100 milliards seront enfin réunis grâce à un nouveau "mécanisme pour la transition juste", visant à soutenir les territoires les plus en retard dans la transition énergétique via la diversification de l'économie locale et la requalification des populations pour de nouveaux emplois. L'objectif est notamment de rassurer les pays de l'Est encore réticents à s'engager dans la transition, en particulier la Pologne qui en décembre a refusé d'adhérer à l'objectif de neutralité climatique à l'horizon 2050.

Trois canaux de financements pour les départements en retard

Si la Commission ne liste pas encore les territoires (des départements, et non pas des régions) éligibles au soutien de ce mécanisme, elle fixe néanmoins les critères du choix qui sera opéré à la fin de l'année: l'intensité des émissions de gaz à effet de serre, le niveau de dépendance de l'emploi d'industries fortement émettrices, l'existence de plans territoriaux de transition crédibles, et en dernier ressort leur besoin d'aide en fonction de leur prospérité relative. En vue de la sélection, un "dialogue" sera instauré entre l'UE et les Etats membres dès février, promet Bruxelles.

Vestas promet des éoliennes "zéro déchet"

  Vestas promet des éoliennes Selon une étude de l'université de Cambridge, les pales d'éoliennes pourraient générer 43 millions de tonnes de déchets par an d'ici à 2050.Si l'éolien permet aujourd'hui de produire de l'énergie décarbonée, son impact écologique n'est pas neutre. La construction d'une éolienne nécessite en effet des matériaux dont la fabrication génèrent d'importantes émissions de gaz à effet de serre: du béton pour les fondations, de l'acier pour les mâts et les turbines ou encore des fibres composites pour les pales. Entre 2015 et 2018, l'empreinte carbone de Vestas a ainsi augmenté de 34%, selon des données recueillies par Bloomberg Intelligence.

Au total, avec son "Plan d'investissement pour une Europe durable", ce sont jusqu'à 1 . 000 milliards d ' euros qui seraient mobilisés dans les 10 prochaines années en faveur de la transition d'un continent où La Commission veut qu'un quart des dépenses du budget pluriannuel y soit consacré.

pour une Europe durable", ce sont jusqu'à 1 . 000 milliards d ' euros qui seraient mobilisés dans les 10 prochaines années en faveur de la transition d'un continent où les émissions de La Commission veut qu'un quart des dépenses du budget pluriannuel y soit consacré. Soutien au nucléaire ?

Les départements éligibles auront accès à trois canaux de financement. La Commission propose, tout d'abord, la création d'un "fonds européen pour une transition juste". Doté de 7,5 milliards d'euros entre 2021 et 2027, il devrait permettre d'en mobiliser entre 30 et 50 milliards puisque, pour chaque euro puisé de ce fonds, les territoires financés devraient débourser au moins 1,5 euro issu de leur quota du fonds de cohésion, auquel pourrait s'ajouter un cofinancement apporté par leur pays. Les 50 à 70 milliards restants seront assurés par des prêts bonifiés aux autorités publiques, ainsi que par une partie du programme InvestEu qui sera particulièrement fléchée sur l'accompagnement des départements éligibles.

Une "taxonomie européenne" pour définir les projets "verts"

Afin que l'argent mobilisé serve réellement à atteindre l'objectif affiché, la Commission mise sur la "taxonomie européenne", visant à clarifier ce que c'est qu'un "investissement vert". Présentée en mars 2018, elle est actuellement examinée par le Parlement européen. C'est dans ce cadre qu'est notamment discutée la question de la place de l'énergie nucléaire dans la transition énergétique, moins émettrice en gaz à effet de serre que les énergies fossiles, mais dangereuse pour l'environnement et productrice de déchets radioactifs. Bruxelles insiste: indépendamment du contenu de cette taxonomie, l'industrie nucléaire ne n'est aujourd'hui pas financée en tant que telle par l'UE, et elle ne le sera pas non plus dans le cadre du "Pacte vert".

Dans ce même souci d'une meilleure utilisation et traçabilité des financements pour la transition, la Commission affirme en outre travailler avec la Banque européenne d'investissement (BEI) sur la méthode d'évaluation des projets candidats. Dans le cadre de la prochaine révision des règles du pacte de stabilité, elle réfléchit même à comment inciter les Etats membres à mieux flécher leurs propres investissements publics. Un premier rapport sur ce sujet doit être présenté avant le printemps.

Lire aussi: La Banque européenne d'investissement ne financera plus les énergies fossiles

Gestion d'actifs : le mastodonte Amundi se renforce en Espagne .
Amundi, filiale du Crédit Agricole, met 430 millions d'euros sur la table pour s'offrir la filiale de la banque Banco Sabadell spécialisée dans la gestion d'actifs en Espagne.La finalisation de cette transaction, financée intégralement par les liquidités existantes d'Amundi, est attendue au cours du 3e trimestre 2020. Ce rachat s'accompagne de la signature d'un accord de distribution des produits Amundi dans le réseau de Banco Sabadell, qui compte plus de 1.900 agences en Espagne, pour une durée de dix ans.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 4
C'est intéressant!