•   
  •   

Entreprise PSA poursuit la saignée des effectifs d'Opel

19:10  14 janvier  2020
19:10  14 janvier  2020 Source:   latribune.fr

Après le scandale de blanchiment, jusqu'à 2000 départs volontaires à la Danske Bank

  Après le scandale de blanchiment, jusqu'à 2000 départs volontaires à la Danske Bank Grâce à ce plan de départs volontaires, qui représente jusqu'à 18% des effectifs dans le royaume scandinave, la première banque danoise entend financer sa transition digitale. Elle est aujourd'hui très fragilisée par un gigantesque scandale portant sur le blanchiment, entre 2007 et 2015, d'environ 200 milliards d'euros.Ce plan a été proposé aux 11.000 salariés danois du groupe - qui avait annoncé à l'automne le gel de nouvelles embauches - et représente jusqu'à 18% des effectifs dans le royaume scandinave.

Inquiétudes pour l’emploi. Opel avait déjà écourté vendredi une réunion avec le personnel à son siège de Rüsselsheim au motif, entre autres choses, que la direction ne pouvait pas discuter des conditions d’une éventuelle acquisition par le groupe PSA . Selon une source au fait de la réunion, celle-ci devrait

Automobile : PSA affiche des « résultats historiques » malgré les pertes d ’ Opel Un boulet Opel ? Pas assez pesant en tout cas pour entraver la marche en

  PSA poursuit la saignée des effectifs d'Opel © Fournis par La Tribune

Que restera-t-il de l'ancien Opel ? La marque, une gamme... Et des usines vidées de bientôt la moitié de ses effectifs. Le groupe PSA a annoncé mardi vouloir supprimer 2.100 postes supplémentaires à travers un plan de départs volontaires.

Ce plan concerne surtout les effectifs en Allemagne. Il n'empêche qu'en tout et pour tout, Opel aura détruit pratiquement 10.000 postes depuis son rachat par PSA en 2018... Soit près d'un quart de ses effectifs. Au moment de son rachat, Opel comptait alors environ 40.000 salariés.

En échange, le groupe s'engage à ne plus licencier en Allemagne jusqu'en juillet 2025. Ce plan s'accompagnera également d'investissements sur le site de Russelsheim, le fief historique d'Opel, et qui accueillera dès 2021 de nouveaux modèles.

L'Allemagne lance sa sortie du charbon

  L'Allemagne lance sa sortie du charbon L'abandon par l'Allemagne du charbon, énergie bon marché à l'origine de son développement industriel, est compliqué par la décision prise en 2011 de sortir du nucléaire d'ici 2022.Après des mois de négociations, sous la pression croissante des défenseurs du climat, "la sortie progressive du charbon débute maintenant", s'est félicitée la ministre de l'Environnement, Svenja Schulze.

« PSA , qui n’avait pas de nouveaux modèles sur le marché jusqu’à la fin 2016, a réussi à passer cette période difficile en partie grâce aux bévues de Volkswagen, explique Gaëtan Toulemonde, analyste Les clients achètent des modèles à haut niveau de finition pour lesquels les marges sont plus élevées.

Automobile PSA affiche des « résultats historiques » malgré les pertes d ’ Opel . Le groupe automobile a ainsi publié des « résultats historiques », pour

Lire aussi : Carlos Tavares : "Opel doit libérer la créativité chez PSA"

Le constructeur allemand veut poursuivre le redressement enclenché sous la houlette de Carlos Tavares, PDG de PSA, qui a racheté cette filiale de General Motors en août 2018. En moins d'un an, le constructeur est revenu dans le vert, après avoir fait perdre plus de 20 milliards au groupe américain sur les quinze dernières années.

Malgré le retour aux bénéfices, Carlos Tavares maintient la pression sur Opel, dans un contexte de ralentissement du marché, mais également dans la perspective des objectifs de CO2.

De nouvelles coupes en perspectives

Si ce plan concerne l'Allemagne, le reste des effectifs n'est pas à l'abri de nouvelles coupes. Le Brexit et la fusion avec Fiat Chrysler Automobiles pourraient justifier de nouveaux ajustements pour Opel. Ainsi, l'usine d'Ellesmere Port, près de Liverpool, qui produit l'Astra est toujours en sursis. En cas de hard Brexit, PSA rapatriera la production de la prochaine Astra sur le continent et condamnerait ainsi cette usine qui a déjà été durement touchée par les restructurations, passant de 1.700 salariés à un petit millier en moins de deux ans. Moins immédiate, la fusion avec le groupe Fiat Chrysler Automobiles ne pourra pas être sans conséquences pour Opel. Avec des usines structurellement sous-capacitaires, le groupe Fiat va subir un traitement de cheval pour réduire ses capacités. Mais il y aura nécessairement des redéploiements de production à l'échelle du groupe.

Certes, les profits sont de retour, la gamme est renouvelée sur la base de nouvelles plateformes, et les modèles seront équipées de nouvelles technologies. Mais ce redressement aura été payé au prix fort.

Brexit : près de 4.000 emplois dans la finance en cours de délocalisation à Paris .
Selon Paris Europlace, le Brexit a d'ores et déjà entraîné la décision de relocaliser 4.000 postes à Paris dans les services financiers. Pour se distinguer, l'organe chargé de promouvoir la place financière de Paris dit vouloir développer "une finance au service du citoyen" et entend maintenir sa position de leader dans la finance verte."Le mouvement est en cours", a ajouté Arnaud de Bresson, le délégué général de Paris Europlace. Alors que le Royaume-Uni doit officiellement sortir de l'Union européenne le 31 janvier prochain, Paris Europlace semble se rapprocher de son objectif fixé à près de 5.000 emplois directs. "Nous sommes très près de ce chiffre. Nous sommes aujourd'hui à environ 4.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!