•   
  •   

Entreprise PSA poursuit la saignée des effectifs d'Opel

19:10  14 janvier  2020
19:10  14 janvier  2020 Source:   latribune.fr

En 2019, le marché automobile français a résisté aux vents contraires

  En 2019, le marché automobile français a résisté aux vents contraires Les constructeurs automobiles ont mis en service au total 2,2 millions de voitures neuves l'an dernier en FranceAprès 211.193 immatriculations nouvelles en décembre, un bond de 27,7%, les constructeurs automobiles ont mis en service au total 2,2 millions de voitures neuves l'an dernier en France, a indiqué le Comité des constructeurs français d'automobile (CCFA).

Inquiétudes pour l’emploi. Opel avait déjà écourté vendredi une réunion avec le personnel à son siège de Rüsselsheim au motif, entre autres choses, que la direction ne pouvait pas discuter des conditions d’une éventuelle acquisition par le groupe PSA . Selon une source au fait de la réunion, celle-ci devrait

Automobile : PSA affiche des « résultats historiques » malgré les pertes d ’ Opel Un boulet Opel ? Pas assez pesant en tout cas pour entraver la marche en

  PSA poursuit la saignée des effectifs d'Opel © Fournis par La Tribune

Que restera-t-il de l'ancien Opel ? La marque, une gamme... Et des usines vidées de bientôt la moitié de ses effectifs. Le groupe PSA a annoncé mardi vouloir supprimer 2.100 postes supplémentaires à travers un plan de départs volontaires.

Ce plan concerne surtout les effectifs en Allemagne. Il n'empêche qu'en tout et pour tout, Opel aura détruit pratiquement 10.000 postes depuis son rachat par PSA en 2018... Soit près d'un quart de ses effectifs. Au moment de son rachat, Opel comptait alors environ 40.000 salariés.

En échange, le groupe s'engage à ne plus licencier en Allemagne jusqu'en juillet 2025. Ce plan s'accompagnera également d'investissements sur le site de Russelsheim, le fief historique d'Opel, et qui accueillera dès 2021 de nouveaux modèles.

Petite revanche pour Renault, qui recrute l'ancien patron de la R&D de PSA

  Petite revanche pour Renault, qui recrute l'ancien patron de la R&D de PSA L'an dernier, Renault a souffert du départ de plusieurs de ses cadres vers PSA, dans le contexte des soubresauts de l'affaire Ghosn qui ont déstabilisé l'alliance avec les constructeurs japonais Nissan et Mitsubishi. L'officialisation de l'Italien Luca de Meo comme nouveau directeur général, attendue prochainement, devrait aussi aider à tourner la page et remonter le moral des troupes. Départs en série vers PSA En septembre, PSA avait recruté le responsable de la stratégie produits de Mitsubishi Motors, Vincent Cobee, qui pourrait succéder à Linda Jackson à la tête de la marque Citroën.

« PSA , qui n’avait pas de nouveaux modèles sur le marché jusqu’à la fin 2016, a réussi à passer cette période difficile en partie grâce aux bévues de Volkswagen, explique Gaëtan Toulemonde, analyste Les clients achètent des modèles à haut niveau de finition pour lesquels les marges sont plus élevées.

Automobile PSA affiche des « résultats historiques » malgré les pertes d ’ Opel . Le groupe automobile a ainsi publié des « résultats historiques », pour

Lire aussi : Carlos Tavares : "Opel doit libérer la créativité chez PSA"

Le constructeur allemand veut poursuivre le redressement enclenché sous la houlette de Carlos Tavares, PDG de PSA, qui a racheté cette filiale de General Motors en août 2018. En moins d'un an, le constructeur est revenu dans le vert, après avoir fait perdre plus de 20 milliards au groupe américain sur les quinze dernières années.

Malgré le retour aux bénéfices, Carlos Tavares maintient la pression sur Opel, dans un contexte de ralentissement du marché, mais également dans la perspective des objectifs de CO2.

De nouvelles coupes en perspectives

Si ce plan concerne l'Allemagne, le reste des effectifs n'est pas à l'abri de nouvelles coupes. Le Brexit et la fusion avec Fiat Chrysler Automobiles pourraient justifier de nouveaux ajustements pour Opel. Ainsi, l'usine d'Ellesmere Port, près de Liverpool, qui produit l'Astra est toujours en sursis. En cas de hard Brexit, PSA rapatriera la production de la prochaine Astra sur le continent et condamnerait ainsi cette usine qui a déjà été durement touchée par les restructurations, passant de 1.700 salariés à un petit millier en moins de deux ans. Moins immédiate, la fusion avec le groupe Fiat Chrysler Automobiles ne pourra pas être sans conséquences pour Opel. Avec des usines structurellement sous-capacitaires, le groupe Fiat va subir un traitement de cheval pour réduire ses capacités. Mais il y aura nécessairement des redéploiements de production à l'échelle du groupe.

Certes, les profits sont de retour, la gamme est renouvelée sur la base de nouvelles plateformes, et les modèles seront équipées de nouvelles technologies. Mais ce redressement aura été payé au prix fort.

Peugeot, Citroën, DS... Pourquoi les ventes de PSA plafonnent ? .
En 2019, le groupe automobile français a enregistré des ventes en baisse, y compris sur le marché européen. Si la conjoncture explique en grande partie cette baisse, les ventes groupe semblent structurellement plafonnées en vertu d'une stratégie industrielle extrêmement rationalisée et un plan produit très resserré. Cette stratégie s'explique par le traumatisme de la crise lorsque PSA croulait sous les capacités de production, au point de seD'abord la conjoncture! L'industrie automobile est entrée dans une phase de ralentissement, signant la fin du cycle haussier qui avait succédé à la crise des subprimes et dont la longévité avait été historiquement longue, quasiment dix ans.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!