•   
  •   

Entreprise Tesla décolle à Wall Street, le géant de l’auto va-t-il devenir la référence du secteur ?

01:30  31 janvier  2020
01:30  31 janvier  2020 Source:   capital.fr

Pourquoi le géant chinois Tencent parie sur Lydia, la plus célèbre des Fintech françaises

  Pourquoi le géant chinois Tencent parie sur Lydia, la plus célèbre des Fintech françaises L'appli de paiement entre amis Lydia et ses 3 millions d'utilisateurs en France ont séduit Tencent. C'est la première fois que le géant chinois, derrière l'appli mobile Wechat Pay qui compte plus d'un milliard d'utilisateurs, investit dans une startup française de la finance. Signe que l'écosystème Fintech tricolore a atteint une certaine maturité.Si le montant reste inférieur à certaines opérations majeures comme les levées de fonds de Wynd (72 millions d'euros), Payfit (70 millions), Younited Credit, (65 millions) ou encore Shift Technology (60 millions), l'opération se distingue par l'identité de son investisseur principal : le géant chinois Tencent, derrière l'application de paiement

Tesla décolle à Wall Street, le géant de l’auto va-t-il devenir la référence du secteur ? © Tesla Tesla décolle à Wall Street, le géant de l’auto va-t-il devenir la référence du secteur ?

Devenu rentable, Tesla espère livrer plus d'un demi-million de voitures en 2020 et a "le potentiel pour atteindre le million", avec deux ans d'avance sur les prévisions d'un analyste. Le groupe fondé par Elon Musk devrait profiter de l'engouement pour les moyens de transport propres.

Après de longues années de pertes, une nouvelle ère de profits commence-t-elle chez Tesla ? L'action du géant américain des voitures électriques, fondé par Elon Musk, s'envole à Wall Street en cotations post-séance. Le constructeur a envoyé mercredi de nouveaux signaux positifs aux marchés en faisant miroiter le début d'une rentabilité susceptible de garder vive la flambée boursière, qui en a fait le deuxième groupe automobile mondial derrière Toyota et devant Volkswagen et General Motors.

L'internationalisation : le prochain défi des fintech françaises en hypercroissance

  L'internationalisation : le prochain défi des fintech françaises en hypercroissance L'arrivée du géant chinois Tencent au capital de l'appli de paiement Lydia et de la néobanque Qonto ainsi que la multiplication d'importantes levées de fonds marquent une nouvelle étape pour l'écosystème des startups de la finance en France. Ces dernières doivent toutefois relever le défi de leur internationalisation.En France, c'est la première fois qu'une startup du monde de la finance boucle un tour de table supérieur à 100 millions d'euros. Jusqu'à présent, le record était détenu par la startup Wynd (72 millions d'euros), à cheval entre le monde de la distribution et celui des paiements, avec comme principaux actionnaires Natixis (BPCE) et Sodexo.

Le constructeur de véhicules électriques espère livrer plus d'un demi-million de voitures en 2020, ce qui représente un bond de 36% sur un an. Cette ambition est nourrie, a expliqué le groupe d'Elon Musk, par le démarrage plus tôt que prévu de la production du SUV Model Y et de l'augmentation des cadences dans son usine chinoise de Shanghai. Le constructeur de véhicules électriques explique que la production du Model Y a démarré ce mois-ci dans son usine californienne de Fremont, ce qui devrait porter, d'ici la mi-2020, les capacités de cette usine à 500.000 unités.

>> A lire aussi - Tesla livre enfin ses premières voitures électriques “made in China”

"2020 va être une année très importante", a déclaré le patron Elon Musk lors d'une conférence téléphonique. "Tesla a le potentiel pour atteindre le million de véhicules livrés par an, qui paraissait hors d'atteinte, avec deux ans d'avance sur nos projections initiales", a réagi Daniel Ives au cabinet Wedbush Securities, faisant observer que la demande pour les voitures de la marque demeurait forte en Chine.

Enfin une bonne nouvelle pour Boeing : le 777X a décollé

  Enfin une bonne nouvelle pour Boeing : le 777X a décollé vec plus de six mois de retard à cause , son 777X, le plus gros bi-réacteur du monde, a décollé ce samedi d'Everett, près de Seattle, pour effectuer son premier vol d'essai. Si la période de certification de se passe bien, l'avion entrera en service début 2021 chez Emirates, contre "mi-2020" comme cela était initialement prévu. Plus de 400 passagers Le 777X, qui peut transporter de 350 à 426 passagers, présente un carnet de commandes de 340 unités, principalement de la part de sept grandes compagnies aériennes, dont Emirates, Lufthansa, Cathay Pacific, Singapore Airlines et Qatar Airways.

>> A lire aussi - Tesla, Porsche... 6 sportives électriques ou hybrides aux performances bluffantes

Tesla envisage de livrer les premiers Model Y d'ici fin mars et d'en démarrer la production à Shanghai en 2021. Les premières livraisons des voitures produites dans son usine européenne de Berlin auront elles lieu à partir de 2021. "Au vu de son prix compétitif et de la capacité d'autonomie de la batterie, le Model Y peut devenir le véhicule le plus vendu de Tesla. Il est primordial pour le succès de l'entreprise à terme", estime Jessica Caldwell, experte au cabinet Edmunds.com. Ce qu'a d'ailleurs semblé confirmer Tesla en affirmant s'attendre à être rentable désormais, à quelques exceptions près, notamment lors des périodes de lancement d'un nouveau produit et de l'augmentation des cadences de production.

Le Model Y permet à Tesla de proposer un véhicule dans le segment des SUV, devant représenter 51% des nouvelles voitures achetées aux Etats-Unis cette année, fait remarquer Edmunds.com. Ce 4X4 de ville, dont le prix de base est d'environ 70.000 dollars, sera néanmoins en compétition avec l'Audi eTron et la Jaguar iPace. La Mercedes Benz EQC est, elle, attendue plus tard dans l'année. Le crédit d'impôt fédéral pour les voitures "propres" devrait en outre être réduit à une portion congrue.

Amazon explose les compteurs, envolée en vue à Wall Street

  Amazon explose les compteurs, envolée en vue à Wall Street Amazon a profité d'une saison des fêtes très porteuse, fin 2019. Surtout, le géant du e-commerce a dévoilé des profits largement supérieurs aux attentes. Amazon fait sensation. Porté par une saison des fêtes "record", le géant de la distribution en ligne a obtenu de bien meilleurs résultats que prévu au dernier trimestre 2019, une annonce saluée par les investisseurs en actions, le titre bondissant de 10% en cotations post séance.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur d’Assurances Auto

L'optimisme de Tesla est par ailleurs agrémenté par de meilleurs résultats que prévu au quatrième trimestre 2019. Tesla a dégagé un bénéfice net de 105 millions de dollars, certes en baisse de 25%, mais rapporté par action et hors éléments exceptionnels, référence en Amérique du Nord, il est de 2,14 dollars, largement supérieur au 1,72 dollar anticipé.

>> Notre service - Investissez dans des sociétés innovantes et à fort potentiel de valorisation avant leur introduction en Bourse

Tiré par des livraisons record de 112.000 véhicules (+23%), le chiffre d'affaires trimestriel a pour sa part augmenté de 2,2%, à 7,38 milliards, au-dessus des attentes (7,02 milliards). "Cette performance change la donne (...) Elle augure d'une nouvelle ère pour (Elon) Musk", a commenté Daniel Ives, dont l'enthousiasme était partagé à Wall Street, où le titre flambait de près de 12% dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance.

>> A lire aussi - Coût, recharge, vitesse... 10 idées reçues sur la voiture électrique

En acquérant Ingenico, Worldline devient le leader européen des paiements

  En acquérant Ingenico, Worldline devient le leader européen des paiements En s'offrant Ingenico pour 7,8 milliards d'euros, Worldline va devenir le numéro un des paiements en Europe, et le numéro quatre à l'échelle mondiale. Sur ce marché ultra-concurrentiel, la course à la taille est primordiale pour réaliser des économies d'échelle et investir massivement dans les dernières technologies.L'entité née de cette fusion, dont la finalisation est prévue au troisième trimestre de l'année sous réserve de l'approbation des régulateurs et des autorités de concurrence, représentera un chiffre d'affaires de 5,3 milliards d'euros et quelques 20.000 collaborateurs répartis dans une cinquantaine de pays à travers le monde.

L'action est sur un nuage depuis trois mois, de sorte que Tesla est devenu le premier groupe automobile américain en Bourse, devant General Motors et Ford, et le deuxième mondial derrière Toyota, mais avant Volkswagen, avec une capitalisation de près de 105 milliards de dollars mercredi soir. Les milieux d'affaires croient de plus en plus à la promesse d'Elon Musk de faire de Tesla la référence automobile pour les prochaines années.

>> A lire aussi - Ventes, autonomie... la voiture électrique passe la vitesse supérieure

La marque est notamment associée à l'innovation technologique et à la protection de la planète, avec sa promesse que ses véhicules sont et resteront les plus écologiques sur le marché. Tesla a également prouvé qu'elle pouvait produire un véhicule en masse, malgré les difficultés rencontrées avec son modèle d'entrée de gamme, le Model 3. Le groupe, qui fabrique également des panneaux solaires, n'est toutefois toujours pas parvenu à gagner de l'argent sur une année entière depuis sa création en août 2003.

>> Rejoignez le Club Capital des Boursicoteurs sur Facebook (cliquez sur l'image)

Getty Images © Fournis par Prisma Media Getty Images Getty Images

Canadian Tire installera 300 autres bornes de recharge pour véhicules électriques à l'échelle nationale .
© https://www.autotrader.ca/ Electrify Canada (3) À la fin de l'année dernière, Canadian Tire a annoncé qu'elle avait établi un partenariat avec Electrify Canada pour créer un petit nombre de bornes de recharge pour véhicules électriques dans 20 magasins différents à travers le pays.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!