•   
  •   

Entreprise Amazon fait suspendre le contrat à 10 milliards de la Défense américaine

09:40  14 février  2020
09:40  14 février  2020 Source:   capital.fr

Amazon explose les compteurs, envolée en vue à Wall Street

  Amazon explose les compteurs, envolée en vue à Wall Street Amazon a profité d'une saison des fêtes très porteuse, fin 2019. Surtout, le géant du e-commerce a dévoilé des profits largement supérieurs aux attentes. Amazon fait sensation. Porté par une saison des fêtes "record", le géant de la distribution en ligne a obtenu de bien meilleurs résultats que prévu au dernier trimestre 2019, une annonce saluée par les investisseurs en actions, le titre bondissant de 10% en cotations post séance.

Le géant du logiciel a ravi un contrat de 10 milliards de dollars pour moderniser la défense américaine . Quelle ironie ! Amazon , qui dépense plusieurs milliards de dollars pour construire deux tours à 10 milliards de dollars sur une période de dix ans. C’est le montant du contrat géant du

De fait , si Amazon , leader du marché du cloud (informatique et stockage de données à distance) aux Etats-Unis, continue de clamer à qui veut JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure), qui s'étend sur une durée de dix ans. Un contrat dont l'ambition consiste à moderniser la totalité des systèmes

Amazon fait suspendre le contrat à 10 milliards de la Défense américaine © Mint / Contributeur / Getty Images Amazon fait suspendre le contrat à 10 milliards de la Défense américaine

Le contrat JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure), d'une valeur de 10 milliards de dollars et qui s'étend sur dix ans, vise à moderniser la totalité des systèmes informatiques des forces armées américaines dans un système géré par intelligence artificielle.

C'est une première victoire pour Amazon dans l'affaire du contrat JEDI. Le géant du numérique vient de marquer un point dans la bataille qui l'oppose à Microsoft pour continuer à dominer le marché du cloud : une juge américaine a accepté jeudi 13 février sa requête d'ordonner la suspension d'un mégacontrat du Pentagone, attribué à Microsoft fin octobre. La plateforme de commerce en ligne accuse le président Donald Trump d'avoir influencé la décision du ministère de la Défense sans considération pour les arguments objectifs, qui, selon lui, penchent largement en sa faveur, que ce soit en termes d'expérience ou de technologie.

Le e-commerce a dépassé le cap de 100 milliards en France, mais le panier moyen recule

  Le e-commerce a dépassé le cap de 100 milliards en France, mais le panier moyen recule Le cap des 100 milliards d'euros de ventes en ligne a été franchi en France en 2019, après un essor considérable sur la décennie écoulée. Le commerce en ligne en France a le vent en poupe. Il a franchi en 2019 le "cap historique" des 100 milliards d'euros, grâce à une forte hausse de plus de 11%, un montant qui comprend à la fois les ventes de services et celles de produits, annonce mercredi la fédération du secteur. "Le total des ventes sur internet en France s'élève en 2019 à 103,4 milliards d'euros (...

De fait , si Amazon , leader du marché du cloud (informatique et stockage de données à distance) aux Etats-Unis, continue de clamer à qui veut l'entendre Amazon fait notamment référence à des propos rapportés par James Mattis. L'ancien secrétaire d'Etat américain à la Défense a déclaré que Donald

Amazon veut que Donald Trump s'explique sur l'attribution par le Pentagone d'un mégacontrat de 10 milliards de dollars à Microsoft, le géant Amazon fait notamment référence à des propos rapportés par James Mattis. L'ancien secrétaire d'Etat américain à la Défense a déclaré que Donald Trump lui

Le contrat JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure), d'une valeur de 10 milliards de dollars et qui s'étend sur dix ans, vise à moderniser la totalité des systèmes informatiques des forces armées américaines dans un système géré par intelligence artificielle. Amazon a déposé une plainte formelle en janvier, et jeudi une cour fédérale a ordonné une injonction temporaire, interdisant donc au Pentagone d'avancer sur ce contrat, d'après un résumé des documents juridiques disponible en ligne.

Retard "inutile"

"Nous sommes déçus par ce délai supplémentaire, mais nous pensons qu'au final nous pourrons aller de l'avant et accomplir le travail nécessaire pour que ceux qui servent notre pays puissent utiliser les nouvelles technologies dont ils ont besoin, de façon urgente", a réagi Frank Shaw, vice-président de Microsoft en charge de la communication. "Nous avons confiance dans le ministère de la Défense, et nous croyons que les faits montreront qu'il a mené un processus d'attribution détaillé, étayé et juste pour parvenir à la conclusion que Microsoft répondait le mieux aux besoins des combattants", a-t-il ajouté.

Le Texas accueillera les premiers trains à grande vitesse aux Etats-Unis

  Le Texas accueillera les premiers trains à grande vitesse aux Etats-Unis La compagnie ferroviaire espagnole Renfe a annoncé un accord à 6 milliards de dollars (5,5 milliards d'euros) avec la société Texas Central pour développer une ligne ferroviaire à grande vitesse qui sera la première aux Etats-Unis. Texas Central Partners est une société à capitaux privés créée pour ce projet de TGV. Une ligne de 386 km assurée en 90 minutes Dans un communiqué du ministère espagnol des Transport, dont dépend l'opérateur, Renfe précise que le contrat pour aider Texas central à développer et opérer cette ligne entre Houston et Dallas courra jusqu'en 2042.

Le ministère américain de la Défense a attribué à Microsoft un contrat géant de stockage de données en ligne pouvant atteindre 10 milliards de dollars. Amazon était également sur les rangs.

Dimanche 27 octobre 2019 Le Pentagone attribue un contrat de 10 milliards de dollars à Microsoft | Young Part Le ministère américain de la Défense a

>> A lire aussi - L'armée américaine considère Tik Tok comme une cybermenace

Se disant également "déçu", le Pentagone a regretté pour sa part que cette procédure judiciaire retarde "inutilement la mise en oeuvre de la stratégie de modernisation du ministère de la Défense et prive les soldats d'un lot de capacités dont ils ont urgemment besoin". "Nous sommes confiants dans notre choix de Microsoft pour ce contrat JEDI", a ajouté le ministère.

Envoyer paître Amazon

La juge a précisé qu'Amazon devait fournir 42 millions de dollars qui seront utilisés pour couvrir les dommages et intérêts si jamais l'injonction était au final considérée comme injustement accordée. Dès la conclusion de l'appel d'offres cet automne, Amazon avait vivement protesté. Cette semaine, le groupe s'est attaqué directement au président américain et à d'autres hauts responsables du ministère, exigeant qu'ils s'expliquent en personne sur cette attribution.

Amazon ciblée publiquement par plus de 300 employés

  Amazon ciblée publiquement par plus de 300 employés Des centaines de salariés du géant du e-commerce ont publiquement critiqué leur employeur via le site Medium. Plusieurs d'entre eux se sont vu rappeler à l'ordre.>> A lire aussi - Amazon peut fermer votre compte si vous demandez trop souvent des remboursements

Selon Amazon Web Services, ce contrat de 10 milliards de dollars a été octroyé à Microsoft après des pressions exercées par Donald Trump pour nuire Connu sous l'acronyme JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure Cloud), le contrat portait sur la fourniture à l'armée américaine d'un dispositif

Selon Amazon Web Services, ce contrat de 10 milliards de dollars a été octroyé à Microsoft après des pressions exercées par Donald Trump pour nuire Connu sous l'acronyme JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure Cloud), le contrat portait sur la fourniture à l'armée américaine d'un dispositif

"Le président Trump a démontré maintes fois sa volonté d'utiliser sa qualité de chef des Armées pour interférer avec des fonctions gouvernementales, y compris l'attribution de contrats fédéraux, à des fins personnelles", a déclaré lundi un porte-parole de la division Amazon Web Services (AWS). Il fait notamment référence à des propos rapportés par James Mattis. L'ancien secrétaire d'Etat américain à la Défense avait indiqué que Donald Trump lui avait dit "d'envoyer paître Amazon" lors d'une discussion sur ce contrat.

Jeff Bezos, le patron d'Amazon, est la cible fréquente d'attaques virulentes de la part du président républicain, notamment en raison de son investissement dans le Washington Post, un des journaux parmi les plus critiques de Donald Trump et de son gouvernement.

Se placer sur le cloud

Pour Amazon, l'enjeu est de taille : il s'agit de continuer à dominer un secteur que la firme de Seattle a en bonne partie lancé et qui connaît une très forte croissance. Au quatrième trimestre 2019, les dépenses dans les infrastructures de cloud dans le monde ont bondi de 37% en un an, à 30 milliards de dollars, d'après le cabinet d'études Canalys. Amazon Web Services domine largement le gâteau avec 32% des parts de marché sur cette période, mais ce chiffre est en légère en baisse, tandis que Microsoft, le numéro 2, a progressé de 15 à 18%.

>> A lire aussi - Intelligence artificielle: Microsoft a travaillé avec une université militaire chinoise

Ce contrat "change la donne en faveur de Microsoft avec un effet d'entraînement pour des années", estimait Daniel Ives, en janvier. L'analyste de Wedbush pense que le groupe de Satya Nadella est désormais bien placé pour remporter une part plus importante qu'Amazon "du prochain trillion de dollars qui devrait être dépensé dans le cloud pendant les dix prochaines années". Mais d'après Bob O'Donnell, de Technalysis Research, "un seul projet ne suffira pas à inverser la tendance de fond".

Boeing accuse sa première perte en 23 ans .
La facture liée au 737MAX s'élève désormais à 18,4 milliards de dollars, pour Boeing, qui vient de dévoiler de lourdes pertes au titre de 2019. Boeing enregistre sa première perte annuelle depuis 1997. En raison des déboires de son 737 MAX, cloué au sol depuis le 13 mars après deux accidents rapprochés ayant fait 346 morts, l'avionneur américain a annoncé mercredi une perte nette de 636 millions de dollars pour 2019. En 2018, Boeing avait dégagé un bénéfice net de 10,5 milliards de dollars. L'année 2019 est seulement le quatrième exercice déficitaire en 104 ans d'histoire pour le constructeur aéronautique américain.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 4
C'est intéressant!