•   
  •   

Entreprise ADP voit sa privatisation s'éloigner à cause du coronavirus

18:00  11 mars  2020
18:00  11 mars  2020 Source:   capital.fr

Face au Coronavirus, Air France coupe dans ses dépenses

  Face au Coronavirus, Air France coupe dans ses dépenses Pour réduire l'impact du coronavirus, la compagnie aérienne va prendre des mesures d'austérité.>> A lire aussi - Coronavirus : explosion du marché noir des masques de contrefaçon en Chine

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

AFP, publié le mercredi 11 mars 2020 à 15h34. La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a indiqué mercredi que la question de la privatisation d'Aéroports de Paris ( ADP ) "ne saurait se poser dans l'immédiat compte-tenu des conditions" actuelle du marché dues à la crise du coronavirus et du

ADP voit sa privatisation s'éloigner à cause du coronavirus © Barry Winiker/Getty Images ADP voit sa privatisation s'éloigner à cause du coronavirus

Les conditions de marché ne sont pas du tout favorables à une quelconque opération de privatisation, en particulier pour ADP, a indiqué Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement français.

La perspective d'une privatisation d'ADP est repoussée, du fait des turbulences provoquées par la propagation du coronavirus. "L’instabilité actuelle des marchés montre que les conditions de marché ne sont pas du tout favorables à une quelconque opération de privatisation et en particulier en ce qui concerne ADP", a déclaré Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement français, selon les propos rapportés par Reuters. Cette déclaration intervient alors que s’achève demain le recueil des soutiens visant à organiser un référendum d’initiative partagée sur la question.

Le made in France dopé par le coronavirus ?

  Le made in France dopé par le coronavirus ? Privée d'usines chinoises, une PME relance sa production en Seine-et-Marne. Les délocalisations pourraient être quelque peu remises en question par l'épidémie de coronavirus, même si fabriquer en Chine reste toutefois moins onéreux ...La propagation du coronavirus pèse lourdement sur l'activité économique en Chine... mais créée des emploie ailleurs dans le monde, y compris dans l'Hexagone. Sandra, qui a bénéficié d'une formation express, vient d'être embauchée chez un fabricant de thermomètres en Seine-et-Marne qui a relancé sa production pour cause de coronavirus.

10% des signatures sur les 4,7 millions nécessaires pour organiser un référendum d'initiative partagée sur la privatisation d' ADP ont été obtenues depuis le lancement du compte à rebours le 13 juin. Les élections municipales peuvent-elles être reportées à cause du coronavirus ?

Pour ou contre la privatisation d' ADP ? Coronavirus : la Chine en quarantaine | ARTE Reportage - Продолжительность: 36:03 ARTE 643 297 просмотров. Patrick Weil sur la privatisation d' ADP : «C’est comme si l’on vendait le département de la Lozère» - Продолжительность: 20:10 Regards 3

L’épidémie du Covid-19 va coûter cher au secteur aérien mondial. Selon l'Association internationale du transport aérien (Iata), les compagnies aériennes pourraient perdre entre 63 et 113 milliards de dollars de chiffre d'affaires pour le transport des passagers en 2020. Cela représente une baisse du chiffre d’affaires global de 11% à 19% par rapport à l’année précédente. En février, l'Iata avait publié une première estimation bien plus douce: 29,3 milliards de dollars de perte. Ces turbulences se sont traduites par des perspectives très prudentes de la part des compagnies aériennes pour 2020.

>> A lire aussi - Air France-KLM bat de l’aile, le coronavirus inquiète : le conseil Bourse du jour

>> Rejoignez le Club Capital des Boursicoteurs sur Facebook (cliquez sur l'image)

  ADP voit sa privatisation s'éloigner à cause du coronavirus © Fournis par Capital Getty Images

Le Medef exhorte l’Etat à nationaliser les entreprises en difficulté .
Transport aérien, tourisme, automobile, aéronautique La liste des secteurs d'activité plombés par le coronavirus est longue. Les acteurs les plus en difficulté devraient passer dans le giron de l'Etat, juge le Medef."Il faudra effectivement que l'Etat soit là si besoin pour venir au secours des entreprises qui seraient dans une situation financière très difficile", a-t-il ajouté. "On est face à un phénomène totalement unique. Il ne s'agit pas d'une crise financière comme on a pu le connaître en 2008", a-t-il encore estimé, citant notamment l'exemple d'Air France, qui "n'a plus de chiffre d'affaires, ou quasiment plus", actuellement. "Il est légitime que l'Etat français (...

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 2
C'est intéressant!