•   
  •   

Entreprise Coronavirus: Air France-KLM dans la tourmente américaine

22:00  12 mars  2020
22:00  12 mars  2020 Source:   challenges.fr

ADP voit sa privatisation s'éloigner à cause du coronavirus

  ADP voit sa privatisation s'éloigner à cause du coronavirus Les conditions de marché ne sont pas du tout favorables à une quelconque opération de privatisation, en particulier pour ADP, a indiqué Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement français. La perspective d'une privatisation d'ADP est repoussée, du fait des turbulences provoquées par la propagation du coronavirus. "L’instabilité actuelle des marchés montre que les conditions de marché ne sont pas du tout favorables à une quelconque opération de privatisation et en particulier en ce qui concerne ADP", a déclaré Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement français, selon les propos rapportés par Reuters.

Air France-KLM © Christian Hartmann Air France-KLM

Très exposé aux Etats-Unis, le groupe Air France-KLM est particulièrement impacté par la décision de Donald Trump de fermer les frontières aux 26 pays européens de l'espace Schengen.

L’annonce par Donald Trump de la fermeture des frontières aux voyageurs en provenance des 26 pays européens de l’espace Schengen à partir de vendredi soir, pour une durée de 30 jours, est particulièrement rude pour Air France-KLM. L’action du groupe franco-néerlandais a d’ailleurs dévissé ce 13 mars dans la matinée de 15%, passant sous la barre des 2 milliards de capitalisation après avoir déjà perdu plus de 40 % de sa valeur en un mois. Lufthansa reculait de près de 12 %, ainsi que le groupe IAG, maison mère de British Airways et Iberia. A la clôture, le titre Air France-KLM a perdu 12,69% ce jeudi.

C’est confirmé : les aliments ne transmettent pas le coronavirus

  C’est confirmé : les aliments ne transmettent pas le coronavirus Dans un communiqué, daté du 9 mars, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a tenu à rassurer sur les risques d'infection au Covid-19, via les aliments. Pour l'heure, rien ne prouve que les aliments constituent une source de transmission du coronavirus. C'est ce qu'a indiqué le 9 mars dernier l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), dans un communiqué publié sur son site. "L'expérience que nous avons des épidémies précédentes dues à des coronavirus apparentés, SARS-CoV ou MERS-CoV, montre que la transmission via la consommation d'aliments n'a pas eu lieu.

Plusieurs raisons à cela : d’abord l’axe transatlantique est le plus important de l’activité long-courrier de la compagnie. Air France seule dessert 11 villes américaines et assure 121 vols hebdomadaires. "La zone USA représente 15% de notre chiffre d’affaires pour l’activité passager", précise la compagnie. Et une rentabilité estimée par les analystes du secteur proche de 20%. Selon eux, le groupe pourrait perdre près de 10 millions d’euros de chiffre d’affaires par jour. Le groupe est particulièrement exposé, notamment via son alliance avec Delta et Virgin Atlantic qui pèse 12 milliards de dollars de chiffre d'affaires.

Airbus paré au décollage, malgré le coronavirus ? : le conseil Bourse du jour

  Airbus paré au décollage, malgré le coronavirus ? : le conseil Bourse du jour UBS recommande d’acheter l’action Airbus, en dépit de l’impact du coronavirus sur les clients de l’avionneur, qui incite la banque suisse à abaisser son objectif de cours. Du point de vue de l’analyse graphique, l’action pourrait prochainement tenter un rebond technique. UBS reste positif sur l’action Airbus (code ISIN NL0000235190 - code mnémonique AIR). Même si le géant bancaire helvétique a dernièrement abaissé de 153 à 140 euros son objectif de cours sur la valeur, ce qui laisse entrevoir un potentiel d’appréciation théorique de 55%, à l’heure où nous écrivons ces lignes.

C’est également un coup dur dans la mesure, où la compagnie avait redéployé outre-Atlantique une partie des vols asiatiques affectés par l’impact du coronavirus. Air France avait en effet décidé d'augmenter en mars ses capacités vers New York, puis, en avril et en mai, d'ajouter des capacités vers New York, San Francisco, Seattle, Washington et Los Angeles. Même si "le redéploiement s’effectue également dans la zone Océan Indien, Caraïbes et en Afrique," précise la direction.

Face au Coronavirus, Air France coupe dans ses dépenses

  Face au Coronavirus, Air France coupe dans ses dépenses Pour réduire l'impact du coronavirus, la compagnie aérienne va prendre des mesures d'austérité.>> A lire aussi - Coronavirus : explosion du marché noir des masques de contrefaçon en Chine

Fragile financièrement

Si l’action Air France-KLM est particulièrement chahutée en Bourse, c’est aussi que le groupe est plus fragile financièrement que ses concurrents européens, font valoir les analystes. "Les groupes Lufthansa et IAG (British Airways) bénéficient d’une trésorerie plus solide et sont moins endettés, explique Yan Derocles, analyste chez Oddo Securities, rappelant que la période est d’autant plus problématique qu’elle tombe au moment où se constituent normalement les réservations pour l’été."

Le Medef exhorte l’Etat à nationaliser les entreprises en difficulté

  Le Medef exhorte l’Etat à nationaliser les entreprises en difficulté Transport aérien, tourisme, automobile, aéronautique La liste des secteurs d'activité plombés par le coronavirus est longue. Les acteurs les plus en difficulté devraient passer dans le giron de l'Etat, juge le Medef."Il faudra effectivement que l'Etat soit là si besoin pour venir au secours des entreprises qui seraient dans une situation financière très difficile", a-t-il ajouté. "On est face à un phénomène totalement unique. Il ne s'agit pas d'une crise financière comme on a pu le connaître en 2008", a-t-il encore estimé, citant notamment l'exemple d'Air France, qui "n'a plus de chiffre d'affaires, ou quasiment plus", actuellement. "Il est légitime que l'Etat français (...

Autre élément de fragilité : contrairement à Lufthansa, le flagship tricolore est moins en mesure de clouer au sol ses appareils pour faire des économies. La flotte du transporteur allemand est en effet "amortie par des avions détenus à 90% en propre, souligne Yan Derocles, ce qui n’est pas le cas d’Air France qui doit continuer à payer des loyers".

Coronavirus : Tesla va fermer son usine en Californie

  Coronavirus : Tesla va fermer son usine en Californie Le constructeur américain Tesla a annoncé la fermeture de son usine de Fremont en Californie à partir du 24 mars 2020. Tesla se met à l'arrêt. Le célèbre constructeur de voitures électriques a annoncé suspendre temporairement la production de son usine de Fremont, en Californie, à partir du 24 mars 2020. Cette décision était réclamée par les autorités depuis plusieurs jours, alors que les Etats-Unis enregistre un nombre croissants de personnes infectées par le coronavirus Covid-19. L'Etat de Californie a d'ailleurs ordonné le confinement de la population hier.

Quelle sera la facture totale ? Lors des résultats annuels 2019 publiés en février, le transporteur avait évalué à plus de 150 millions d’euros le manque à gagner lié à la réduction de voilure sur la Chine. Avant de le relever à près de 200 millions d’euros début mars. Mais c’était avant les annonces de Donald Trump.

Municipales, écoles, chômage partiel... les grandes annonces d'Emmanuel Macron face au coronavirus

  Municipales, écoles, chômage partiel... les grandes annonces d'Emmanuel Macron face au coronavirus Face à la propagation rapide du coronavirus en France, le président de la République s'est adressé aux Français ce jeudi 12 mars dans la soirée. Alors que la pandémie de Covid-19 se propage en France, Emmanuel Macron s'est adressé aux Français à 20 heures ce jeudi 12 mars. Le chef de l'État a commencé son allocution en déclarant qu'il s'agissait là de "la plus grave crise sanitaire qu'ait connue la France depuis un siècle". Face à l'ampleur de la situation, le président de la République a donc annoncé qu'à partir de lundi, les crèches, établissements scolaires et universités seraient fermés "jusqu'à nouvel ordre".

Chute des cours du pétrole

Seul petit point positif : les cours du pétrole qui sont tombés à 30 dollars le baril et qui sont une source d'économies très importantes pour le secteur aérien. Mais encore faut-il faire voler les avions..

A Bercy, on suit la situation de près. “Nous sommes extraordinairement vigilants sur la situation d’Air France et nous avons tous les moyens à disposition pour soutenir la compagnie aérienne, a dit Bruno Le Maire. Et s’il y a besoin de mesures supplémentaires, nous prendrons des mesures supplémentaires”, a-t-il ajouté.

Le made in France dopé par le coronavirus ?

  Le made in France dopé par le coronavirus ? Privée d'usines chinoises, une PME relance sa production en Seine-et-Marne. Les délocalisations pourraient être quelque peu remises en question par l'épidémie de coronavirus, même si fabriquer en Chine reste toutefois moins onéreux ...La propagation du coronavirus pèse lourdement sur l'activité économique en Chine... mais créée des emploie ailleurs dans le monde, y compris dans l'Hexagone. Sandra, qui a bénéficié d'une formation express, vient d'être embauchée chez un fabricant de thermomètres en Seine-et-Marne qui a relancé sa production pour cause de coronavirus.

Le made in France dopé par le coronavirus ? .
Privée d'usines chinoises, une PME relance sa production en Seine-et-Marne. Les délocalisations pourraient être quelque peu remises en question par l'épidémie de coronavirus, même si fabriquer en Chine reste toutefois moins onéreux ...La propagation du coronavirus pèse lourdement sur l'activité économique en Chine... mais créée des emploie ailleurs dans le monde, y compris dans l'Hexagone. Sandra, qui a bénéficié d'une formation express, vient d'être embauchée chez un fabricant de thermomètres en Seine-et-Marne qui a relancé sa production pour cause de coronavirus.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 4
C'est intéressant!