•   
  •   

Entreprise Coronavirus : LVMH va fabriquer du gel hydroalcoolique pour fournir les hôpitaux

09:55  16 mars  2020
09:55  16 mars  2020 Source:   capital.fr

Le made in France dopé par le coronavirus ?

  Le made in France dopé par le coronavirus ? Privée d'usines chinoises, une PME relance sa production en Seine-et-Marne. Les délocalisations pourraient être quelque peu remises en question par l'épidémie de coronavirus, même si fabriquer en Chine reste toutefois moins onéreux ...La propagation du coronavirus pèse lourdement sur l'activité économique en Chine... mais créée des emploie ailleurs dans le monde, y compris dans l'Hexagone. Sandra, qui a bénéficié d'une formation express, vient d'être embauchée chez un fabricant de thermomètres en Seine-et-Marne qui a relancé sa production pour cause de coronavirus.

Pour lutter contre l'épidémie du coronavirus , le groupe LVMH s’engage à produire du gel hydroalcoolique «en grande quantité» pour les hôpitaux . Ce dimanche 15 mars, on apprend que LVMH va fabriquer «en grande quantité» du gel hydroalcoolique à destination des hôpitaux .

PARIS (Reuters) - LVMH va produire des "quantités importantes" de gel hydroalcoolique et les offrir aux autorités sanitaires françaises pour faire face au risque de pénurie en pleine épidémie de coronavirus , a annoncé dimanche le groupe de luxe.

Coronavirus : LVMH va fabriquer du gel hydroalcoolique pour fournir les hôpitaux © Glasshouse Images / Getty Images Coronavirus : LVMH va fabriquer du gel hydroalcoolique pour fournir les hôpitaux

"L'ensemble des unités de production" en France des parfums et cosmétiques des marques Christian Dior, Guerlain et Givenchy seront mobilisées.

C'est une annonce forte de la part de LVMH. Le groupe de luxe va fabriquer "en grande quantité" du gel hydroalcoolique sur trois de ses sites de production français dédiés d'ordinaire à ses parfums et cosmétiques (Dior, Guerlain et Givenchy), et le donnera aux hôpitaux, a-t-il annoncé dimanche 15 mars. "Face au risque de pénurie constaté en France, Bernard Arnault (le PDG du groupe) a demandé à la branche parfums et cosmétiques de LVMH de mobiliser ses capacités de production pour fabriquer et offrir aux pouvoirs publics des quantités importantes de gel hydroalcoolique", précise un communiqué publié dimanche.

Airbus paré au décollage, malgré le coronavirus ? : le conseil Bourse du jour

  Airbus paré au décollage, malgré le coronavirus ? : le conseil Bourse du jour UBS recommande d’acheter l’action Airbus, en dépit de l’impact du coronavirus sur les clients de l’avionneur, qui incite la banque suisse à abaisser son objectif de cours. Du point de vue de l’analyse graphique, l’action pourrait prochainement tenter un rebond technique. UBS reste positif sur l’action Airbus (code ISIN NL0000235190 - code mnémonique AIR). Même si le géant bancaire helvétique a dernièrement abaissé de 153 à 140 euros son objectif de cours sur la valeur, ce qui laisse entrevoir un potentiel d’appréciation théorique de 55%, à l’heure où nous écrivons ces lignes.

va fabriquer "en grande quantité" du gel hydroalcoolique sur trois de ses sites de production français dédiés d'ordinaire à ses parfums et cosmétiques (Dior, Guerlain et Givenchy), et le donnera aux hôpitaux , annonce-t-il dimanche. "Face au risque de pénurie constaté en France, a demandé à la

Le groupe de luxe LVMH a annoncé se lancer dans la fabrication de gels hydroalcooliques pour les distribuer gracieusement aux hôpitaux , notamment aux établissements APHP.

"L'ensemble des unités de production" en France des parfums et cosmétiques des marques Christian Dior, Guerlain et Givenchy, situées respectivement à Saint-Jean de Braye (près d'Orléans), Chartres et Beauvais, a précisé un porte-parole à l'AFP, seront ainsi mobilisées "dès lundi". Ces gels seront ensuite "livrés gracieusement aux autorités sanitaires françaises, prioritairement" aux 39 hôpitaux de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), une initiative qui durera "le temps nécessaire", dit le groupe. Douze tonnes seront fabriquées dès la première semaine, et davantage par la suite.

>> A lire aussi - Coronavirus : 368 morts en 24 heures en Italie, notre carte de l'épidémie en temps réel​

Pas de rupture de stock

L'AP-HP connaissait des "tensions d'approvisionnement sur les gels hydroalcooliques, mais pas de rupture de stock", a précisé une porte-parole, selon laquelle "d'autres entreprises se sont manifestées pour faire des propositions de dons, qui sont en cours de finalisation". Le directeur général de l'AP-HP Martin Hirsch "remercie LVMH pour sa réactivité : ils nous ont fait une proposition samedi à 21H00, qui s'est concrétisée dimanche à 15H00", a-t-il déclaré à l'AFP. Vendredi dernier le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé la création d'un fonds d'amorçage pour "soutenir l'effort de recherche des équipes de l'AP-HP" mobilisées face à l'épidémie, auquel la société d'investissement Tikehau Capital fera, de son côté, un don d'un montant non divulgué.

>> A lire aussi - Coronavirus : "50 à 70%" des Français seront "probablement" contaminés, estime Jean-Michel Blanquer

Après les masques, pourquoi la France risque une pénurie de tests .
Après la polémique autour de la pénurie de masques, un autre front, autour du manque de tests de dépistage cette fois, semble lui aussi prendre de l'ampleur. Explication.L'arrêté du 7 mars dernier permet en effet aux laboratoires de biologie médicale de réaliser les tests de dépistage du Covid-19, mais les biologistes sont confrontés à une difficulté insurmontable : le manque de produits pour réaliser ces tests, limitant de fait les capacités de dépistage et la prise en charge des patients en ambulatoire et à l’hôpital.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 2
C'est intéressant!