•   
  •   

Entreprise Chloroquine, remdesivir, Avigan... ces pistes de médicaments qui donnent de l’espoir

14:05  19 mars  2020
14:05  19 mars  2020 Source:   capital.fr

Airbus paré au décollage, malgré le coronavirus ? : le conseil Bourse du jour

  Airbus paré au décollage, malgré le coronavirus ? : le conseil Bourse du jour UBS recommande d’acheter l’action Airbus, en dépit de l’impact du coronavirus sur les clients de l’avionneur, qui incite la banque suisse à abaisser son objectif de cours. Du point de vue de l’analyse graphique, l’action pourrait prochainement tenter un rebond technique. UBS reste positif sur l’action Airbus (code ISIN NL0000235190 - code mnémonique AIR). Même si le géant bancaire helvétique a dernièrement abaissé de 153 à 140 euros son objectif de cours sur la valeur, ce qui laisse entrevoir un potentiel d’appréciation théorique de 55%, à l’heure où nous écrivons ces lignes.

En France, , directeur de l 'Institut hospitalo-universitaire de Marseille (IHU) qui a lancé des essais cliniques consacrés à ce traitement. Leur résultats sont "prometteurs" a indiqué mardi 17 mars 2020 le gouvernement français qui a annoncé qu'ils allaient être étendus.

La chloroquine suscite de nombreux espoirs pour traiter le coronavirus. La chloroquine est dans tous les esprits. Ce médicament , commercialisé depuis les années 30, s’utilise Une étude saluée par le ministre de la Santé. “J'ai pris connaissance des résultats et j'ai donné l'autorisation pour qu'un

Chloroquine, remdesivir, Avigan... ces pistes de médicaments qui donnent de l’espoir © Bloomberg / Contributeur / Getty Images Chloroquine, remdesivir, Avigan... ces pistes de médicaments qui donnent de l’espoir

Alors que le nombre de personnes infectées par le Covid-19 continue d’augmenter, les instituts de recherche sont à l’oeuvre pour trouver un remède. Différents essais cliniques sont d’ores et déjà prévus.

Pendant que les Français sont confinés chez eux, professionnels de santé et chercheurs se mobilisent dans la lutte contre le coronavirus. Et déjà plusieurs pistes de médicaments potentiellement efficaces pour guérir les patients du Covid-19 sont sur la table. Comme la chloroquine, cette molécule plébiscitée par le Professeur Didier Raoult, directeur de l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranéen Infection de Marseille (Bouches-du-Rhône). Mais aussi l’Avigan, un médicament antigrippal du Japonais Fugifilm, ou encore d’autres molécules comme le remdévisir ou le lopinavir, qui auraient déjà fait leurs preuves lors de tests contre le VIH et Ebola. Tour d’horizon des avancées médicales qui donnent de l’espoir en cette période de crise sanitaire.

Faut-il généraliser la chloroquine sans attendre ?

  Faut-il généraliser la chloroquine sans attendre ? Les résultats encourageants de l’essai clinique du Professeur Didier Raoult ont poussé le ministère de la Santé à lancer une expérimentation de la chloroquine à plus grande échelle. Mais les résultats ne sont pas attendus avant au moins quinze jours, et l’épidémie de coronavirus progresse. Foncer ou attendre ? À l’Institut-hospitalo-universitaire (IHU) de Marseille, le test clinique à base de chloroquine — un antipaludéen de synthèse, commercialisé sous le nom de Nivaquine ou Plaquenil — que le professeur Didier Raoult a réalisé sur 24 patients positifs au coronavirus a donné des résultats encourageants.

Les dynamiques de l ’épidémie “dépendent de l ’adhésion de chacun aux mesures barrières et de confinement” a-t-elle indiqué, estimant qu’“un freinage important” de l ’épidémie devrait pouvoir être observé Chloroquine , remdesivir , Avigan ces pistes de médicaments qui donnent de l ’ espoir .

Responsable de l ’unité maladies tropicales ayant pris en charge le voyageur au CHU de Bordeaux, le Pr Denis Malvy a relayé cette bonne nouvelle aux médias et donné des détails sur le Ce n'est pas un hasard si le remdesivir a été pressenti comme un médicament utile pour lutter contre ce coronavirus.

La chloroquine, médicament miracle ?

Selon le Professeur Didier Raoult qui dirige l’Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranéen Infection de Marseille (Bouches-du-Rhône), ce traitement antipaludéen aurait des effets encourageants pour soigner les patients contaminés par le coronavirus. Mais prudence, un premier essai a été réalisé sur seulement 24 patients infectés. Comme le professeur l’explique dans une conférence filmée et diffusée sur Youtube, ces derniers ont pris du Planequil (un des noms commerciaux de la molécule), et six jours plus tard, seulement 25 % d’entre eux sont encore porteurs du virus. Les hôpitaux de Nice et d’Avignon ont accepté de fournir les patients qui n’ont pas suivi ce traitement, ce qui a permis à l’équipe qui pilote ce protocole expérimental de comparer la “négativation du portage viral” chez ces patients. Ainsi, ce premier essai clinique a conclu que 90 % de ceux qui n’ont pas reçu le traitement sont toujours positifs.

Immobilier et Covid-19 : le pire n'est pas du tout le plus sûr

  Immobilier et Covid-19 : le pire n'est pas du tout le plus sûr La Tribune publie chaque jour des extraits issus des analyses diffusées sur Xerfi Canal. Aujourd'hui: immobilier et Covid-19, le pire n'est pas du tout le plus sûrLa Tribune publie chaque jour des extraits issus des analyses diffusées sur Xerfi Canal.

Avec la chloroquine , le remdesivir est aussi parmi les médicaments inclus dans le programme d'essais cliniques multinational de l ’OMS. Les deux autres produits à l’étude sont une combinaison de deux médicaments anti-VIH: le lopinavir et le ritonavir et le lopinavir et ritonavir avec interféron bêta.

La chloroquine , la forme synthétique de la quinine, utilisée pour traiter la malaria, pourrait aussi permettre de lutter contre le virus, des scientifiques Outre les vaccins, sur la liste des médicaments en lice pour combattre le Covid-19, il y a notamment le remdesivir de l 'Américain Gilead.

Une vaste essai clinique promu par l’Inserm prévu fin mars

Il s’agit d’un des vingt projets de recherche lancés en France pour lutter contre la pandémie. Cet essai clinique, prévu à l’échelle européenne, doit comparer quatre traitements différents auprès de 3.200 personnes atteintes d’une forme sévère du Covid-19 dont 800 Français. Chaque patient se verra attribuer un traitement au hasard. L’objectif de cet essai est d’évaluer l’efficacité de quatre combinaisons thérapeutique : le remdesivir, le lopinavir, la combinaison lopinavir et interféron, ainsi que les traitements non spécifiques appliqués actuellement sur les malades en réanimation comme l’oxygène et la ventilation. Certaines des molécules qui seront testées sur les patients ont déjà fait leurs preuves en laboratoire ou sur animal contre d’autres virus. C’est le cas du remdesivir contre Ebola par exemple. Ou du lopinavir contre le virus d’immunodéficience humaine (VIH). La stratégie de cet essai clinique, piloté par la professeure Florence Ader, chef adjointe du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital de la Croix Rousse à Lyon, est d’effectuer un “repositionnement de médicaments”, une méthode classique en cas d’urgence épidémique. L’essai clinique devrait démarrer avant le 20 mars.

Trois décès suspects dans les traitements contre le coronavirus

  Trois décès suspects dans les traitements contre le coronavirus L'ANSM a alerté lundi 30 mars sur les possibles "effets secondaires graves" des traitements, après trois décès suspects. L'Agence du médicament (ANSM) a averti lundi 30 mars que les traitements testés contre le Covid-19 pouvaient entraîner des effets indésirables graves et ne devaient "en aucun cas" être utilisés en automédication, alors que trois décès potentiellement liés à ces traitements ont été signalés.

La chloroquine est testée actuellement pour combattre le coronavirus. Les premiers résultats seraient prometteurs, selon le ministre de la Santé. Le point sur ce que l'on sait de ce traitement. Un laboratoire marseillais, l'IHU Méditerranée Infection, teste depuis quelques jours maintenant les effets

La chloroquine , la forme synthétique de la quinine, utilisée pour traiter la malaria, pourrait aussi permettre de lutter contre le virus. Outre les vaccins, sur la liste des médicaments en lice pour combattre le Covid-19, il y a notamment le remdesivir de l 'Américain Gilead.

>> A lire aussi - Coronavirus : 89 nouveaux décès et plus de 1.400 cas supplémentaires en 24 heures, notre carte de France de l’épidémie

L’Avigan, l’antigrippal de Fujifilm

Et non, Fugifilm ne fait pas que des produits de bureautique ou de photographie ! La société dispose aussi d’un fabricant mondial de systèmes médicaux et est aussi présente dans le secteur pharmaceutique, comme l’illustre l’Avigan. Ce médicament antigrippal serait une autre piste pour soigner les patients contaminés par le coronavirus. Mardi 17 mars, le ministère chinois des sciences et technologies a en effet affirmé que des essais cliniques avaient donné de très bons résultats. Ces derniers proviennent de deux études cliniques : la première a été menée sur 80 patients dans un hôpital à Shenzhen (sud de la Chine), et la seconde dans un hôpital de Wuhan auprès de 120 patients.

Ces sociétés et organisations aéronautiques s'attaquent à l'impact environnemental des voyages aériens sur .
© Gracieuseté de JetBlue De l'installation de panneaux solaires dans les aéroports au développement d'un avion léger tout électrique, ces lauréats des Global Vision Awards mettent l'industrie aéronautique au défi de faire mieux . Les prix Global Vision Travel + Leisure visent à identifier et à honorer les entreprises, les particuliers, les destinations et les organisations qui s'efforcent de développer des produits, des pratiques et des expériences de voyage plus durables et responsables.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!