•   
  •   

Entreprise Mobilisation générale dans les labos pour trouver le « Covid-killer »

12:05  20 mars  2020
12:05  20 mars  2020 Source:   latribune.fr

Société générale vole au secours de ses clients en difficulté

  Société générale vole au secours de ses clients en difficulté Société générale se mobilise pour soutenir ses clients - professionnels, TPE et entreprises - en difficulté en raison du coronavirus. Face à l'impact de l'épidémie de Covid-19 sur ses clients, Société Générale monte au créneau. La banque au logo rouge et noir a annoncé s'engager auprès de ses clients Professionnels, TPE et Entreprises à évaluer ensemble les retombées de la crise du coronavirus et à leur proposer sous 48 heures les meilleures solutions. Plusieurs mesures ciblées ont notamment été prises pour répondre en particulier aux besoins exceptionnels de trésorerie.

Covid -19 : combien y a-t-il de lits en réanimation en France, va-t-on en manquer ? Les hôpitaux devraient mobiliser tous les respirateurs disponibles, notamment ceux placés hors des services Tous les jours, à la mi-journée, les dernières infos sur l’épidémie de Covid -19 en France et dans le monde.

Le Covid -19 est une crise sanitaire, mais aussi économique et sociale angoissante qui impacte déjà durement les entreprises françaises, dans tous les secteurs Pour cette raison, les rédactions de La Tribune, à Paris et dans les territoires, se mettent dès ce lundi à 100% en télétravail pour limiter leurs

  Mobilisation générale dans les labos pour trouver le « Covid-killer » © Fournis par La Tribune

Depuis quinze jours, les annonces de remèdes miracles contre le coronavirus sont fréquentes : vitamine C et propolis, chloroquine contre le paludisme, traitement anti VIH... Mais avant de pouvoir crier victoire, le milieu médical le sait : il faudra en passer par des essais cliniques. Si le Covid-19 n'est pas le premier coronavirus à provoquer une infection respiratoire appelée Sras (syndrome respiratoire aigu sévère), les laboratoires pharmaceutiques n'ont pas encore de traitement efficace. Peut-être parce que jusqu'ici, le Sras n'a jamais été considéré comme une maladie grave et un vrai danger sanitaire. Du coup, les projets développés après la première contamination inquiétante en 2013 n'ont pas encore abouti.

Coronavirus: TechnipFMC reporte sa scission

  Coronavirus: TechnipFMC reporte sa scission Le groupe poursuit néanmoins "ses préparatifs afin que les deux entreprises soient prêtes à se séparer lorsque les marchés seront suffisamment rétablis".Moins de trois ans après la fusion qui a donné naissance à TechnipFMC, le groupe avait annoncé fin août qu'il allait de nouveau se scinder pour donner naissance à deux entreprises, basées respectivement à Houston et Paris.

Le service de sécurité intérieure israélien, connu sous le nom de Shin Bet, a été autorisé par le gouvernement à surveiller les déplacements des malades du Covid -19 Ces informations devraient normalement être supprimées à la levée de l'état d'urgence décrété le 16 mars dans le pays, mais

«La mobilisation des 15000 techniciens et ingénieurs est entière et leur rôle est essentiel pour des réseaux vitaux à la vie et l’économie du pays la capacité des opérateurs à absorber les pics de consommation Coronavirus : la carte interactive pour suivre l'évolution du Covid -19 dans le monde.

À la recherche d'un "Covid killer" qui s'ignore

Mais depuis les contaminations du nouveau coronavirus, en décembre, petits et grands laboratoires se sont relancés dans la course. Face à l'épidémie croissante, ils ont ressorti les candidats potentiels de leurs « pipes » et testé en masse toutes leurs molécules susceptibles d'avoir de l'effet. Alors que lancement d'un nouveau médicament prend plus de six ans entre sa découverte et les pharmacies, la seule stratégie vraiment rapide consiste à trouver quel traitement existant sera efficace pour lutter contre ce nouveau virus, afin gagner du temps, beaucoup de temps.

3.200 patients européens contaminés en test

Mi-mars, l'Alliance de scientifiques pour les sciences de la vie et de la santé (Aviesan) s'est mobilisée pour accélérer la recherche sur le virus. Parmi les vingt projets retenus et soutenus par le ministère de la Santé, certains concernent des traitements qui pourraient soigner les patients contaminés au Covid-19. Un essai clinique européen promu par l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) s'apprête à évaluer et comparer au moins quatre combinaisons thérapeutiques sur 3 200 patients contaminés, dont 800 en France. Ce test qui devrait démarrer cette semaine, permettra de valider scientifiquement les rumeurs que l'on entend ça et là sur ce qui pourrait ou non fonctionner. Il permettra de mesure l'efficacité de traitements déjà en pharmacie ou en fin de développement.

Coronavirus: les courtiers demandent des mesures exceptionnelles pour le crédit immobilier

  Coronavirus: les courtiers demandent des mesures exceptionnelles pour le crédit immobilier Alors que la France est paralysée par l'épidémie de Covid-19, l’Association professionnelle des intermédiaires en crédits demande aux pouvoirs publics des aménagements pour aider les emprunteurs à rembourser leur emprunt. Pour soutenir l’activité du marché immobilier durant la crise liée au Covid-19, les courtiers demandent aux ministères du Logement et des Finances de prendre des mesures temporaires pour aider les ménages à faire face au remboursement de leur crédit immobilier ou à la mise en place de celui-ci.

COVID -19. La stratégie de la France face à l'épidémie de coronavirus va à l'encontre des préconisations de l'OMS et de ce qui a été mis Elle invite les Français à "limiter leurs déplacements" et annonce une offre de transports réduite dans les jours à venir sur les liaisons longue distance sans

L’épidémie de la COVID -19 entraîne une série de changements dans les pharmacies. Ce changement pourrait s’avérer fort utile pour inoculer la population si un vaccin contre la COVID -19 était inventé.

Anti Ebola ou anti VIH ?

Parmi les molécules retenues, quelques unes tiennent la corde. La société californienne Gilead mise notamment sur un antiviral expérimental : le remdesivir. Lancée contre les virus émergents et testée contre Ebola, cette molécule vise à stopper la multiplication du virus dans le corps des malades. Comme le confirme Gilead : « Plusieurs essais cliniques sont actuellement en cours pour évaluer l'efficacité et la sécurité de ce traitement expérimental chez des patients atteints du Covid-19. Les premiers résultats sont prévus fin avril. » Même sans certitudes, le labo a quand même pris les devants : « Par anticipation des besoins futurs potentiels, nous avons accéléré la production. »

Autre « Covid-killer » potentiel, le Kaletra du laboratoire AbbVie est un traitement contre le VIH. L'essai clinique européen va le tester seul, mais aussi en association avec un « interféron bêta » du laboratoire Merck, c'est-à-dire une molécule qui imite celle naturellement produite par notre système immunitaire pour mieux résister aux infections.

Drôle de "saison des AG" pour les petits actionnaires à l'heure du coronavirus

  Drôle de Avec la crise du Covid-19, réunir des actionnaires en assemblées générales relève du casse-tête. Faut-il les tenir à huis clos, avec accès via internet, ou les reporter après la sortie du confinement? L’une des seize ordonnances parues hier au JO autorise ces deux formules. Elior a devancé l’appel. Dès le vendredi 20 mars, avant même la publication des ordonnances gouvernementales au Journal officiel de ce jeudi, le groupe de restauration collective a tenu son assemblée générale (AG) à huis clos, suivie par quelque 140 personnes connectées via internet.

Depuis le début de la pandémie Covid -19, les cours du pétrole brut s'effondrent progressivement passant en une « La récession dans le secteur pétrolier s'observerait dans l 'hypothèse d'une entrée dans un marché baissier avec un taux d'au moins 20 % du prix par rapport à un sommet récent », a

Dans le foyer du coronavirus, à Wuhan, en Chine, le taux de mortalité est plus faible que la moyenne, affirme une étude publiée dans Nature Medicine le 19 mars. Ces informations arrivent alors que l’Italie vient de dépasser la Chine en nombre de décès liés à cette pandémie.

Anti paludique miraculeux ou mirage de la chroraquine ?

On entend aussi beaucoup parler ces jours-ci de la chloraquine, une molécule utilisée depuis longtemps contre le paludisme. Si le Pr Didier Raoult du CHU de Marseille vante son efficacité sur le Covid-19, la communauté scientifique reste prudente. En effet, les chiffres encourageants cités par le Pr Raoult seraient issus du point presse du gouvernement central chinois qui ne comporte aucune donnée clinique précise. Et l'étude qu'il a menée lui-même sur 24 patients ne respecte pas totalement les règles strictes des essais cliniques (avec un groupe placebo). Avant de crier victoire contre le Covid-19, les autorités de santé demandent de nouveaux essais qui vont être menés à Lille. Néanmoins, la chloraquine reste un candidat sérieux et Sanofi s'est déclaré prêt à offrir 300 000 doses de son antipaludique Plaquenil (avec cette molécule) aux autorités françaises pour ces essais.

Les États-Unis ont déjà approuvé le recours, contre le nouveau coronavirus, à la chloroquine, un traitement antipaludéen qui a "montré des résultats préliminaires très très encourageants", a annoncé le président Donald Trump."Nous allons pouvoir rendre ce médicament disponible quasiment immédiatement", a-t-il assuré lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, estimant que cela pourrait "changer la donne" face à la pandémie. Néanmoins, ce médicament anti paludique a pas mal de risques d'effets secondaires comme une baisse de vision ou des problèmes cardiaques. Pour avoir un effet anti viral intéressant, il doit être administré à hautes doses et comme il est très vite toxique pour l'organisme...  Si on décide d'utiliser cette molécule contre le Covid 19, il faudra bien définir la posologie et créer une nouvelle version du médicament.

Le crash pour la constellation satellitaire OneWeb ?

  Le crash pour la constellation satellitaire OneWeb ? OneWeb a déposé une "demande volontaire" auprès du tribunal de faillite des États-Unis pour se mettre sous la protection du chapitre 11.Airbus fabrique en Floride dans le cadre d'un partenariat avec OneWeb (OneWeb Satellites) les 650 satellites tandis que Arianespace a dans son carnet de commandes 18 lancements OneWeb encore à réaliser.

PME, multinationales : mobilisation générale pour produire gel et masques Abonnés. En France comme dans le monde entier, les labos sont en ébullition. Un malade du Covid -19 a été traité début mars avec du remdésivir, et l’amélioration de son état, relatée dans un article scientifique, a soulevé

Vous trouverez davantage d'informations dans la déclaration sur la protection des données. Dans le même temps, l'exsaspération monte du côté des acteurs du monde de la culture. Car, face à la pandémie, le gouvernement a décidé d'interdire les regroupements de plus cent personnes.

Anti polyarthrite ou anticorps de patients guéris ?

De leur côté, le big pharma Sanofi et la biotech américaine Regeneron proposent aussi leur traitement injectable contre la polyarthrite rhumatoïde Kevzara. Selon eux, cet anticorps dit monoclonal, autorisé sur le marché européen depuis 2017, pourrait aussi être efficace contre le Covid-19. Enfin, dans un autre domaine, le laboratoire japonais Takeda se distingue en développant la mise au point d'une « immunoglobuline ». Issues du plasma des patients guéris, les immunoglobulines sont des concentrés des anticorps produits par leurs systèmes immunitaires pour tuer le virus. Ce type de traitement nécessite beaucoup de patients donneurs de plasma et ils sont long à mettre au point.

À quand un vaccin ?

Dans l'idéal, la meilleure arme contre ce nouveau coronavirus serait la mise au point d'un vaccin, mais ce n'est pas pour tout de suite. Lundi, un premier vaccin expérimental a été injecté à un patient pour un essai clinique américain. De même, les chinois se sont lancés dans la course avec des essais sur les humains. Dans la bataille économique, le laboratoire allemand CureVac, situé à Tübingen, a fait parler de lui récemment : son PDG a été reçu par Donald Trump, alors que le labo affirmait être à quelques mois d'un projet de vaccin Covid-19. Si le président américain a tenté de racheter le laboratoire allemand, comme l'affirme le gouvernement d'Angela Merkel, son initiative a échoué et le PDG de CureVac a quitté l'entreprise. Dans cette course au vaccin, Sanofi est aussi sur les rangs et annonce s'être associé avec le ministère de la Santé américain mi-février.

Mais les médecins le savent bien, à partir du moment où un virus est identifié, il faut plus d'un an pour qu'un vaccin soit mis au point et arrive sur le marché. Il faudra donc attendre 2021 pour y parvenir en masse. Pour l'instant, seul un traitement déjà développé et efficace ou une association de deux ou plusieurs traitements pourrait donc améliorer l'état des patients qui développent des formes graves de la maladie.

Cette bataille économique est donc aussi une question d'argent : Emmanuel Macron a annoncé sa décision d'augmenter de cinq milliards d'euros sur 10 ans le budget de la recherche en France, en marge d'une visite à l'Institut Pasteur à Paris. "La crise du COVID-19 nous rappelle le caractère vital de la recherche scientifique et la nécessité d'investir massivement pour le long terme. J'ai décidé d'augmenter de 5 milliards d'euros notre effort de recherche, effort inédit depuis la période de l'après-guerre", a annoncé le chef de l'État dans un tweet.

Société générale ne versera pas de dividende, met en avant son bilan solide .
Société générale supprime le dividende au titre de l'exercice 2019 et suspend ses objectifs pour 2020. La banque travaille à l'analyse de scénarios potentiels et de leurs impacts sur ses résultats, ainsi qu'à d'éventuelles mesures correctrices. Société générale ne gâtera pas ses actionnaires cette année. Au vu de la propagation de la pandémie de coronavirus, qui a un lourd impact sur nos banques et a fait dévisser les actions du compartiment, le Conseil d'administration de la banque au logo rouge et noir a décidé de supprimer toute distribution de dividende au titre de l’exercice 2019.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!