•   
  •   

Entreprise Après les masques, pourquoi la France risque une pénurie de tests

18:01  26 mars  2020
18:01  26 mars  2020 Source:   capital.fr

Production de gel, masques, aide respiratoire… une task force réunie autour de Bernard Arnault

  Production de gel, masques, aide respiratoire… une task force réunie autour de Bernard Arnault Plusieurs sites de LVMH fabriquent à grande échelle les produits essentiels à la lutte contre l’épidémie. “Notre efficacité opérationnelle en temps de paix est d’autant plus appréciable en temps de guerre”, souligne le secrétaire général de LVMH, Marc-Antoine Jamet. “C’est tout de même difficile de créer un pont aérien régulier avec la Chine”, nuance Claude Martinez, le président de la branche parfums et cosmétiques du groupe. Tous deux font partie de la cellule de crise d’une dizaine de personnes que Bernard Arnault a réunie autour de lui pour participer à la lutte contre le Covid 19.

Près d'une semaine après le premier tour des municipales – maintenu malgré la pandémie du coronavirus – certains citoyens mobilisés pour «Je pense que c'était une erreur, on savait très bien que le deuxième tour n'aurait pas lieu le dimanche suivant et on nous a envoyé prendre des risques »

La France a du mal à appliquer ces mesures offensives, mais le ministère de la Santé affirme vouloir y rémédier autant que possible. Mais dans notre pays, des organisations de médecins et de biologistes médicaux dénoncent la pénurie de matériel dédié aux tests .

Après les masques, pourquoi la France risque une pénurie de tests © Pixabay Après les masques, pourquoi la France risque une pénurie de tests

Après la polémique autour de la pénurie de masques, un autre front, autour du manque de tests de dépistage cette fois, semble lui aussi prendre de l'ampleur. Explication.

Après avoir longuement tergiversé la France vient d’annoncer un dépistage massif de la population conformément aux nouvelles recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Mais pourquoi n'a-t-on pas eu recours plus tôt à cette politique préventive ? La France peut-elle encore rattraper son retard ? Y a-t-il pénurie de tests en France ?

L'arrêté du 7 mars dernier permet en effet aux laboratoires de biologie médicale de réaliser les tests de dépistage du Covid-19, mais les biologistes sont confrontés à une difficulté insurmontable : le manque de produits pour réaliser ces tests, limitant de fait les capacités de dépistage et la prise en charge des patients en ambulatoire et à l’hôpital.

Pernod Ricard fait un don massif d’alcool pur, pour produire des gels hydroalcooliques

  Pernod Ricard fait un don massif d’alcool pur, pour produire des gels hydroalcooliques Pernod Ricard offre 70.000 litres d'alcool pur au laboratoire Cooper, premier fournisseur de gels hydroalcooliques en pharmacie. Pernod Ricard met la main à la poche, face à la pandémie de coronavirus. Ricard SAS a décidé de faire don de 70.

Les masques de protection respiratoire ( de type FFP, pour Filtering Facepiece Particules) : efficaces, mais à durée d’utilisation limitée. Y a-t-il un risque de pénurie en France ? Ruptures de stock ou délais d’approvisionnement allongés… Face à la propagation du SARS-CoV-2, les fabricants de

Face aux risques de propagation du virus H1N1, Roselyne Bachelot, alors ministre de la santé, stocke massivement des masques . Fin 2009, la France dispose ainsi de 723 millions de masques FPP2, et de 1 milliard de masques chirurgicaux, stockés dans les plates-formes logistiques de l’Etablissement

Pour mieux comprendre la situation, Capital a interrogé Valéry Perinet, P-DG de la Société Atothis, l’une des six entreprises françaises habilitées à distribuer les kits de tests au Covid-19. Basée à Saint-Jean-de-Vedas dans l'Hérault, Atothis est partenaire du groupe franco-anglais Novacyt, spécialiste mondial du cancer et des maladies infectieuses, et fabricant du premier test rapide de dépistage du coronavirus Covid-19.

Quelle solution de dépistage proposez-vous ? Nous disposons d’un test rapide produit par notre partenaire Novacyt, d'une très grande fiabilité. Ce test minimise en effet les risques de faux négatifs ou de faux positifs puisqu’il a été conçu à partir de la souche Covid-19 détectée à Wuhan pendant la crise chinoise. Sa spécificité par rapports aux autres tests existants, c’est d’avoir été conçu pour détecter uniquement la souche virale du Covid-19. La stratégie de Novacyt, dès l’apparition du virus, a été de se concentrer sur le Covid-19 afin de produire un test mettant beaucoup moins de temps que les tests PCR classiques. Le nôtre est ainsi capable de fournir des résultats en 60-90 minutes contre plus de deux heures pour les autres.

La "lente agonie" de la première usine française de masques respiratoires

  La L'ex-principale usine de masques respiratoires en France a connu une lente agonie sur la dernière décennie, jusqu'à sa fermeture il y a deux ans pour "motif économique" et dans l'indifférence générale. D'anciens salariés tentent toutefois désormais de relancer une production ...Alors que la pandémie de coronavirus poursuit son inexorable propagation, le manque de protections (masques, etc) est malheureusement criant en France, d'autant qu'un certain nombre de masques à destination de notre pays a été détourné...

Il n'y a "pas de pénurie " en France de médicaments à base de chloroquine, sous les feux des Pourquoi la question divise les médecins. "À date, il n'y a pas de pénurie en hydroxychloroquine ni en chloroquine", a En visite à l'hôpital militaire de Mulhouse, Macron, masqué , promet plus de tests .

La pénurie de masques de protection respiratoire, objet d’une polémique depuis plusieurs jours, est due à Vendredi 20 mars, interrogé au 20 heures de France 2,le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, Laurent Nunez, avait carrément refusé de reconnaître l’existence d’ une pénurie de

Combien de tests pouvez-vous réaliser avec votre kit de dépistage ? De quels stocks disposez-vous ? Nous pouvons faire 96 tests de dépistage par kit. Nous disposons aujourd'hui d’un peu moins de 20.000 tests en stock, soit près de 200 kits. Nous avons déjà du mal à répondre à la demande actuelle, mais nous espérons pouvoir avoir en stock dans les 2 à 3 semaines qui viennent près de 50.000 tests complémentaires. Le problème, c’est qu’aujourd’hui, notre partenaire Novacyt est complètement submergé de demandes provenant du monde entier…

Quelle est la capacité de production de votre partenaire Novacyt ? La semaine dernière, Novacyt était en capacité de produire 4.000 kits par semaine (soit près de 384.000 tests), mais il viennent de signer mercredi 25 mars un nouvel accord avec un partenaire industriel qui devrait leur permettre d’augmenter leur capacité de production dans les jours à venir. Selon les informations dont nous disposons, Novacyt ambitionne, à terme, de produire environ 2 millions de tests Covid-19 par mois. Pour l’instant toutefois, tout le monde subit la pénurie. Et Novacyt rencontre aussi des problèmes d’approvisionnement en matières premières pour fabriquer ses tests. Aujourd’hui, tous les pays rencontrent des problèmes de pénurie… En France, nous aurions pu nous y prendre un peu plus à l’avance, ce qui nous aurait permis de pouvoir répondre à l’urgence.

Coronavirus : LVMH va produire du gel hydroalcoolique pour le distribuer aux hôpitaux

  Coronavirus : LVMH va produire du gel hydroalcoolique pour le distribuer aux hôpitaux Le groupe de luxe LVMH va fabriquer "en grande quantité" du gel hydroalcoolique sur trois de ses sites de production français dédiés d'ordinaire à ses parfums et cosmétiques pour les donner aux hôpitaux. Le groupe de luxe LVMH va fabriquer "en grande quantité" du gel hydroalcoolique sur trois de ses sites de production français dédiés d'ordinaire à ses parfums et cosmétiques (Dior, Guerlain et Givenchy), et le donnera aux hôpitaux, annonce-t-il dimanche.

D’autant que les personnels soignants de La Réunion affirment avoir reçu, mardi, un stock de 120.000 masques FFP2 "pourris", rapporte la chaîne de radio Coronavirus: des soignants devant le Conseil d'Etat pour demander masques , tests et chloroquine. Coronavirus: pourquoi les sprays nasaux sont

Y a-t-il un risque prochain de pénurie alimentaire ? Armée appelée davantage en renfort, première évacuation de patients de l’Est par TGV médicalisé, plan de relance pour l’hôpital : la mobilisation s’intensifie en vue des « jours difficiles » qui attendent encore la France face à la vague de l’épidémie

Depuis combien de temps disposez-vous de ces tests rapides ?Nous disposons de ces tests depuis le 5 février. Nous avons entrepris des démarches dont une avec l’Institut Pasteur, pour la vérification des performances de notre produit, et nous avons en parallèle passé commande auprès de la biotech Novacyt afin de détenir des stocks en début de crise. Mais nos stocks n’étaient pas très importants dans la mesure où nous ne connaissions pas la feuille de route de l’équipe gouvernemental…

Quels ont été les freins en France pour la diffusion de vos kits ?

Les laboratoires d’analyses ne peuvent pas se mettre à faire des tests du jour au lendemain, il faut des autorisations officielles, il faut des protections individuelles, une formation technique spécifique… Et il faut ensuite que les automates de laboratoire (machines servant à réaliser les tests) qui sont des systèmes “fermés” puissent être déverrouillés pour des tests autres que ceux fournis par le fabricant de la machine. Or pour cela aussi, il faut du temps, ainsi que le bon vouloir des biologistes… Tout ça nous a fait perdre énormément de temps !

Crowdfunding immobilier et Covid-19 : quelles répercussions pour les investisseurs ?

  Crowdfunding immobilier et Covid-19 : quelles répercussions pour les investisseurs ? L’investissement participatif immobilier n’échappe pas à la crise économique et sanitaire. Notre experte Céline Mahinc, fondatrice du cabinet Eden Finances, explique pourquoi les conséquences ne seront pas les mêmes pour tous les porteurs de projets… et les épargnants. S’il apparaît difficile de prédire avec précision les conséquences économiques des tensions sanitaires que nous rencontrons, d’aucuns s’accordent à dire que les fondamentaux économiques étaient robustes au début de la crise - exogène - et qu’ainsi, contrairement au krach financier mondial de 2008, cet “épisode Covid-19” pourrait être temporaire et se traduire par une r

Y a-t-il un risque prochain de pénurie alimentaire ? En plus des masques , les professionnels de santé manquent de gel antibactérien. LVMH s’est aussi lancé dans la fabrication « en grande quantité » de gel hydroalcoolique sur trois de ses sites de production français dédiés d’ordinaire à ses parfums

À cause de la pénurie de masques FFP2, des soignants en Italie qui prennent en charge les malades atteints du coronavirus «Nous avons fourni nos plans 3D à la fois en France et en Italie aux centres de recherche qui font les tests pour voir si le produit peut (ou non) être adapté», souligne Decathlon.

Désormais, est-on en mesure de réaliser ce dépistage de masse ? Techniquement oui, si les laboratoires sont opérationnels et que la tension mondiale sur les fournitures de tests retombe un peu. Actuellement, nous avons bel et bien des problèmes de réapprovisionnement et des demandes de CHU et de laboratoires qui, aujourd’hui, ne peuvent pas être honorées avant une huitaine de jours (contre 24 à 48 heures en temps normal). Par ailleurs, les demandes auprès de Novacyt sont énormes puisque d’autres pays se sont également lancés dans une politique de dépistages massifs, mettant une forte pression sur les commandes ! Maintenant, nous sommes tous au pied du mur, dans l’attente que les produits arrivent…

Quelle a été la stratégie de la France en matière de dépistage depuis le début de cette crise sanitaire ?Nous ne connaissons pas les tenants et aboutissants de la stratégie du gouvernement. Ils ont dû s’appuyer sur l’OMS, le comité scientifique et sur tous les conseils des professionnels de santé, mais on peut constater que dans les autres pays, les autorités, notamment en Corée du Sud, ont eu pour mot d’ordre dès le départ le dépistage massif de la population ce qui a sans doute permis d’éviter une contamination de masse comme le vit l’Italie ou même la France à l’heure actuelle… On se rend compte en fait que les pays ayant adopté un dépistage de masse s’en sortent mieux. En France, nous avons un système de santé qui prend toutes les garanties et toutes les précautions, ce qui est certainement une bonne chose, mais lorsqu'on vit une situation de crise comme celle d’aujourd’hui, il faudrait pouvoir être moins procédurier afin d'agir plus rapidement...

Coronavirus: les entreprises aussi doivent être solidaires

  Coronavirus: les entreprises aussi doivent être solidaires EDITO - Dons qui se multiplient, dividendes réduits, salaires des dirigeants diminués Comment les entreprises peuvent exprimer leur solidarité dans la crise. Face à une catastrophe, "personne ne doit être laissé au bord du chemin". Cette expression, souvent utilisée par des chefs d’entreprise quand ils ont pris la décision de fermer une entreprise, s’applique parfaitement à l’état d’urgence sanitaire que nous traversons.

Il y a donc un vrai risque de ne pas pouvoir recevoir de quoi faire ces tests en raison de la forte demande d'autres pays ? En effet. La validation aux Etats-Unis par la FDA du test rapide de Novacyt vendredi dernier, ainsi que par les Philippines, a enflammé le monde et depuis, les demandes explosent de partout… Pour mémoire, Novacyt a été la première biotech au monde à mettre en place ce test de dépistage. Quand Graham Mullis, son P-DG, m’a contacté en février pour que je l’aide à faire la distribution des kits de tests en France, nous avons accepté et passé commande pour avoir des stocks dès le 5 février. Nous avons ensuite contacté des CHU et des laboratoires d’analyse qui étaient en position d’attente parce que la France n’était pas encore entrée en phase 1, et on isolait alors simplement des cas ici et là. A ce moment, c’est l’Institut Pasteur qui gérait. Les autorités n’ont donné la possibilité de tester aux laboratoires et aux CHU qu’à partir de la phase 3. Donc cela signifie que tous les démarchages que nous avons effectués auprès des laboratoires et des CHU jusqu’à cette phase 3, n’ont pas pu servir. Et aujourd’hui, nous sommes en situation de pénurie et d’attente. Quand nous étions en mesure de fournir des tests, nous n’avions pas de demandes, et maintenant, c’est l’inverse et on ne peut plus faire face...

Si les moyens de dépistages manquent en France, peut-on conclure que les chiffres de contaminés sont très en-dessous de la réalité ? Malheureusement, c’est ce qu’on peut craindre puisqu’on ne détecte que les cas graves qui relèvent de l'admission à l'hôpital.

Alternative aux pesticides : BASF va tester les produits Amoéba, qui s’envole en Bourse .
Le fabricant lyonnais de produits de biocontrôle Amoéba va réaliser des tests à grande échelle avec BASF. Les espoirs de partenariat commercial font décoller les actions Amoéba, alors que le groupe a connu jusqu'ici de nombreux déboires dans ses tentatives pour faire homologuer ses solutions. Est-ce le bout du tunnel pour les actionnaires d'Amoéba (produits de biocontrôle) ? Alors que cours de Bourse a connu une longue descente aux enfers ces dernières années, le groupe lyonnais bondit de près de 40% à la Bourse de Paris ce mardi matin.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!