•   
  •   

Entreprise Air France répond au Groupe Dubreuil (qui déplore l'aide prévue par l'Etat à Air France)

20:05  26 mars  2020
20:05  26 mars  2020 Source:   latribune.fr

Montée au capital d'Air France-KLM : l'Etat français ne fera rien dans le dos de l'Etat néerlandais

  Montée au capital d'Air France-KLM : l'Etat français ne fera rien dans le dos de l'Etat néerlandais Bruno Le Maire a indiqué que l'Etat français ne prendrait aucune décision sans une "concertation étroite" avec l'Etat néerlandais. Augmentations de capital, nationalisations, plusieurs options pour protéger les grandes entreprises rendues vulnérables par l'effondrement de leur cours de bourse seront présentées rapidement. Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a assuré en effet qu'il ne prendrait "aucune décision sans concertation étroite" avec les Pays-Bas sur le groupe Air France-KLM, dont l'activité est frappée de plein fouet par la crise du coronavirus.

  Air France répond au Groupe Dubreuil (qui déplore l'aide prévue par l'Etat à Air France) © Fournis par La Tribune

Les propos de Jean-Paul Dubreuil, le président du Groupe Dubreuil, maison-mère d'Air Caraïbes et de French Bee, et de Marc Rochet, vice-président du conseil d'administration d'Air Caraïbes et président de French Bee, font des vagues à Air France, qui a souhaité réagir.

Dans La Tribune ce jeudi matin, Jean-Paul Dubreuil s'est exprimé sans mâcher ses mots sur la volonté du gouvernement d'apporter son soutien à Air France. Récemment, le ministre de l'économie et des finances Bruno Le Maire a même évoqué à plusieurs reprise la possibilité d'une nationalisation du groupe avant de reconnaître le 24 mars dernier qu'il y avait d'autres solutions.

Coronavirus: TechnipFMC reporte sa scission

  Coronavirus: TechnipFMC reporte sa scission Le groupe poursuit néanmoins "ses préparatifs afin que les deux entreprises soient prêtes à se séparer lorsque les marchés seront suffisamment rétablis".Moins de trois ans après la fusion qui a donné naissance à TechnipFMC, le groupe avait annoncé fin août qu'il allait de nouveau se scinder pour donner naissance à deux entreprises, basées respectivement à Houston et Paris.

"Nous prévoyons déjà des dispositions pour Air France. Nous sommes en réflexion sur les mesures qui doivent être apportées", a déclaré mardi dernier Bruno Le Maire lors d'une conférence de presse.

Il a ajouté qu'il y avait plusieurs autres possibilités qu'une nationalisation.

"Ce n'est pas très logique sur le plan concurrentiel", dit Jean-Paul Dubreuil

"Ce n'est pas très logique sur le plan concurrentiel. Pourquoi une compagnie plutôt qu'une autre bénéficierait de la manne de l'Etat qui leur permet d'avoir une position beaucoup plus laxiste que la nôtre car elle entretient l'idée que l'Etat viendra toujours à son secours ? Nous sommes assez déçus de tout cela", a indiqué Jean-Paul Dubreuil, après avoir redit plus tôt qu'"il n'attendait pas la manne étatique du sauveur".

Dans le même entretien, Marc Rochet a ajouté qu'"ll n'y a pas de raison fondamentale" (au-delà de ce qui est fait pendant la crise comme l'aide sur les charges sociales...), à des aides d'Etat.

Production de gel, masques, aide respiratoire… une task force réunie autour de Bernard Arnault

  Production de gel, masques, aide respiratoire… une task force réunie autour de Bernard Arnault Plusieurs sites de LVMH fabriquent à grande échelle les produits essentiels à la lutte contre l’épidémie. “Notre efficacité opérationnelle en temps de paix est d’autant plus appréciable en temps de guerre”, souligne le secrétaire général de LVMH, Marc-Antoine Jamet. “C’est tout de même difficile de créer un pont aérien régulier avec la Chine”, nuance Claude Martinez, le président de la branche parfums et cosmétiques du groupe. Tous deux font partie de la cellule de crise d’une dizaine de personnes que Bernard Arnault a réunie autour de lui pour participer à la lutte contre le Covid 19.

"Il n'est pas question non plus que ces aides d'Etat servent à prolonger des compagnies qui n'étaient pas suffisamment performantes. Le gouvernement vient de nationaliser Alitalia. Est-ce une bonne décision? Je ne pense pas".

Air France rappelle qu'elle rapatrie les passagers d'Air Caraïbes

Dans une réaction écrite transmise à La Tribune, Air France répond :

"Nous sommes surpris par ces propos. Une crise comme celle que notre industrie traverse nécessite que tous les acteurs soient solidaires entre eux. Air France, démontre sa solidarité en assurant le retour vers la métropole de nombreux passagers bloqués loin de chez eux, y compris ceux qui n'ont pas de solution après la suspension des activités d'Air Caraïbes. Air France est également mobilisée depuis plusieurs jours pour assurer le rapatriement de nos compatriotes, des quatre coins du monde, en opérant des vols spéciaux partant à vide, avec des tarifs plafonnés. Air France continuera à assurer des vols de/vers l'Outre-Mer afin de garantir une continuité territoriale essentielle au pays. Malgré l'impact déjà lourd de cette crise, Air France est engagée dans cette mission au service de nos concitoyens, au-delà d'une logique économique et parce que c'est aussi sa raison d'être."

Coronavirus: les questions que se posent propriétaires et locataires

  Coronavirus: les questions que se posent propriétaires et locataires Le refus du gouvernement de suspendre les loyers des particuliers inquiète locataires et bailleurs. Le Figaro vous répond. © Antonio Guillem/Shutterstock Le gouvernement a été ferme cette semaine: les loyers ne seront pas suspendus pour les particuliers malgré l’épidémie du coronavirus et les conséquences qu’elle engendre pour leur quotidien. Cette décision a fait bondir les associations qui demandent le report, l'échelonnement voire un gel pur et simple des loyers. La création d’un fonds d’indemnisation ou encore la mise en œuvre d’une loi sont aussi réclamées.

Le débat ne fait que commencer. Air Caraïbes et French Bee suspendent leurs activités mais disent conserver une capacité pour les "rescue flight".

Lire aussi : Air Caraïbes et French Bee déplorent l'aide prévue par l'Etat à Air France

Lire aussi : "Les gouvernements doivent aider les compagnies aériennes" (Juniac, DG de IATA)

Lire aussi : Montée au capital d'Air France-KLM : l'Etat français ne fera rien dans le dos de l'Etat néerlandais

L'Etat gère-t-il bien les entreprises dont il est actionnaire ? .
La participation de l'Etat au capital d’entreprises privées est souvent vue comme un gage de défense de l'intérêt général et des fleurons français. Mais l'Etat actionnaire fait-il toujours les bons choix ? Par François Ecalle, ancien rapporteur général de la Cour des comptes, président de Fipeco*. Pour que la privatisation d’une entreprise publique, comme Aéroports de Paris, soit financièrement intéressante pour l’Etat, le prix de vente de ses actions doit être supérieur à la valeur actualisée des dividendes et plus-values auxquels il renonce en les vendant.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!