•   
  •   

Entreprise Covid-19 : après un choc très violent, l'industrie française a dû mal à se relancer

09:10  01 avril  2020
09:10  01 avril  2020 Source:   latribune.fr

Renault, Peugeot: les relances de Clio et 208 gravement menacées par la crise du Covid

  Renault, Peugeot: les relances de Clio et 208 gravement menacées par la crise du Covid Les marques françaises misaient d'importants espoirs avec l'arrivée de leur gamme sur le segment B (Renault Clio et Captur, et Peugeot 208 et 2008). L'enjeu était de préserver leur leadership avec de fortes ambitions de conquêtes, sur fond de tensions sur la réglementation CO2. Des espoirs douchés par la crise du coronavirus Analyse.Pour Renault, ce segment représente un enjeu colossal. D'abord parce que le marché du B-SUV (segment des 4X4 urbains dits de format citadin) a totalement changé de périmètre depuis le lancement du Captur en 2013. A l'époque, celui-ci n'avait alors que le Nissan Juke face à lui.

L'Allemagne a augmenté le nombre des dépistages du Covid - 19 à «un demi-million» par semaine, selon Christian Drosten, un virologue de l'hôpital de la Charité à Berlin, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse le 26 mars. Cette détection précoce aide en partie à maintenir le nombre des

L'Agence du médicament (ANSM) a averti lundi que les traitements testés contre le coronavirus pouvaient entraîner des effets indésirables graves et L'ANSM a placé sous "surveillance renforcée" depuis une quinzaine de jours tous les traitements expérimentés dans la prise en charge du Covid - 19

Dans l'aéronautique, Airbus et Safran ont rouvert partiellement leurs sites de production © Fournis par La Tribune Dans l'aéronautique, Airbus et Safran ont rouvert partiellement leurs sites de production

L'industrie française se remet douloureusement du choc brutal encaissé lors de la première semaine de confinement des Français (16-22 mars) et se relance vraiment très progressivement. Si elle ne tournait plus qu'à 50% de son niveau normal la semaine du 16 mars, selon un document de France Industrie daté du 27 mars et consulté par La Tribune, l'activité industrielle française, qui représente 12% du PIB marchand, s'est légèrement redressée la semaine dernière (52%). Cette tendance devrait se poursuivre. cette semaine de façon très progressive. Ainsi, France Industrie prévoit cette semaine la poursuite du redressement de l'industrie française (56%), qui emploie 7,615 millions personnes dans 260.000 entreprises (90% de PME et TPE).

Croissance : “L’Europe ne peut pas s’attendre à rebondir aussi vite que la Chine !”

  Croissance : “L’Europe ne peut pas s’attendre à rebondir aussi vite que la Chine !” Les réponses sanitaires et économiques que la Chine et l’Europe ont apportées à la pandémie de coronavirus diffèrent et ça aura des conséquences, dénonce notre chroniqueur Christopher Dembik, responsable de la recherche macroéconomique chez Saxo Bank. Vous avez probablement vu ce type de graphique (voir ci-dessous, NDLR) partout. Il recense les nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) chaque jour dans le monde. Il n’y a aucun doute que la pandémie de coronavirus n’a pas encore atteint son pic dans le reste du monde.

Un homme est testé pour le Covid - 19 à Saint-Pétersbourg le 23 mars. L'Agence russe de biomédecine a annoncé avoir développé un traitement contre Les recherches menées en Chine et en France sur le potentiel de médicaments antipaludéens comme remède au Covid - 19 ont inspiré l'Agence fédérale

Mercredi, un policier a dû faire usage de son arme et a tué un occupant du camp. Il venait du Mali et avait 27 ans. Mercredi, il est rentré dans un accès de rage terrible et est devenu incontrôlable. Covid - 19 : 8 mois de prison ferme pour avoir tenté de voler des masques et craché sur des policiers.

Parmi les secteurs les plus touchés par cet effondrement inédit et violent, figurent les secteurs métallurgie/mines, électronique/électricité, aéronautique/ferroviaire/naval, automobile et, enfin, mécanique machines, qui représentent près du tiers du PIB industriel de la France (31,8 %). A l'inverse, l'agroalimentaire, l'énergie (production), la chimie, le secteur de l'eau et déchets, et, enfin, la santé (soit 44,5% du PIB industriel), ont connu un coup d'arrêt beaucoup plus modéré.

Une relance très lente

Dans la filière métallurgie/mines qui représente normalement 10% du PIB industriel en valeur, l'activité s'est effondrée. Elle s'est élevée à seulement 2% du PIB lors des deux premières semaines de confinement (semaines 12 et 13). France Industrie prévoit pour cette semaine une hausse permettant d'atteindre une activité comprise entre 3% et 4%. Dans l'électronique/Electricité (7% du PIB industriel), la relance n'est pas programmée. C'est même plutôt l'encéphalogramme plat (2% du PIB sur les trois premières semaines de confinement).

Immobilier et Covid-19 : le pire n'est pas du tout le plus sûr

  Immobilier et Covid-19 : le pire n'est pas du tout le plus sûr La Tribune publie chaque jour des extraits issus des analyses diffusées sur Xerfi Canal. Aujourd'hui: immobilier et Covid-19, le pire n'est pas du tout le plus sûrLa Tribune publie chaque jour des extraits issus des analyses diffusées sur Xerfi Canal.

Traitement du Covid - 19 : l'équipe du professeur Raoult publie une nouvelle étude sur la chloroquine. En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies

Un porte-parole du gouvernement, Zoltan Kovacs, a insisté le 29 mars sur le fait que l'état d'urgence était limité dans le temps par le pouvoir de révocation dont dispose encore le Parlement, et par la pandémie Covid - 19 : l'Etat veut engager les entreprises aidées à ne pas verser de dividendes.

Dans l'aéronautique/ferroviaire/naval (6% du PIB industriel), l'activité a brutalement chuté à 1% lors deux premières semaines de confinement. Il est prévu une très légère reprise cette semaine (1,5%). Dans l'automobile (4,8% du PIB industriel), filière où la production est quasi à l'arrêt (15 et 12 sites fermés respectivement par PSA et Renault, soit 69.000 salariés au total), la relance des usines reste extrêmement progressive : 0,5% du PIB, puis 1%, et enfin une prévision 1,5/2% pour cette semaine. Enfin, le secteur de la mécanique machines (4% du PIB industriel) a plongé à 1% du PIB lors de deux premières semaines du confinement et pourrait se redresser à 1,5% cette semaine.

Des secteurs continuent de produire

Dans l'agroalimentaire (16% du PIB industriel), un secteur considéré comme stratégique par le gouvernement, les usines continuent de tourner. Certes pas à plein régime mais à un niveau acceptable : 12% du PIB lors des trois premières semaines de confinement. C'est également le cas dans l'énergie (12% du PIB) sur la même période (10%). Dans la chimie (7% du PIB industriel), ça tient bon : les usines de la filière restent proche de leur niveau de production nominal (6%). Dans le secteur de l'eau et déchet (5% du PIB industriel), les entreprises ne sont pas loin non plus de leur régime de croisière (4%).

Enfin, dans le domaine de la santé (4,5 du PIB industriel) en dépit de l'arrêt de la production chez certains fournisseurs et de l'absentéisme (15% à 20%), les usines du secteur produisent à 75% environ alors que la demande explose (120%) : 3% la semaine du 16 mars, 3,5 % celle du 23 mars et en principe, cette semaine.

La recherche d'un remède COVID-19: Amgen et Adaptive Biotech s'associent dans la recherche d'un nouveau médicament .
Le géant pharmaceutique Amgen vise à développer un nouveau médicament pour traiter et prévenir le COVID-19, en utilisant les informations du système basé à Seattle pour Adaptive Biotechnologies. séquençage du système immunitaire humain, dans le cadre d'un partenariat élargi annoncé par les sociétés jeudi matin .

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!