•   
  •   

Entreprise Coronavirus: les banques britanniques contraintes de renoncer aux dividendes

17:10  01 avril  2020
17:10  01 avril  2020 Source:   latribune.fr

Rachat d’actions : le scandale financier qui couve aux États-Unis

  Rachat d’actions : le scandale financier qui couve aux États-Unis Alors qu’elles réclament des dizaines de milliards de dollars pour leur sauvetage, les grandes compagnies aériennes sont accusées de brûler leur trésorerie en rachetant leurs propres actions. Le “buyback”, un outil polémique qui soutient artificiellement les cours. Le secteur aérien traverse sa plus grande crise depuis le 11-Septembre, cloué au sol à cause de l’épidémie de coronavirus. Sans un soutien massif des États, la quasi-totalité des compagnies aériennes seront en faillite d’ici une poignée de semaines.

Du côté des banques , les réactions sont diverses. Le géant espagnol Santander - dont les hauts dirigeants ont décidé de verser une partie de leurs salaires à un fonds de soutien - a annoncé dès lundi vouloir "revoir le dividende " versé pour l'année 2020 et proposer un " dividende final unique" à ses

Injonction au BTP de reprendre le travail, projets de nationalisations, interdiction des dividendes … Mais d’autres, comme BNP Paribas, ne l’entendent pas de cette oreille. Pourtant, la BCE elle aussi, demande aux banques européennes de suspendre leurs versements de coupons et leurs rachats

  Coronavirus: les banques britanniques contraintes de renoncer aux dividendes © Fournis par La Tribune

Les grandes banques britanniques, à la demande de la Banque d'Angleterre (BoE), ont annoncé mercredi renoncer à verser un dividende cette année, pour préserver leurs liquidités en pleine crise du coronavirus. Elles renoncent également à leurs programmes de rachat d'actions.

"Pour aider les clients de Barclays à répondre aux besoins des entreprises et ménages pendant les difficultés causées par le Covid-19", la banque ne versa aucun dividende et ne fera pas de rachat d'actions en 2020, a-t-elle annoncé dans un communiqué mercredi. En outre, "en réponse à une demande à l'autorité de régulation prudentielle (de la Banque d'Angleterre)", Barclays "a accepté d'annuler le dividende de 6 pence par action au titre de 2019 qui devait être payé le 3 avril".

Coronavirus: les entreprises aussi doivent être solidaires

  Coronavirus: les entreprises aussi doivent être solidaires EDITO - Dons qui se multiplient, dividendes réduits, salaires des dirigeants diminués Comment les entreprises peuvent exprimer leur solidarité dans la crise. Face à une catastrophe, "personne ne doit être laissé au bord du chemin". Cette expression, souvent utilisée par des chefs d’entreprise quand ils ont pris la décision de fermer une entreprise, s’applique parfaitement à l’état d’urgence sanitaire que nous traversons.

LONDRES (Reuters) - WPP, le numéro un mondial de la publicité, a annoncé mardi renoncer à son dividende , stopper ses rachats d'actions et retirer ses objectifs financiers 2020 après de nombreuses annulations de contrats par ses clients en raison de la pandémie de coronavirus .

Fortement incitées à ne pas verser de dividendes pour mobiliser plus de capital en faveur de l'économie réelle face au choc du coronavirus , les grandes banques européennes y Renoncer aux dividendes pourrait libérer 30 milliards d'euros de capital, estime-t-il, sans manquer de rappeler les

HSBC, dans un communiqué, dit regretter "l'impact que cette annulation" du versement de dividendes cette année "aura sur nos actionnaires y compris (les petits actionnaires) à Hong Kong, au Royaume-Uni, et ailleurs". Lloyds Bank, Standard Chartered ou encore Royal Bank of Scotland ont pris la même décision, d'après des communiqués mercredi.

Pas de bonus ?

L'autorité prudentielle de la BoE "salue" la décision de ces banques de suspendre leurs dividendes ou rachats d'actions jusqu'à la fin de l'année, et dit aussi attendre d'elles "qu'elles ne versent pas de bonus en numéraire aux cadres supérieurs", dans un communiqué publié dès mardi soir tard.

Dans leurs communiqués, les banques britanniques affirment que leur bilan est sain et qu'elles disposent de liquidités confortables. HSBC note pour sa part que sa performance au premier trimestre a été "résiliente dans des conditions économiques difficiles".

BNP Paribas, Société Générale… nos banques menacées par l'impact du coronavirus ?

  BNP Paribas, Société Générale… nos banques menacées par l'impact du coronavirus ? La crise actuelle favorisera une augmentation des pertes sur crédits accordés, pour nos banques. Reste qu’elles sont en meilleur santé qu’au début de la crise de 2008-2009 et que les niveaux de valorisation des valeurs bancaires semblent relativement attractifs, aux yeux de la société de gestion Schroders. Alors que la pandémie de coronavirus se propage, nos banques sont à la peine… et leurs notes risquent d’être bientôt abaissées par les agences de notation. Avec la mise en confinement d’un nombre croissant de pays en Europe, l'activité économique se retrouve logiquement sous pression.

Renoncer aux dividendes pourrait libérer 30 milliards d'euros de capital, estime le Du côté des banques , les réactions sont diverses. Le géant espagnol Santander - dont l'exécutif a décidé de La banque d'affaires franco- britannique Rothschild and Co avait pris une décision similaire mardi.

La propagation de l'épidémie de coronavirus n'est pas sans conséquences sur l'économie mondiale. Les secteurs de l'automobile et du luxe sont les plus touchés, car très exposés à l'évolution de la croissance économique mondiale.

A cause de "l'impact mondial du Covid-19 et de son impact sur les taux d'intérêt, le niveau des marchés et des perspectives économiques, nous nous attendons toutefois à ce que notre chiffre d'affaires souffre dans l'assurance pour les groupes industriels, dans les crédits et (le financement) dans la division de marché et banque, en plus de plus importantes pertes attendues sur les crédits", conclut HSBC.

Les valeurs du secteur étaient, sans surprise, en forte baisse mercredi, dans un marché londonien lui-même en chute (-4%). HSBC perdait 9%, Standard Chartered 7%, Lloyds et RBS 5%.

15,6 milliards économisés

D'après le courtier en ligne AJ Bell, entre les mesures prises par Lloyds, Royal Bank of Scotland, Barclays, HSBC et Standard Chartered, c'est quelque 15,6 milliards de livres qui sont ainsi économisés. Selon lui, une entreprise sur cinq au sein de l'indice FTSE-100 a déjà annulé ou repoussé le versement de dividendes.

Drôle de "saison des AG" pour les petits actionnaires à l'heure du coronavirus

  Drôle de Avec la crise du Covid-19, réunir des actionnaires en assemblées générales relève du casse-tête. Faut-il les tenir à huis clos, avec accès via internet, ou les reporter après la sortie du confinement? L’une des seize ordonnances parues hier au JO autorise ces deux formules. Elior a devancé l’appel. Dès le vendredi 20 mars, avant même la publication des ordonnances gouvernementales au Journal officiel de ce jeudi, le groupe de restauration collective a tenu son assemblée générale (AG) à huis clos, suivie par quelque 140 personnes connectées via internet.

Les banques françaises rechignentCrise du coronavirus . Ne pas verser de dividendes ? La Banque centrale européenne pourrait forcer les banques à reporter le paiement de dividendes Les voix se multiplient pour demander aux entreprises de renoncer au versement de dividendes pour les

Les autorités sanitaires britanniques ont averti dimanche que le Royaume-Uni pourrait ne pas renouer avec une vie normale avant six mois ou plus en raison de la pandémie de nouveau coronavirus . AUSSI SUR MSN : Coronavirus : le Royaume-Uni va construire des nouveaux hôpitaux d'urgence.

Le renoncement des banques à rémunérer leurs actionnaires cette année est "moral et leur donne plus de capacité à prêter mais cela enlève une incitation à acheter leurs actions", relève Richard Hunter, analyste du courtier en ligne Interactive Investors.

D'autant que les banques sont déjà "confrontées à la perspective de faibles marges à cause de taux d'intérêt historiquement bas, et à la possibilité d'une augmentation des créances en défaut de paiement", ajoute-t-il.

"Elles sont toutefois en meilleure position pour affronter ces chocs depuis que les changements de régulation les ont amenées à gonfler leurs matelas de capitaux après la crise financière il y a une décennie", ajoute-t-il.

Avant la BoE, la Banque centrale européenne (BCE) avait déjà recommandé aux banques de la zone euro de ne pas verser de dividendes, ce que plusieurs d'entre elles ont accepté de faire.

ont averti que les banques pourraient suspendre les dividendes. Des signes .
Les investisseurs de ornent les succursales des banques Westpac et du Commonwealth à Melbourne le 4 février 2019. - Les banques australiennes ont reconnu les clients défaillants et ont promis de `` réinitialiser '' leur secteur, alors qu'elles se préparaient à la publication d'un rapport crunch du 4 février sur les abus financiers dans le secteur.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!