•   
  •   

Entreprise Les aides aux entreprises prolongées pour le mois d'avril

23:10  03 avril  2020
23:10  03 avril  2020 Source:   capital.fr

Coronavirus : les fintech, elles aussi, se mobilisent pour aider les entreprises

  Coronavirus : les fintech, elles aussi, se mobilisent pour aider les entreprises La plateforme de prêt participatif aux PME October va reporter les remboursements des entreprises qu'elle finance pour les trois prochains mois afin de soulager leur trésorerie. Ce geste n'est pas isolé et d'autres start-up du monde de la finance ont pris, à leur échelle, des initiatives pour épauler les petites entreprises et professionnels touchés par la crise du coronavirus. Dans les détails, 30% sont impactées directement, comme les restaurants, les hôtels et les petits commerces. Et, 60% le seront à moyen terme. Gel des remboursements "La  situation est dramatique pour les entreprises.

Les aides aux entreprises prolongées pour le mois d'avril © Pixabay Les aides aux entreprises prolongées pour le mois d'avril

Gérald Darmanin a annoncé ce vendredi 3 avril que toutes les aides mises en place pour les entreprises seraient prolongées en avril. Le ministre a également assuré qu'il n'y aurait pas d'augmentation d'impôts.

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a assuré vendredi 3 avril que la sortie de crise ne passerait pas par "une augmentation d'impôts" et annoncé que le report des charges sociales et fiscales pour les entreprises serait également possible en avril. "La sortie de la crise ne passera pas par une augmentation de la fiscalité", affirme le ministre dans un entretien à paraître samedi dans le quotidien Ouest-France. "Attention aux fausses bonnes solutions qui par le passé ont contribué à creuser le chômage et à casser la confiance", a-t-il ajouté, après avoir lancé cette semaine "un appel à la solidarité nationale" aux entreprises et aux particuliers "via une plateforme de dons que nous allons mettre en ligne".

Les entreprises mauvais payeurs n'auront pas droit à la garantie des prêts de l'Etat

  Les entreprises mauvais payeurs n'auront pas droit à la garantie des prêts de l'Etat Les entreprises qui ne respecteraient pas les délais de paiement vis-à-vis de leurs fournisseurs n'auront pas droit à la garantie des prêts de l'Etat, avertit le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.Il a rappelé l'existence d'une garantie de l'Etat pour les prêts bancaires des entreprises, à hauteur de 300 milliards d'euros, mais prévenu que "toutes les entreprises, en particulier les plus grandes, qui ne respecteraient pas leurs obligations en terme de délais de paiement n'auront pas accès cette garantie de l'Etat".

>> A lire aussi - Plus de 500.000 entreprises ont demandé un report de charges

Cette idée avait relancé le débat sur le rétablissement de l'Impôt sur la fortune (ISF) - supprimé en 2018, pour financer la lutte contre la crise sanitaire et économique -, comme l'a suggéré le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger. Dans son entretien, le ministre a aussi annoncé que le report de paiement des charges sociales et fiscales, permis aux entreprises en mars pour résister durant la crise du coronavirus, sera également possible en avril. "J'ai décidé de donner la possibilité aux entreprises qui en ont besoin de reporter ces échéances pour tout le mois d’avril", a-t-il affirmé. "Il en est de même pour les impôts : comme en mars, les entreprises qui subissent des difficultés financières liées à la crise sanitaire auront la possibilité de demander un report de leurs échéances d'impôts directs", a-t-il ajouté.

EDF, Engie, Renault… pas de dividende pour les entreprises dont l’Etat a des actions ?

  EDF, Engie, Renault… pas de dividende pour les entreprises dont l’Etat a des actions ? L'Etat actionnaire va demander aux entreprises dans lesquelles il détient des participations de ne pas verser de dividende, indique Muriel Pénicaud. EDF, Engie, Renault, Air France-KLM… Les entreprises contrôlées par l'Etat, ou dans lequel ce dernier détient des parts au capital, risquent fort de laisser leurs actionnaires sur leur faim cette année. L'Etat va en effet leur demander de ne pas verser de dividende cette année, a indiqué vendredi la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. Un geste de "solidarité" face à la crise du coronavirus.

>> A lire aussi - Fonds de solidarité : comment faire concrètement pour recevoir votre aide ?

En mars, ces mesures, ainsi que les possibilités de délais de paiement ou de remboursements accélérés de crédits d'impôt ont été "largement sollicitées", représentant l'équivalent d'environ 6,9 milliards d'euros, a indiqué le ministère dans un communiqué. "Ces mesures sont destinées aux entreprises et micro-entreprises qui en ont le plus besoin", prévient toutefois le ministère. "Il est important que les entreprises qui le peuvent continuent à participer au financement de la solidarité nationale", ajoute-t-il.

Plus d'un dirigeant de PME sur deux craint de faire faillite .
Selon une enquête de la CPME publiée ce vendredi 17 avril, 55% des patrons de PME redoutent la faillite de leur entreprise. Plus d'un dirigeant de PME sur deux craint la faillite de son entreprise à cause de la crise liée au coronavirus. Selon une enquête réalisée par la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) et publiée ce vendredi 17 avril, 55% des patrons de PME redoutent d'avoir à mettre la clé sous la porte. Parmi les 3.416 dirigeants ayant répondu à un questionnaire en ligne du 2 au 16 avril, 60% disent avoir constaté une baisse de plus de moitié de leur chiffre d'affaires au mois de mars.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!