•   
  •   

Entreprise Renault pourrait emprunter 4 à 5 milliards d'euros garantis par l'Etat

13:10  10 avril  2020
13:10  10 avril  2020 Source:   latribune.fr

Nouvelle année record chez Seat, ou l'élogieux bilan du futur patron de Renault

  Nouvelle année record chez Seat, ou l'élogieux bilan du futur patron de Renault La marque automobile espagnole vient de publier un nouvel exercice record sous l'égide de Luca de Meo, qui a démissionné en décembre pour prendre les rênes de Renault en juillet prochain. Seat semble désormais assis sur des fondamentaux solides pour l'avenir, mais que la crise du coronavirus va mettre à rude épreuveLe chiffre d'affaires de la marque automobile espagnole a encore grimpé de 12%, à 11 milliards d'euros, portant ainsi à 34% l'augmentation du chiffre d'affaire sur l'ensemble du mandat de Luca de Meo commencé fin 2015 et achevé en décembre avec sa démission. Mieux, c'est la profitabilité qui a fait un saut sous le règne de Luca de Meo.

  Renault pourrait emprunter 4 à 5 milliards d'euros garantis par l'Etat © Fournis par La Tribune

Renault prépare l'après-coronavirus. Au micro de RTL ce matin, son président, Jean-Dominique Senard, a déclaré envisager des prêts bancaires garantis par l'Etat français dont les montants pourraient atteindre de 4 à 5 milliards d'euros. "Nous travaillons sur des idées de prêts bancaires qui seraient garantis par l'Etat et qui un jour ou l'autre seraient destinés à être remboursés ce qui fait que nous ne pèserons pas sur les finances de l'Etat", a déclaré M. Senard.

"Je suis absolument certain que ça devrait permettre de passer la mauvaise période que nous vivons aujourd'hui", a-t-il ajouté. Interrogé sur un montant de 4 à 5 milliards d'euros pour ces crédits garantis, le président de Renault a répondu : "ça pourrait être de cet ordre là". Mais "les montants ne sont pas fixés aujourd'hui, donc il est trop tôt pour en parler", a-t-il souligné.

Shell prêt à s'endetter massivement... pour payer des dividendes ?

  Shell prêt à s'endetter massivement... pour payer des dividendes ? Malgré le plongeon des cours du brut, et leur fort impact sur sa rentabilité, la compagnie anglo-néerlandaise ne prévoit pas pour l'instant de baisser le montant de ses dividendes.Dans un communiqué, Shell explique simplement que cette opération lui permet de renforcer sa flexibilité financière, portant ses liquidités disponibles à plus de 40 milliards de dollars. Mais pour les analystes, la société cherche surtout à protéger le versement de dividendes à ses actionnaires, alors que le repli des cours devrait fortement impacter ses profits. Selon Shell, une baisse de 10 dollars du prix du baril représente en effet un manque à gagner de 6 milliards de dollars.

Suppression des dividendes

M. Senard a en revanche confirmé qu'il écartait le scénario d'une renationalisation de Renault, dont l'Etat détient aujourd'hui 15%. "Aujourd'hui nous ne sommes pas dans cette perspective", a-t-il dit.

Lire aussi : La renationalisation de Renault n'est pas à l'ordre du jour (Senard)

Renault a annoncé jeudi la suppression de ses dividendes au titre de 2019, alors que la notation du groupe, affaibli par la crise causée par le coronavirus, a été abaissée au rang d'investissement spéculatif par l'agence Standard and Poor's.

Renault voit ses ventes plonger, hémorragie sur les liquidités .
Renault a accusé un recul de 19% de son chiffre d'affaires au premier trimestre. L'activité automobile a brûlé plus de 5 milliards d'euros de cash.En raison de la pandémie de Covid-19, le Groupe a suspendu sa guidance 2020 en mars 2020. A ce jour, l’impact qu’aura cette pandémie sur les résultats du Groupe est toujours impossible à évaluer. Le Groupe Renault communiquera une nouvelle guidance dès qu’il estimera être en mesure de le faire. Le Conseil d’administration de Renault SA a décidé le 9 avril 2020 de ne plus proposer la distribution de dividendes à l’Assemblée générale du 19 juin 2020.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!